Apple règle un procès à l'amiable et économise 600 millions

Florian Innocente |

Apple va finalement débourser 25 millions de dollars pour obtenir une licence sur des brevets décrivant des concepts utilisés dans Time Machine, Spotlight ou Cover Flow.

Le brevet enfreint — n°6,006,227 — portait sur la représentation, après une recherche, d’un flux d’informations stockées sur un ordinateur et organisées chronologiquement.

C’est l’épilogue d’une affaire dont le premier épisode devant les tribunaux datait de 2010. Au départ, David Gelertner un professeur de l’université de Yale clamait avoir inventé ces principes de présentation avec l’un de ses étudiants, Eric Freeman. Leur brevet avait été déposé en 1996.

Seules deux de ces technologies avaient été créées par Apple : Cover Flow avait été conçu par Andrew Coulter Enright et distribué par Steel Skies. Apple avait racheté ce logiciel en 2006 pour l’intégrer à iTunes 7 afin de représenter des pochettes en fausse 3D.

Fin 2010, une première décision de justice avait donné raison à Mirror Worlds, une société fondée par cet enseignant. Le dédommagement prévu par le juge s’élevait à 625,5 millions de dollars. L’année suivante, ce jugement était cassé et le plaignant débouté.

Ultime péripétie aujourd’hui — entre temps les brevets ont été achetés par Network–1, une société spécialisée dans la monétisation de la propriété intellectuelle. Les deux parties ont finalement trouvé un accord autour de ces 25 millions de dollars. Apple a perdu, mais considérablement moins que prévu. Microsoft était passé par là fin 2015, cela lui avait coûté un peu moins cher : 4,6 millions de dollars.


Source
Tags
avatar whocancatchme | 

Je comprendrais jamais rien aux États Unis ! Le meme procès mais 4 ans après, tout change ! C'est complètement débile

avatar C1rc3@0rc | 

C'est pourtant simple:
- Apple risquait de devoir payer plus d'un demi milliard de dollars il y a 10 ans
- Apple a decidé qu1/2 milliard de dollars cela valait la peine de depenser quelques millions de dollars pour eviter d'en voir partir quelques centaines.
- Apple a eu gain de cause, le premier jugement a ete cassé.

Entre dans la danse un patent troll virulent qui flaire un moyen de faire cracher Apple mais en demandant moins pour eviter d'aller au procés. Et ça marche!

Apple avait 2 choix: recommencer la procedure depuis zero pour aboutir dans quelques annees sur une victoire en appel, mais au prix de plusieurs millions de dollars en frais d'avocat et un impact negatif pour l'image d'Apple.
Ou alors négocier un tarif raisonnable pour finalement sortir 25 millions de dollars et etre tranquille.

Conclusion: patent troll c'est un vrai métier, et les universitaires, aussi ingénieux et creatif soient ils, n'ont aucune chance dans ce secteur non plus!

avatar noxx09 | 

Pouvoir déposer une simple idée, sans avoir à la réaliser ; pouvoir en faire un procès sans avoir à prouver que cette idée a inspiré directement quelqu'un, quelle connerie quand même : ça doit être une idée d'avocat.

avatar Berechit | 

@C1rc3@0rc :
La chose surprenante est une nouvelle action sur une affaire jugée ! Il est probable que le "Patent troll" a trouvé un biais pour contourner ce principe...

avatar C1rc3@0rc | 

C'est une nouvelle societe, ca peut suffire pour la plainte, apres y obligatoirement des frais d'avocats, des etudes pour savoir juste si c'est du bluff ou si y a bien un truc... on est sur du brevet americain, donc impossible a savoir si on enfreint ou pas sans notification d'un juge. C'est con, mais c'est les USA.

avatar jerome74 | 

Le pire dans l'histoire, c'est que l'interface en question est vraiment pourrie (et je reste poli).

avatar françois bayrou | 

C'est clair. On dirait un windows 3.1 qui rame

avatar iPop | 

J'sais pas vous mais moi cette interface me fait penser à Chrome OS ou Android.
Ce brevet couvre le principe de la Hiérarchisation et de la recherche tout simplement.

avatar Abd Salam | 

On dit : monnayer !

Pas monétiser.

avatar hartgers | 

Serait-ce un dépôt de brevet pour la victoire au Solitaire sur Windows ?

avatar MacMarc | 

Petite question: si je trie des fiches par date dans un des tiroirs de mon bureau, à qui dois-je payer des droits?

Parce que j'aimerais éviter, en avouant un jour sur FaceBook, par exemple, utiliser ce système de classement chez moi, de me retrouver avec un procès sur les bras...

CONNEXION UTILISATEUR