Avec la Tinker Board, Asus concurrence le Raspberry Pi

Mickaël Bazoge |

Le succès du Raspberry Pi — qui a franchi les 10 millions d’unités en septembre dernier — attise la convoitise de constructeurs bien installés. Asus se lance donc à l’assaut de ce marché avec une petite carte-mère à tout faire, la Tinker Board. Un concentré de technologies dans un encombrement de 8,5 x 5,3 cm… soit à peu de choses près celui d’un Raspberry Pi (les modèles A, B et B+). Ces dimensions identiques ne sont sans doute pas une simple coïncidence.

Cliquer pour agrandir

Techniquement parlant, la Tinker Board d’Asus comprend tout le nécessaire pour assurer de bonnes performances pour tous les usages imaginables ou presque : processeur ARM Cortex A17 (32 bits) huit cœurs cadencé à 1,8 GHz, un GPU Mali-T764, 2 Go de RAM (DD3).

Le modèle le plus récent du Raspberry Pi 3 (le Model B) propose une puce Cortex A53 quatre cœurs en 64 bits, mais son GPU Broadcom VideoCore IV est moins performant que la puce graphique de la carte d’Asus. La Tinker Board sait décoder du 4K (H.265), alors que le Pi se contente du 1080p.

Également au menu de la Tinker Board, la présence d’un port Ethernet gigabit, un slot SD (SDIO 3.0, pour être précis), des antennes détachables 802.11 b/g/n, ainsi que le strict minimum voire un peu plus : port HDMI 2.0, sortie audio (3,5 mm), le tout étant alimenté via un port micro USB.

Cliquer pour agrandir

Pour l’occasion, Asus a mis au point un système d’exploitation basé sur la même distribution Debian qui meut le Raspberry Pi. Le constructeur travaille également au support d’Ubuntu, OpenSUSE et Kodi, mais il ne donne aucune date pour le moment. Asus espère sans aucun doute fédérer une large communauté de bidouilleurs et de développeurs autour de cette nouvelle solution, mais il aura fort à faire pour s’approcher de celle du Raspberry Pi. La Tinker Board est commercialisée 55 £ (64 € environ), avec une disponibilité encore limitée au Royaume-Uni… le pays du Raspberry Pi.

avatar 0MiguelAnge0 | 

Pour 64€, il offre plus de connectivité que les derniers MBPs...

avatar occam | 

@0MiguelAnge0

Ouais, mais pas assez mince.
Vous avez vu l'épaisseur du port Ethernet ?
Alors qu'avec un port Lightning, puis un adaptateur externe USB-C, puis un adaptateur Ethernet (39 € la pièce), on aurait pu rogner des millimètres sur le motherboard, tout en faisant du pognon...

Et la tonalité verte de la carte mère, quelle faute de goût !

avatar C1rc3@0rc | 

Se pose surtout la question OpenSource, car c'est ce qui fait la reussite du Raspberry PI...
Parce que des cartes plus puissantes que le Raspberry PI y en a un gros paquet et depuis un sacré moment.

La ou le challenger serait interressant c'est avec un port Sata et un ethernet independant de l'USB, et helas l'Azus semble avoir fait l'erreur.

Et puis le processeur date tout de meme de 2014 et ne fait pas tourner Linux en 64 bits.

Brerf il semble qu'Azus a bien arrosé les media pour le lancement de sa carte RPi-like, mais qu'au final il n'a rien de bien different des autres cartes du genre.

avatar jackhal | 

Pour presque 25x moins cher, on peut avoir beaucoup plus de ports USB (7 !)
https://www.amazon.fr/Port-480Mbps-Ordinateur-Portable-115x25x18mm/dp/B0...

Et à encore moins cher, cet objet taille beaucoup mieux les crayons :
https://www.amazon.fr/Star-924871-taille-crayons-métal-trous/dp/B000SHW4FY/

Et ce produit est nettement plus comestible et a bien meilleur goût :
https://www.monoprix.fr/super-cookies-michel-et-augustin-2575085-p

avatar Mike Mac | 

Merci d'en parler de cette carte plutôt sympathique.

On peut désormais bricoler dans son coin à un tarif très raisonnable.

Une fois équipé de quelques pièces complémentaires, on doit pouvoir remplacer un Mac mini dans les usages basiques.

Déjà pour la petite solution multimédia de salon sous Kodi. Surtout avec le décodage du 4 K.

avatar DeaDPooL | 

C'est ce que je me suis dit en lisant assurer le strict minimum, les applebooks font moins bien et c'est peu dire.

avatar SartMatt | 

Maintenant qu'il y a l'Ethernet en Gigabit, il ne manque plus que l'USB 3.0 pour en faire le parfait petit NAS en kit :-)

"Ces dimensions identiques ne sont sans doute pas une simple coïncidence."
Clairement pas. Le positionnement des connecteurs et des trous de fixation est également identique au RPi 3, ce qui le rend du coup compatible avec les boîtiers et certains accessoires pour RPi.

avatar sekaijin | 

cubiboard
la cubietruk est une bonne base pour faire un NAS
A.JYT

avatar C1rc3@0rc | 

Moais, mais faut prendre en compte quelques petites m#$£¢∞:
- c'est pas opensource
- c'est mal documenté
- le GPU n'est pas utilisable
- y a un backdoor dans le processeur
- c'est la galere de trouver une version Linux fonctionnelle et a jour
- le BT et le wifi intergré sont instables

et c'est cher pour faire un NAS. A la place tu recuperes n'importe quel vieux PC, meme monocore, tu lui colles 3 a 8 disques de 4 a 8 to, t'y met OpemMediaVault ou Nas4Free comme OS et tu as le NAS/serveur parfait.
Le Cubitruk, tu t'arretes a un disque (qu'il faut alimenter en plus si tu depasse 1To en 2.5") et a part le Sata, il est a la peine derriere un Raspberry, qui lui coute 2.5 fois moins cher.

avatar SartMatt | 

Le problème d'un vieux PC comme NAS, c'est l'encombrement, mais aussi la consommation, on atteint rapidement la 50aine de W hors stockage...

Actuellement j'utilise ma Freebox, avec le disque interne et 512 Go en externe, ça marche bien, mais c'est lent parce que USB 2.0.

Donc dans mon cas (pas besoin de plein de disques, juste de quelques centaines de Go), une solution à base de carte ARM serait largement plus intéressante, à condition d'avoir Gigabit et USB 3.0 (ou SATA effectivement, mais la Cubie est vraiment pas donnée).

avatar flux_capacitor | 

"Asus a mis au point un système d’exploitation basé sur la même distribution Debian qui meut le Raspberry Pi"

Cela veut-il dire que les logiciels développés pour Raspberry, pour la plupart disponibles via des gestionnaire de paquets tels que git, homebrew, npm… sont compatibles avec cette Tinker Board ?

avatar C1rc3@0rc | 

non.
Le processeur est different, le GPU est different.
De plus les soft 64bits du PI 3 ne peuvent pas tourner puisque la carte d'Azus est en 32 bits.
Un soft ecrit pour RPi ne tournera pas dessus directement.

Par contre un soft ecrit pour Linux debian tournera sur Raspbian (version de Debian de Raspberry) comme sur n'importe que autre debian.

homebrew, c'est un gestionnaire de paquet pour MacOS, rien a voir donc. Sur Debian c'est apt.
Git tourne sur tout les Linux, il tournera et devrait meme etre installé de base, pareil pour NPM.

avatar sirpheles | 

Petite erreur à signaler, c'est un quadcore et non un octocore qui équipe cette carte.

avatar _Tido_ | 

@flux_capacitor
Pas necessairement, les softs se basant sur des I/O spécifique au Pi (ex: raspberry pi cam, ...) risquent de ne pas marcher,
certains package sont pré compilé pour du 64 bits et risquent de ne pas fonctionner sur une archi 32 bits (et quand on voit le temps pour compiler depuis les sources ça peut en freiner plus d'un)
mais pour le reste oui, cela devrait fonctionner.

Attendons quelques semaines puisque les raspberry pi 2 et 3 ont été annoncés lors des deux derniers mois de février : La 4K sera peut etre de la partie.

avatar cv21 | 

Je suis bien tenté par ce genre de "truc" pour un lecteur réseau.
D'ailleurs un assembleur électronique c'est lancé sur ce marché à partir des Raspberry !
Je n'ai pas d'avis sur ce genre de produit mais l'idée me semble excellente.
modèles : http://www.audiophonics.fr/fr/raspdac-rasptouch-c-6314.html
exemple du modèle le plus complet :
http://www.audiophonics.fr/fr/lecteurs-reseau-audio/rasptouch-lecteur-op...

C'est parfois loin du DIY quoique ils fournissent des kits.
Sinon, j'aime bien le côté Apple II !

avatar jojo5757 | 

La raspberry a pour lui le parc installé et les millions de bidouilleurs. J'ai 3 ou 4 raspberry dont deux qui tournent 24/24 et je ne suis pas prêt de changer de "marque". Il faudrait juste un décodage materiel du h265 sur le prochain raspberry...

avatar mk3d | 

Avez-vous aussi sans cesse des corruptions de vos filesystem sur carte SD? J'adore le Raspberry Pi mais trouve que c'est son gros point faible.

avatar Rictusi | 

Non rien à signaler de mon coté. J'en ai aussi deux qui tournent h24, un branché à la télé avec recallbox (et donc Kodi), et un autre qui me sert de pont HomeKit relié à différentes prises pour commander mon "électroménager" avec Siri.
Je n'ai encore jamais eu de corruption de donnée, pour le moment je croise les doigt, même si au pire en 20 minutes tout est réinstallé from scratch, ou en deux minutes si je pense à faire une sauvegarde de mes cartes sd un de ces 4.
Est-ce que tu l'éteins proprement à chaque fois ? Bon j'ai déjà fais le cochon plus d'une fois et ça n'a pas posé de problème, mais on ne va pas en faire une généralité.

Edit: typo

avatar C1rc3@0rc | 

@mk3d

Generalement c'est un probleme de qualité de la SD. J'ai jamais eu de probleme avec les Sandisk, par contre les autres marques...

Sinon, lorque tu as une SD qui fonctionne faut la backuper regulierement (avec dd en direct ou alors rsync si tu le fais avec un NAS).

avatar totonix | 

@mk3d

J'ai eu une fois une corruption. Mais c'était après avoir éteint à la hussarde.

avatar jojo5757 | 

Pas de soucis de carte sd non plus. J'ai un raspberry pour domoticz et un qui fait dns/gestionnaire d'imprimante AirPlay. J'avais essayé de trafiquer pour qu'il n'y ait pas de swap, que la sd et les temp soient déportés en ram mais ça a mi plus de souck qu'autre chose et je suis revenu à un bon vieux raspbian standard...

avatar _Tido_ | 

jamais de soucis de SD.
J'ai toujours pris des SanDisk, et toujours fait un expand filessystem apres chaque install de raspbian. mon utilisation (server multimedia sur un pi2) et robot de requête sur internet pour mon pi1 ne doivent pas trop solliciter la carte.

CONNEXION UTILISATEUR