Retour vers le futur

Arnaud de la Grandière |
En 1987, Apple a sorti une série de vidéos qui a fait date : elle y présentait sa vision du futur de l'informatique, et l'exercice de style a d'ailleurs depuis fait des émules. A y regarder de près, les vidéos ont passé l'épreuve du temps avec brio : la majorité des prédictions s'est accomplie.

Une brève histoire du temps

Remettons les choses dans leur contexte historique : en 1987, le fleuron de la gamme Apple est le Macintosh II. Fraîchement converti à la couleur et à la modularité, le Mac gagne en maturité : Video 8 bits, processeur 68020 à 16 MHz, 1 Mega-octet de RAM en standard, et un disque dur de 40 ou 80 mega-octets. Steve Jobs vient tout juste de fonder NeXT, et Internet tel que nous le connaissons n'est encore qu'un rêve lointain...

C'est donc sous la direction de John Sculley qu'Apple dévoile sa vision futuriste:



La vidéo présente un professeur élaborant un discours sur la déforestation et la désertification, à l'aide de son mac du futur, le Knowledge Navigator. L'appareil se connecte à des bases de données en ligne, répond à une interface tactile (sans stylet), permet de faire de la vidéo conférence, et comporte un agent intelligent capable de comprendre le langage courant et de faire preuve d'initiative. Si la date n'est pas clairement indiquée, les données sur la déforestation laissent penser qu'il s'agit de 2010 au plus tôt.

Des prédictions qui font mouche



La plupart de ces technologies sont effectivement courantes aujourd'hui : internet, connexion wifi, écrans plats tactiles, bases de données en ligne et vidéo-conférences font le quotidien de nombre d'entre nous.


Même l'écran pliable sera bientôt mis sur le marché.



La synthèse vocale est également en passe de sonner aussi naturelle que la voix du sémillant Knowledge Navigator. Certaines technologies dans ce domaine, à commencer par Alex, la voix anglophone intégrée à Leopard, sont troublantes de réalisme, même si elles ne sont pas encore tout à fait à même de faire totalement illusion, ce qui sera probablement le cas d'ici peu.

...et d'autres qui se font attendre

Si le Knowledge Navigator semble avoir bien des points communs avec l'iPhone, il reste cependant un domaine sur lequel l'informatique stagne douloureusement, l'intelligence artificielle. Il faut dire que les spécialistes se sont heurtés à bien des obstacles, et que les progrès en la matière n'ont pas été à la hauteur des espérances. Certains ont reporté la faute sur la lenteur relative des processeurs comparés au cerveau humain, mais les capacités de calcul des machines les plus véloces seront prochainement dignes de rivaliser avec les nôtres, du moins en calcul pur.

Il est vrai que nous ne sommes pas encore en 2010, mais il serait illusoire d'espérer qu'on en arrive au stade présenté dans la vidéo d'ici là : les dernières estimations envisagent l'avènement d'une machine douée d'un raisonnement similaire à celui de l'être humain dans les vingts ans à venir, autant de temps qui nous sépare de la vision originale d'Apple. Autant dire qu'il n'y a pas à craindre une crise de l'inspiration pour la firme de Cupertino, même en l'absence de son charismatique dirigeant.
avatar cham | 
Tant que ça ne vire pas à Terminator, c'est cool !
avatar Dr_cube | 
Je suis tombé de ma chaise en lisant cette phrase : [quote]En 1987, Internet n'est encore qu'un rêve lointain, n'existant encore que sous la forme du protocole TCP/IP.[/quote] C'est absolument faux. N'importe quoi. Il faut supprimer cette phrase de l'article car elle pique les yeux des geeks. Merci ^^. Concernant l'intelligence artificielle, vous semblez oublier que dans un ordinateur, tout n'est pas calculable. Arrêtez de rêver sur l'intelligence artificielle. En informatique ce terme n'a pas grand chose à voir avec sa signification dans les oeuvres de science-fiction.
avatar treizep | 
J'ai pas le temps de voir les vidéos mais est-ce qu'ils font mention du copier/coller sur téléphone mobile ?
avatar shenmue | 
C'est absolument faux. N'importe quoi. Il faut supprimer cette phrase de l'article car elle pique les yeux des geeks. Merci ^^. Je ne vois pas ce qui est faux là dedans...Internet en 87 est inexistant en tant que réseaux réellement accessible pour le grand public et c'est bien le NExt qui propose alors le premier navigateur internet de l'histoire préinstallé...c'est d'ailleurs sur un Next que fut créé le WWWW (Wolrd wide Web).
avatar CBi | 
Ce qui est décrit ici n'est pas très différent de mon vécu quotidien. ;-) Certes, il y a dans la vidéo un peu plus d'intelligence artificielle que nous en avons en réalité mais pour la recherche de documents, Google+Spotlight+Cooliris ça fait déjà une belle force de frappe... En fait, la puissance et la capacité des outils est telle que la "méthode bourin" est sans doute aussi rapide que ce que l'on pourrait imaginer faire en IA, à l'image des logiciels de jeu d'échecs. Là où les progrès d'Apple sont aussi spectaculaires, c'est en design, et en intégration des composants: voir un MBA en comparaison avec l'horreur que ce "prof du futur" utilise...
avatar Atlante | 
[quote=Shenmue]WWWW[/quote] World Wide Web Wild?
avatar Dr_cube | 
shenmue : l'article (et toi aussi) confond Internet et le Web. Internet existait depuis des lustres en 1987, et même si ce n'était pas connu du grand public, ça existait. Ce n'est pas comme les idées qu'Apple proposaient dans sa vidéo de 1987. Le Web en revanche est né entre 1989 et 1992.
avatar Christophe Laporte | 
Bien entendu que l'internet existait depuis des lustres, mais Arnauld dans son article fait référence à l'ère moderne de l'internet
avatar Dr_cube | 
Ouais mais ce n'est pas vrai qu'il n'y avait que TCP/IP en 1987. Mais je suis d'accord que l'Internet de l'époque n'avait rien à voir avec ce qu'on peut faire maintenant.
avatar shenmue | 
"Bien entendu que l'internet existait depuis des lustres, mais Arnauld dans son article fait référence à l'ère moderne de l'internet " Voilllaaaaaaaa...c'est ça... Il n'y a erreur que si l'on s'est trompé sur les termes sans connaissnace de cause...Dr Cube fait le fine mouche mais le fait est que tout le monde aura bien compris de ce dont il s'agissait...le geek est pinailleur, souvent trop, et ne comprends pas que ce n'est pas une erreur de se faire comprendre en utilisant les termes dans leur acceptation moderne et non pas historique...
avatar Jeff Tremblay | 
Je suis d'accord avec Dr_cube ... en 1987 ... Internet existait sous ce vocable depuis déjà 2 ans. On avait un tas de trucs intéressant pour communiquer à cette époque (en Amérique en tout cas, car je ne sais pas pour la France). L'accès était limité mais possible via les Universités qui étaient encore à ce moment les principaux nœuds du réseau. Ce n'est pas parque le page Web n'existaient pas que Internet n'existait pas !
avatar shenmue | 
Et bien sûr, je ne confonds pas internet et le Web, vu que je sais très bien la différence qu'il y a entre les deux...mais internet aujourd'hui, c'est le WEB, la vision purement "technique" du réseaux s'est effacée devant l'utilisation massaive qui en est faite aujourd'hui...et on dit bien qu'on a internet chez soi aujourd'hui, PAS qu'on utilise un navigateur pour aller sur le WEB...
avatar Arnaud de la Grandière | 
en 1987, le CERN venait tout juste d'acquérir les routeurs CISCO qui lui permettraient de poser les premières bases du web tel qu'on le connaît. Et encore, ça restera de l'intranet pendant deux ans. Alors oui, il y avait TCP/IP (internet au sens strict) comme je le précisais, il y avait d'autres protocoles que le HTTP, comme le NNTP ou le FTP, quoi qu'encore utilisés de manière relativement confidentielle, mais puisqu'il s'agissait de replacer la vidéo dans son contexte : à l'époque, ce que le knowledge navigator faisait en termes de connectivité, ça n'était qu'un fantasme.
avatar Jeff Tremblay | 
Je me corrige ... Internet est appelé ainsi depuis 1983. Auparavant c'était ARPANET (et beaucoup moins accessible) Qui se rappelle des serveurs Gopher, VT100 et VT200 et les différents babillards de l'époque comme eWorld ?
avatar Dr_cube | 
Non mais quand je télécharge Naruto sur Bittorent je sais que je ne le télécharge pas sur le Web. De même quand je reçois mes e-mails dans Mail, quand je transfers des fichiers sur un serveur distant par FTP, ou quand je me connecte à distance sur les machines de mon université par SSH. Pas plus tard qu'aujourd'hui j'ai vu un client IRC pour iPhone. Tout cela n'a rien à voir avec le Web. Le Web n'est pas la seule application d'Internet, loin de là. Donc qu'on dise que le Web n'était qu'un rêve lointain en 1987 c'est évident. Mais qu'on ne dise pas qu'Internet n'existait pas, car c'est faux. De nombreuses applications existaient déjà sur le réseau des réseaux.
avatar Thierry61 | 
Oui d'accord avec Schenmue. On donne ici au mot "'internet" un sens très large; il s'agit certes d'un abus de langage, Dr-cube, mais on ne va pas refaire l'histoire de DARPA, CERN et cie hein ? En 87 le potentiel de la téléinformatique façon "internet" était de toute façon loin d'être évident - pour le grand public comme pour les "pros". La notion même de réseau local était encore assez étrange, l'informatique s'écartant encore peu du monde SNA ("IBM c'est tout"); on découvrait Telnet et les RPC et Netware était un truc assez primitif (et merdique à mettre en oeuvre). 90 - 92 : l'utilisation du mail, façon ligne de commande sur AIX ou SunOS, n'étaient pas encore généralisée dans les labos informatiques. les utilisateurs les plus avancés commençaient juste à faire joujou avec Eudora (d'ailleurs au grand dam de leur hiérarchie qui voyaient cela comme un passe-temps improductif) et les plus sportifs allaient bientôt se mettre aux BBS. Pour certains, à cette époque, les 2400 bauds aller amplement suffire à nos besoins; et Mosaîc allait rester longtemps un truc mystérieux. Tout ça pour dire que la vidéo d'Apple était effectivement bien vu.
avatar Arnaud de la Grandière | 
même avant l'avènement d'internet, il y avait les BBS, calvacom et consorts... Mais si les protocoles existaient, il n'y avait pour ainsi dire ni infrastructure, ni services, ni contenus. Internet ne se résume pas à TCP/IP
avatar Dr_cube | 
Je suis d'accord avec vous, le terme "internet" est utilisé par abus de langage dans l'article. Mais quand même, ça peut induire le lecteur en erreur. Il aurait été plus simple de parler de web. Et par contre il s'agit d'une erreur que de dire qu'il n'y avait que TCP/IP à l'époque. Enfin bref, c'est un détail. Mais je suis un membre actif de l'association des "Geeks chiants qui n'aiment pas qu'on confonde Internet/Web, et ordinateur/PC".
avatar Arnaud de la Grandière | 
Tout est relatif, on peut voir des abus de langage dans les deux sens... Tu pouvais avoir deux pauvres ordinateurs en réseau qui communiquent par TCP/IP et dire "j'ai internet à la maison"... Internet, c'est des protocoles, et aussi un réseau mondial, qui n'existait pas en 1987.
avatar MarcoAix | 
Tout ça ne marchera jamais... vive le protocole MRF (Minitel Rules Forever) ;-)
avatar ricchy | 
Il y avait aussi deux gobelets et un fil... Je sors. ;O)
avatar DrFatalis | 
"Certains ont reporté la faute sur la lenteur relative des processeurs comparés au cerveau humain, mais les capacités de calcul des machines les plus véloces seront prochainement dignes de rivaliser avec les nôtres, du moins en calcul pur." Les différentes méthodes utilisées pour chiffrer la puissance de calcul du cerveau la situe entre 10puissance13 et 10 puissance19 instructions/s. Cette puissance est déjà à peu près accessible et utilisée, ce qui montre que l'intelligence n'est pas "que" du calcul (ou un mode de calcul que nous ne connaissons pas).
avatar YAZombie | 
Bonjour DrFatalis. Si tu les as sous la main ou en tête, tu veux bien me donner les sources de ces calculs? Il me semble avoir lu quelque part que le nombre de connexions synaptiques du cerveau était supérieur à celui du total des particules de l'univers, alors je suis un peu sceptique. Mais bon, c'est peut-être une légende urbaine, comme la connerie selon laquelle l'homme n'utiliserait que 20% des capacités du cerveau o_O
avatar jeremyl | 
c'est dingue de sterilité ce debat sur ' moi je connais mieux la legende d'internet que vous' ' c'etait en octobre 86' ' non il faisait beau ce jour la'.... Y'en à qui ferait n'importe quoi pour se la ramener, ca me rappele l'attitude des premieres personnes à avoir un bipper ( tamtam ou je sais plus quoi) et qui l'exhibait fierement à la ceinture du jean hihihi
avatar kubernan | 
@Arnaud de la Grandière : "Internet tel que nous le connaissons n'est encore qu'un rêve lointain..." Pourquoi avoir modifié la phrase originale ?? Elle était tout à fait compréhensible (sauf pour ceux qui ont la tête dans le guidon). Autrement : Comparer la puissance de calcul d'un cerveau et celle d'un ordinateur cela n'a - à mon avis - pas beaucoup de sens car elle laisse de côté l'extrême spécificité anatomique et physiologique de notre organe (alors qu'on peut tout à fait imaginer construire un ordi avec des boîtes de conserves pourries, des fils de fer et un moulin à vent pour alimenter le tout). Derrière le thème de l'intelligence artificielle se pose la question : l'esprit est-il un ordinateur ? Ou, pour les Geeks : un ordi peut-il penser, simplement en exécutant un programme informatique ? Mine de rien, le sujet est complexe et pas inintéressant. Malgré tout, avant qu'un ordinateur comprenne que les arbres poussent vers le ciel il va se passer du temps...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR