Apple : la place de l'iMac a changé mais il doit répondre à tous les besoins

Florian Innocente |

Quel est le rôle de l'iMac en 2019, pourquoi l'entrée de gamme reste sur disque dur… ? Colleen Novielli, product manager de cette gamme chez Apple a apporté quelques indications et réponses. Elle a donné une interview à Jason Snell et Mike Hurley, animateurs du podcast Upgrade.

Image : Apple

La gamme a été revue aujourd'hui avec essentiellement une montée en puissance de la plupart des configurations. Les iMac Pro ont été les moins touchés.

Ce tout-en-un, depuis le modèle 21" jusqu'aux 27" et la gamme Pro, a la capacité de répondre à un large spectre d'utilisateurs et de besoins, explique Colleen Novielli. Cette famille est capable d'un grand écart et son rôle a fortement évolué depuis ses origines. L'iMac n'est plus le "hub numérique" des premières années, sur lequel on va brancher tous les autres appareils électroniques :

Au départ, pour les clients, c'était l'ordinateur principal. Aujourd'hui ce client a un iPhone, un iPad voire les deux. Il a peut-être un MacBook en plus. L'iMac est devenu un ordinateur complémentaire au sein de son écosystème.

Avec la multiplication des produits mobiles et la transformation des modes d'utilisation où l'on emporte l'informatique partout avec soi, le monobloc s'est déplacé vers la périphérie de cet univers de matériels. Reste que c'est un ordinateur que l'on choisira aussi bien pour une activité professionnelle à domicile, poursuit Colleen Novielli, que pour servir à toute la famille :

Il a superbement évolué vers un ordinateur familial, que l'on partage pour relever ses mail, consulter l'actualité, pour des logiciels de productivité ou du home office. Aujourd'hui on l'utilise en conjonction avec les autres appareils.

La fonction "Continuité", qui contient plusieurs facettes, a participé à cette évolution, en permettant de poursuivre sur son Mac une activité entamée sur un appareil mobile. Dans ce scénario où l'on a plusieurs appareils autour de soi, l'iMac conserve un intérêt, grâce à son affichage (surtout lorsqu'on a les modèles 4K et 5K) et à sa réserve de puissance.

Poursuite sur son Mac de la rédaction d'un mail démarrée sur son iPhone

Depuis l'iMac de 21" à 1 299 € jusqu'à l'iMac Pro à 5 499 € (sans options, car on peut multiplier la facture par 3) le périmètre couvert par cette famille est conséquent. L'iMac Pro démarre là où s'arrête l'iMac 27" 5K, explique Colleen Novielli. Elle insiste en particulier sur un point du renouvellement survenu aujourd'hui : la capacité à booster les performances des iMac non Pro, et notamment le 21".

On peut avoir un iMac rapide, sans obligatoirement ouvrir la porte de la gamme Pro. L'iMac de 21" a sa clientèle professionnelle, dit-elle, car « Dans certains pays, le facteur encombrement est important », alors qu'il l'est nettement moins aux États-Unis par exemple. Par conséquent, l'écran de 27" peut, physiquement, poser problème. Le client se rabattra alors sur la plus petite diagonale.

Image : Apple

Désormais ce client du 21" peut opter pour une carte graphique Vega 20 (c'est 420 € en plus), un choix qu'il n'avait pas précédemment. Cette gamme 21" s'est aussi mise à jour sur le processeur, en récupérant la 8e génération des puces Intel. L'iMac 21" 4K, explique Apple en substance, ne doit pas être synonyme de performances au rabais.

Ce qui conduit à l'éternelle question du pourquoi d'un disque dur sur ces appareils, encore en 2019 ? Le 21" d'entrée de gamme a droit à 1 To de stockage sur plateaux, idem pour le suivant en 4K, tandis que le troisième en 4K a 1 To en Fusion Drive. Les iMac 27" sont tous sur des Fusion Drive de 1 et 2 To. A contrario, les iMac Pro et les Mac mini 2018 sont tous sur SSD.

Le SSD s'impose lorsqu'on parle de portables, explique Colleen Novielli : « Pour des raisons de légèreté. En 2019 on ne veut probablement pas trimballer un disque dur. ». Pour l'iMac Pro c'est tout aussi simple : « Ses utilisateurs sont des professionnels qui manipulent quotidiennement des tera-octets de données, c'est super important pour eux ».

Pour les autres iMac les choses sont plus nuancées, Apple veut proposer une large palette de prix, justifie Novielli. On a le choix en fonction de ses besoins et de son budget. Elle ne le dit pas directement mais la décision de garder du disque dur est bien sûr d'ordre économique pour Apple.

Ce n'est pas dit dans l'interview, mais la concurrence, dans ce format que sont les monoblocs, ne fait guère mieux, Apple n'est pas poussée à la roue. Pour ceux qui ne peuvent s'offrir un SSD de forte capacité, le Fusion Drive concilie espace de stockage confortable et bonne réactivité.

Les deux premiers iMac de 1 299 € et 1 499 € sont toujours sur disque dur, par défaut

On sent de toute façon, dans le propos, que l'important dans ce renouvellement de début d'année était de monter en puissance sur les iMac, sans toucher aux étiquettes du prix. Bien plus que de rebattre les cartes sur le stockage. Même la puce T2 demeure absente de cette génération, alors qu'elle équipe tous les autres Mac récemment mis à jour.

En fin d'interview, Jason Snell demande quel autre aspect de l'iMac mérite d'être mis en avant. Colleen Novielli cite son design. Il n'a pas changé à l'occasion de cette mise à jour mais il reste, de son point de vue, un atout de ce produit. Voyageant beaucoup, elle se dit toujours surprise de voir des iMac mis en évidence dans les magasins ou les entreprises. Ce n'est pas une machine que l'on cache, par son design elle participe à la décoration, à l'esprit des lieux.

Novielli est férue également de recherche sur Instagram, sur Facebook ou Twitter, avec le hashtag #imac, pour voir ce que les gens font de ce monobloc : « Avant on interrogeait les clients dans les magasins pour comprendre comment ils utilisaient leur machine, aujourd'hui on peut en apprendre beaucoup sur les réseaux sociaux ». Et de citer ces exemples de personnes qui photographient fièrement leur nouvelle acquisition ou bien leur installation au bureau ou à la maison.

Un motif de fierté, dit cette responsable produit arrivée sur Mac vers 2016, grâce à un MacBook blanc d'occasion. Avant ses débuts chez Apple en 2013 comme stagiaire, elle travaillait sur PC dans le milieu bancaire.

Tags
#iMac
avatar fousfous | 

Au final c'est quand même chère pour ce que c'est.
Il n'y a absolument pas d'iMac 4K familial qui aurait juste besoin d'un SSD mais pas de la puissance, la on a le contraire, de la puissance mais un disque dur... Et à un prix très élevé.
Au final je ne peux même pas conseiller à mère parents de changer leur vielle iMac de 2011 parce que je sais qu'un plus récent sera tout aussi lent.

avatar powerjaja | 

@fousfous

Je suis tellement d’accord ! Quid des cabinets d’avocats, des comptables, des boutiques, des secrétaires.
Toutes ces personnes qui font de la bureautique, des mails et du web à longueur de journée n’ont que faire de puissance et d’1To de stockage.
Ils ont besoin de 128Go de SSD pour que leur machine soit réactive, point barre.

Sur l’iMac à 1499€, Word fait 24 rebonds dans le dock pour ce lancer ??‍♂️

Quand on sait qu’un SSD de 128Go (acheté nu, sans économie d’échelle), ça coûte moins de 25€, c’est honteux de ne pas proposer ça « de série ».

avatar alexyb8 | 

Article très intéressant merci

avatar armandgz123 | 

IL Y A UN DISQUE DUR DANS LES IMAC EN 2019 ?!?!?!?!?

avatar SyMich | 

Non seulement il y a un disque dur à plateaux mais c'est un disque à 5400 tr/mn. On ne peut pas faire plus lent...

Quant aux Fusion drive, rien n'est précisé sur leur composition.... quelle est la taille du SSD (28 Go? 32 Go? 128 Go??)? et quelles sont la caractéristiques du disque dur associé (5400 tR/mn? 7200?)?

avatar marenostrum | 

les HD de Apple sont les plus rapides même si ça tourne en 5400 tour/mn. j'ai une dizaine de HD de toute marques, et le HD d'un Time Capsule 2To (que j'ai enlevé parce que remplacé par un autre de même marque, de 4To) est le plus rapide dans mes tests, et le plus silencieux.

avatar F | 

@marenostrum

Et ça change quoi ? Un 5400 tournera toujours moins vite qu un 7200 donc savoir que le Apple est plus raide ne change rien au problème ?! Non ?

avatar SyMich | 

Un disque 5400 tr/mn meme en choisissant le plus performant du marché, ne peut en aucun cas être aussi rapide qu'un 7200 tr/mn!
Et pour avoir dépanné récemment une amie ayant ce type d'iMac, c'est un vrai veau!
Le démarrage prend des plombes, le Finder est d'une lenteur désespérante et on a plus souvent la roue colorée que le curseur normal (j'exagère à peine...)
Je lui ai cloné son disque interne sur un disque externe 7200 tr en thunderbolt, ... elle n'a pas reconnu son iMac.

avatar marenostrum | 

regarde des mesures (tests) sur le net parce que je crois qu'il y a de HD de gros capacité (gros plateau) que même s'ils tournent en 5400 tour/mn, sont plus rapides que des HD de moindre capacité qui tournent à 7200 tour/mn.

c'est pas la vitesse de rotation qui est l'unique facteur de vitesse chez un HD. plein de paramètres qui jouent dedans.

avatar SyMich | 

Trouvez-moi un seul exemple d'un 5400 tr donnant de meilleures vitesses de lecture/écriture qu'un 720p tr et j'enlève tous mes piercings ?(et celles qui me connaissent savent que ça me coûterait beaucoup...)

avatar marenostrum | 

je me rappelle plus le site où j'ai lu l'info pour la première fois. macbidouille je crois. à la sortie de HD de capacité de 6To pour la première fois de marque Toshiba et qui avaient une vitesse de rotation de 5400 tour/mn justement, mais que trois gros plateau dedans et beaucoup de mémoire cache.

avatar oomu | 

non.

-
La mémoire cache va évidemment fournir la donnée plus vite que de la récupérer de disques en 7200 tours ou 10000 tours

mais seul des usages bien spécifiques vont pouvoir profiter d'un cache contenant systématiquement la donnée adéquate, pour un débit soutenu.

En pratique, rien n'y fait: un disque 5400 tours est nettement + lent qu'un 7200 tours, simple question de débits et accès à la donnée. Un 10000 tours l'écrase

et un disque SAS explose ces performances par un meilleur système de gestion des demandes de lecture et écriture.

Mais toujours pas de miracle: le SSD explose les disques dur.

Il n'y a pas de consolation à avoir un disque 5400 tours dans un macintosh.

-

Pour du nas ou stockage de masse, un 5400 tours, certifié vivre de très nombreuses écritures et du cache, c'est correct et ça remplit son job : stocker massivement.

Pour du jeux vidéo, du mail, de la vidéo, du quotidien -> SSD, point barre. ou remplacer le 5400 tours le plus vite possible.

avatar iPop | 

@oomu

On trouve des Smartphone avec autant de mémoire qu’un Mac, qu’est ce qui empêche APPLE d’en faire autant ?

avatar alfatech | 

@SyMich

"Je lui ai cloné son disque interne sur un disque externe 7200 tr en thunderbolt"

Tu as utilisé quel logiciel ? cloné toutes les partitions ?

avatar marenostrum | 

sur mon iMac 5K fusion drive de 3To :
APPLE SSD SM0128G :

Capacité : 121,33 Go (121 332 826 112 octets)
Modèle : APPLE SSD SM0128G

APPLE HDD ST3000DM001 :

Capacité : 3 To (3 000 592 982 016 octets)
Modèle : APPLE HDD ST3000DM001

avatar SyMich | 

Ça ne dit pas ce qu'Apple a installé dans les versions 2019... je n'ai encore trouvé nulle part la composition exacte des Fusion Drive.

avatar marenostrum | 

va sur le site de iFixit pour plus d'infos. mais il faut attendre pour les modèles 2019.

avatar en ballade | 

@marenostrum

Un Ssd Samsung 850

avatar IceWizard | 

Un disque dur pour l'entrée de gamme, pourquoi pas. Mais AVEC un fusion drive, bordel ! Là c'est vraiment des économies de bouts de chandelle, au détriment des performances, surtout avec les OS récents se traînant comme des veaux sans SSD.

avatar iPop | 

@IceWizard

Il me semblait que le Fusion Drive alliait stockage et performance justement. Le meilleure des deux mondes.

avatar IceWizard | 

@iPop
"Il me semblait que le Fusion Drive alliait stockage et performance justement. Le meilleure des deux mondes."

Absolument.. Et c'est pour ça qu'il est scandaleux que les iMac à 1299 € et 1 499 € ne soient équipés que d'un simple disque dur. Il faut débourser 1 699 € pour avoir un Fusion Drive.

Il devrais avoir un Fusion Drive sur chaque machine Apple d'entrée de gamme.

EDIT : La phrase de mon post "Mais AVEC un fusion drive, bordel !" est trompeuse. En fait, je voulais dire "Mais AVEC un fusion drive au minimum, bordel !".

avatar iPop | 

@IceWizard

Ok. ?

avatar Bigdidou | 

« Et de citer ces exemples de personnes qui photographient fièrement leur nouvelle acquisition ou bien leur installation au bureau ou à la maison. »

Ceci étant, les gens photographié fièrement des tas de trucs qu’ils mettent dans plein d’endroits...
J’ai même connu une comtesse qui photographiait son caca tous les jours en avait fait de magnifiques album (c’était dans les années 2000).
Elle était venue en consultation de gastro parce que les crottes changeaient de couleur, preuve à l’appui de ses albums soigneusement manipulés par les mains gantées de sa dame de compagnie.
Tout ça pour dire que je ne suis pas certain que le fait que les gens photographient leurs iMac apporte une quelconque preuve de quoi que ce soit.

avatar kaya | 

@Bigdidou

Il est étrange de faire un rapprochement entre les gens qui aiment montrer leur iMac et cette personne.

avatar jazz678 | 

@Bigdidou

« J’ai même connu une comtesse qui photographiait son caca tous les jours en avait fait de magnifiques album (c’était dans les années 2000). »

Tant de proximité et de complicité avec ses connaissances.
Admirable...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR