Barack Obama veut renforcer la sécurité en ligne des Américains, sans Apple

Mickaël Bazoge |

L’administration Obama a une dent contre Apple. Elle s’est engagée aux côtés du FBI dans le déverrouillage de l’iPhone du tueur de San Bernardino — il est difficile d’imaginer le contraire, mais on pensait que sur d’autres points plus généraux concernant la sécurité informatique, la Maison Blanche soit au diapason du constructeur de Cupertino. Visiblement, il n’en est rien.

Cliquer pour agrandir

Barack Obama a ainsi récemment annoncé qu’il voulait renforcer la sécurité en ligne des Américains, « avec une couche supplémentaire de sécurité, comme une empreinte digitale ou un code envoyé sur le téléphone ». Et avec quels partenaires le président américain veut-il travailler pour parvenir à renforcer la sécurité de ses concitoyens ? Google, Facebook, Microsoft et Visa. Pas d’Apple dans ce tableau de chasse, malgré Touch ID et plus globalement, les efforts du créateur de l’iPhone en matière de protection des données.

« Comme nous l’avons vu ces dernières années, et même ces derniers jours, les cyber menaces sont un danger pas uniquement pour la sécurité nationale, mais également pour la sécurité financière et la vie privée de millions d’Américains », a expliqué Barack Obama. Le président n’a pas précisé de quelle manière les entreprises partenaires allaient aider son administration à renforcer la sûreté des internautes américains. Mais l’absence de mention d’Apple n’est sans doute pas innocente au vu de la tension entre les services de sécurité fédéraux et le constructeur.


avatar umrk | 

Très révélateur, en effet ...

avatar frankm | 

C'est à dire que si c'est sécurisé comme l'iPhone qui pose problème, ils ne pourront pas outre passer cette dite sécurité !

avatar C1rc3@0rc | 

@frankm
Lis le Patriot Act: le gouvernement doit avoir acces a toutes les donnees dans son champ d'application, c'est pas optionnel...

faut comprendre un truc: pour le gouvernement US et ses agences, le premier ennemi, celui qui fait objet de toutes les surveillances, celui qui représente la 1ere menace: c'est le peuple americains!

Les agents du FBI sont blessés et tués quasi exclusivement par des americains et sur le territoire US.

Les milliers d'assassinats commis aux USA chaque année le sont par des americains contre des americains.

La majorité des armes utilisées pour blesser et tuer des americains sont la propriété légale d'americains...

Pour la majorité des americains, l'endroit au monde ou ils sont le plus menacés c'est les USA!

Les organisations qui ont fait le plus de morts sur le territoire US sont:
- les sectes religieuses
- les nationalistes anti-federalistes
- les extrémistes politiques, ultra-conservateurs, isolés ou en organisations
- les gang
L'ecrasante majorité etant dirigés par des americains officiels et dont les membres sont aussi des americains.

La mission du FBI, et cela encore plus depuis Hoover, c'est la surveillance de la population américaine.

L'administration sous Obama n'a jamais remis en question les programmes et atteintes constitutionnelles initiés sous l'administration Bush. Elle n'a jamais limité la puissance du systeme financier, ni l'emprise du complexe militaro industriel. Le Pentagone a toujours les centaines de juristes engagés sous la direction de Rumsfeld pour contourner la Constitution et légaliser la torture.
Le budget US est toujours prioritairement et massivement attribué a l'armée et a la "sécurité", et toujours moins aux services publics...

Ce que fait le FBI est sous les ordre de l'administration.

Et ce qui est dit par Obama c'est juste la promesse de violer un peu plus la Constitution et surveiller plus massivement les citoyens.

avatar Rin-Kun | 

Protection mais totalement lisible par le FBI et consort j'imagine donc pas d'Apple cela va de soit

avatar Hideyasu | 

@Rin-Kun :
+1 c'est obligatoirement le soucis.
Si tu veux vraiment la sécurité des gens, tu ne te passe pas de l'entreprise qui a le plus investi dedans sur ses devices.
Facebook ... Vraiment ?

avatar CNNN | 

Je dirais l'inverse, si Google et Facebook sont dans le coup c'est certainement pas pour protéger nos données !
Donc si Ca tombe cest Apple qui les a remballé !

avatar frankm | 

Si Google et FaceBook sont dans le coup c'est pour mieux protéger leurs données récoltées grâce à nos données personnelles.

avatar Ultranova | 

Ben oui on va le croire le charlot d'Obama.

Sous couvert de sécurité il veut imposer un "ADN" numérique afin de pister encore plus les citoyens américains.

Pathétique.

avatar Average Joe | 

Du coup il donne indirectement raison à Tim Cook.

avatar DarKOrange | 

Très révélateur de la "focusserie" de la proposition... Apple étant la seule entreprise qui ne permettrait pas au gouvernement américain d'avoir la main sur cette clé...

avatar LeSedna | 

Protection financiers des Americains ? Pour le coup d'apres la logique, Apple est celle qui protège le plus sur ce point là !

avatar umrk | 

... et magnifique pub pour Apple !!!!

avatar occam | 

Pour un contexte apte à faire peur, lire cet édito de Connor Friedersdorf dans The Atlantic :
http://www.theatlantic.com/politics/archive/2016/03/quick-limit-the-power-that-trump-or-clinton-would-inherit/472743/

Notamment :
« Before leaving the White House, Obama should engage in tyrant-proofing. For eight years, he has evinced a high opinion of his own ability to exercise power morally, even in situations where Senator Obama thought that the president should be restrained. At this point, better to flatter his ego than to resist it. You’ll be gone soon, Mr. President, and for all our disagreements, I think your successor is highly likely to be less trustworthy and more corruptible than you were.

Insofar as you can, limit his or her ability to violate liberties or hide atrocities before you go. It may be the most significant step you can take to safeguard your legacy. »

Malheureusement, cette dernière initiative montre — pour faire écho à Mickaël Bazoge —qu'il n'en est rien.

avatar Trillot Bernard | 

Je ne sais pas si les USA restaient encore dans l'esprit des européens une grande démocratie et le pays défenseur des libertés, mais aujourd'hui il n'en reste surement plus rien.

La présidence d'Obama me semble avoir prouvé que le pouvoir n'est pas aux mains du président. Depuis l'Irak il est devenu très visible que le pouvoir est aux mains de personnages hauts placés dans l'administration américaine.

Trump ou un autre clown peut bien être élu, ça ne posera aucun problème.

avatar bompi | 

C’est sûr que les USA de la grande époque, on y était super libre et c’était une super démocratie [ah ! la belle époque du sénateur McCarthy et de la ségrégation raciale : ça avait de l’allure, en effet…]
Voir le discours de fin de mandat de Dwight Eisenhower.

Donc ce n’est pas bien génial, mais ça ne l’était pas forcément avant non plus, quoi.

avatar frankm | 

C'est pareil chez nous, on peut voter de l'extrême gauche à l'extrême droite ça ne changera rien. Le pouvoir n'est plus là où on croit qu'il est ou devrait être

avatar reborn | 

Approved by rikki finefleur

avatar rikki finefleur | 

reborn
Il prefere les règles communautaires qui laissent des espaces de libertés aux gens, plutot que des trous noirs prônés par des firmes ou la justice n'a pas pied face aux criminels , excrocs et assassins.
Pourquoi vous avez des amis dans cette branche ?.
Vous aimez être protégé ou pas ?
Vous conseillez quoi ? Une jungle façon la pomme ? C’est cet avenir de société qu'elle promet ?

Vous , vous me semblez partisan d'un monde ou la justice n'a plus pied. Tout le monde ne pense pas comme vous.

avatar waldezign | 

@rikki finefleur :
Franchement, le fonctionnement de la justice aux USA... Ça fait très longtemps que ça ne fait plus rêver personne!

avatar C1rc3@0rc | 

@rikki finefleur
Tu travailles pour la NSA, la CIA, le FBI, ou un organisme du meme type?

avatar tbr | 

@C1rc3@0rc :
Non, il bosse pour la Stasi.

avatar Moonwalker | 

Ce type aurait été un président parfait pour J. Edgar Hoover.

avatar pickwick | 

Allez... tous chez Poutine, c'est mieux !

avatar andr3 | 

Dans ce cas de figure, la récupération des données se fera tout simplement en "invitant" les utilisateurs dans le cloud du DoJ américain en lieu et place de Google, iCloud, ...

avatar Hasgarn | 

Et c'est justement dans ce genre de cas qu'il faudrait inclure Apple dans les discutions. Après tout, ça permettrait de mettre au point les bons process.

Mais non, il est de bon ton de pointer du doigt le "mauvais élève".

Le message implicite est effrayant.

avatar Orus | 

Toutes les occasions sont bonnes pour contraindre la population, limiter les droits et les libertés, surveiller les communications et les esprits. Tout cela au nom de la sécurité. On comprends mieux pourquoi Obama et ses amis veulent désarmer les américains, les armes sont le dernier rempart contre l'oppression et la dictature. Contrairement à la France les patriotes n'ont jamais rendu les armes pour toujours être prêts à défendre leurs libertés.

avatar XiliX | 

Jamais j'aurais cru que la maison blanche pourrait faire excellente publicité pour une boite privée.

avatar Nord | 

Preuve surtout que le "soutient" à Apple de Google, Facebook, Microsoft cités dans l'article à dans l'affaire de l'iPone de San Bernardino est du pure marketing.

Ce que veut vraiment le gouvernement (donc le FBI) avec ces compagnies, ce sont des ouvertures hardware comme les cadenas TSA sur nos valises !

CONNEXION UTILISATEUR