Résultats Apple T1 2021 : une pandémie ? Quelle pandémie ?

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du premier trimestre de son année fiscale 2021, qui est aussi le quatrième de l’année calendaire 2020. Un trimestre pendant lequel la « machine Apple » tourne à fond, puisque les principales nouveautés matérielles sont présentées à la rentrée pour les fêtes. Mais ça, comme dit la réclame, c’était avant. La pandémie a repoussé la présentation de l’iPhone 12 au mois d’octobre, et les deux modèles les plus attendus n’ont pas été commercialisés avant le mois de novembre.

Reste qu’entre les trois premiers Mac dotés d’un système-sur-puce Apple, le nouvel iPad Air, l’Apple Watch Series 6, le casque AirPods Max, Fitness+ et le bundle Apple One, la fin de l’année a été riche en nouveautés. Or ces appareils et ces services n’ont jamais été aussi précieux qu’en ces temps de télétravail généralisé. Apple confirme aujourd’hui qu’elle profite plutôt qu’elle ne subit cette situation. Les équipes de Jeff Williams s’arrachent les cheveux à régler les problèmes logistiques, mais les collègues de Luca Maestri comptent les billets verts.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

En milliards de dollars.

T1 2021 T1 2020 Évolution
Chiffre d’affaires 111,439 91,819 21,37 %
Bénéfice 28,755 22,236 29,32 %
iPhone 65,597 55,957 17,22 %
iPad 8,435 5,977 41,12 %
Mac 8,675 7,160 21,15 %
Services 15,761 12,715 23,95 %
Autres produits 12,971 10,010 29,58 %

Chiffre d’affaires

Par prudence, Luca Maestri s’était bien gardé de confier des estimations aux analystes. Le directeur financier d’Apple annonce un chiffre d’affaires de 111,439 milliards de dollars, un chiffre en progression de 21,37 %. Autrement dit : tout juste sortie de la meilleure année de son histoire, Apple vient de réaliser le meilleur trimestre de son histoire (et le premier au-dessus des 100 milliards de dollars), en pleine pandémie.

Apple a réalisé un bénéfice de 28,755 milliards de dollars (+29,32 %), soit 1,68 $ par action. Les ventes à l’international ont représenté 64 % de l’activité de la société. Apple versera un dividende de 0,205 $, le 11 février prochain, à tous les actionnaires référencés au 8 février.

« Ce trimestre n'aurait pas été possible sans le travail inlassable et innovant de chaque membre de l'équipe Apple à travers le monde », déclare Tim Cook, « nous sommes ravis de la réaction des clients face à la gamme inégalée de produits de pointe que nous avons livré au cours d'une période des fêtes historiques. » Le CEO d'Apple rappelle l'engagement pris par la firme de Cupertino d'investir 350 milliards de dollars aux États-Unis pour « reconstruire avec force et justice les communautés dont nous faisons partie. »

Ventes d’iPhone

Malgré un lancement exceptionnellement tardif et sacrément mouvementé, la nouvelle gamme d’iPhone a marqué ce premier trimestre fiscal. Avec un chiffre d’affaires de 65,597 milliards de dollars (+17,22 %), l’iPhone retrouve des niveaux historiques, porté par le succès de l’iPhone 12.

Passé les premières semaines, la demande pour le petit iPhone 12 mini semble s’être tassée, mais les ventes des modèles Pro se maintiennent à un niveau élevé. Le nouveau design, les nouveaux appareils photo, et la prise en charge des réseaux 5G ont amorcé une vague puissante de renouvèlement.

Ventes d’iPad

Apple a trouvé la recette pour relancer l’iPad : l’iPad Pro d’une année devient l’iPad Air de l’année suivante, qui devient l’iPad de l’année d’après. Avec sa tête d’iPad Pro et son capteur Touch ID, ses couleurs attrayantes et son prix abordable, l’iPad Air 4 a trouvé son public. Apple a vendu pour 8,435 milliards de dollars (+41,12 %) de tablettes pendant les fêtes.

Ventes de Mac

Bon an mal an, Apple vend entre 20 et 25 millions de Mac, mais cette année aura été doublement exceptionnelle. Pendant les six premiers mois de l’année, les ventes de Mac ont atteint des niveaux historiques sous l’effet des mesures de confinement et de la généralisation du télétravail, qui ont précipité les décisions d’achat ou de renouvèlement. Pendant les trois derniers mois de l’année, les plus patients ont été récompensés avec trois machines transfigurées par la puce M1.

Dès lors, faut-il s’étonner que les ventes de Mac aient augmenté de 21,15 % pour atteindre 8,675 milliards de dollars ? Apple consolide sa place au pied du podium des plus grands fabricants d’ordinateurs, le best of the rest derrière les trois indéboulonnables (Lenovo, HP, Dell) et devant Acer. Selon la plupart des analystes, le Mac reprend des parts de marché au PC, alors même que l’ensemble du secteur a profité de la situation.

Services et autres produits

Plus de produits vendus, plus de temps passé devant l’écran, et une nouvelle offre groupée, les services continuent leur progression ininterrompue depuis sept ans. Ils ont encore gagné 23,95 % ce trimestre, pour atteindre 15,761 milliards de dollars.

Dans la même veine, la catégorie fourretout des « autres produits » n’en finit plus de surprendre avec une progression de 29,58 %. Et pour cause : outre les périphériques et l’Apple TV, elle renferme aussi les AirPods (les écouteurs sans-fils les plus vendus) et l’Apple Watch (la montre connectée la plus vendue). En atteignant 12,971 milliards de dollars, ces accessoires montrent qu’ils ne le sont plus, puisqu’ils pèsent plus lourd que le Mac ou l’iPad.

Pour le T2 2021

Une nouvelle fois, le directeur financier d'Apple refuse de fournir des estimations pour le trimestre prochain, la situation étant encore trop imprévisible. En contrepartie, Luca Maestri décrypte ce trimestre, « propulsé par une croissance à deux chiffres dans toutes les catégories de produit, ce qui a conduit à des records de chiffre d'affaires dans chacun de nos segments géographiques. »

« Ces résultats nous ont aidés à générer un flux de trésorerie d'exploitation record de 38,8 milliards de dollars », poursuit-il, « nous avons également rendu plus de 30 milliards de dollars aux actionnaires au cours du trimestre, car nous maintenons notre objectif d'atteindre une position neutre en trésorerie nette au fil du temps. » Pourtant, ce trimeste est à ce point exceptionnel qu'Apple a remis quatre milliards de dollars en banque…


avatar marenostrum | 

Je l’ai expliqué plus bas ce fait.

avatar YetOneOtherGit | 

@AlexG

Pas vraiment de jugement de valeur dans le propos de notre camarade juste un constat factuel : la pandémie profite à certains acteurs économiques ce qui ne veut pas pour autant dire qu’ils l’instrumentalise.

Après la « bulle CoVID » ne durera pas pour tous les acteurs.

avatar Dimemas | 

A paquito :
Premier message intelligent après la flopée de messages dignes d’un groupe d’ados écervelés.

Je ne sais pas s’il faut s’en réjouir en effet.
En fait, Apple n’est pas du tout la seule à faire des benef, loin de la, mais comme ici on parle d’Apple entre utilisateurs Apple, on pense que seule Apple fait des résultats incroyables. C’est juste mignon.

Maintenant, revenons à la réalité.
Nous sommes en pleine pandémie, il y a probablement des milliers de personnes qui vont perdre leur emplois.
Les inégalités sociales n’ont jamais été aussi fortes. (Pourtant attention, je ne suis pas du genre à faire des discours de ce type)
Tout le monde ne fait pas de télétravail (moi entre autre et tous mes confrères) et sont à fond depuis des mois (dans mon milieu nous sommes à 60-70h semaine pour vous)

Faut-il vraiment se réjouir de voir quelques entreprises faire énormément de bénéfices alors que la majorité des individus peinent à joindre les 2 bouts actuellement, vont mettre la clé sous la porte, sont au bout du rouleau parce qu’ils sont fermés et croulent sous les dettes ?

Moi je pense qu’il y a un vrai manque d’humilité et d’humanité avec ces entreprises et vous avez un vrai manque de recul sur ce site, c’est assez ... Pathétique ou effrayant je ne saurais dire.

Chacun voit midi à sa porte mais bon, la France est loin d’être le pays le plus solidaire, c’est connu...

avatar pocketalex | 

@Dimemas

Au moyen age, l'homme ne savait s'il devait se féliciter de l'arrivée d'un fils, ou pleurer la perte de sa femme lors de l'accouchement

Nul ne nie ici ou ailleurs le drame de la situation actuelle qui n'est RIEN à coté de la situation à venir (oserais-je rappeler que ce qui se passe actuellement en terme de casse sociale n'est que miettes au regard du tsunami qui nous attend : les entreprises ne font pas faillite actuellement, ou très, très peu, car elle sont sous perfusion. Dès que cette perfusion sera retirée, d'ici quelques mois, ça va être un cataclysme)

Mais le sujet porte sur les résultats historiques d'Apple, dus au coup double de la marque : explosion du télétravail + sortie de produits largement au dessus de la concurrence et ce dans TOUS les domaines (ordinateurs, tablettes, smartphones, wearables, services)

alors oui, on peut faire un laius à chaque article de ce genre sur le drame des autres, mais c'est du hors sujet, donc pas un obligation comme tu t'en plains

avatar kinon | 

@Dimemas

"la France est loin d’être le pays le plus solidaire, c’est connu..."

Mais la France est le pays le plus redistributeur...
Ceci explique sans doute celà car on est fortement habitué à ce que tout soit dû par l'Etat.

avatar XiliX | 

« ... article en cours de rédaction »

Heuuu... 😂

Merci pour ce rapport plutôt pas mal détaillé comparé à certains sites 👍

avatar Maliik | 

@XiliX
iPhone Addict ... un paragraphe de 5 lignes 🤣 il y a 15min.

avatar XiliX | 

@Maliik

C’est clair 🤣

avatar R-APPLE-R | 

@XiliX

Cette génération qui veut tout et tout de suite 😉😁

avatar XiliX | 

@R-APPLE-R

"Cette génération qui veut tout et tout de suite 😉😁"

Namé... c’est intéressant de voir que MacG peut tout à fait poster au fur et à mesure 😉

avatar Adiibou | 

Corrected 👌🏻 Merci Anthony

Super article en tout cas J’adore les détails dans vos bilans trimestriels ^^

avatar dscreve | 

Heu, dans le tableau, ça ne serait pas plutôt T1 2020 à la place de T4 2020 ?

avatar YetOneOtherGit | 

../..

avatar Soner | 

Faut vraiment que j’achète des actions.

avatar loupsolitaire97 | 

« « nous avons également rendu plus de 30 milliards de dollars aux actionnaires au cours du trimestre, car nous maintenons notre objectif d'atteindre une position neutre en trésorerie nette au fil du temps. » »

C’est à dire « position neutre en trésorerie nette » ?
Être totalement indépendante des actionnaires ?
Ne pas avoir de trésorerie positive (trésorerie nulle donc, pas nette) ?
Autres ?

avatar joff3333 | 

@loupsolitaire97

Apple ne veut plus capitaliser de trésorerie donc elle rends au fur et à mesure ce qu’elle gagne trésorerie (rachat action + dividende)

avatar loupsolitaire97 | 

@joff3333

Merci !

avatar YetOneOtherGit | 

@loupsolitaire97

"« « nous avons également rendu plus de 30 milliards de dollars aux actionnaires au cours du trimestre, car nous maintenons notre objectif d'atteindre une position neutre en trésorerie nette au fil du temps. » »

C’est à dire « position neutre en trésorerie nette » ?
Être totalement indépendante des actionnaires ?
Ne pas avoir de trésorerie positive (trésorerie nulle donc, pas nette) ?
Autres ?"

Quelques explications s’imposent, il emploi le terme rendu car les capitaux propres appartiennent aux actionnaires et non à l’entreprise c’est formellement une dette de l’entreprise vis-à-vis de l’ensemble de ses propriétaires.

Apple a pris la decision il y a quelques années d’arrêter d’accumuler ses profits.

À partir d’un certain niveau une trésorerie pharaonique n’a plus aucun sens donc Apple à pris la décision normale de redistribuer cet argent à ses propriétaires via soit des dividendes soit des programmes de rachats d’actions.

La décision a choqué ici ceux qui n’y comprennent rien mais elle était logique et inévitable, sans elle le niveau de trésorerie d’Apple atteindrait des niveaux stratosphériques ridicules.

L’annonce de volonté d’aller vers une neutralité signifie qu’Apple veut conserver le niveau plantureux de trésorerie actuelle et redistribuer tous ce qui pourrait le faire croitre à ses légitimes propriétaires : les actionnaires 😉

avatar loupsolitaire97 | 

@YetOneOtherGit

Merci beaucoup pour toutes ces précisions !
J’en prend grand soins.

Aurais tu par hasard un lien vers un site qui répertorie/explique beaucoup de vocabulaire/termes/technique propre à la bourse et au milieu financier ?

Ça m’intéresse beaucoup mais j’avance pas vite faute de source concrète et abondante.

Merci d’avance !

avatar YetOneOtherGit | 

@loupsolitaire97

Hélas je n’ai rien de ce genre à te conseiller niveau vulgarisation.

D’autres contributeurs pourraient peut-être t’aider 😉

avatar loupsolitaire97 | 

@YetOneOtherGit

C’est pas grave, merci ☺️

avatar Dodo8 | 

@loupsolitaire97

Un mec sur YouTube qui s’appelle euhreka ou qqc comme ça vulgarise très bien.

avatar loupsolitaire97 | 

@Dodo8

« Heu?reka »
Je viens de trouver, merci beaucoup !

avatar YetOneOtherGit | 

@loupsolitaire97

"Être totalement indépendante des actionnaires ? "

La direction d’Apple est très indépendante de l’actionnariat:
- il est très fractionné
- aucun actionnaire ne dépasse 10%
- il n’y a pas de pacte d’actionnaire
- il n’y a pas au board de représentants direct d’un actionnaire

avatar toto_tutute | 

Salut, qu'est-ce qu'on entend par rendre aux actionnaires ? Des dividendes ? Je pensais qu'Apple ne versait pas de dividendes...

avatar Paquito06 | 

@toto_tutute

"Salut, qu'est-ce qu'on entend par rendre aux actionnaires ? Des dividendes ? Je pensais qu'Apple ne versait pas de dividendes..."

Y a versement de dividendes a chaque trimestre aux US, là ca sera le 11 fevrier pour des actions detenues au 8 fevrier a la cloture (de memoire).

avatar loupsolitaire97 | 

@toto_tutute

Pour le coup Apple verse des dividendes depuis pas mal de temps.
Du coup dividendes + rachats d’actions

avatar YetOneOtherGit | 

@loupsolitaire97

"verse des dividendes depuis pas mal de temps"

Depuis 2012 on en est à un peu plus de 100B$ de dividendes et presque 300M$ de rachat d’actions

Sans ses redistributions nous serions à un délirant niveau de trésorerie de presque 600B$

Comme souvent expliqué la redistribution était absolument logique et inévitable, une entreprise n’a pas vocation à accumuler de tels niveaux de cash.

avatar toto_tutute | 

@ loupsolitaire97

Ok merci. Et concrètement, c'est combien de dollars par titre ? Et le rachat d'actions, en quoi est ce intéressant puisque le cours n'a cessé d'augmenter ? Les actionnaires préféreront garder leurs titres j'imagine....

avatar loupsolitaire97 | 

@toto_tutute

0,82$ par action (0,57%) au dernière nouvelle.

Pour ton autre question, je laisse des contributeurs plus compétent que moi te répondre.

avatar joff3333 | 

@toto_tutute

Ça aide à la hausse ... moins tu as d’actions sur un titres plus son cours est haut pour la valoriser

Exemple : 100 actions à 10$ valorise à 1000$ le titre
Mais après rachat si tu as plus que 50 actions pour être valorisé 1000$ l’action vaut 20$ dont plus intéressant pour l’actionnaire.

Apple rachète ses titres sur le marché puis les annule ... donc aucune obligation pour l’actionnaire de vendre! Après c’est le principe de l’offre et de la demande ... et tout ce qui est rare vaut plus cher ;-)

avatar YetOneOtherGit | 

@toto_tutute

"Et le rachat d'actions, en quoi est ce intéressant "

Le rachat d’action c’est un moyen mécanique de transférer de la valeur aux actionnaires.

On réduit le nombre d’action en circulation donc on augmente mécaniquement la part de l’entreprise représentée par chaque action.

C’est un moyen de redistribuer et c’est celui le plus utilisé par Apple les 3/4 de la redistribution c’est faite par ce véhicule.

Après faire la part dans l’évolution de la valorisation entre les éléments d’évolution de l’activité, les programmes de rachat et les distributions de dividendes est franchement impossible.

Sur des considérations plus générale qu’Apple la mode des programmes de rachat à conduit à ce paradoxe : les années où les flux vers les actionnaires par rachat sont supérieurs aux flux vers les entreprises par IPO 😳

avatar YetOneOtherGit | 

@toto_tutute

"Les actionnaires préféreront garder leurs titres j'imagine...."

Le niveau de transaction reste assez élevé sur le titres Apple en moyenne une centaine de millions d’actions changent de mains chaque jours.

avatar YetOneOtherGit | 

@toto_tutute

"Salut, qu'est-ce qu'on entend par rendre aux actionnaires ? "

Quelques explications s’imposent, il emploi le terme rendu car les capitaux propres appartiennent aux actionnaires et non à l’entreprise c’est formellement une dette de l’entreprise vis-à-vis de l’ensemble de ses propriétaires.

Cette restitution peut se faire sous forme de dividendes ou de rachat d’actions 😉

avatar Yves SG | 

@toto_tutute

Ça c’était du temps de Steve Jobs. Depuis ils ont fini par céder et verser les dividendes. Avec la montagne de cash qu’ils ont, à la fois c’était difficile de continuer à ne rien verser et à la fois d’un point de vue financier il est tout à fait logique qu’ils le fasse...

avatar YetOneOtherGit | 

@Yves SG

"Ça c’était du temps de Steve Jobs."

Il faut arrêter de figer SJ sur des positions et imaginer qu’elles n’auraient jamais changées.

Avec ou sans SJ le retour de cash au actionnaires était inévitable.

Sans cela nous serions à un niveau de trésorerie délirant de 600B$ ce qui n’a strictement aucun sens.

Comme tu le dis toi même 😉

avatar Yves SG | 

@YetOneOtherGit

« Avec ou sans SJ le retour de cash au actionnaires était inévitable. »

On est bien entendu d’accord là-dessus.

En revanche, la position que Steve Jobs est parvenu à tenir à l’époque vis-à-vis des actionnaires sous couvert de « il faut qu’on garde du cash parce que on a des acquisitions affaire », pas beaucoup de CEO sur la planète serait parvenu à la tenir aussi longtemps...

avatar pocketalex | 

@YetOneOtherGit

"Il faut arrêter de figer SJ sur des positions et imaginer qu’elles n’auraient jamais changées.

Avec ou sans SJ le retour de cash au actionnaires était inévitable."

Il ne dit pas le contraire, mais il est de notoriété publique que SJ ne voulais pas verser de dividendes "à une époque". Le retour de cash aux actionnaires est "devenu" inévitable, mais il aurait pu se faire bien plus tôt, mais SJ, pour ses raisons, y était opposé

avatar David Finder | 

@toto_tutute

Cela fait longtemps maintenant qu’Apple s’est mise à verser des dividendes.

avatar ys320 | 

Et pourtant, que c’est triste de se rendre dans un Apple Store. Devenus des guichets avec hygiaphones, digne de la poste des années 70. Bureau des pleurs du SAV. La prochaine économie d’Apple sera de fermer ses stores et d’installer ou de sous-traiter ses boutiques et son SAV sur des lieux beaucoup moins coûteux.

avatar David Finder | 

@ys320

Totalement d’accord sur la première partie.
Mais Apple fermer ses Stores ??? Non, certainement pas ! La seule et unique raison à cause de laquelle il n’y a pas d’ouvertures de nouveaux Stores actuellement est le Covid !
Les Store rapportent gros, et sont une superbe vitrine pour les produits.

avatar Yves SG | 

@David Finder

J’ai fait intervenir mardi un partenaire dans mon équipe, quatrième plus gros acteurs français dans la gestion de SCPI.
D’après lui, tous les gros acteurs du commerce s’orientent vers un modèle vente en ligne + magasins physiques avec des emplacements premium. Même si les magasins ne rapporte rien ou pas grand-chose en terme de chiffre d’affaires direct, ils sont nécessaires au développement des ventes Internet.

Et en plus dans le cas d’Apple, ils ont réussi (à contre-courant complet de tout ce que le secteur informatique disait à l’époque) à ouvrir partout dans le monde des magasins qui font, aussi, des chiffres d’affaires énorme en vente directe…

avatar gillesb14 | 

“Investir 350 milliards “, euh je crois avoir lu ailleurs 350 millions. Car 350 milliards cela fait plus que le ÇA!!!!

avatar DamienLT | 

@gillesb14

Si si c’est bien 350 000 000 000 $ sur 5 ans !

https://www.macg.co/aapl/2018/01/apple-veut-rendre-lamerique-encore-plus-grande-101102

avatar Tibimac | 

To delete

avatar YetOneOtherGit | 

Quand même une belle série de claques pour certains visionnaires qui contribuent ou ont contribué ici :

- Le Mac c’est mort Apple va arrêter 🙄
- L’iPad ce n’était qu’une mode ça va s’effondrer 🙄
- L’iPhone ça va être balayé parla concurrence 🙄
- La Watch ça ne marchera jamais 🙄
- Les écouteurs ? Apple ne fera jamais une place sur ce marché 🙄
- Pour chaque nouveau service : ça marchera jamais ce truc 🙄
...

Et le pire c’est que certains osent encore la ramener sur ce même mode après des années d’inepties 😱

avatar marveyhumus | 

@YetOneOtherGit

Il y’a quand même des services dont on peut légitimement douter du succès comme Apple TV + ou Apple Arcade

avatar Bruno de Malaisie | 

@marveyhumus

Ils y travaillent mais c’est vrai que depuis MobileMe, ce n’est pas à la hauteur du reste de la gamme (qui est excellente et consistante sur toutes les offres.)

avatar YetOneOtherGit | 

@marveyhumus

"Il y’a quand même des services dont on peut légitimement douter du succès comme Apple TV + ou Apple Arcade"

Aucune raison légitime de douter du succès pour le moment il est bien trop tôt.

-Sur Arcade beaucoup de monde se trompe sur les enjeux. Apple est déjà la 3e entreprise au monde à tirer le plus de ressources du jeu vidéo grace au Store. Arcade n’a pas pour objectif d’être une machine à cache mais d’offrir un espace à des jeux n’en trouvant plus face à la déferlante F2P. C’est avant tout un enjeu d’image pour une part de la clientèle cherchant du causal sans tomber dans la domination du F2P. Le service n’a quasiment rien coûté à mettre en œuvre et son point mort est anecdotique par rapport à l’économie d’Apple. Beaucoup fantasmes la raison d’être d’Arcade et y voit un échec car la réalité ne correspond absolument pas à ce fantasme.

- Pour TV+ nous sommes là sur quelques choses de beaucoup plus stratégique, Apple prend des positions et à le temps de voir le marché se consolider avec des offres conçurent portée par des pure player qui ne font que cramer du cash (Même Netflix a un niveau d’endettement stratosphérique et crame depuis des années du cash). Apple est lui dans une position où le temps de construire est là, ils ne dépendent pas du service, peuvent sans dommage y investir, s’appuyer sur leur exceptionnel base installé et construire sur la durée. Je ne sais pas si ce sera un succès, mais ce succès ne pourra être évalué que dans quelques années et personne dans le milieu ne prend Apple à la légère: c’est un secteur où la clientèle n’est pas captif, où la guerre fait rage, où ils y aura des morts et où un acteur pouvant se permettre de jouer la montre avec des moyens colossaux est toujours redoutables.

Wait & See

avatar Malvik2 | 

@YetOneOtherGit

La 3ème entreprise au monde à tirer le plus de revenus grâce au secteur jeux vidéo ?
Ah bon, il serait devant Sony, Microsoft et Nintendo ?

Edit: devant l’un de ces trois là plutôt

Pages

CONNEXION UTILISATEUR