Apple signe pour un immense quartier général à Londres

Florian Innocente |

Apple va bichonner ses employés londoniens avec la location et création d’un nouveau siège européen dans un lieu emblématique de la capitale britannique.

La Battersea Power Station, ancienne et immense centrale électrique au charbon qui fonctionnait jusqu’en 1983 est en pleine rénovation. Elle se transforme en un quartier d’affaires, d’habitations et de divertissements. Les agences de Foster + Partners et de Frank Gehry ont réalisé certains des nouveaux bâtiments autour.

Battersea Power Station

1 400 employés d’Apple, aujourd’hui dispersés sur 8 sites, vont être réunis dans ce nouveau campus (1 100 autres personnes travaillent dans les Apple Store).

Il occupera six étages au sein de l’ancien espace dévolu à la chaudière de cette cathédrale de briques. C’est 40 % du total utile. La surface de ces bureaux avoisinera les 46 000 m2, c’est assez pour accueillir jusqu’à 3 000 employés et anticiper l’expansion du groupe ces prochaines années. L’ouverture de ces bureaux est prévue pour 2021.

Cliquer pour agrandir

Sadiq Khan, le nouveau maire de Londres s’est réjoui de cette décision d’Apple d’affirmer sa présence dans la capitale :

Je suis ravi qu’Apple s’installe dans la Battersea Power Station, en participant à la création de nouveaux emplois et en contribuant à la prospérité économique des Londoniens. C’est un signe supplémentaire qui témoigne que Londres est ouverte aux plus grandes marques internationales et qu’elle est une ville de premier plan pour le commerce et l’investissement.

Aujourd’hui, le siège européen d’Apple est voisin de son très grand Apple Store de Regent Street, lui-même en pleine remise à neuf et drapé de noir.

Regent Street - via Ars Technica UK
avatar hoovertoulouse | 

Est-ce le début de l'effet Brexit qui va inciter les sociétés à s'installer au Royaume-Uni moyennant une forte baisse des impôts ??

avatar awk | 

@hoovertoulouse

Quel impôt ? :-)

avatar D.I.M | 

Aucun effet, je rappelle que l'application de l'article 50 des Traités Européens n'ayant pas encore officiellement mis en oeuvre, le Royaume Uni reste et demeure dans le marché commun.

Ce n'est que dans les 2 ans suivant la mise en application de l'art. 50 que les modalités "négociées" prendront définitivement effet et d'ici là, les entreprises peuvent justement négocier les baux et contrat en fonction de cela... pour une fois qu'elles peuvent voir dans le future..

Par contre, avec le rapatriement des filiales iTunes vers l'Irlande, on peut se poser la question de l'optimisation fonctionnelle d'Apple ... en sus de l'optimisation Fiscale, car je souligne un fait :

Le Royaume-uni possède des accords fiscaux avec les Etats-unis (c'est l'effet "I want my money back" et le non à la monnaie commune) qui permet encore cela... pour Apple, c'est un moyen donc de faire voyager les capitaux de chaque coté de l'Atlantique sans trop de soucis.

Cdt.

avatar C1rc3@0rc | 

La decision d'une telle envergure a ete prise longtemp avant le Brexit bien evidemment.

Ce qui est sujet a questions c'est le fait qu'Apple ait maintenu cette decision apres le Brexit.
Alors il y a 4 possibilités:
- le cout de transfert et d'achat et bien trop important pour etre annulé et comme les Anglais le disent depuis le debut, le Brexit va prendre au moins 2 a 5 ans pour etre effectif, donc Apple pourra toujours s'adapter par la suite.
- Apple a des informations qui permettent de penser que le fait d'etre en UK ne va pas changer grand chose dans l'avenir au niveau fiscal et commercial (fin de l'optimisation en europe...)
- Apple a des informations qui lui assurent que le UK va rester (et se developper) un paradis fiscal
- Apple a des informations qui lui permettent de penser que les britanniques vont annuler le Brexit.

Ce qui est surprenant c'est qu'Apple ait pris le risque de placer ses quartiers generaux europeens en Angleterre qui presentait depuis des mois et des annees des risques. Le fait d'avoir quitté le Luxembourg est aussi tres surprenant.
Pour une societe de cette ampleur cela fait beaucoup de choses qui posent questions...

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

Où bien plus simplement : les centres opérationnels d'Apple pour l'EU étant basés et regroupés en Ireland, l'éventuel Brexit ne change strictement rien au statut légal de ces activités en Europe.

La nature et le statut des opérations d'Appel en Angleterre n'a déjà strictement aucun impact fiscaux, réglementaire ou douanier sur les activité de l'entreprise au sein de l'EU.

L'éventuel Brexit ne changera rien à cet état de fait ;-)

Il pourrait y avoir 20 000 employé d'Apple à Londres que cela ne changerait rien à la structuration légale des opérations du groupe en Europe.

D'ailleurs les autorités britanniques ne se sont pas gênés pour faire des appel du pied à Apple suite au reclassement de ses accords fiscaux en aide d'état par la décision de la commission, dans le but de changer la structuration opérationnelle d'Apple en Europe (Ce qui dans le contexte actuel d'incertitude tient plus de la communication politique que d'une offre sérieuse)

avatar C1rc3@0rc | 

Ben tout de meme, le fait que l'Angleterre devienne un pays etranger a l'europe, change totalement la donne, et pour les salariés et pour la fiscalité et pour les relations commerciales avec le marché europeen.

A partir de l'exclusion de la zone euro, faut bien comprendre que les accords de libre circulation tombent. Donc pour les employés britanniques, ça change rien, pour ceux qui viennent d'Europe ça change absolument tout et en premier lieu plus possible de benericier des avantages d'etre cityoen europeen.

Apres il faut voir comment Apple va faire evoluer les choses, mais si l'objectif est de rester en Europe, cela veut dire qu'il ne va rester a Londres que le traitement des affaires en Angleterre, le reste devant effectivement se regrouper en Irlande ou ailleurs en Europe. Sinon, Apple va avoir des gros problemes avec la commission, mais aussi avec l'OMC...
Et si les affaires europeenes sont toutes transferee en Irlande, cela veut dire que les employés de britaniques vont soit devoir abandonner leur emploi, soit esperer une negotiation qui leur attribut un visa de travail permanent en Irlande... bref un beau bordel administratif.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Ben tout de meme, le fait que l'Angleterre devienne un pays etranger a l'europe, change totalement la donne, et pour les salariés et pour la fiscalité et pour les relations commerciales avec le marché europeen."

Non, hormis pour les salariés éventuellement, les activité Européenne d'Apple ne sont pas basée au Royaume-Uni déjà aujourd'hui, aucune opération d'import-export sur l'Europe n'y transite, aucun flux financier hors ceux liés à l'activité nationale n'y transite non-plus ...

Le terme de "Siège européen" est un pure abus de langage ne recouvrant aucune réalité juridique, le quartier général européen est à Cork depuis longtemps.

L'activité européenne d'Apple ne repose déjà pas sur les UK.

Apple n'est en rien dans le cas d'autres sociétés ayant fait des UK leur centre névralgique européen.

L'éventuel Brexit ne changera pas la structuration des opération du groupe au sein de l'UE.

L'issu du recours contre la décision de la commission européenne déqualifiant les accords fiscaux avec l'Irlande en aide d'état peut lui modifier la donne, pas l'éventuel Brexit.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"A partir de l'exclusion de la zone euro, faut bien comprendre que les accords de libre circulation tombent. Donc pour les employés britanniques, ça change rien, pour ceux qui viennent d'Europe ça change absolument tout et en premier lieu plus possible de benericier des avantages d'etre cityoen europeen."

ça c'est une autre problématique et sur celle-ci, m'est avis que des solutions équitable seront trouvé pour ceux qui sont en place.

wait & see

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Apres il faut voir comment Apple va faire evoluer les choses, mais si l'objectif est de rester en Europe, cela veut dire qu'il ne va rester a Londres que le traitement des affaires en Angleterre, le reste devant effectivement se regrouper en Irlande ou ailleurs en Europe. Sinon, Apple va avoir des gros problemes avec la commission, mais aussi avec l'OMC..."

Pas obligatoirement, que certains centres de décisions influant sur l'activité en Europe soit extra communautaire ne modifie pas la situation. La valeur produite par ces centres de décisions étant extrêmement faible cela n'a pas d'impact.

Dans l'absolue une entreprise US peut gérer sa filiale européenne des USA cela ne change rien.

La base opérationnelle étant regroupé en Ireland, les opération d'import-export aux pays-bas ... le fait que des centres de décisions ne produisant pas de valeur soit extra communautaire n'a pas d'impact.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

"Et si les affaires europeenes sont toutes transferee en Irlande, cela veut dire que les employés de britaniques vont soit devoir abandonner leur emploi, soit esperer une negotiation qui leur attribut un visa de travail permanent en Irlande... bref un beau bordel administratif"

Là encore, sauf à la marge, nul besoin de rapatrier ce qui est traité à pondre dans l'espace communautaire.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

pour finir, ce n'est pas pour rien que contrairement à pas mal d'autre entreprise Apple n'a pas mis un frein à ce type de projet malgré le vote du Brexit.

Sa structuration opérationnelle sur le territoire européen fait qu'elle ne serait que trés marginalement géré par l'éventuelle sortie de l'UK de l'UE.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

Dans les trucs amusants :

Apple Europe Inc, basé à paris n'est qu'un établissement de la société du même nom de droit US qui a son siège à Wilmington dans le Delaware (comme quasiment toute les sociétés un rien importante) et il en est de même pour Apple Europe Limited basé aux UK.

Les réels flux opérationnels transites par :
Apple Distribution International
Apple Retail Europe Holding
Apple Operations
Apple Sales Ireland
Apple Operation Europe

toutes basées en Ireland

Le coeur opérationnel d'Appel pour les activités européenne est bien l'Irlande, m'existante de structures décisionnelles aux UK n'a pas d'importance sur cette réalité même le jour où ils deviendraient extra communautaires.

Ce n'est pas le lieu des centres de décisions qui fait l'identité fiscale et douanière d'une structure.

avatar C1rc3@0rc | 

On est bien d'accord qu'il y a une implication bien plus importante pour ce qui concerne la logistique et la finance que ce qui concerne la partie décisionnelle.
Mais la encore, la question n'est pas que celle des marchandises et services, il y a aussi les personnels.

Et il ne faut pas non plus négliger que l'Europe est capable de trouver des parades aux bidouilles étatiques et du gouvernement anglais pour justement assécher les techniques de défiscalisations actuelles.

Je prend juste en exemple la Suisse, qui a stupidement suivi la recommandation d'un parti populiste irresponsable lors d'une votation restreignant la libre circulation, clé négociée dans les accords bilatéraux avec l'UE.
Lorsqu'on voit le cataclysme économique qui en résulte et ce alors que l'EU n'a fait qu'appliquer le mécanisme prévu et sans véhémence, il faut se rendre compte que ce qui attend le Royaume-Unis est largement pire, d'autant que contrairement a la Suisse, le Royaume Unis est un paquet de paradis fiscaux opaques auxquels le gouvernement britannique non seulement refuse de toucher mais en plus encourage...

Aprés l'usage du terme "siège européen" concernant cet établissement est peut être fallacieux, et l'est encore plus avec l'auto-exclusion de la communauté européenne. Il va falloir voir ce qu'Apple en fait réellement.

Sinon, concernant Apple Europe, on est bien d'accord: c'est une astuce administrative, puisque l'adresse correspond en fait a Apple France, une SARL tout ce qu'il y a de plus français, et que l'administratrice d'Apple Europe Inc, n'est autre que l'administratrice d'Apple France...
Ce qui est effectivement amusant c'est que Apple Europe Inc, soit basé dans le paradis fiscal américain du Delaware, et que l'Etat français et la commission européenne ne s'en contrefichent complètement... 2 poids, 2 mesures.

avatar Applesoft | 

@C1rc3@0rc :

Quel cataclysme en Suisse ???

Chômage 4% (plein emploi)
Équivalent du SMIC supérieur à 3000 euros
Pas de déficit
Exportations au top
Pays le plus compétitif en Europe
Industrie 25% du PIB
Politique de franc fort
Déflation maîtrisée
Pays qui a le plus accueilli de migrants sur les 10 dernières années
Le tout sans matières premières et avec la fin du secret bancaire
Etc etc

Et sur la votation libre-circulation, les députés viennent de déposer un texte qui ne mentionne aucun quota d'immigration, contrairement à l'objet de la votation. Même en Suisse, on ne respecte plus le résultat d'une votation puisque l'UE est en train de gagner, ce qui est assez notable et révélateur pour ce pays.

C'est pour cela que je vous dis que le Brexit, wait and see. Tout va être mis en œuvre pour pas que cela se produise.

avatar C1rc3@0rc | 

@Applesoft
Ah, tient, un pro-UDC.
Tu iras voir dans les secteurs tertiaires (74% de l'emploi), qui sont les premiers au niveau economique dans le pays, comme la recherche et le developpement, les universitaires et instituts technologiques comme l'ETHZ ou l'EPFL, les affaires, les entreprises et organisations internationales, ... s'ils ne sont pas victimes du cataclysme provoqué par cette votation imbecile.

Regardes juste les consequences au niveau des chercheurs suisses. Entre les annulations de programmes de recherches dans le pays - parce que la majorité etaient des collaborations europeenes constitués de fonds europeens qui ont ete mecaniquement supprimé suite a la votation -, la restriction des financement pour envoyer les thesards et post-doc dans les equipes internationales, l'exclusion la aussi mecanique de la Suisse d'Erasmus,... ça fait mal, a la Suisse et a l'avenir.

Le chomage a 4% c'est une foutaise demago: 16% de la population active a ete inscrite au chomage au cours des 5 dernieres annees avec une croissance depuis 2014... Et 36% des actifs n'ont qu'un emploi a temps partiel, avec un bond apres 2014!
Le PIB a reculé de 0.7 points depuis 2013!
La consommation a regressée de 1.3% en 2015 avec une augmentation generale de l'imposition.

Et puis parler d'exportations au top c'est mentir, la Suisse souffre a la fois du franc fort et des consequences de cette votation, et pas qu'un peu. Regardes un peu le marché de l'horlogerie comme il souffre, certes il y a la crise asiatique, mais le franc fort arrive meme a avoir un impact sur ce secteur du luxe.

Au lieu de te rabacher les fondementaux populistes vas plutot regarder les donnees de l'office federal de la statistiques.

Pour info, non, il n'y a pas d'equivalent du smic en Suisse, et 3000 CHF (pas euro) c'est le seuil sous lequel on tombe dans la pauvreté en Suisse, le revenu de la plus basse classe se situant a 4880 CHF, ce qui concerne tout de meme 1/7eme de la population.

avatar awk | 

@C1rc3@0rc

Je viens en fin de comprendre la source de mon désarroi face à la prose de C1rc3@0rc.

C'est un produit du Calvinisme Helvétique, tout s'explique.

Le rigorisme, la détestation du plaisir, le mépris pour ce qui semble ostentatoire, pour les atours et les oripeaux, le goût du réquisitoire, l'austérité du propos ...

ça me rappel quelques beaux moments à l'EPFL :-)

A toute fin utile : c'est un clin d'oeil, pas une attaque

avatar michelmo | 

Si près de ce mythique bâtiment ils vont bien nous pondre un truc psychedelic.

avatar Paquito06 | 

Regent Street, là ou j'ai acquis mon premier MBP en 2008 en tant qu'etudiant. Emotion.

avatar r e m y | 

@michelmo
Qui se rappelle encore cette pochette d'album, avec le cochon gonflable entre les cheminées...
(Cochon qu il a fallu "abattre" à la carabine)

avatar awk | 

@r e m y

Qui se rappelle encore cette pochette d'album

Animals du Floyd

http://www.seedfloyd.fr/_media/album/animals.jpg?w=600

avatar mp_ | 

Et c'est parfaitement ironique sachant que la chanson Pig de l'album dénonce justement les dérives capitalistes des gens qui s'en mettent plein des fouilles.

Très certainement le meilleur album des Pink Floyd par ailleurs.

avatar Applesoft | 

@mp_ :

Non c'est Wish You Were Here !
:)

avatar Eltigrou | 

@Applesoft :
10000 (avec un jack)

avatar nykk | 

Ça se discute, comme disait un grand philosophe télévisuel ;)
The Dark Side of the Moon est le meilleur pour moi, mais les 2 autres forment le trio de tête avec.

avatar Applesoft | 

@nykk :

Ma sonnerie d'IPhone, c'est Shine On Your Crazy Diamond à 3:54 ! La meilleure sonnerie de tous les temps. Je te donne le droit de copier gratuitement :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR