Suppression des VPN : Reporters sans frontières s'en prend vertement à Apple

Mickaël Bazoge |

La suppression des applications VPN de l'App Store chinois a provoqué un débat sur la liberté d'accès à l'information dont sont privés bon nombre d'utilisateurs chinois d'iPhone. Les autorités ont resserré l'étau de la censure avant le prochain congrès du Parti communiste qui se tiendra au mois d'octobre ; le gouvernement a donc décidé d'interdire les VPN, qui permettaient à moindres frais de contourner la « grande muraille numérique de Chine ». Les opérateurs de ces applications doivent désormais obtenir un sésame officiel, ce qui est évidemment très compliqué.

Un VPN en Chine. Image MacGeneration.

Devant la controverse provoquée par le retrait de ces applications, Tim Cook s'est défendu d'un point de vue légal d'une part (« nous respectons la loi »), et en avançant une explication plus politique d'autre part (« nous discutons avec les gouvernements »). Lire : Chine : Tim Cook préférerait « ne pas retirer d’apps » de l’App Store.

Ces déclarations ne satisfont pas Reporters sans frontières, qui dans une lettre ouverte à Isabel Ge Mahe, nouvelle directrice générale Chine d'Apple, se fait l'avocat des internautes et des journalistes pour lesquels ces applications permettaient de se protéger de la surveillance et d'accéder à des sites « interdits ». RSF comprend que la décision d'Apple a été prise pour s'attirer les « bonnes grâces du pouvoir ».

L'association manie la dérision et le cynisme en proposant à Apple d'aller un peu plus loin dans l'adaptation de son modèle d'affaires aux spécificités du « rêve chinois », au travers de cinq « conseils » mordants. RSF propose ainsi à Apple d'intégrer un fond d'écran à la gloire du « grand timonier Xi Jinping », tout en « évitant les images dans lesquelles le président ressemblerait de trop près à Winnie l’ourson ». Il parait qu'il déteste ça.

RSF conseille aussi de retirer du clavier virtuel d'iOS les caractères permettant de contourner la censure (les émojis cercueil et larmes représentaient Liu Xiaobo, le prix Nobel de la Paix mort en détention). L'App Store chinois pourrait ne proposer que des applications contrôlées par le pouvoir. La fonction de partage familial d'iTunes gagnerait à s'élargir à la « grande famille » du Parti qui aurait ainsi un accès au contenu des appareils. Enfin, « chaque militant, journaliste ou blogueur emprisonné » se verrait offrir une Apple Watch afin de suivre la détérioration de sa santé en prison.

Reporters sans frontières reproche à Apple son approche pragmatique en Chine : « si vous la généralisez, [elle] garantira à Apple la clientèle des autocrates du monde entier et permettra à ses actionnaires de s’enrichir encore un peu plus. À Cupertino, les droits de l’homme semblent peser bien peu en regard des cours de la bourse ».


avatar Vaudan | 

Et Robert Ménard, on en parle ?

avatar reborn | 

@Vaudan

Difficile de comprendre comment il est arrivé à passer d'un extrême à l'autre ??‍♂️

avatar wallabyFR | 

A lire les détails sur RSF, j'ai cru que le nom était Racisme Sans Frontières...

avatar iVador | 

@Vaudan

Encore un fanboy qui poste une imbécilité
Il est interdit de critiquer Apple hein ...

avatar Domsware | 

@iVador

Et il est interdit de critiquer des critiques d'Apple parce que c'est des critiques d'Apple, hein ? ?

Ici RSF fait de la démagogie pure et simple pour se payer de la promotion facile en mentant au passage par omission puisqu'Apple s'est exprimée clairement sur le sujet.

avatar patrick86 | 

"Ici RSF fait de la démagogie pure et simple pour se payer de la promotion facile en mentant au passage par omission puisqu'Apple s'est exprimée clairement sur le sujet."

Ah, et pourquoi ce ne serait forcément que pour faire sa propre promotion ? RSF est ici dans sa plein mission et vocation : lutter contre toute forme de censure, notamment quand elle interfère avec la libre information.

L'utilisation d'Apple pour booster des contenus sensationnalistes existe, oui. Ce n'est pas pour autant une généralité.

avatar Vaudan | 

@iVador

On est bien vite labellisé fanboy...

avatar Adrienhb | 

Ménard n'a plus de lien avec RSF, donc si on en parle, cela sera hors-sujet.

avatar byte_order | 

@Vauban
> Et Robert Ménard, on en parle ?

Joli commentaire "et si on parlait d'autre chose ?".

avatar reborn | 

Donc il faut forcement passer par une application pour se connecter à un VPN sous iOS ?

avatar House M.D. | 

@reborn

Non, j’utilise la fonction VPN intégrée à iOS pour me connecter à mon propre VPN plusieurs fois par an...

avatar anti2703 | 

C'est fou comme apple est prête à aller contres les lois quand par exemple elle a refusée de déverrouiller un iPhone aux USA, mais dès qu'il s'agit de gagner de l'argent plie devant un gouvernement...

avatar Hertzfield | 

@anti2703

Entre une demande de backdoor et ne plus proposer de VPN, y a quand même une différence.
Mais tu es trop énervé pour le moment, évite de respirer la compote par le nez.

avatar Bigdidou | 

@anti2703

« C'est fou comme apple est prête à aller contres les lois quand par exemple elle a refusée de déverrouiller un iPhone aux USA »

Comment ça ?
Explique nous comment Apple se serait mis ici dans l’illégalité...

avatar françois bayrou | 

Illegal ou pas, ca va toujours dans le meme sens.
Faut être vraiment naïf pour applaudir Apple.
http://dilbert.com/strip/2016-04-18

avatar marenostrum | 

normal. et puis ça n'a rien avoir les deux problèmes. le premier et de ne pas fragiliser la sécurité de l'appareil, le deuxième c'est de respecter les lois du pays où ils vendent.

les deux sont faite pour ne pas perdre des clients. mais c'est une entreprise Apple, sans clients ça ferme direct. tous chômeurs après.
par contre, Reporteurs sans frontières est dans la démagogie. c'est leur job aussi.

avatar byte_order | 

Si sans les clients chinois Apple ferme direct, c'est que la direction d'Apple aura (très) mal fait son boulot de répartition des sources de revenus.

A la place, en vrai, ils gagneront moins d'argent, et du coup augmenteront leur marge ailleurs pour compenser comme ils ont toujours fait, c'est tout.

De toute façon, les parts de marché de iOS en Chine chutent nettement.
Déjà. Même en pliant l'échine devant les exigences du gouvernement chinois.

avatar Lestat1886 | 

@anti2703

Aux USA il n'y a pas de lois pour les backdoors...

avatar NicoAlves | 

@anti2703

Apple ne conserve aucune clé de déchiffrage donc ce n'est pas possible de déverrouiller un iPhone, à moins de créer une backdoor qui, créée pour les gouvernements, pourrait être utilisée par d'autres personnes avec des intentions beaucoup moins louables.
De plus, ce n'est pas une loi, mais simplement une requête.

avatar Jeckill13 | 

@anti2703

C'est sûr qu'une porte dérobée auquel le gouvernement chinois aurait pu avoir accès est sans doute bien mieux que de retirer les apps VPN. Comme ça VPN ou pas le contenu est accessible directement !

avatar fte | 

@anti2703

Contre quelle loi ? Le DOJ a-t’il jugé et condamné Apple sans nous le dire ?

avatar Hertzfield | 

Et sinon un vrai VPN, sans log, offshore avec forte encryption, vous en connaissez un ?

avatar reborn | 

@Hertzfield

Proxy.sh, nordvpn

Je sais que proxy.sh fait tourner ses services en RAM uniquement. Pas de trace sur les HDD.

Aussi il y a privacytools.io qui recense services et outils très intéressant.

avatar Hertzfield | 

@reborn

Merci ??

avatar scanmb (non vérifié) | 

@Hertzfield

Nordvpn ?
Ai lu ça sur leur site

avatar Hertzfield | 

@scanmb

Merci à toi aussi, reborn en a parler juste au-dessus ????

avatar A884126 | 

@Hertzfield

NordVPN qui possède son propre DNS, situé au Panama, pas de log, pas d'extradition. Couplé avec Tor au Starbucks et voilà !

avatar Hertzfield | 

@A884126

Ça vaut pas mieux de s’en faire un maison ? Plutôt que de payer ?

avatar Giloup92 | 

Ne suffit-il pas de se créer un compte sur une App Store en dehors de la Chine pour accéder à toutes les applications VPN disponibles ?

avatar reborn | 

@Giloup92

C'est possible

avatar Ginger bread | 

Le jailbreak est une solution?

avatar reborn | 

@Ginger bread

Apple a supprimé les VPN de l'appstore chinois. Pas la prise en charge des VPN dans ios. Donc pas besoin d'une solution aussi extreme qu'un jailbreak.

avatar Fumomono | 

Ils se conforment aux lois en vigueur, je ne vois pas ce qu'il y a à leur reprocher. A partir du moment où ils ont décidé de rentrer sur ce marché, c'est logique.

Bien sûr, ils auraient pu faire le choix de ne pas vendre en Chine en jugeant que les lois de ce pays sont contraires aux valeurs de la société, mais soyons sérieux, quelle entreprise est prête à se priver d'une part de cet énorme gâteau pour des raisons morales ? (chose que l'on regrettera plus tard d'ailleurs).

La France fait pareil, dès qu'on se trouve dans des voyages d'affaire pour vendre les "fleurons" de notre industrie (oh, les jolies armes vendues par le pays champion de la démocratie et des droits de l'homme), on la ferme sur tout ce qui peut énerver le client.

avatar oomu | 

RSF a raison.

et non, je ne pense pas qu'il faille commercer à tout prix avec les pays. Même si cela nous en coûte.

Et bien entendu, la France se vend beaucoup trop à n'importe qui.

-
le jailbreak ou obtenir des certificats développeur permet de forcer ios à installer toute autre application non distribuée par l'App Store.

Le coeur du problème n'est pas tant la Chine en elle même (même si ses lois à la manière de la Russie, Turquie, etc sont scélérates) mais qu'Apple ait un contrôle presque absolu sur la distribution d'applications.

L'App Store est un problème. Le fait qu'il soit centralisé permet un pouvoir par Apple et par un quelconque gouvernement (dont le gouvernement français tôt ou tard, certainement tôt) qui change la loi à sa convenance.

Et cela n'est pas dans l'intérêt des citoyens.

L'app store devrait être brisé par la loi. Depuis son premier jour.
Si cela était déjà un soucis pour les consommateurs avec les consoles de jeu (sony, nintendo, etc), c'est carrément un problème de société quand il concerne un appareil générique et à tout faire aussi répandu que l'iPhone.

Enfin bon, il reste android.

avatar wallabyFR | 

@oomu Sauf qu'iOS gère nativement les VPNs sans avoir besoin d'apps quelconques. Pas besoin de forcer iOS à quoi que ce soit. Et si un pays décidait de bloquer directement les communications VPNs, utiliser Android ne changerait strictement rien.

De plus, la plupart des apps VPNs sont à risque pour les utilisateurs. Rien ne vaut son propre VPN!

Il est également inexact de dire qu'Apple ait un contrôle presque absolu sur la distribution d'applications. En réalité, il est possible d'installer des apps iOS en dehors de l'App Store, même si je ne le recommande pas par mesure de sécurité aux utilisateurs peu avertis.

Enfin, "briser" l'App Store serait un problème pour les développeurs indépendants d'apps. Devoir gérer plusieurs stores demande du temps et des ressources.

avatar patrick86 | 

"En réalité, il est possible d'installer des apps iOS en dehors de l'App Store, même si je ne le recommande pas par mesure de sécurité aux utilisateurs peu avertis."

Tout ou rien.

Soit la simplicité et confort de l'App Store, soit la complexité de télécharger un code source, le compiler soit-même et l'impératif de disposer d'un Mac pour le faire.

sur Mac c'est plus simple pour tout le monde, avec pourtant 4 degrés de sécurité et liberté :
- Mac App Store uniquement ;
- Mac App Store + apps signées (par certificats délivrés par Apple) ;
- Tout autre exécutable ;
- Code compilé soi-même.

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@oomu

L'app Store est loin d'être un problème... quel bonheur d'avoir des apps certifiées, qui fonctionnent systématiquement et "vérifiées" sans virus ou autres spyware... même si certaines passent les mailles du filet, c'est quand même bien plus sécurisé...

avatar r e m y | 

@Moumou92

La validation des apps par Apple c'est vraiment une grosse blague!
Apres les malwares implantés directement dans XCode en Asie l'an dernier et dont les applications passaient sans encombre la validation (dont des hits comme AngryBirds2), on a eu encore récemment des centaines d'applications de "boursicotage" qu'Apple a retiré par centaines apres une injonction des autorités australiennes de contrôle de la bourse, ces apps n'ayant d'autre but que d'arnaquer les utilisateurs....

avatar patrick86 | 

"L'app Store est loin d'être un problème... quel bonheur d'avoir des apps certifiées, qui fonctionnent systématiquement et "vérifiées" sans virus ou autres spyware... même si certaines passent les mailles du filet, c'est quand même bien plus sécurisé..."

Le problème n'est pas l'App Store en lui-même. Il y a plein d'avantages à l'App Store. Indéniablement. Le problème est l'absence d'un choix entre App Store et autre chose.

La situation sur Mac est beaucoup plus équilibrée. Nous avons le choix entre :
- uniquement Mac App Store ;
- Mac App Store + apps des développeurs identifiés auprès d'Apple ;
- et enfin tout ce qu'on veut, à condition de confirmer le lancement d'une app non signées.

Ainsi, quiconque le souhaite peut profiter du confort et simplicité de l'App Store. Les développeurs peut copains avec l'App Store peuvent passer à côté, tout en obtenant un certificat de la part d'Apple pour signer ses apps. Enfin, les utilisateurs avancés, geeks, etc., peuvent installer tout bout de logiciel exotique — ou simplement des apps non signées parce que le dev a pô envie —, en confirmant le premier lancement de l'app.

avatar oomu | 

oui vpn ipsec et cisco.

Mais ce n'est qu'une partie des possibilité.

-
et non, pour le store, cela devrait être à la responsabilité de chacun et non une obligation venue de Papa Apple et Maman Gouvernement.

Nous parlons ici d'adultes, de vous, moi, et autres acheteurs d'ordinateurs de poche.

Ce ne sont pas des enfants qui ont besoin d'être chaperonnés à vie, mais d'utilisateurs et acheteurs qui ont besoin de SERVICE.

L'App Store est un service de grande qualité, c'est indéniable.

Mais pour autant je n'ai pas envie que Disney décide à vie des dessins animés et zolis acteurs/actrices que j'ai le droit de bouffer sous prétexte que je risquerais de voir des choses méchantes et tristes sans la Sainte Direction de Disney.

Apple et les applications (outils, jeux vidéo, réseaux sociaux, livres interactif, etc) c'est PAREIL !

-
quand aux "développeurs indépéndants d'apps", ils ont signé pour en chier. L'App Store leur apporte aussi leur lot de défis

"bonjour ici Apple, alors on a décidé subitement après 2 ans de développement de votre app et 6 mois de vente, qu'en fait, elle contrevient à l'une de nos règles qu'on avait interprété différemment et/ou un truc qu'on souhaite vendre/contrôler nous même. c'est ballot mais du coup on vous a viré. Allez bonne bourre."

et bien entendu, ce n'est pas parce que je dis de permettre ce que permet le MAC (sans que personne ne meurt chaque matin et cela depuis des décennies) que cela supprimerait l'App Store et la possibilité de vendre que par lui.

Dans le fond cest très simple, en matière sociale comme culturelle que comme ENTREPRENALE, je prône la LIBERTE ! (tant que ça anéantisse pas les travailleurs et artistes, merci pour eux).

-
Il va de soi que tout ce propos sur APPLE serait identique si on met MICROSOFT, NINTENDO, CICSO, Ma GRAND MERE ou tout autre entité aussi importante à la place. C'est le principe le problème, pas Apple en elle même dont on se fout, dans le fond.

avatar bureaun | 

@oomu

Pas du tout d'accord avec ton analyse... ou alors il faut aller au bout, et dans ce cas, elle s'applique à n'importe quelle société de distribution, qui de toute façon, fait des choix sur les produits qu'elle propose à sa clientèle...

Et puis, tu es peut-être un utilisateur averti, mais certains ont besoin d'espaces sécurisés comme l'App Store parce qu'ils n'y connaissent rien et qu'ils se feraient avoir par des truands aux promesses alléchantes s'il n'y avaient pas de contrôle et de règles (je rappelle à titre d'exemple que malgré toutes les mises en garde, le phishing fait toujours des victimes)...

Et bon, si l'App Store ne te convient pas, comme tu dis, tu es adulte, donc tu peux changer de crèmerie et aller voir chez Android. Mais le Play Store devra certainement aussi se soumettre à cette réglementation imposée par les autorités chinoises, si ce n'est pas déjà le cas...

avatar wallabyFR | 

Le Play Store ne fonctionne pas en Chine, et les stores alternatifs chinois ont dû se conformer à la législation avant l'App Store.

Et comme sur iOS, il est possible de configurer manuellement son VPN.

Enfin, je le répète mais c'est important, si l'App Store est le store d'applications le plus sûr, ce n'est pas pour autant que l'on doit faire confiance en tout ce que l'on y télécharge, notamment les VPN gratuits (et certains payants) qui utilisent vos données personnelles pour de la collecte et de la revente. Méfiez-vous particulièrement des VPNs de développeurs en nom propre, qui pour certains n'hésitent pas à revendre (illégalement) vos informations personnelles en clair.

avatar patrick86 | 

"Pas du tout d'accord avec ton analyse... ou alors il faut aller au bout, et dans ce cas, elle s'applique à n'importe quelle société de distribution, qui de toute façon, fait des choix sur les produits qu'elle propose à sa clientèle..."

Vous pensez à quel genre de société de distribution ? Les éditeurs ? Les supers-marchés ? Les sites de vente en ligne ?

Que je sache, un éditeur (de livre) n'impose pas de n'acheter que des livres édités par lui-même.
Un super marché, quand bien même vous auriez une carte de fidélité chez lui, n'a pas le pouvoir de vous interdir d'aller chez le concurrent.

Même l'iTunes Store, l'iBook Store ou Apple Music ne vous interdissent pas d'acheter de la musique ou des livres sur d'autres boutiques.

Avec l'App Store, Apple se donne le rôle d'éditeur. Dès lors, elle d'octroi le droit d'effectuer une sélection, de dicter certaines règles… tout comme un éditeur de livre est libre de choisir ce qu'il édite. Jusqu'ici, ce n'est pas un problème. Le soucis réside dans le fait que cette plateforme éditoriale d'Apple est la seule autorisée sur iOS.

Le problème est double ici, parce que la plateforme éditoriale comme canal de distribution unique des apps sur un système donné, permet à un gouvernement — peu enclin à laisser de la liberté au peuple —, peut exiger de l'éditeur qui applique des consignes de censures, soit par pression commerciale, soit directement par une loi.

avatar House M.D. | 

@oomu

Je suis utilisateur avancé, j’ai même dans mon CV un passé de tech certifié Apple. Et pourtant, je n’ai strictement pas envie de me prendre la tête avec un téléphone, et donc loue la simplicité et l’efficacité de l’iPhone.

Si vous voulez de l’ouvert (mais pas trop quand même hein), direction Android. Marre des fous du libre.

avatar byte_order | 

Votre besoin et votre opinion n''est pas une raison valable pour qualifier les gens qui souhaitent défendre leur droit de choisir par eux librement ce qu'ils veulent avoir le droit de faire avec leurs biens de fous.

Marre des fous des fous du libre.

avatar françois bayrou | 

C'est marrant ce changement d'opinion.
Quand le store est arrivé, beaucoup de commentateurs ici avaient le discours que tu tiens maintenant et auquel tu etait opposé. La madame michu, disais tu, avait besoin du store. Le store etait LA solution ideale pour eviter d'installer tout et n'importe quoi. Les avantages valaient largement les defauts. Ceux qui annonçaient des risques de censure ou de non respect des droits de l'utilisateur n'avaient rien compris.

avatar patrick86 | 

"C'est marrant ce changement d'opinion.[…]"

On appelle cela : évoluer, comprendre, grandir, changer, avancer, progresser, s'améliorer…

Mais votre position est compréhensible : la stagnation est plus confortable. Elle vous épargne de la remise en question ; limite grandement le besoin de réflexion ; évite d'aller vers l'inconnu… C'est plus facile.

avatar Pierre H | 

Heureusement, il reste Carpool Karaoke !
Vivement que Apple soit maitre du monde, on aura que de bonnes séries à la télé, finis les subversifs à 2cts !

avatar oomu | 

(chose amusante, dans mon entourage personnel et professionnel, j'ai vu chaque fois les gens se préparer un vpn et autre solutions de contournement avant d'aller en Chine... c'est dire combien la Personne NORMALE s'en inquiète)

avatar House M.D. | 

@oomu

La plupart des personnes qui cherchent un VPN avant de partir en Chine hors cadre professionnel le font pour pouvoir continuer d’accéder à Twitter et Facebook pour rester sur ces sites si utiles au développement personnel... des drogués.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR