W3C et iPhone : les intérêts contraires d'Apple

Anthony Nelzin-Santos |
skitchedImpossible de nier que comme Mozilla, Opera, Google ou Microsoft, Apple a joué un rôle de premier plan dans l'évolution du Web ces dernières années, de WebKit au développement, soutien et support de nombreuses spécifications W3C. Mais entre la définition de standards libres et ouverts et la défense de son portefeuille de brevets, Apple a toujours été pris entre deux feux. Haavard Moen, développeur chez Opera Software, remarque un nouveau louvoiement d'Apple, qui n'est pas sans ralentir la définition d'un standard important proposé par Mozilla et Opera, Touch Events.

Lors de la définition d'une nouvelle spécification, le W3C met souvent en place un Patent Advisory Group (PAG), un comité chargé d'évaluer l'impact de la propriété intellectuelle des membres sur le futur standard. À plusieurs reprises, Apple a présenté à la dernière minute ses brevets et demandes de brevet, ralentissant les travaux d'autant plus que ces documents n'étaient pas pertinents. Ainsi en 2009, la définition de la spécification Widgets W3C avait été l'occasion d'un véritable feuilleton, Apple bloquant la promulgation de ce standard en vertu d'un brevet sur la mise à jour automatique de contenu.

Le problème réside dans le fait que la définition d'un standard libre et ouvert jette de facto la propriété intellectuelle des membres du W3C dans le domaine public, sans contrepartie financière. En 2009, le brevet d'Apple avait été contourné et jugé peu pertinent. En 2010, deux demandes de brevets de la firme de Cupertino, là encore présentées à la dernière minute, avaient été recalées après avoir retardé les travaux : une n'avait rien à voir avec la spécification, l'autre ne s'appliquait pas. L'histoire se répète cette année, cette fois avec trois brevets et une demande de brevets, une nouvelle fois soumis à peine un mois avant la date limite.

S'il est encore difficile de juger de la pertinence de ces brevets dans ce cas précis, on peut noter la régularité dans l'effort d'Apple : campée dans une position défensive vis-à-vis de sa propriété intellectuelle, la firme de Cupertino en vient à adopter une posture paradoxale, à mi-chemin entre soutien (certes intéressé) et rejet complet du libre. C'est l'iPhone et ses 200 brevets qui provoque ce flou : en 2009, il fallait éviter de favoriser Palm, qui venait de présenter le Pre ; en 2011, il s'agit de faire attention à ne pas diluer la préséance d'Apple dans le domaine du tactile. Affaire à suivre, donc.
Tags
avatar aurelienlewin | 
Bon article
avatar YenoIwesa | 
Le fair play n'a jamais vraiment été le fort d'Apple. Ce n'est pas vraiment étonnant.
avatar lukasmars | 
Pas étonnant. Et bientôt ça sera le même combat contre l'HTML 5 surtout si H.264 est rejeté au profit du codec libre de Google.
avatar yoa | 
L'arrivée d'Internet a permis de rendre l'expérience utilisateur accessible et universelle quelque soit le système d'exploitation (plus de problème de compatibilité ou de licence lié à un OS). Avant l'arrivée d'iOS, où les parts de marché de Mac OS étaient négligeables par rapport à celles de Windows, on comprend facilement pourquoi Apple a soutenu les standard Web. Avec une part de marché conséquente pour iOS, la donne a changé et Apple se retrouve avec le cul entre deux chaises. Néanmoins, comme Microsoft, Apple se fout pas mal des standards car leur principale objectif est de cloisonner leurs utilisateurs dans leurs écosystèmes propriétaires. Google, quant à lui, soutient ardemment les standards Web puisque sa survie dépend de l'accessibilité de ses services. Dans tous les cas, business is business...
avatar walterskinner | 
@yoa : +1000
avatar Newton Pippin | 
C'est au W3C de se soumettre à Apple et non le contraire. Apple a tout mon soutien ainsi que celui de l'intégralité des MacUsers dans la défense de ses brevets et de sa propriété intellectuelle.
avatar Lemmings | 
@Newton Pippin : c'est bien petit fanboy... Continue d'avoir la pensée unique... Think the same.
avatar XiliX | 
[quote=yoa]Néanmoins, comme Microsoft, Apple se fout pas mal des standards car leur principale objectif est de cloisonner leurs utilisateurs dans leurs écosystèmes propriétaires. Google, quant à lui, soutient ardemment les standards Web puisque sa survie dépend de l'accessibilité de ses services.[/quote] Il faudra m'expliquer alors pourquoi Google abandonne MPEG4/H.264 pour leur solution maison WebM ? Sachant que MPEG4/H.264 [b]EST[/b] le standard du multimédia. Au contraire de Apple et Microsoft.
avatar lmouillart | 
@XiliX parceque le H.264 est bourré de brevets et qu'un certains nombres de systèmes et de périphériques ne pourront donc pas lire son contenu. Plusieurs sociétés (Mozilla & Opera) ont donc demandés de faire une version ouverte du VP8 qui est embarqué dans le webM. Le web se veut universel et intégrer dans le standard des technologies soumises à brevets n'est pas concevable. @Newton Pippin dans ce cas les technologies Apple seront rejetés et Apple devra s'adapter aux technologies concurrentes.
avatar Zouba | 
[quote]Néanmoins, comme Microsoft, Apple se fout pas mal des standards car leur principale objectif est de cloisonner leurs utilisateurs dans leurs écosystèmes propriétaires.[/quote] Deux critiques infondées et non argumentées en une, chapeau. Je vais donc faire pareil en balancant une affirmation que je crois être la varité vraie, sans justification aucune. Le principal objectif d'Apple est de faire de bon produits qui s'écoulent à des millions d'exemplaires.
avatar majipoor | 
@ XiliX "Il faudra m'expliquer alors pourquoi Google abandonne MPEG4/H.264 au détriment de leur solution WebM ? Sachant que MPEG4/H.264 EST le standard du multimédia. Au contraire de Apple et Microsoft." Oui, mais pas tout à fait: le standard n'a imposé aucun Codec, justement parce qu'il n'y avait pas de consensus. Mais le H.264 est la solution la plus utilisée, ce qui n'en fait pas un standard en soi. Mais c'est incroyable cette tendance à ne pas vouloir comprendre ce qui me semble l'évidence et vouloir absolument créer un clan de "gentils" et un clan de "méchants": TOUTES les entreprises se soucient des standards lorsque ça va dans leur intérêt et uniquement dans ce cas. Ca s'applique à Apple, mais aussi à Google. A tout le monde, quoi. Dans le cas d'Apple, leur philosophie avait été assez clairement expliquée par Steve Jobs: ils soutiennent les standards en ce qui concerne les fondements même d'Internet et autres technologies et ils construisent ensuite des solutions propriétaires sur ces bases. Dans le cas présent, j'imagine que l'élément du standard HTML5 qui est concerné est à la frontière de ce qui fait partie des fondements du HTML5 et de ce qui fait partie des solutions propriétaires d'Apple (ça concerne la gestion des événements tactiles je crois).
avatar yoa | 
@XiliX, Je ne suis pas un expert sur ce sujet mais en lisant les pages Wikipedia des deux formats, je constate les choses suivantes : - Aucun des deux formats n'a été imposé comme standard Web par le W3C ; - "Les revendeurs de produits et services utilisant la norme H.264/AVC doivent payer des droits pour l'utilisation d'une technologie brevetée". Niveau liberté on a vu mieux. - WebM est un format totalement libre
avatar tyga tiger | 
@Newton Pippin : Totalement débile comme façon de raisonner... C'est dans des phrases comme sa que l'on peut sortir "fanboy" à fond avec apple même si c'est des cons...
avatar XiliX | 
@yoa On parle de standard ou on parle de libre ? Un standard est un format adopté par la majorité, qu'il soit payant ou non. Sachant que MPEG4/H.264 est utilisé comme codec sur n'importe quel support, pourquoi essayer d'imposer un autre si ce n'est pas pour forcer son intérêt personnel. WebM est peut-être gratuit, mais j'ai comme un doute qu'il restera "entièrement" gratuit. Car il permet à Goole de gagner du fric avec les pubs. Enfin comme d'hab quoi.
avatar yoa | 
@Zouba C'est argumenté au contraire. Et cela reste mon avis. Mais j'aime bien ta phrase : "Le principal objectif d'Apple est de faire de bon produits qui s'écoulent à des millions d'exemplaires." Si on remplace Apple par Samsung, qui est le leader écrasant des constructeurs mobiles. J'en conclus donc que Samsung fait des très bons produits ? Vrai ? Comme si c'était aussi trivial...
avatar jeanba3000 | 
Je pense que Newton Pippin plaisantait, second degré tellement gros qu'il vous a échappé je pense… :D Mais si je me trompe et qu'il est bien à fond en première, alors ce pauvre garçon (je présume qu'il s'agit d'un homme) est bon pour une longue analyse ! :D
avatar yoa | 
@XiliX, Difficile de savoir ce qui est standard ou non. Mais pour Internet, il y'a une autorité, le W3C, qui approuve les standards Web. J'ose espérer qu'elle privilégie les solutions libre d'exploitation et d'utilisation. Si on se base uniquement sur le nombre d'utilisateurs, on n'aurait eu droit à Flash comme standard Web.
avatar XiliX | 
[quote=majipoor] Oui, mais pas tout à fait: le standard n'a imposé aucun Codec, justement parce qu'il n'y avait pas de consensus. [b]Mais le H.264 est la solution la plus utilisée, ce qui n'en fait pas un standard en soi.[/b][/quote] Sans vouloir faire un jeu de mot. Je suis d'accord que le fait qu'un format le plus utilisé ne fait pas un stadard de facto. Mais un format [b]adopté[/b] par une majorité (sinon tous) des fabricants quels qu'ils soient en fait un standard. [quote=majipoor] Mais c'est incroyable cette tendance à ne pas vouloir comprendre ce qui me semble l'évidence et vouloir absolument créer un clan de "gentils" et un clan de "méchants": TOUTES les entreprises se soucient des standards lorsque ça va dans leur intérêt et uniquement dans ce cas. Ca s'applique à Apple, mais aussi à Google. A tout le monde, quoi.[/quote] Ah bon j'ai dit ça moi ???
avatar XiliX | 
[quote=lmouillart] @XiliX parceque le H.264 est bourré de brevets et qu'un certains nombres de systèmes et de périphériques ne pourront donc pas lire son contenu. Plusieurs sociétés (Mozilla & Opera) ont donc demandés de faire une version ouverte du VP8 qui est embarqué dans le webM. Le web se veut universel et intégrer dans le standard des technologies soumises à brevets n'est pas concevable.[/quote] Certes, mais à partir du moment que les brevets sont gérés par un consortium et non plus individuellement ceci permet justement de se protéger contre les "Patents trolls". D'un autre coté, les brevets, [u]dans certains cas[/u], sont issus des recherches couteuses... c'est aussi normal qu'ils soient monnayés non ?
avatar XiliX | 
[quote=yoa] Si on se base uniquement sur le nombre d'utilisateurs, on n'aurait eu droit à Flash comme standard Web.[/quote] Il fût un standard pour une certaine façon de présenter de l'animation sur le Web. Sinon je suis d'accord avec toi qu'une autorité telle "W3C" n'est pas en mesure de [b]dicter[/b] (j'exagère je sais) un standard.
avatar joneskind | 
@Lemmings C'est marrant que tu parles de pensée unique en défendant WC3 alors que leur but est justement de standardiser le web. Imposer un standard... Venant de toi, ça laisse perplexe... Comme Google qui voudrait imposer son OS à tout le monde, en particuliers les développeurs... On peut se demander de quel côté de la barrière se trouvent les moutons...
avatar joneskind | 
Ça parait assez évident, chaque entreprise défend son bout de gras. Rien de nouveau sous le Soleil.
avatar majipoor | 
@XiliX "Mais un format adopté par une majorité (sinon tous) des fabricants quels qu'ils soient en fait un standard." Non, sinon Windows et IE seraient des standards :) Un standard doit être défini par un groupe officiellement soutenu et indépendant (dans la mesure du possible :) Le W3C ou ISO sont des organisme qui définissent des standards. Maintenant, un standard qui n'est pas soutenu par une majorité d'acteurs n'a que peu d'intérêt c'est clair. "Ah bon j'ai dit ça moi ???" Non, désolé: je parlais à celui à qui tu répondais :)
avatar lukasmars | 
Mais Jobs critiquait Flash et adobe car justement, c’était une technologie propriétaire . Donc comment défendre le coté propriétaire/fermé chez Apple ? Et un standard ne peux être payant si on veut un internet libre, la gratuité est consubtancielle à la liberté.
avatar lmouillart | 
@XiliX "Car il permet à Goole de gagner du fric avec les pubs. Enfin comme d'hab quoi." c'est assez énorme ce que tu dis. Tu pense que Google va sournoisement intégrer dans le codec ou le conteneur leurs moteur de pub ? Un peu de serieux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR