Jobs : « si vous voulez du porno, prenez un Android »

Anthony Nelzin-Santos |
« Les gens qui veulent du porno peuvent acheter [un] téléphone Android », voilà la réponse du patron d'Apple à un long courriel qui lui était adressé au sujet de la politique de validation d'Apple.

« Le rôle d'Apple n'est pas de faire la police des mœurs — le rôle d'Apple est de concevoir et produire des gadgets super cool qui font ce que les clients veulent qu'ils fassent », c'est ce qu'explique Matthew, qui dit s'être « converti » à Apple lors de l'annonce de l'iPhone 3G.

skitched

Son problème portait en particulier sur l'affaire NewsToons, du nom de l'application de dessins satiriques que l'équipe de validation App Store avait refusé en décembre dernier en vertu d'une clause du contrat développeur portant notamment sur la satire, la caricature, et la diffamation. Au détail près que le créateur de cette application, Mark Fiore, est un illustrateur connu et reconnu, et a depuis reçu le prix Pulitzer.

Steve Jobs s'était déjà exprimé au sujet de ce rejet, présentant ses excuses pour ce qu'il considérait comme une « erreur ». L'application a depuis rejoint les rangs de l'App Store, Fiore regrettant qu'il « faille des levées de bouclier médiatique pour qu'Apple approuve des applications à dimension politique ».

Dans ce courriel, Steve Jobs réitère le fait qu'il s'agissait d'une erreur. Mais à la question de l'expéditeur sur la création d'une catégorie « Porno » avec contrôle parental, le patron d'Apple oppose une réponse on ne peut plus claire : « Cependant, nous pensons que nous avons une responsabilité morale consistant à exclure le porno de l'iPhone. Les gens qui veulent du porno peuvent acheter [un] téléphone Android  ».

Une mention d'Android (et une faute de frappe) qui pourrait en étonner certains, mais un très proche de Steve Jobs nous a confirmé que le patron d'Apple était bien l'auteur de quelque-uns des courriels qui ont fait surface ces dernier temps. Il doutait en revanche qu'ils le soient tous. Reste maintenant à savoir comment séparer le bon grain de l'ivraie…

avatar xx-os | 
@Divoloi Mais saperlipopette, Apple a créé un nouveau paradigme que personne n'avait imaginé. Apple l'a inventé, l'a défini et implémenté comme il l'entendait : normal, il n'y avait pas de précédent. Ce n'est pas parce que d'autres ont un business model éculé, diamétralement opposé et qui n'a jamais fonctionné vraiment, qu'il faudra obliger Apple à le modifier et le rendre identique. En un mot Apple a décidé de tout gérer de A jusqu'à Z, et ils sont les seuls à le faire, il me paraît normal qu'lls refusent que d'autres marchent sur leurs plate-bandes et les concurrencent sur un produit qu'ils ont entièrement défini. Encore une fois je pense que ce n'est pas compliqué à comprendre. respecte le business model d'Apple, et si ça te convient pas, trouve quelqu'un avec le business model qui te convient. C'est aussi un peu facile, Apple a pris tous les risques (et a réussi). Ce n'est pas pour autant que les concurrents qui affichent le service minimum doivent obliger Apple de faire la même chose et de regresser. Si les autres acceptent des stores concurrents, c'est qu'ils n'avaient rien à proposer au préalable, et que après un suivisme incroyablement synchrone, il serait malvenu de supprimer l'existant qui les a fait vivre. Quoique c'est un peu ce qu'a fait Microsoft avec son Zune dont les DRM étaient incompatibles avec leurs solutions antérieures qu'ils avaient vendues à leur client...
avatar divoli | 
Bien sûr, ce n'est pas difficile à comprendre (qui ne l'aurait pas compris, ici ?). Mais ce n'est pas parce que ce n'est pas difficile à comprendre que cela ne permet pas de le critiquer. Je l'ai pourtant expliqué. Tant que cela reste limité à l'iPhone et à l'iPod Touch, passe encore, j'ai un autre smartphone et les conséquences de ce modèle économique sur mon iPod Touch ne sont pas rédhibitoires au point de le balancer à la poubelle. Quand ça commence à toucher l'iPad, on peut commencer à se poser des questions supplémentaires. http://www.macbidouille.com/news/2010/03/26/l-ipad-sauveur-et-vache-a-lait-de-la-presse Si ce modèle économique devait toucher les Mac, cela signifierait pour moi, MacUser de longue date, de passer sur Windows et Linux. Il s'agit de savoir à partir de quel moment on doit tirer la sonnette d'alarme.
avatar sgm | 
@RickDeckard "Ce qui me tue, c'est toute cette mascarade/propagande des utilisateurs eux-mêmes pour un eco-système qui représente exactement ce que la téléphonie mobile et plus généralement les terminaux internet ne doivent [b]PAS devenir (fermé, censuré)[/b]..." C'est toi qui décide ça? C'est de la dictature ce que tu proposes. (L'union soviétique avec le capitalisme d'état est-ce que ça te branche?). Apple propose un système et le consommateur y adhère volontairement, y'a rien à dire car Apple n'a pas de monopole. Si le consommateur veut ça fermé et censuré c'est son droit le plus stricte par ses choix et ses achats, sinon il y une douzaine d'alternative plus ouverte les unes que les autres. "Mais que l'utilisateur final défende de telles pratiques et arrive même (et c'est ça le pire) à s'auto-persuader, à justifier, à excuser les multiples entourloupes intellectuelles et le marketing grotesque d'Apple comme c'est le cas très souvent ici même (suffit de voir les arguments plus ridicules les uns que les autres pour justifier les propos de Jobs), ça me dépasse. Faut croire que TF1 et Coca Cola ont fait des ravages en tout cas. " Tu sais pourquoi les criminels vont pour les procès avec juges et jurés? Car dans se genre de procès, ils sont acquittés dans plus de 75% des cas. Et tu sais pourquoi, parce qu'un humain ne veut pas la charge de ses actions. Alors s'il trouve le moindre détails qui le lui dit qu'il peut se tromper alors il acquitte le prévenu. C'est comme ça dans tout les domaine de la vie. Un consommateur ne veut pas de charge, il veut avoir l'esprit libre, s'il voulait être libre bien il ne vivrait pas en société. Apple fournit à certains consommateurs ce qu'ils veulent. Pas d'accord avec ça, bien il faut changer les lois et se faire élire et non critiquer Apple qui ne donne que dalle. Tu n'as pas de Iphone alors tu as fait ton devoir de consommateur en privilégiant une autre alternative.
avatar sgm | 
divoli "Il s'agit de savoir à partir de quel moment on doit tirer la sonnette d'alarme. " il y a beaucoup qui aimerait que tu prennes conscience que tu as déjà tiré la sonnette d'alarme et que tu peux y aller en paix."
avatar xx-os | 
Mais quand bien même, Apple possède tout de A jusqu'à Z - si demain ils décidaient d'arrêter le Mac et le remplacer par un système à la iPad, qui pourraient les en empêcher. Au nom de quelle liberté... Apple est entièrement maître de son destin et c'est leur force. Quand à définir qu'elle est la limite, la frontière, la borderline - chacun la verra à sa porte. Comme le prix des produits : c'est toujours trop cher pour tout le monde. Tu ne trouveras aucun consensus quelque soit le prix - sauf la gratuité, là on passe tout - cf Google. Donc il ne sert à rien de geindre (ton sport favori) sinon passer pour un insatisfait notoire - personne ne sera jamais d'accord malgré tous tes (vos) cris d'orfraie. De toute manière, Apple fera ce qu'elle veut et personne ne pourra leur en tenir rigueur - c'est leur business model qui les y autorise et ça fait hiéch tout le monde car personne n'avait entrevue la puissance du concept.
avatar RickDeckard | 
Prôner l'ouverture, c'est prôner la dictature. Collector. T'as pris des cours avec nos trolls d'Etat Lefebvre et Riester, c'est ça ? ("l'interopérabilité est une contraire et ne laisse pas le choix à l'utilisateur, blabla") Si la plupart des utilisateurs veulent être guidés et pris par la main, so be it ! Ensuite, il n'y a pas d'incompatibilité technique avec une éventuelle possibilité d'installer des applications téléchargées directement depuis le site d'un developpeur indé (par exemple). L'AppStore serait toujours là pour ceux qui le souhaitent. Comme sous Android, Maemo, Windows, Linux, UNIX... Mac OS X... Et je vois venir l'argument sécurité mais j'ai encore le droit de prendre mes propres responsabilités sur mon matériel que j'ai acheté si je décide consciemment de ne pas passer par l'AppStore et d'installer un soft de tethering, un client P2P, etc..., comme sous Android, Maemo, Windows, Linux, UNIX... Mac OS X. Ca n'a aucune incidence sur l'utilisateur qui passe par l'AppStore. Mais non, Apple est là pour nous montrer le droit chemin, la morale juste (et celle des opérateurs par la même occasion) dixit Jobs sous couvert de bussiness. Et c'est là que je rejoins Divoli. Voir plus grand, l'avenir de l'informatique en général. Apple a trouvé un bussiness model très très lucratif qui pourrait donner des idées aux autres. Sur smartphone ou tablette mais pas seulement. Chrome OS par exemple, qui est tout aussi critiquable. Si l'avenir, c'est ça, et qu'on l'accepte de notre plein gré et bah ça craint sévère pour nos libertés.
avatar divoli | 
Comment ça, "geindre" ? On discute, on critique, c'est tout. Tu sais ce que je pense de ce genre de commentaire que tu te permets de faire à mon encontre ? Et puis non, je ne vais pas le dire, tiens. N.B.: Aucun business model n'a à être "respecté" s'il menace les droits de consommateurs, ou du moins s'il risque d'aller et de se développer à l'encontre de leurs intérêts (et c'est souvent le cas, plus une multinationale est riche et plus elle abuse de son pouvoir). C'est à eux d'être constamment vigilant, et ce n'est parce que c'est Apple qu'il faut faire une exception.
avatar sgm | 
@RickDeckard "Prôner l'ouverture, c'est prôner la dictature. Collector. T'as pris des cours avec nos trolls d'Etat Lefebvre et Riester, c'est ça ? ("l'interopérabilité est une contraire et ne laisse pas le choix à l'utilisateur, blabla")" Tiens on va prôner pour l'ouverture puisque [b]selon toi[/b] l'ouverture c'est nécessairement bien. [i]Pour l'ouverture de ta mère, ta femme et tes filles. Tu passes à côté: tiens une petite passe, vite fait bien fait. Tu peux pas refuser c'est au nom de ton principe d'ouverture! Vive l'ouverture. Trois Ipad pour ta plus jeune? [/i]
avatar RickDeckard | 
@sgm Et répondre avec ton cerveau, s'pas possible ?
avatar sgm | 
@RickDeckard "Et répondre avec ton cerveau, s'pas possible ? " Tiens donc, quand on touche les points sensibles d'une personne, on se fait demander de réfléchir? Avoir la paix d'esprit, c'est quelque chose que certains consommateurs veulent, à tort ou à raison (et tu ne m'as pas montré que tu as raison) et tu les blesses eux aussi en les surnommant neuneus. Alors réfléchi toi aussi, il y a les lois, la moralité, des services d'états, des entreprises de services et des citoyens-électeurs-consommateurs des-dits services. Est-ce qu'Apple transgresse les lois? La moralité? Manifestement non! Tout ce qui tu peux faire c'est 1-Consommer ailleurs 2-Faire valoir ton point du côté du législatifs. Tout le reste tels les épouvantails que le web doit être libre etc etc etc, c'est de la bouillie pour chat, surtout que le web n'a jamais été libre et ne le sera jamais.
avatar bugman | 
Là j'ai peur ! Oo
avatar RickDeckard | 
[quote]Est-ce qu'Apple transgresse [...] la moralité? Manifestement non![/quote] OK... d'accord. Bon, on peut plus rien pour toi je crois là. Edit: C'est pas comme si Jobs dépassait les bornes rien que dans la news en question, hein. Mais je dis ça, je dis rien.
avatar xx-os | 
@Divoli Oh ptain, Apple est passé de 36,4 à 41,7 de marge- tu vas pouvoir t'en donner à cœur joie. Dsl, mais tu passes ton temps à ressasser la même chose - les prix et cette limite (cf tout le fil dans lequel ton discours est intensément répétitif). Mais non d'un chien, c'est ta limite et non celle des autres. D'ailleurs encore pour la nième fois les chiffres d'Apple montrent qu'un très grand nombre ne se réfère pas à tes limites. Et jusqu'à nouvel ordre aucun droit des consommateurs n'est bafoué, Apple fait ce qu'elle veut chez elle et comme par hasard l'univers qu'elle s'est créée est entièrement à elle. Et c'est pas toi qui leur enlèvera ce droit. Ce droit des consommateurs bafoué n'est que ton hypothèse de départ mais qui pour l'heure n'a rien de juridique. A partir de là tu peux établir n'importe quel sophisme (qui par essence est fallacieux - volontairement te concernant).
avatar divoli | 
Quelle limite ? Windows détient plus de 93 % de pdm, et Mac OS X à peine 5 %. Je dois en conclure quoi ? Que Mac OS X est tout pourri et que j'aurais tort de critiquer Windows ? Tu ramènes à ma petite personne ce que beaucoup d'autres intervenants ont pu également dire sur cette discussion (et dont je partage l'avis), en l'espace de 16 pages. Tu les zappes d'un coup pour régler des comptes personnels, c'est ça ? Pour le reste, qu'Apple vende de plus en plus d'ordinateurs au fil des années, franchement je ne vois pas ce qu'il y a de surprenant, les autres marques voient aussi leur vente progresser (pas forcément avec la même progression, mais souvent avec des volumes de vente nettement supérieurs, tout comme leur pdm). Et le marché iPod / iPhone / iTMS / appstore (rejoint par l'iPad) a énormément de succès. Si tu veux te biscoter là-dessus, vas-y, cela ne me dérange aucunement. Mais attention à l'effet de loupe donné par les sites Mac, qui ne cherchent pas forcément à remettre les choses en perspective. A moins que tu ne sois tellement endoctriné que tu n'arrives même plus à réfléchir par toi-même.
avatar sgm | 
@RickDeckard ""Est-ce qu'Apple transgresse [...] la moralité? Manifestement non!" OK... d'accord. Bon, on peut plus rien pour toi je crois là." Tu ne te sauveras pas comme ça. Montre moi en quoi Apple est amorale. Allez libère ta virilité vas-y. Explique-nous, pauvre neuneus que nous sommes, comment Apple est amorale?
avatar majipoor | 
Ben j'ai arrêté de lire il y a un moment: c'est vraiment n'importe quoi cette discussion. Bel exemple de liberté en effet... liberté de dire tout et n'importe quoi. Mais apparemment, il y a 8.75 millions de personnes en plus ce trimestre qui trouvent que l'AppStore avec toutes ses contraintes et sa censure intolérable reste bien plus attractif que les concurrents avec toute leur supposée liberté. La liberté made by Nokia, Google et autres (Google en chantre de la liberté... amusant)... je vous la laisse volontiers pour rester dans le monde si affreux de l'AppStore et autres Stevejobsries. C'est aussi ça la liberté: avoir le droit de choisir une cage dorée à la porte sans serrure.
avatar Psylo | 
Quand ils ont interdit certaines apps sur l'Appstore, je n’ai pas protesté : c’est vrai quoi, c'est pas des apps que j'utilise Quand ils ont interdit les AppStore alternatifs, je n’ai pas protesté : c’est vrai quoi, l'Appstore me suffisait. Quand ils ont interdit flash sur l'Appstore, je suis resté silencieux : c’est vrai quoi, youtube passait quand même. Quand ils ont interdit le porno sur l'Appstore, je suis resté silencieux : c’est vrai quoi, j'avais encore youporn. Quand ils ont bridé le SDK, je suis resté silencieux : c’est vrai quoi, je n’étais pas développeur. Quand ils ont effacés, mes MP3, mes photos, Divx et mes books PDF de tous mes disques dur.... il n’y avait plus personne pour protester. [i]Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire ![/i]
avatar sgm | 
Y a t-il un zig pour ouvrir un compte paypal donation pour psylo. Son histoire est tellement triste, ça me tire les larmes. Plus d'ordi, plus de vie, plus de fesses internet. Il va devoir tout apprendre par lui-même, même la baise hard en vrai avec du poil, des échanges de fluides corporelles et tout et tout, dégueulasse Je dis ça, pourtant, au contraire je devrais encourager le cybersexe et l'ouverture tout azimuth du IP(od/hone/ad), manifestement ça fait chuter la natalité à voir tout les zonzons accouchés par l'informatique. J'ai compris c'est le plan de Satan Jobs, diminuer la libido "normale" des humains afin de nous amener à notre extinction.
avatar Nicosun | 
@sgm, paix d'esprit, confort etc.. on peu les appeler comme on veut mais globalement c'est ça, des gens achète Apple pour pas être emmerdé, j'ai fais switché ma boîte juste pour ça, bref c'est l'histoire de la pierre, du tabouret et du stressless. Et forcement il y a des gens (dont je fais partie) qui payent pour avoir ce service bien réel et quantifiable même s'il y a forcement quelques contrepartie. Mais ceux qui prônent l'ouverture de l'app store à tout va, il me semble que c'est eux les plus à plaindre apparemment il ne savent vivre qu'à travers ce que dit ou fait apple, eux aimeraient vivre dans le monde Apple juste pour eux etc... Bref pas de pornos sur l'app store ça m'en fait bouger une sans toucher l'autre. Coluche l'a dit c'est pourtant simple : " et dire que si les gens ne l'achetaient pas cela ne se vendrait pas", le consommateur à une force et aujourd'hui ils estiment qu'Apple correspond de plus en plus à leurs envies.-
avatar Mabeille | 
@sgm le plan de Satan Jobs c'est faire du fric, le max de fric. Point final. Rien de plus à dire, les décisions qu'il prend ne vont vraiment pas toutes et loin s'en faut vers le client et l'ergonomie la simplicité .... mais l'économie, les marge et le simplisme qu'il érige en canon du design. Pousser à la limite des spécification les puces pour faire croire au petit plus, qui fini par devenir des SAV qui sont bien sur refusés au maximum. Faire payer ce qui ailleurs coule de source et est gratos... bref on est loin du monsieur plus de Balsen, au contraire le moins possible pour le plus cher possible. Reste les plus de l'autonomie qui n'intéresse pas tant de monde que ça vu que pour une utilisation puissante ça suffit quand même pas et que dans 90% des cas on a une prise a porté de main. 9a couterai moins chère finalement d'acheter une deuxième batterie au prix ou il nous vend le min d'autonomie... Alors franchement..... voir en Jobs un ange... ou un démon... c'est juste un businessman, et cette catégorie je ne la place pas dans les gens particulièrement moraux.
avatar SebDominguez | 
Combien de bonne apli on été refuser par "erreur"? comment les dev qui ne peuvent faire de pression médiatique sur Apple peuvent faire pour se voir accepter leur application? Bravo Apple... Clap clap clap clap clap clap !!!
avatar GStepper | 
@ SebDominguez "Comment les devs.....application?" Ben ils n'ont pas cette possibilité et heureusement !!! Tu as vu ça ou que des devs tierces parties "imposent" leurs applis sur une plateforme ??? Elle est très bonne celle là ! Tes applis ne sont pas validées/distribuées ? Je t'assure qu'elle ne manquent pas, si si vraiment... Qui plus est ça fait juste une trentaine d'années que les Nintendo et consorts pratiquent une sélection drastique des applis sortant sur leur plateformes sans rendre compte à personne. Tu as fait avec jusqu'à présent et tu vas continuer, que ça te plaise ou non... :)
avatar Tout ou Rien | 
J'me permets de faire ma pub, j'ai commencé à écrire un petit quelque chose sur le sujet. [url]http://www.toutourien.org/[/url]
avatar elnorreip | 
Je ne comprends pas vraiment ce débat. Je peux mettre tous les film, les photos, les livres pornos que je veux sur l'iPhone alors qui veut ou à besoin d'une application à caractère pornograhique sur l'iPhone ? C'est juste qu'Apple ne souhaite pas vendre d'applications que SJ juge pornographique, c'est son problème de conscience. Le seul problème est qu'Apple a le monopole de la vente des applications pour iPhone, quoique ce n'est pas si sûr, mais en tous cas Apple ne crie pas sur les toits qu'une entreprise peut avoir son propre AppStore, peut-être est-ce limité à un usage interne, mais alors pourquoi ne pas créer une association qui achèterait une licence AppStore et dont tous les membres pourraient avoir accès à cet AppStore ?
avatar Philactere | 
Apple conçoit et vend des produits (hors ordinateurs) qui sont extrêmement populaires, iPod puis iPhone et peut être (on verra les ventes) iPad. Ces produits sont populaires car bien foutus, bien dessinés et simples à utiliser. Mais Apple en distribuant ces produits a également embrassé un nouveau métier : de simple fabricant de matériel et éditeur de logiciel il est devenu également vendeur de contenu. Ce nouveau business modèle a été soigneusement étudié et semble réellement efficace, du matos séduisant que les consommateurs vont désirer lié à une plateforme de vente dédiée. Le succès est tel qu'on peut légitimement s'interroger sur la raison d'être des terminaux mobiles dans le business d'Apple : simples ticket d'entrée aux stores ? L'histoire a commencé avec les premiers iPod, certes il était possible (et c'est toujours le cas) de charger de la musique sans passer par le store, mais l'obligation faite techniquement de passer par iTune était clairement de diriger les achats de musique en ligne vers l'iTune Store. Ce modèle semble avoir bien fonctionné. L'histoire s'est étendue avec l'iPhone. Cette fois la gestion du contenu (musique, films, documents) est semblable au modèle iPod, avec liberté d'y charger ce que l'on veut et un iTune Store en embuscade, par contre le contenu logiciel a été strictement contrôlé. Ce n'est évidemment pas pour des questions de morale. L'expérience iPod a démontré qu'un terminal est un bon point d'accès à un commerce en ligne, les utilisateurs (du moins beaucoup) semblent s'en contenter, dès lors pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure avec l'obligation de passer par l'AppStore pour les applications iPhone ? (a suivre)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR