L'ex-employé d'Apple poursuivi pour vol d'informations dément être à l'origine des fuites dans la presse

Mickaël Bazoge |
Simon Lancaster

Simon Lancaster, cet ex-employé d'Apple accusé par le constructeur d'être à l'origine de fuites dans la presse, réfute la plupart des allégations de l'entreprise et notamment les plus graves. L'histoire a été révélée au mois de mars : après une dizaine d'années passées chez Apple à s'occuper du design produit et des matériaux, il démissionne d'Apple le 1er novembre 2019.

Apple le soupçonne d'avoir fait couler des informations confidentielles à un journaliste, en échange d'articles favorables sur une start-up dans laquelle il avait investi. Dans sa réponse formelle à la plainte du constructeur, Simon Lancaster admet avoir communiqué avec un journaliste tech pour discuter des produits Apple et de son travail, sur des sujets qu'il considère d'un intérêt public : « la corruption présumée au sein de la chaîne d'approvisionnement d'Apple et de ses responsables ». Mais il dément avoir été la gorge profonde des rumeurs publiées par le rédacteur.

Dans le détail, Lancaster explique avoir échangé des messages avec ce journaliste à partir de novembre 2018, une discussion qui s'est poursuivie tout le long de l'année suivante. Les deux compères se sont aussi rencontrés physiquement autour du 3 septembre 2019 pour des raisons n'ayant rien à voir avec Apple, selon Lancaster.

En octobre 2019, quelques jours avant son départ, il participe à un événement d'Apple où il n'était pas invité. Ce n'est qu'après avoir reçu un message d'un supérieur qu'il quitte la réunion durant laquelle sont échangées des « informations commerciales sensibles », selon l'entreprise. Le 1er novembre, Lancaster quitte le bureau très tard alors qu'il doit quitter son poste : selon Apple, il en aurait profité pour télécharger tout ce qu'il pouvait. Pour le futur ex-employé, il s'agissait simplement d'envoyer des courriels de départ à ses collègues.

Durant ce mois d'octobre, il propose à ce fameux journaliste d'écrire un papier sur son départ d'Apple. Et Lancaster confirme avoir continué de parler des produits du constructeur avec le reporter après avoir quitté l'entreprise. Quant aux articles sur la start-up dans laquelle il a mis des billes, il assure qu'ils n'ont pas été rédigés en échange d'infos croustillantes sur Apple…


avatar PommePommePidou | 

@YetOneOtherGit

Roohlala.. on a tous vu qu’a chaque avancée majeur d’Apple SJ marquait le coup tant matériel que logiciel. Je ne vois pas de quoi en faire toute une histoire.

De plus, c’était une parenthèse suite à une discussion que je t’invite à relire plus haut (le contexte est toujours important). Et non une critique gratuite.

avatar YetOneOtherGit | 

@PommePommePidou

"Je ne vois pas de quoi en faire toute une histoire. "

Cela présuppose un SJ figé dans le temps et prévisible, ce qui est une insulte à son parcours et à son intelligence.

SJ n’a cessé d’évoluer et de changer durant sa vie et s’il ne nous avait pas quitté si tôt il serait encore fort différents aujourd’hui.

Nul ne peut se réclamer de ce qu’il aurait fait et dit.

C’est à la fois idiot et irrespectueux; 🤬

avatar PommePommePidou | 

@YetOneOtherGit

Alors tu n’as pas compris mon propos. Loin de moi l’idée de figer le génie de SJ. Comme je dis, le contexte ! Faut relire les échanges précédents.

avatar YetOneOtherGit | 

@PommePommePidou

"Alors tu n’as pas compris mon propos."

J’ai beau explorer le contexte, je ne vois pas ce que cela change à ceci : « Si c’était Steve on aurait eu directement des nouveaux designs qui vont avec les puces M1 à la présentation. »

Qui présume bien que SJ aujourd’hui aurait agit d’une manière que tu extrapoles de son passé.

Rien de bien grave 🖖

Mais une des caractéristiques majeures de SJ est de se dédire avec sincérité des vérités absolues qu’il défendait la veil, c’était une de ses forces ce mélange d’obstinations et de capacité de s’adapter en donnant à certains l’impression d e retourner sa veste.

C’est un des traits majeur dont me parlait avec force anecdotes le regretté Jean-Marie Hullot 🥺

avatar pat3 | 

@PommePommePidou

"Après personnellement j’en veux à Tim Cook d’être trop prudent. Si c’était Steve on aurait eu directement des nouveaux designs qui vont avec les puces M1 à la présentation. "

Les morts ne parlent pas, c’est pour ça qu’on leur fait dire tout ce qu’on veut,

avatar PommePommePidou | 

@pat3

Ok. Bonne journée. Bisou !

avatar pat3 | 

@PommePommePidou

Je n’avais pas lu tout le fil quand je t’ai répondu, désolé. Il n’y avait pas besoin d’insister.
Bonne journée à toi aussi !

avatar Paquito06 | 

“Le 1er novembre, Lancaster quitte le bureau très tard alors qu'il doit quitter son poste : selon Apple, il en aurait profité pour télécharger tout ce qu'il pouvait. Pour le futur ex-employé, il s'agissait simplement d'envoyer des courriels de départ à ses collègues.”

C’est pas comme si on n’avait pas les moyens techniques pour prouver tout cela 😅

avatar raoolito | 

@Paquito06

exactement
de plus sauf erreur de ma part on ne quitte pas une boîte comme Apple sans avoir obligatoirement signé des accords de confidentialité
c'est important parce que même si on se réfère uniquement à ce qu'il avoue ici déjà il y a sûrement de quoi lui faire payer des amendes bien salées

avatar Paquito06 | 

@raoolito

"de plus sauf erreur de ma part on ne quitte pas une boîte comme Apple sans avoir obligatoirement signé des accords de confidentialité"

C’est juste, on n’a pas mentionné ca non plus. Pas toujours besoin de signer un NDA (clause de conf.) car la loi aux US protege deja les entreprises des salaries qui quittent la boite et divulguent des info. Apres, ca depend de la nature de l’info (copyright, patent, trademark, trade secret, license, etc.) mais ca peut aller jusqu’a 5 ans. Vraiment, rien que le fait d’etre en contact avec les medias ca craint 😅

avatar FPG | 

Bonsoir MacG. Vous avez le temps pour parler des démêlés judiciaires d'Apple aux US mais pas en France ?

avatar Silverscreen | 

@FPG

Quels démêlés en France ? Un truc récent ? Parce que des articles sur les enquêtes pour pratiques anticoncurrentielles en France en Europe, il y en a pléthore sur MacG.

A ma connaissance, la seule condamnation récente d’Apple en France c’était pour défaut d’information aux consommateurs sur les changements opérés à iOS afin de préserver les batteries, il y a 2 ans.

avatar FPG | 

Des démêlés récents aux prud’hommes avec d’anciens employés dans la partie retail !

avatar Dev | 

« La gorge profonde des rédacteurs »

➖〰️➖

avatar chaykotay | 

Moi quand on me fous à la porte, je quitter à l’instant et ne peux toucher à mon poste. Je ne peux imaginer qu’une compagnie comme Apple ne fasse pas de même.

avatar JOHN³ | 

« La gorge profonde » non mais il est sérieux le canadien là ? 😂

avatar iPop | 

La photo est tellement géniale, on dirait un dessin de Corben.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR