Safari au plus haut

Christophe Laporte |
Après une petite période de stagnation, la part de marché de Safari est repartie à la hausse. D'après Net Applications, Safari gagne en un mois 0,3 point à 3,53 % et plus d'un point en un an. Firefox continue également sa progression et représente désormais 12,46 % des connexions sur la toile soit une hausse de cinq points par rapport à l'année dernière à la même époque. Internet Explorer atteint un nouveau plus bas à 82,10 %.

Autre bonne nouvelle, la proportion de navigateurs web sous Mac OS X progresse. On se rapproche des 5 %. Les clients Mac PPC représentent 3,88 % des connexions alors que les MacTel se frôlent la barre des 1 % avec un score 0,84 % ce qui nous fait un total de 4,72 %. En septembre 2005, la part de marché de Mac OS X était estimée à 3,74 %.

avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ce qui me fait marrer, c'est le "nouveau plus bas à 82,10%". 82,10% ... respectable quand même, non ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Derrière tout Safari, il y a un félin.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Il y a effectivement une part de marché. pourquoi ?? car il y a un marché !<br /> Pensez vous que les moteurs de recherche (google) en haut de firefox et safari soient gratuit ??? c'est la principale source de revenue de la fondation Mozilla .. donc oui ! ces chiffres sont important.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ca n'est que mon avis, mais je pense qu'il y a réellement une notion de marché du navigateur. Pourquoi Microsoft se donne tant de mal, pour continuer à rendre son navigateur indispensable malgrès les divers condanations ? Peut être que comme son navigateur n'est pas entièrement compatible avec les normes et proposes des fonctionnalités supplémentaires, il assure qu'un certain nombre de développeurs vont utiliser des serveur Microsoft (moucho pépettes), qu'il va ainsi assurer aussi qu'un certain nombre d'utilisateur de ces sites hors norme et surtout les entreprises à utilise Explorer et donc Microsoft Windows (Encore des pépettes). Ce cercle virtueux (pour Crosoft) et vicieux pour le reste du monde peut être entièrement remis en cause si la part des navigateurs alternatifs et compatible des normes augmente sur le marché. En conclusion, derrière ces produits gratuits il y a beaucoup d'argent en jeux.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je ne vois pas pourquoi la notion de marché ne devrait concerner que des produits à prix non nul.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Prudence ! Dans les stats, IE7 qui n'est même pas officiellement sorti atteint quasiment le score de Safari... Démonstration ici :<br /> http://marketshare.hitslink.com/report.aspx?qprid=6
avatar Anonyme (non vérifié) | 
>Zohrlt Safari n'est pas gratuit, il est inclus dans un système payant MacOsX. MS-Internet Explorer 6 nécessite le système payant MS-Windows pour fonctionner, il n'est donc pas gratuit. GARTUIT : qui ne coute rien directement ou indirectement. Téléphoner sur IP est gratuit ? Ah bon ! Comment fait-on quand on n'a pas d'ordinateur ou de LiveBox ? A+ TOM. PS : vu comme cela, il n'y a pas beaucoup de choses gratuites dans notre société. Pas étonnant, c'est une société de consommation.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
(soupir) Une nouvelle fois, à partir du moment où l'on parle de MARCHE, beaucoup montent sur leurs grands chevaux... ou se marrent. <br /> Tant mieux pour eux... (/soupir)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
il faut dire que sur Mac beaucoup utilisent Safari par défaut, Safari est donc un bon indicateur de pdm du Mac. Cependant, il est vrai que la situation est désormais la même sur Mac que sur Windows que nous critiquions naguère : un navigateur bien lié au système, installé d'office qui grève la concurrence (idem pour mail - en gros Apple utilise la même méthode que Microsoft)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@f-factor C'est quoi au juste Safari 31 et Safari 41?????
avatar Anonyme (non vérifié) | 
>en gros Apple utilise la même méthode que Microsoft Sauf que ce qui est acceptable de la part d'une entreprise qui possède 2% d'un marché ne l'est pas d'une entreprise qui en possède 90%. Cette remarque vaut évidemment pour Microsoft dans le domaines des systèmes d'exploitation, mais également pour Apple dans le domaine iPod+iTunes.

CONNEXION UTILISATEUR