Résultats financiers du T3 2019 : l'iPhone en mode mineur

Mickaël Bazoge |

Habituellement, le troisième trimestre de l'année fiscale d'Apple, qui couvre les mois d'avril, de mai et de juin, entre rarement dans les annales. C'est le trimestre qui génère les ventes les plus faibles, même s'il faut évidemment raison garder : avec un chiffre d'affaires de 53,8 milliards de dollars, il serait bien indélicat de faire la fine bouche… même avec un bénéfice qui dévisse de 12,8% à un peu plus de 10 milliards.

Le trimestre a été marqué par le rafraîchissement de l'iMac et du MacBook Pro, le lancement des AirPods 2e génération et des Powerbeats Pro, sans oublier bien sûr le lancement de l'iPod touch 7G (ne l'oublions pas !). Bref, on n'a pas eu le temps de s'embêter, mais tous les yeux sont tournés vers le quatrième trimestre.

La fin de l'été est synonyme de feu d'artifice pour Apple, qui multiplie les nouveautés comme d'autres les petits pains. Car non seulement le constructeur devrait lancer en septembre de nouveaux iPhone et iPad, peut-être une Series 5 pour l'Apple Watch et un MacBook Pro 16 pouces, mais l'automne sera aussi marqué par le lancement du Mac Pro et surtout des nouveaux services. Apple Card en août, puis Apple Arcade et Apple TV+ dans la foulée d'iOS 13. On aura le temps d'y revenir…

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

En milliards de dollars.

T3 2019 T3 2018 Évolution
Chiffre d’affaires 53,8 53,265 +1 %
Bénéfice 10,044 11,519 -12,8 %
iPhone 25,986 29,470 -11,82 %
iPad 5,023 4,634 +8,39 %
Mac 5,820 5,258 +10,69 %
Services 11,455 10,17 +12,64 %
Autres produits 5,525 3,733 +48 %

Chiffres d'affaires

Luca Maestri, le directeur financier d'Apple, avait promis un chiffre d'affaires compris entre 52,2 et 54,5 milliards de dollars : le gardien des cordons de la bourse a tapé dans le mille, l'entreprise ayant vendu pour 53,8 milliards de dollars de produits et services. L'an dernier à la même époque, Apple avait enregistré un chiffre d'affaires de 53,265 milliards, soit une progression de 1 petit pourcent.

« C'est notre plus gros trimestre de juin », se réjouit Tim Cook, qui salue les performances des « wearables », de l'iPad et du Mac, ainsi que des « améliorations significatives dans les tendances pour l'iPhone ». Le CEO a vanté les lancements « majeurs » sur « toutes nos plateformes, nos nouveaux services et plusieurs nouveaux produits » de l'ensemble de l'année.

Les ventes d'Apple à l'international ont compté pour 59% du total, c'est un point de moins qu'au même trimestre 2018. Durant le T3, l'entreprise a reversé un total de 21 milliards de dollars à ses actionnaires, dont 17 milliards sous forme de rachat d'actions (soit 88 millions de titres) et le reste comme dividendes.

Apple est assis sur un trésor de guerre de 102 milliards de dollars ; largement de quoi financer une dette à hauteur de 102 milliards (au vu des taux d'intérêt actuellement, mieux vaut effectivement emprunter).

Ventes d'iPhone

Suivant une courbe ascendante depuis le début de l'année fiscale, les ventes d'iPhone au troisième trimestre sont en baisse de 11,8%. Les smartphones représentent près de 26 milliards de dollars dans le total d'Apple. C'est symbolique, mais tout de même significatif : les ventes d'iPhone ne pèsent plus « que » 48% du chiffre d'affaires du constructeur, contre 55% l'an dernier.

C'est la première fois depuis 2012 que les revenus tirés de l'iPhone représentent moins de la moitié du chiffre d'affaires d'Apple. Un signe…

Le programme de reprise de l'iPhone, largement mis en avant par Apple, est sans surprise un succès. Le nombre de reprises a été multiplié par cinq en un an. Les iPhone XS, XS Max et XR jouissent d'un taux de satisfaction de… 99%.

Tim Cook a voulu rassurer sur les performances de l'iPhone et d'Apple en Chine : il voit dans ce marché de grandes améliorations. Les ventes notamment sont reparties à la hausse, même si le CEO déplore des « vents contraires » en lien avec le taux de change. Tim Cook se dit « encouragé » par les initiatives mises en place en fin d'année pour relancer les ventes d'iPhone (programme de reprise, offres de financement). Le nombre d'utilisateurs du smartphone en Chine a atteint un nouveau pic.

Ventes d'iPad

À rebours de l'iPhone, l'iPad est décidément la bonne nouvelle de la gamme d'Apple depuis le début de l'année fiscale. Avec des ventes de 5 milliards de dollars, la tablette affiche 8,4% de croissance en termes de revenus. L'iPad Air et l'iPad mini, lancés au printemps, ont manifestement permis au constructeur de maintenir la tendance.

Tim Cook a relevé que l'iPad était l'« appareil idéal » pour tout le monde : de l'écolier au professionnel.

Ventes de Mac

Après le trou d'air du deuxième trimestre (-4,5%), les revenus tirés de l'activité Mac sont en progression : elle a permis à Apple d'engranger 5,8 milliards de dollars, soit une belle progression de 10,7%. Nul doute que les nombreuses nouveautés lancées durant le trimestre ont participé à cette bonne fortune. Pourvu que ça dure !

Apple attend beaucoup de la rentrée et de macOS Catalina, qui devrait donner un coup de turbo à la logithèque macOS. Les développeurs pourront en effet porter leurs applications iPad sur Mac grâce à Catalyst. Tim Cook s'attend à voir débouler une « vague d'applications populaires sur Mac dès l'automne ».

Services

On comprend mieux pourquoi Tim Cook insiste tant et tant sur les services : avec l'informatique vestimentaire, c'est un des principaux relais de croissance pour Apple. Au troisième trimestre, les services — iCloud, App Store, Apple Pay, Apple Music, Apple News+, et aussi la dîme versée par Google pour être le moteur de recherche par défaut dans Safari — affichent un chiffre d'affaires solide de 11,45 milliards de dollars. Soit 12,6% de plus d'une année sur l'autre.

Cette catégorie est forcément amenée à se développer toujours plus, avec l'Apple Card, Apple TV+ et Apple Arcade. Tim Cook a donné quelques informations intéressantes sur ses précieux services. On a ainsi appris que le trimestre a marqué un record de revenus pour l'App Store. Apple Pay, qui est désormais disponible dans 47 pays et territoires, enregistre désormais plus d'un milliard de transactions chaque mois — deux fois plus qu'il y a un an.

Le service de paiement mobile d'Apple recrute davantage de nouveaux utilisateurs que PayPal, tandis que le volume des transactions est quatre fois plus élevé (!) que le service historique. Quant à l'Apple Card, elle sera bien lancée en août, a annoncé Tim Cook qui précise que des « milliers d'employés d'Apple » l'utilisent déjà chaque jour.

On en parle moins, mais la catégorie des services regroupe aussi l'activité App Store Search Ads, dont les revenus ont connu une croissance à trois chiffres ! Les pénibles petits bandeaux bleus dans les résultats de recherche sur l'App Store ne risquent pas de disparaitre de si tôt.

En tout, Apple sert plus de 420 millions d'abonnés payants à tous ses services. Le constructeur devrait franchir sans trop de soucis le cap des 500 millions l'année prochaine.

Autres produits

Catégorie fourre-tout par excellence, on y trouve tout à la fois les casques Beats, l'Apple TV (le boîtier), le HomePod, les AirPods et l'Apple Watch. Pour ces produits, tout va bien merci : ils ont engrangé des revenus de 5,525 milliards de dollars, avec une croissance remarquable de 48%.

Les services et les « autres produits » approchent de la taille d'une entreprise du Fortune 500, a indiqué Tim Cook, pas peu fier. Les AirPods connaissent un succès « phénoménal », l'Apple Watch a connu son meilleur trimestre en termes de revenus. 75% des acheteurs de l'Apple Watch sont des nouveaux utilisateurs de la montre.

L'application ECG, qui a fait récemment son apparition au Canada et à Singapour, sera disponible dans davantage de pays d'ici la fin de l'année. Actuellement, l'application qui permet de générer un électrocardiogramme est activée dans 31 pays et territoires.

Pour le T4

Comme on l'a dit plus haut, le quatrième trimestre (de juillet à fin septembre) sera capital pour Apple. Luca Maestri prédit un chiffre d'affaires compris entre 61 et 64 milliards de dollars ; l'an dernier à la même époque, l'entreprise avait encaissé 62,9 milliards.

Tags
#AAPL
avatar Hideyasu | 

@anonx

Oui je parlais du marché dans son ensemble, il reste qui à vendre des tablettes de qualité à part Apple ? Google a abandonné je crois, donc pas vraiment d’android opti.

Quasi tout les fabricants ont abandonné, c’est assez incroyable que tout le monde délaisse un marché de plusieurs milliards quand on y pense

avatar anonx | 

@Hideyasu

Oui il reste juste Samsung dont quelques info sur la tab s6 ont fuité dernièrement...

avatar Paquito06 | 

Quand on vous dit que les services vont petit a petit tout rafler en terme de benefices chez Apple, sur le long terme. Observez 😁

avatar mouahaha | 

C'est pas comme si les guignols de l'info avait fait un sketch sur les service à abo où le mouton... le client va à l’abattoir tout seul.

Vive les élevages de paysans!

avatar totoguile | 

Belle perf de l'iPad. Je ne serais pas surpris, avec l'arrivée d'Apple Arcade et de l'Apple Card, que la catégorie Services soit splittée, histoire d'être dans des proportions "similaires" à l'iPad et au Mac.
Autre possibilité, les services montant encore tellement, Max et iPad seront regroupés.

avatar totoguile | 

Les bénéfices ne progressent pas en pourcentage, mais sont constant en valeur. On assiste peut-etre à une stabilisation des prix / % de marge. Ce n'est pas parce que vous avez plus d'argents et de personnes que vous pouvez innover plus. A contrario, pour maintenir le CA, ils peuvent diminuer sur la marge sans impacter la R&D.

avatar Judas Bricot | 

Eh bah ! Pour une firme que l’on dit « au plus mal »...

avatar pocketalex | 

@Judas

Personne de sérieux ne dit ça

Seul les frustrés (composants soudés, AMD au lieu de NVIDIA, etc) et les débiles profonds te sortent une telle connerie.

Et en même temps, qu'est-ce qu'on s'en tape qu'Apple aille bien ou mal ? en quoi ça améliore les produits ?

La santé financière d'Apple ne devrait intéresser que les possesseurs d'action Apple...

avatar fte | 

@pocketalex

"La santé financière d'Apple ne devrait intéresser que les possesseurs d'action Apple..."

Et les clients qui ont une stratégie business et d’investissement matériel et logiciel, dépendantes d’Apple.

avatar totoguile | 

"Le service de paiement mobile d'Apple recrute davantage de nouveaux utilisateurs qu'Apple Pay, tandis que le volume des transactions est quatre fois plus élevé"

J'ai pas compris. Apple Pay c'est pas le service de paiement mobile d'Apple ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Que PayPal. Mémoire musculaire sans doute, je corrige.
avatar IceWizard | 

@MickaëlBazoge

C’est bien ce que je disais .. l’heure de l’apéro est traître chez vous !

avatar Mickaël Bazoge | 

@IceWizard

Ah si seulement ;)

avatar totoguile | 

ah je comprend mieux du coup :) merci

avatar Mvlik | 

Ça sent surtout le pétard mouillé à l’automne avec la mise à jour de l’iPhone.

avatar TheRV | 

« Le service de paiement mobile d'Apple recrute davantage de nouveaux utilisateurs qu'Apple Pay »

????

avatar raoolito | 

aux US on peut transferer de l'argent par imessage.
je pense que c'est de cela qu'il s'agit

avatar IceWizard | 

@TheRV

Mickaël est canadien. C’est l’heure de l’apéro chez lui, et ça se vois !

avatar TheRV | 

@IceWizard

🧐🤣🤣

avatar Tchobilout23 | 

Comment peut on expliquer que le bénéfice ai baissé de 12% alors que le CA est supérieur?
Apple a t elle revu ses marges?
Les services sont ils moins générateur de bénéfices que le hardware?

avatar iaddiction | 

@Tchobilout23

Ou tout simplement des dépenses en R&D plus importantes, AppleTV+...etc

avatar occam | 

@Tchobilout23

C’est le tournant écologique d’Apple : pour les 50 ans du Club de Rome, et bientôt du rapport Meadows, Apple a décidé de faire sienne la devise du CdR, « Halte à la croissance ! ».

Cela commence tout doucement par les bénéfices ; le CA suivra dès que possible.

avatar Bloodwave | 

Peut être parce que sa principale source de marge éternue, alors le bénéfice de tout le groupe éternue.

avatar PierreBondurant | 

iPad
« Avec des ventes de 5 milliards de dollars, la tablette affiche 8,4% de croissance en termes de revenus. L'iPad Air et l'iPad mini, lancés au printemps, ont manifestement permis au constructeur de maintenir la tendance. »

Croissance des revenus ne signifie pas nécessairement augmentation des ventes d’iPad. Ca peut aussi être du à une augmentation du prix moyen des iPad vendus.
Je pencherais notamment pour un part croissante de l’iPad pro dans les ventes d’iPad.
Pure spéculation, on a pas les chiffres du nombre d’iPad vendus ni la répartition par type d’iPad...

avatar marenostrum | 

j'ai acheté un iPad Pro cette année (augmentation significative de dépense pour moi. j'avais un iPad Mini avant). ça doit être ça.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR