Avec Sidewalk, Amazon va créer son propre réseau aux États-Unis sans demander l’autorisation

Nicolas Furno |

Amazon a eu une excellente idée sur le papier : avec Sidewalk, le géant américain veut créer un réseau Wi-Fi interconnecté pour tous ses appareils, notamment domotiques. L’idée est d’exploiter les puces Wi-Fi et Bluetooth présente dans tous les produit Echo (enceintes et écran Alexa) et Ring (caméras de sécurité) pour générer un deuxième réseau en parallèle de celui des utilisateurs. Ce réseau a plusieurs tâches, mais sa caractéristique la plus importante est d’être ouvert.

Tous les produits compatibles avec Sidewalk pourront se connecter à internet via n’importe quel réseau Sidewalk. En clair, si vous avez des équipements Amazon chez vous, les équipements Amazon de votre voisin pourront se connecter à internet via ce réseau parallèle. Au bout du compte, ce voisin utilisera votre ligne internet, mais par le biais de cette nouvelle fonction et sans passer par votre réseau Wi-Fi.

Sur le papier, c’est une idée séduisante pour améliorer l’expérience des utilisateurs de produits domotiques conçus par Amazon. Une enceinte ou une caméra peut se connecter à internet sans aucune configuration, récupérer les informations de compte ou encore les identifiants du réseau local pour s’y connecter automatiquement. En cas de panne de votre connexion internet, vous pouvez aussi continuer à profiter de celles de vos voisins pour maintenir les appareils en service, ce qui peut être précieux pour une caméra connectée.

Amazon assure que Sidewalk n’aura qu’un impact très limité sur le réseau de ses utilisateurs. La connexion est bridée à 80 Kbps et chaque compte est limité à 500 Mo par mois. Sur le plan de la sécurité, l’entreprise a écrit un livre blanc complet pour expliquer comment ce réseau parallèle fonctionne et en quoi le réseau privé de chaque utilisateur reste distinct et inaccessible. Le réseau Sidewalk lui-même est chiffré et en théorie également inaccessible par un tiers malveillant.

Ce même réseau pourra aussi servir à localiser des balises dans le monde entier, sur le même principe que le réseau Localiser d’Apple. Amazon a d’ailleurs signé un accord avec Tile pour ajouter cette fonctionnalité :

Amazon aime tellement son idée de réseau parallèle que l’entreprise a décidé de l’activer par défaut aux États-Unis. Ses clients ne doivent pas s’inscrire pour participer à Sidewalk, ils doivent au contraire le désactiver avant le 8 juin, date à laquelle leurs appareils Amazon commenceront à émettre sur ce nouveau réseau. La désactivation se fait directement dans les apps Alexa ou Ring, mais il faut savoir où aller chercher dans les réglages du compte.

L’entreprise fait tout pour maximiser l’étendue de Sidewalk, qui promet de couvrir une large partie des zones urbaines aux États-Unis lors de son lancement. Les millions de foyers qui disposent d’au moins une enceinte Alexa ou de l’un des produits Ring pris en charge participeront automatiquement au réseau et on peut parier sur le fait que la majorité n’ira pas le désactiver. La majorité devrait même entièrement ignorer son existence, ce qui serait d’ailleurs le signe que la nouveauté fonctionne comme prévu.

Cela étant, même si Sidewalk est aussi sécurisé que promis et même si elle ne souffre d’aucune faille de sécurité, il reste la question de la vie privée et des données collectées par le biais de cette nouvelle fonction. Qu’elle soit activée par défaut, sans attendre l’autorisation de ses utilisateurs, en dit long et ne devrait pas rassurer les sceptiques.

Pour le moment, la nouveauté est réservée aux États-Unis. On ne sait pas si Amazon a prévu de l’étendre dans le reste du monde.


Source
Tags
avatar oomu | 

@marc_os

vous n'êtes pas d'accord d'aider Amazon à valoriser les appareils qu'elle vous vend pour se créer un nouveau service commercial ?

Mais..mais...seriez vous un de ces sombres communistes qui refusent d'aider au Grand Capital ?!

Même si ce n'est pas votre capital, ne vous baignez vous pas dans les gouttes du Ruissellement ?

égoïste !

-
Amazon communique mal sur la valeur ajoutée au _propriétaire_ de l'appareil qui participe à ce réseau maillé.

avatar oomu | 

c'est simple

si j'ai une connexion internet aidant ce réseau / des appareils pouvant participer à ce réseau

donc que je suis un maillon de ce réseau, un nœud du réseau, un propriétaire de ce nœud.

et si ce réseau a de la valeur

alors on DOIT ME PAYER !

avatar MarcMame | 

@oomu

"c'est simple
si j'ai une connexion internet aidant ce réseau / des appareils pouvant participer à ce réseau
donc que je suis un maillon de ce réseau, un nœud du réseau, un propriétaire de ce nœud.
et si ce réseau a de la valeur
alors on DOIT ME PAYER !"

——————
Si ton opérateur mobile est différent de ton opérateur fixe, as-tu pensé à demander de l’argent au premier pour le coût d’utilisation du second lors d’un appel en VoWifi ?

avatar DG33 | 

@oomu

Tu as un produit Amazon donc ton voisin qui a aussi un produit Amazon peut utiliser quelques ressources de ton réseau.
En cadeau Amazon t’offre la réciproque : ton produit Amazon peut utiliser quelques ressources du réseau de ton voisin.
Tu ne veux pas ? Tu fouilles dans les réglages pour désactiver.

avatar KevinMalone | 

Sympa le nouveau cheval de Troie...

avatar damien.thg | 

Le futur…. 🤮

avatar rafoudol | 

En France, j’ai déjà cette demande y a plusieurs mois

avatar trouspinette | 

Dans le genre tiers de confiance :

https://www.google.com/amp/s/amp.france24.com/fr/%25C3%25A9co-tech/20210531-comment-le-danemark-est-devenu-le-poste-d-%25C3%25A9coute-de-la-nsa-en-europe

Peut-on croire alors en la confiance du tiers, en l’occurrence Amazon ? La question est ouverte !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR