UBS : fan de Tim Cook

Christophe Laporte |

Certains analystes et éditorialistes ont la dent dure contre Tim Cook allant même jusqu’à demander sa démission (lire : L’analyste qui veut la tête de Tim Cook), d’autres au contraire sont dithyrambiques à son sujet. Comme quoi, le patron d’Apple est beaucoup plus clivant qu’on aurait pu le penser.

Steven Milunovich appartient à la seconde catégorie. L’analyste d’UBS loue la vision du patron d’Apple et son leadership. Ce qui impressionne le plus Milunovich, c’est la stratégie de la firme de Cupertino au sujet d’iOS qui consiste à l’étendre sans cesse à de nouveaux horizons. Après avoir envahi nos poches, iOS s’attaque à la voiture, à la maison (connectée), au sport, à la santé, et au lieu de travail. Pour lui, il ne fait aucun doute que la prochaine étape pour iOS, c’est le wearable computing qui prendra forme avec l’iWatch.

Tim Cook avait déclaré lors de la présentation des derniers trimestriels que l’écosystème Apple était dix fois plus fort qu’il y a quelques années. Milunovich l’appelle « l’Applesphere ». Et cet écosystème prend de plus en plus de poids avec les nouveautés présentées en juin comme Continuity. Citant également CarPlay pour l’automobile, l’Apple TV pour le salon et iBeacon pour le shopping, l’Applesphère devient selon lui omniprésent.

Cette stratégie voulue par Tim Cook fait qu’Apple est plus que jamais une marque de luxe et de lifestyle et de moins en moins une entreprise high-tech. Cet optimisme vis-à-vis d’Apple se traduit également dans les conseils financiers d’UBS.

L'action Apple a repris des couleurs depuis début avril
L'action Apple a repris des couleurs depuis début avril

Le mois dernier, la banque d’affaires avait revu à la hausse son objectif de cours pour l’action Apple le passant à 115 $. UBS qui recommande l’achat estime que les marges de la firme de Cupertino vont augmenter progressivement et que la société va entrer dans une nouvelle ère notamment en matière de produits à partir de l’automne.


avatar sambucus | 

Quant on sait qu'UBS s'est comportée de manière condamnable pendant plusieurs dizaines d'années qu'il ne fait plus de doute que sa moralité et son honnêteté sont plus que douteuses. On ne change pas d'esprit en si peu de temps avec un si lourd passif.

Est-on certain chez MacG que les avis de cette banque peuvent servir de références, même s'il faut bien reconnaître que c'est de loin pas la seule à avoir menti effrontément à ses clients par cupidité ?

À chacun de construire son opinion. Cependant, il me semble nécessaire de bien séparer les informations technologiques, les stratégies de Recherche et Développement, la manufacture et les livraisons, ainsi que la qualité du service après-vente - centre des compétences métier de MacG - des spéculations d'une banque obnubilée par les bénéfices et qui ne se gênera pas pour "arranger" l'information selon ses intérêts.

avatar Tox | 

Pas un peu l'impression de bêler le discours du gouvernement français qui fait tout ce qu'il peut, le pauvre, pour faire oublier BNP ?

Par contre, je serai heureux de connaître le nom d'une banque internationale recommandable sur le plan de l'honnêteté et de la morale ?

avatar romainhc | 

Totalement d'accord !

avatar Nesus | 

Que l'on aime Tim ou pas, personne ne peut lui reprocher de ne pas faire du Tim. Ça c'est loin d'être facile et c'est tout à son honneur. Indépendamment de tout résultat attendu par ses détracteurs ou non.

avatar arekusandoro | 

@Nesus :
De faire du Tim ? Ça veux dire quoi ? Qu'il fait pas du SJ ?

avatar Nesus | 

@arekusandoro :
Ni du Jobs ni qui que ce soit d'autre. Il mène sa barque comme il le conçoit.

avatar BebMac | 

L'UBS Suisse vote pour les iWatch :-)

avatar Applesoft | 

Quand le cours de Bourse monte, faut pas s'étonner des éloges sur Tim Cook ! Je le trouve pour ma part un excellent manager pour répondre à des attentes de gestion : logistique, finance (rachat des titres, dividendes, split), marketing etc.... Au niveau opérationnel, c'est un grand chef d'orchestre sans aucun doute.

Mais je continue de penser qu'il n'a pas de vision à long terme et qu'il ne faut pas s'attendre à des breakthroughs sous son mandat. Ce n'est pas un homme de produit comme l'avait parfaitement résumé Jobs. Les produits Apple continuent d'être excellents mais à mon sens, ils perdent de leur effet "wahou" et de leur aspect cool tout doucement. Ce n'est pas peut-être pas si grave vu que l'écosystème Apple est vraiment performant et locke intelligemment les utilisateurs en assurant un taux de fidélité exceptionnel.

avatar Nesus | 

@Applesoft :
Complètement faux. Son problème est exactement l'inverse. Il voit trop loin et ne fait rien à court terme. Il est doucement en train de pousser Apple dans la classe luxe. Tous les recrutements derniers le montre. De même que beats c'est pour le long terme.

CONNEXION UTILISATEUR