Sifflements aigus dans les oreilles de Jobs

Florian Innocente |
Michael Eisner, l'ancien patron de Disney, a sifflé dans les oreilles de son ancien partenaire en affaires lors d'une conférence. "Les studios signent des contrats avec Steve Jobs qui ensuite leur fait les poches […] et qui gagne de l'argent dans l'affaire ? Apple ! Ils devraient avoir une part dans Apple. Si j'étais un syndicat je ferai grève partout où il [Jobs] est".

Une sortie qui venait à la suite de questions sur une grève en cours aux Etats-unis, lancée par le syndicat des auteurs américains (de feuilletons, d'émissions, de films ou de documentaires). Il exige une part plus importante dans les revenus générés par la distribution numérique des oeuvres de ses membres. Une demande qui fait sortir Eisner de ses gonds "c'est une grève stupide", estimant qu'il est trop tôt pour augmenter les parts d'un gâteau encore trop petit et qui rapporte trop peu d'argent. Et de suggérer qu'une part non négligeable de l'argent est pris par Apple.

Eisner avait déjà montré du doigt la Pomme à l'époque des premiers iMac avec graveurs de CD et livrés avec iTunes. Apple les avait promus via le clip "Rip. Mix. Burn.". Un appel clair au piratage pour l'ex-homme fort d'Apple.

Considérations économiques mises à part, Eisner n'a peut-être pas non plus complètement digéré son éviction de Disney, survenue pendant un long et violent différent avec… Steve Jobs, alors dans ses baskets de patron de Pixar.

Enfin c'est la seconde fois en 15 jours qu'Apple est l'objet de vives critiques. Jeff Zucker le patron de NBC Universal avait déclaré à son endroit qu'elle "détruisait le business de la musique" par son système de tarification unique sur iTunes.

Ce sera toujours deux cartes de voeux de moins à envoyer pour Steve Jobs à la fin de l'année.


avatar Samus | 
Amenez moi Jeff Zucker, que je lui dise ce qui détruit le business de la musique : Pigloo, le Papa pingoui. Et tous ces potes. Voilà ce qui détruit le business de la musique.
avatar Lamar | 
C'est étonnant toutes ces attaques contre Apple, depuis quelques temps : Greenpeace, certains studios qui ne renouvellent pas leurs contrats, des majors qui emboitent le pas, des grands (oou ex) dirigeants d'entreprises qui critiquent leur ancien partenaire. Nous sommes à un tournant dans le développement des loisirs numériques et la place prise par Apple n'a pas l'air de ne faire que des heureux (chez les concurents).
avatar Maxmallium | 
Moi, qui pensait que la news allait parler de mes problèmes de "whine"
avatar mfam | 
Ne pas confondre... Greenpeace ne peut être dans le même lot. Ce n'est pas une entreprise qui cherche le profit. Leur but n'est pas de faire les poches de Apple mais de conscientiser à l'environnement. Tous ce qu'ils vont casser c'est du sucre sur le dos de Apple pour atteindre l'objectif.
avatar _TZ_ | 
mfam +1 Quant aux autres énergumènes qui ne pensent même pas donner un pourcentage de leurs gains sur les ventes VOD ou sur les DVDs, ils ont trouvé un bouc émissaire en la personne de Jobs. Je n'ai jamais rien acheté et je n'achèterai jamais une daube virtuelle compressée sur iTunes, mais il faut reconnaître le génie de Jobs pour lancer ce genre de pavé dans la marre orifère des Majors. La grève des scénaristes va faire du mal à plus d'un de ces oiseaux de proie et montre très clairement, je trouve, l'aspect factice des présentateurs de talk-show américains et la fragilité de leurs séries.
avatar MacMadam | 
Si Eisner n'avait plus de papier toilette, il accuserait encore Steve Jobs. Bien sûr que "One more thing" s'en met plein les poches, mais qu'il se rassure... l'industrie du divertissement va encore évoluer. Cela dit, je soutiens les auteurs dont le talent entretient les villas des producteurs et des acteurs à coup de milliards. Ils ont aussi droit à leur part de gâteau.
avatar Dr_cube | 
Ils s'en prennent à Jobs et à Apple parce que Apple marche fort. Ils sont jaloux du succès d'Apple. Jobs réussit tout ce qu'il entreprend, et il est évident que ça a de quoi faire peur aux concurrents. C'est normal de voir les "majors" critiquer Apple, tout comme l'industrie du cinéma, ou même des téléphones. S'ils avaient des idées, ils n'auraient pas peur d'Apple.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Feignants d'Américains... toujours en grève pour un oui ou pour un non alors que leur productivité horaire est déjà des plus minables ! :)
avatar Museforever | 
Jobs ne réussit pas tout ce qu'il entreprend ... Il y a quelques années Apple était dans une position bien moins bonne. Mais il faut avouer qu'avec ses iPods et ses nouveaux Mac(book), la pomme se porte au mieux de sa forme (dopage aux OGM ?)
avatar sekhmet | 
c'est pas crédible, Jobs l'a viré ! Normal qu'il ai du ressentiment ! Disney était en train de boire la tasse, seul le studio Pixar rapporter un max d'argent et de créativité. L'unique solution pour disney c'était de racheter Pixar. Mais pas d'accord si Eisner n'était pas viré. Il a pas digéré le coup. NBC eux c'est juste qu'ils veulent une plus grosse par du gateau. Greenpeace utilise juste des attaques contre des marques connues comme Kleenex ou Apple ou mieux faire passer le message vers la population. Ces 3 attaques n'ont donc aucun rapport...
avatar Un Vrai Type | 
@Museforever : L'ancien record des vente de mac (2000) s'est réalisé 2 ans seulement après le retour de Steve Jobs et depuis son retour, l'entreprise fait des bénéfices... Il manque une chose à l'iTMS, c'est un soutiens aux artistes qui veulent vendre sans maison de disque. Mais pour cela, il faut que le maison de disques quittent Apple, ce qui est en train de se passer. En effet, comment accepter de perdre leur fond de commerce (Radiohead par exemple). Dire que les artistes qui gagnent le plus ce sont ceux qui se produisent seul... A quoi servent les maisons d'édition à part vivre sur leur anciens succès ?
avatar v1nce | 
A quoi servent les maisons d'édition à part vivre sur leur anciens succès ? A la base, c'est eux qui paient tous les frais de fabrication et de promotion.... Et ca coute cher ! (il est clair que les majors de nos jours vont a l'essentiel, ne prennent plus de risques et vendent donc de la soupe...) Si apple apporte son soutien aux artistes qui veulent vendre sans maison de disque, Apple prendrait la place pour finir des maisons de disques (en quelque sorte, j'extrapole) et mettrait en avant seulement ce qui se vend le mieux, la soupe quoi... ca reviendrait [i]presque au même[/i] qu'une maison de disque !!
avatar docmib | 
Apple détruit le buisness de la musique ? Je croyais qu'il n'y avait que Francis Lalanne qui en était capable...
avatar DrFatalis | 
"Leur but n'est pas de faire les poches de Apple " Que c'est rafraîchissant tant de naïveté de bon matin....
avatar Orus | 
Greenpeace est un groupe de pression comme les autres qui se cache derrière un paravant écologiste... Mais moi je dis ça... On peut aussi dire : heureux les faibles d'esprit; et aussi : tout le monde il est gentil.
avatar mfam | 
Orus Tu peux dire n'importe quoi finalement! La preuve.
avatar mfam | 
DrFatalis Enfin, content que tu te rafraîchis.

CONNEXION UTILISATEUR