La prise en charge de la Touch Bar arrive sur les apps basées sur Electron

Stéphane Moussie |

Electron 1.6.3 bêta prend en charge la Touch Bar, de façon expérimentale pour le moment. Electron, c’est ce framework open source qui permet de réaliser des applications multiplateforme avec des technologies web (il exploite notamment Chromium et Node.js).

De nombreuses apps sont basées sur Electron (300 sont recensées ici) : Brave, Nylas Mail, Tidal, Slack, Visual Studio Code, Atom, Simplenote… Autrement dit, toutes ces applications pourront prochainement tirer parti de la Touch Bar des MacBook Pro.

« La nouvelle API Touch Bar vous permet d’ajouter des boutons, labels, popovers, sélecteurs de couleurs, barres de défilement et espaces », détaille un responsable du projet. Aux développeurs de trouver les usages pertinents avec ces outils en main.


avatar Nom d'utilisateur | 

C'est très bon ça!!

avatar Rez2a | 

C'est quand même triste de voir des boites comme Microsoft ou Slack ne même pas prendre la peine de sortir des applis natives, je pense pas qu'ils manquent de moyens pourtant...

avatar TR3NT | 

Une application web est parfois beaucoup plus pertinente qu'une application native, il faut arrêter de penser qu’une application web est moins bonne qu’une native. On peut critiquer les performances, mais c’est plutôt imputable au moteur de rendu qu’à la technologie web elle même, pis ça dépend complètement des usages.

Apple aussi fait de nombreuses applications web, l’AppStore est (quasiment) une application web avec des bricoles natives autours.

avatar Rez2a | 

@TR3NT

Je ne dis pas qu'une application web est forcément moins bonne qu'une native, tu as raison de mentionner le cas de l'App Store, mais c'est pertinent car ça leur donne la possibilité de bouger tout leur édito et l'organisation de l'appli du jour au lendemain si ça leur chante.

Je suis pas sûr que Slack ou VSC aient un besoin particulier de pouvoir changer autant de trucs d'un jour à l'autre. Pire, ce sont des applis qui ont un grand besoin de réactivité. Encore pire, ça les rend tributaires des évolutions du framework en question, on en a un bel exemple avec cet article : les API concernant la Touch Bar, ça fait quasiment 6 mois qu'elles existent.

Bref faut pas se leurrer, ils utilisent ça uniquement pour des questions de coût. Je ne dis pas que c'est une erreur dans tous les cas. Mais dans ces deux-là, oui, et ça se ressent quand on les utilise.

avatar lord danone | 

C'est un peu simpliste comme vision des choses. Je ne vois pas pourquoi une entreprise investirait dans des applications natives pour chaque plateforme alors qu'une seule application web packagée grace a electron peut être tout aussi performante et très bien intégrée à chaque OS via les API disponibles avec electron. Tu réduis en coût mais surtout en complexité de développement et de maintenance.

Je développe actuellement une application avec des versions "natives" pour chaque OS grâce a electron et je n'ai AUCUN soucis de performance (pourtant c'est largement plus lourd que slack par ex), et je n'ai encore trouvé aucun point noir à utiliser electron à la place d'une application native. Le seul goulot d'étranglement vient des technologies web utilisées (je développe sous angular 1.6, on est loin des meilleurs frameworks js niveau perf), mais c'est une autre histoire, electron n'a rien à voir la dedans.

Pour l'histoire de la touch bar, proposer un support 6 mois après la sortie des API officielles c'est vraiment pas délirant comme délai, c'est pas comme si c'était une fonctionnalité réservée à un tres petit pourcentage des utilisateurs.

CONNEXION UTILISATEUR