WWDC 2018 : au bonheur des développeurs

Mickaël Bazoge |

La WWDC 2018 est désormais derrière nous, mais ses effets n'ont pas fini de se faire sentir dans nos applications préférées. Apple a cette année fait l'impasse sur les nouveautés matérielles, pour mieux se concentrer sur les nouvelles versions de ses systèmes d'exploitation. Les développeurs ont apprécié !

Il y a bien sûr toutes les petites et grandes choses de macOS Mojave, iOS 12, watchOS 5 et tvOS 12 que nous n'avons d'ailleurs pas terminé de décortiquer. Les développeurs aussi en ont plein leur assiette avec beaucoup de nouvelles API et de fonctions à intégrer dans leurs apps, et qui feront le bonheur de leurs utilisateurs.

Les pin's offerts aux développeurs invités.

Pour mieux saisir la portée de cette édition 2018, nous avons demandé leur avis à plusieurs développeurs : Paulo Andrade, qui a conçu l'app Secrets (lire notre prise en main), Jérémie Francone, du studio 1Button (Mr Jump, Ultra Sharp…), Clément Sauvage, directeur technique de l'app Les Tontons Livreurs, et l'équipe de développement iOS/tvOS de Canal+.

Pas de matériel, pas de problème

Les utilisateurs avides de nouveaux matos ont fait un peu la moue après le keynote — ils ont en effet dû se contenter de quelques bracelets et étuis… et d'un chargeur 30 watts. Si Clément admet un peu de déception vis-à-vis des annonces « marketing » (« Quoi ? J'ai fait la queue à 1h du mat' pour ça ?! »), il s'est bien rattrapé avec le keynote spécial des développeurs, le fameux Platform State of the Union qui détaille plus en profondeur les nouveautés.

Le mur d'apps sur la scène du keynote.

Il rappelle que la WWDC se destine d'abord et avant tout aux développeurs, même si Apple s'en sert parfois comme caisse de résonance pour lancer de nouveaux appareils (rien moins que l'iMac Pro, la deuxième génération d'iPad Pro et le HomePod l'année dernière) et services (Apple Music en 2015). Pas d'année en demi-teinte donc, entre Siri Shortcuts, CreateML, MapKit JS, Xcode 10…

De son côté, Jérémie n'a pas été « super emballé par le keynote » : rien de « magique » ou de « particulièrement innovant », explique-t-il, malgré des nouveautés intéressantes pour la réalité augmentée, ainsi que Google Maps et Waze dans CarPlay. « Il faut un peu plus qu'un mode nuit ou qu'une app de bourse revisitée pour me passionner ! »

Il convient toutefois de rappeler qu'iOS et macOS sont désormais des systèmes mûrs : « il est peut-être difficile de nous surprendre chaque année ». Jérémie précise toutefois qu'il y a « bon nombre d'améliorations et d'ajouts qui ne font pas les gros titres mais qui peuvent apporter beaucoup aux développeurs ».

Beaucoup de Mac au mètre carré dans le McEnery Convention Center !

Paulo concède également qu'il est difficile de lancer des produits aussi révolutionnaires que l'iPhone tous les ans. « En tant que développeur, je trouve que c'est bien plus intéressant d'en apprendre plus sur les nouvelles API que d'en savoir plus sur le matériel ». Des informations qui lui permettent de mieux « exprimer [sa] créativité au travers de nouvelles fonctions dans [ses] apps ».

Il souligne que de nouveaux appareils sont synonymes de « nouvelles tailles d'écran, de résolutions et de paradigmes que nous devons prendre en compte ». Il se dit parfaitement à l'aise avec une WWDC ne comprenant que des annonces logicielles. « En fait, c'est ce que je préfère ! ».

Canal+ a eu les honneurs d'une mention durant le keynote.

Le discours est un peu différent du côté de l'équipe de développement iOS et tvOS de Canal+. Le keynote a été jugé très intéressant, notamment concernant l'amélioration des performances (« x2 sur un iPhone 6, qui est réellement là, mon iPhone 6 revit ! ») et le support des mêmes appareils qu'iOS 11. Voilà qui « devrait ravir les clients ». Rien que ça, ça fera une « excellente version » d'iOS, qui éteindra les « critiques d'obsolescence programmée », selon l'équipe de Canal+, qui a eu un petit moment de gloire lors du keynote.

La démo sur la réalité augmentée a aussi beaucoup impressionné l'équipe : elle était « dingue », Apple a visiblement passé un « cap important » et le constructeur dépasse la concurrence.

Les mains dans le cambouis

Toutes ces nouveautés logicielles et ces API vont être scrutées de très près par les développeurs interrogés. Jérémie Francone, créateur de jeux, a fait son deuil d'OpenGL et d'OpenCL, qui sont mis sur la touche au profit de Metal dans macOS Mojave. « On sait que d'ici iOS 13 il va falloir passer à Metal, ça va nous demander un peu de boulot ». Il va également regarder de près les possibilités d'ARKit 2 ainsi que les nouvelles options des notifications.

Pour Paulo, qui a mis au point une application pour stocker des mots de passe, une fonction en particulier a fait tilt : « L'an dernier, quand Apple a annoncé la fonction de remplissage de mots de passe pour les apps, nous lui avons immédiatement demandé d'étendre cette fonction aux gestionnaires de mots de passe tiers ».

Un vœu exaucé : « Nous avons été ravis d'apprendre qu'Apple allait proposer cette fonction dans iOS 12 ». Gros enthousiasme donc pour l'API Password Manager (lire aussi : Vie privée : Apple veut renforcer les mots de passe et clarifier les messages d’alerte). Du côté du Mac, où Secrets est aussi proposé, « nous en avons presque terminé avec la prise en charge du mode sombre ».

Au chapitre des technologies fondamentales, CoreML intéresse tout particulièrement Clément Sauvage, scientifique de formation et qui suit une formation dans ce domaine. « Je vais passer une partie de mon été dessus ! » On a vu pire comme cahier de vacances.

Pour les développeurs des apps iOS et tvOS de Canal+, on relève « pas mal de nouveautés intéressantes » : il semble en effet que les 50 images par seconde en 4K puissent être activées sur l'Apple TV 4K, « et si c’est avéré on l’active dès le lancement ». La saisie simplifiée des mots de passe dans tvOS 12 trouve un écho au sein de l'équipe : « l’astuce de trouver le bon iPhone en calculant la distance entre la télécommande Siri et l’iPhone de l’utilisateur est digne d’Apple ».

L'exemple de Siri Shortcuts

Siri Shortcuts ne se limite pas une poignée de notifications proactives. Apple a regroupé beaucoup de fonctions sous cette bannière, comme la possibilité de créer ses propres raccourcis Siri et une évolution majeure de l'app WorkFlow, le tout enrobé dans une épaisse couche d'intelligence artificielle (lire : Siri Shortcuts : des raccourcis qui en disent long).

Pour Jérémie qui ne fait quasiment que des jeux, « c'est un peu difficile » de se servir de ces raccourcis. Il voit cependant tout l'intérêt d'intégrer ces Shortcuts dans des utilitaires : « Si on devait améliorer notre gestionnaire de tâches minimaliste Task on ne manquerait pas de penser aux Siri Shortcuts ».

Les utilitaires, c'est la tasse de thé de Paulo : il imagine déjà permettre aux utilisateurs de Secrets de demander à Siri l'affichage de mots de passe spécifiques. « Mais je pense qu'il y a plus avec Siri Shortcuts que dire à son iPhone quoi faire (…) Nous sommes toujours en train de réfléchir aux opportunités que cette nouvelle fonction va nous apporter, mais nous sommes indéniablement intéressés pour en faire quelque chose ».

Chez Canal+, même prudence teintée d'enthousiasme : « Siri Shortcuts devrait également apporter quelques usages sympas ». Les responsables de myCanal sur les plateformes d'Apple s'intéressent aussi au nouveau système de gestion granulaire des notifications, qui comprend une distribution avec alerte ou silencieuse (lire : iOS 12 : les notifications mettent le paquet).

Le Mac App Store renouvelle l'intérêt des développeurs

Le Mac App Store a fait l'objet d'un ravalement de façade important, qui lui apporte non seulement une nouvelle interface et des fonctions héritées d'iOS, mais aussi une personnalité propre et surtout, une réactivité qui donne envie d'y revenir. L'effort a été apprécié par les développeurs : Clément espère ainsi que cette refonte va « relancer la dynamique, certains gros éditeurs comme Panic ont promis de revenir sur la plateforme ».

Jérémie a la même analyse : « il était important de faire quelque chose pour redynamiser un peu cet App Store, tant pour donner aux utilisateurs l'envie de le visiter qu'aux développeurs l'envie d'y travailler ». Le développeur de jeux se dit surtout intéressé par l'arrivée prochaine de UIKit sur Mac, le fameux projet Marzipan, qui devrait permettre de porter plus facilement les apps iOS sur Mac.

Ce gros travail de fond mené par Apple (il était temps) intéresse tout particulièrement Paulo, dont l'application est distribuée sur l'App Store et le Mac App Store. « Nos ventes sont partagées à 50/50 entre macOS et iOS ». Il espère que le redesign de la boutique pour Mac aura le même impact que celui obtenu par l'échoppe mobile :

Comme vous savez, le gros de l'argent de l'App Store va dans les poches de très peu de développeurs, et surtout des jeux. Séparer les jeux du reste des apps, et tous les efforts qu'Apple mettra dans le contenu éditorial pour mettre en avant des apps nouvelles et plus fragiles sont les bienvenus.

Cahier de doléances

L'avenir des plateformes d'Apple, c'est maintenant : les versions bêtas s'enchaînent et les API sont en phase de finalisation. Mais évidemment, on en demande toujours plus à Apple, c'est pourquoi nos développeurs ont ouvert le cahier des doléances. Et pourquoi ne pas demander des choses un peu folles ? Clément propose tout simplement le changement du clavier papillon des MacBook Pro !

Craig Federighi avec Clément.

Plus sérieusement, il voudrait une révision de la commission prélevée par Apple sur les abonnements et le prix des apps. « Les App Store sont chouettes, mais nous payons 99 $ par an, réviser la commission à 12 ou 18% [au lieu de 30% actuellement] serait un beau geste », estime-t-il. Il ajoute : un simulateur amélioré dans Xcode. On peut rêver…

Puisque l'heure est aux douces rêveries, Jérémie fantasme, en tant qu'utilisateur, sur un Mac Arm « avec un nouveau macOS plus moderne et une super autonomie ». Qui n'en aurait pas envie ?

Paulo demande un rapprochement des pratiques et des services offerts par Apple pour ses deux boutiques, iOS et Mac : « Il n'y a pas de TestFlight sur Mac, et il n'y a pas d'outils analytiques, par exemple. Plus important, il n'y a pas de partage d'achats entre Mac et iOS ». Secrets doit être acheté deux fois, c'est source de confusion pour les utilisateurs. « Et ce n'est pas comme si cette requête n'avait aucun précédent. Les développeurs peuvent partager des achats entre des apps iOS et tvOS, alors pourquoi pas avec le Mac ? ».

À l'année prochaine !

La WWDC ne dure qu'une petite semaine, mais l'événement marque durablement l'année pour les utilisateurs comme pour les développeurs. D'ici la rentrée et la sortie des versions finales, nous continuerons de découvrir les nouveautés qu'Apple a concoctées… et le travail des développeurs pour les intégrer à leurs apps !

Photos WWDC : Clément Sauvage

Tags
avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Betement puisqu'avec la disparition de Wintel »

???????

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« ça avait bien démarré jusqu'au sabordage des Mac »

« on a vu les Mac dépérir et abandonnés sur le bas coté »

C’est cela oui ???

Sur l’exercice 2017 l’activité Mac d’Apple a généré un CA de 25 850 M$, soit 11,3% du CA de l’entreprise en vendant 19,25 M d’unités soit un CA/Unité de 1 342 $.

En comparaison :

• La division Personal System d’HP c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 33 374 M$, en vendant 55,2 M d’unités soit un CA/Unité de 605 $.
o Apple fait 77% du CA de l’activité PC d’HP avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 5,7 fois supérieur à celui de l’activité PC d’HP avec ses Mac.

• La division PCSD de Lenovo c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 32 378 M$, en vendant 54,7 M d’unités soit un CA/Unité de 590 $.
o Apple fait 79% du CA de l’activité PC de Lenovo avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 13,7 fois supérieur à celui de l’activité PC de Lenovo avec ses Mac. (L'activité est à peine rentable avec un ratio d'EBIT de 1,6%)

• La division CSG de Dell c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 36 754 M$, en vendant 39,8 M d’unités soit un CA/Unité de 923 $.
o Apple fait 70% du CA de l’activité PC de Dell avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 3,7 fois supérieur à celui de l’activité PC de Dell avec ses Mac.

L’EBIT cumulé d’HP, Lenovo et Dell est quasiment deux fois moindre que celui généré par le Mac !

Il aura fallut attendre l'exercice 2010 pour cumuler un peu plus de 100 millions de Mac vendus depuis l'exercice 1984 soit 27 exercices.

En sept exercices de 2011 à 2017 ce sont 128 millions de Mac qui ont été vendus.

En trois exercices de 2015 à 2017 ce sont 58 millions de Mac qui ont été vendus

Il c’est vendu en 2017 120M d’unités de PC en moins qu’en 2011.

Il c’est vendu en 2017 3M d’unités de Mac en plus qu’en 2011.

Bref l’activité Mac d’Apple est de loin la plus saine et prospère de l’industrie, la PDM du Mac est à son plus haut historique de l’ère moderne, le volume de vente en unités est le deuxième plus haut après 2015.

Et tu appels ça un sabordage dans ton habituel déni de toute réalité

Le Mac ne c’est jamais assis bien porté que sous Cook ?

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« pourquoi le MacPro 2013 et son inadaptation a la quasi totalité des utilisateurs, »

Parce que le marché des stations de travail est ultra anecdotique pour Apple depuis qu’ils font plus de 2% de PDM

Le marché global des stations de travail représente 1,2 M d’unités.

80% de ce marché est porté par des usages industriels et scientifiques sur lesquels MacOs n’a jamais été représenté que de manière ultra anecdotique et n'a aucune perspective d'avenir.

Les 20% restant sont porté par l’entertainment et la encore plus des deux tiers des ventes sont porté par le Computer Graphic sur lequel Apple n’est présent que de manière anecdotique et n'a aucune perspective d'avenir.

Reste donc un volume trés faible d’unités, principalement mise en œuvre sur de la prod-production vidéo où Apple peut espérer exister.

Bref économiquement le marché de la station de travail représente très peu de perspectives de croissance pour l’activité Mac et est depuis bien longtemps anecdotique pour Apple.

Pour info, le marché des stations de travail prod-production vidéo est estimé à 60k unités par an toute plateforme confondues.

La PDM d'Apple sur ce marché n'a jamais dépassé les 2% de PDM et 50k unités.

En étant ambitieux, les ventes d'un futur MacPro peuevent espérer représenter 0,25% de l'ensemble des ventes de Mac, on comprend qu'Apple puisse avoir de fort beau résultat en gardant à son catalogue un Macpro datant de 2013.

avatar YAZombie | 

avec un nouveau macOS plus moderne
Je me demande bien à quoi ça correspond ça (et C1rc3@0rc, merci de rester à l'écart, je n'ai rien à faire de tes pollutions à répétition basées sur une méconnaissance de tout élevée en principe fondateur pour logorrhées inintéressantes et truffées d'inexactitudes quand ce n'est pas de mensonges purs et simples).
Macgé, si vous faisiez un petit article sur ce que serait un "os moderne", les dernières recherches en la matière, etc., ce serait super!

avatar Yacc | 

@YAZombie

« sur ce que serait un "os moderne" »

ça ? (Blague à part ce n’est pas rien)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Plan_9_from_Bell_Labs

avatar YAZombie | 

@Yacc, "Plan_9_from_Bell_Labs"
Oui, j'ai déjà entendu parler et lu la page wikipedia en anglais (la française est indigente en comparaison), mais comme ça a quand même commencé en 1084 en bon nerd je me demande où on en est aujourd'hui des derniers développements en la matière ?️

avatar Yacc | 

@ YAZombie

C'était un clin d'oeil.

Il y a beaucoup de choses en recherche avec une très grosse emphase sur la possibilité de construire des OS dans lesquels les enjeux de sécurité sont au coeur de toute démarche, Il y a des travaux autour du Cloud évidement et des solutions distribués, il y a des travaux visant à repenser complètement l'architecture même des OS pour les adaptés aux enjeux de l'époque.

Nous vivons encore sur bien des héritages de années 70 sur les fondements de bien des aspects de notre informatique alors même que les enjeux sont absolument incomparable.

Tiens même si ce n'est pas directement le sujet un très bon papier qui traite aussi de cette notion d'héritage :

https://queue.acm.org/detail.cfm?id=3212479

avatar YAZombie | 

@Yacc, "C'était un clin d'oeil"
Oui oui, je l'avais pris comme tel ?️

"il y a des travaux visant à repenser complètement l'architecture même des OS pour les adaptés aux enjeux de l'époque"
C'est justement sur ça que j'aimerais bien que nos journalistes préférés nous fassent un petit topo. J'ai cherché par moi-même il y a qq mois sans trouver grand-chose. Justement je suis sûr qu'ils sont en rade de sujets chez MacGé ?️

avatar Yacc | 

@YAZombie

Une bonne conf de l'ACM avec de l'histoire et des perspectives

Et sur le coté hardware celle ci :

avatar YAZombie | 

?️?️

avatar Yacc | 

@YAZombie

tu peux aussi lire le papier « C Is Not a Low-level Language, Your computer is not a fast PDP-11. » il est très bon ?

avatar Yacc | 

@YAZombie

Et si non un classique pour embêter Linus Torvalds ?

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Modern_Operating_Systems

Pages

CONNEXION UTILISATEUR