Et si l’iPhone avait été lancé en 1984 ou en 1997 ?

Anthony Nelzin-Santos |

À quoi aurait ressemblé l’iPhone, s’il avait été lancé en 1984 ou en 1997 ? « Future Punk », un artiste inspiré par l’esthétique des années 1980 et 1990, répond à la question en se livrant à un petit exercice de design-fiction. Pour la petite histoire, Hartmut Esslinger avait dessiné plusieurs modèles de téléphones pour Apple dans les années 1980, pour définir les éléments du langage visuel « Snow White » (lire : Une petite histoire de l’iPad et « Designed by Apple in California », une campagne de 30 ans).

Tags
avatar Madalvée | 

Sachant qu'à l'époque il était impossible de caser dans ce volume de l'électronique pour faire autre chose que téléphoner, et encore, pas en 84.

avatar macinoe | 

Sans compter le tour de l'écran arrondi comme pour un tube cathodique...
Il faut prévenir le créateur que les formes purement fonctionnelles ça existe aussi.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@Madalvée

Lea designers sont des artistes: ils vendent su vent et son dans la lumière alors que ceux qui font la synthèse technologique avancent le plus souvent dans l’ombre.

Le premier système était le RadioCom 2000 fin des années 80. Il relair à sa valisette-batterie transportable.
C’était beaucoup moins accidulé et trendy que sur ces photoshops mais à l’époque c’était une sacrée évolution tech.

avatar Thefabulusfab | 

Hum... « Vidéo non disponible » de mon côté !
😰

avatar MacRafe | 

@Thefabulusfab

C’est exact, idem pour moi.
Voici un lien YouTube : https://youtu.be/oTxB-ex-2zI

avatar ankhinephes | 

@MacRafe

Merci pour le lien !

avatar Mdtdamien | 

@MacRafe

Merci pour le lien

avatar NEWIPHONE76 | 

@MacRafe

Merci pour le lien 😊

avatar Biking Dutch Man | 

En 1997 il y avait déjà le Newton qui est l’ancêtre de tous les idevices!

avatar IceWizard | 

@Biking Dutch Man

Newton qui lui-même n’était que l’évolution des organisateurs électroniques anglais de marque Psion, comme l’Organiser 2 (1984). On peut aussi parler du Sharp PC 1500 (1981) et du Canon x07.

Cela peut paraître étrange à l’heure actuelle, mais beaucoup de personnes (moi y compris) ont appris à développer (basic et assembleur Z80) sur des ordinateurs tenant dans une poche. Des machines avec des processeurs très lent, une mémoire ridicule (quelques Ko), mais pas très cher (dans les 1 000 frs - l’Apple II 13 000 frs !!).

Sur ces machines, on trouvait des agendas, des mini-logiciels de calcul, des micros-Base de données, de minuscules jeux vidéo, etc ..

La vague actuelle de la mobilité n’est qu’une reprise de cette époque, avec des systèmes infiniment plus puissants.

avatar macinoe | 
avatar occam | 

@IceWizard

"On peut aussi parler du Sharp PC 1500"

Ah, le Sharp PC-1500 ;)
J’avais programmé une base de données en ROM, avec stockage sur enregistreur à cassettes. Probablement le boulot le plus shaky de toute ma carrière.
Il fut remplacé par un clone hongrois (sous licence ou piraté, je ne sais plus) qui comptait 16 K de mémoire, ultra-cheap, dont le tampon bouffait des piles CR2032 comme des TicTac. Une horreur.

avatar Cric | 

@IceWizard

Je confirme être passé pas là (Sharp PC 1600 que je possède toujours, quelques autres Sharp type 1403 et 1450 et des HP dont 71B, 48, 50 et des Casio toutes programmées en C ou assembleur).

Il faut dire qu’à l’époque nos ordinateurs de poche se traînaient pas mal, l’assembleur étant le seul moyen d’accéder à certaines fonctions (comme allumer ou éteindre des pixels à l’écran ou sauvegarder le contenu de l’écran en quelques micros secondes).

Ça forgeait l’esprit et permettait de bien comprendre comment marchait un ordinateur (processeur, utilisation de la mémoire, registres...).

avatar gwen | 

Amusant que tu mentionnes le Sharp PC 1500. J'ai toujours le mien et je l'utilise quasi quotidiennement pour mon boulot vu que l'iPad n'a pas de calculette   :-)

avatar occam | 

@Biking Dutch Man

Absolument, sauf que Newton, c’était déjà en 1993.

À la même période, IBM et Mitsubishi présentaient Simon, qui n’était pas mal non plus :
https://en.m.wikipedia.org/wiki/IBM_Simon

Le Steam Punk peut être divertissant.
Ce que « Future Punk » nous sert là est tout juste débile, car il ne comprend rien à l’essence du design, ni à l’époque.

avatar MerkoRiko | 

On l'aurait payé en francs et ça aurait fait tout drôle...

avatar stipus | 

En 1984 j'avais un Canon-X07... Un petit portable avec écran LCD, cartes mémoire et un processeur de type Z80 ! On pouvait déjà en faire des choses, et même des petits réseaux neuronaux très simples (et très lents) pour reconnaitre des chiffres ;)

D'ailleurs je l'ai encore, et il fonctionne toujours !

avatar outmen | 

@stipus

Moi aussi !! :-) mais hélas le mien ne fonctionne plus. Tout a l’air ok mais il ne s’éclaire plus. Et tu te souviens de l’imprimante ? Un traceur avec 4 mini stylos billes en couleur. Oh la la que de souvenirs.

avatar stipus | 

Oui j'ai toujours la mini imprimante 4 couleurs, mais elle ne fonctionne plus du tout.

J'avais lu sur un blog qu'elle ne démarre pas si la batterie est foutue, même branchée sur l'adaptateur secteur. Il faut faire une modification électronique simple à l'intérieur, mais je n'ai jamais eu le courage !!

avatar naarin | 

C’est une calculatrice 😅

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Les écrans à cristaux liquides existent depuis les années 70. Leur coût était juste trop élevé pour être commercialisé pour le grand public

avatar JLG01 | 

Be-bop est donc déjà oublié ?

avatar macinoe | 

Pas grand chose à voir avec un ordinateur de poche communiquant.

Le concept du Bi bop c'était plutôt celui de la cabine téléphonique mais sans fil.
Appels téléphoniques dans la rue à quelques mètres d'une borne.

avatar Mike Mac | 

@JLG01

"Be-bop est donc déjà oublié ?"

Tu déterres un loup là.

avatar VanZoo | 

Voilà qui devrait ravir une cohorte de bobos Stan Smith en manque de pseudo vintage !

CONNEXION UTILISATEUR