Apple dans un procès retentissant

Arnaud de la Grandière |
En 2004, la société Eolas avait intenté une procédure judiciaire à l'encontre de Microsoft sur l'exploitation d'un de ses brevets portant sur les plugins pour les navigateurs web. L'affaire s'était conclue sur la condamnation de Microsoft à des dommages et intérêts de 565 millions de dollars, et sur une modification d'Internet Explorer qui exige depuis que l'utilisateur clique sur la zone du plugin pour en lancer l'exécution.

La même société Eolas vient de publier un communiqué de presse dans lequel elle fait état d'une procédure similaire, mais de plus vaste envergure, puisqu'elle concerne cette fois de nombreuses sociétés importantes, parmi lesquelles on compte Apple, Yahoo, Google et sa filliale YouTube, eBay, Amazon, Adobe, Go Daddy, Sun Microsystems, Texas Instruments, mais également d'autres entreprises américaines comme JPMorgan, Staples, Blockbuster, Citigroup, et même Playboy. En tout, pas moins de 23 entreprises sont citées à comparaître, concernant deux brevets d'Eolas qui seraient utilisés par leurs sites internet.

Les deux brevets en question sont le 906 (qui avait valu à Microsoft cette première procédure), et le 985, qui a été validé par le Patent Office en Octobre 2009, et qui porte sur l'utilisation d'applications interactives en ligne réalisées à l'aide de plugins et d'Ajax.

Comme souvent en pareil cas, l'affaire a été portée devant la Cour Fédérale du Texas, souvent favorable aux questions de propriété intellectuelle.

avatar lewax | 

Et si je lave mes vitres avec de l'ajax... Je me ramasse un procès??

ok --->

avatar escaffre | 

Si Apple porte plainte contre Microsoft, y'a au moins 350 brevets qui sont violés, ça va les forcer à embaucher, à la Cour Fédérale du Texas !

avatar JPTK | 

MAIS TANT MIEUX !! QU'ILS CRACHENT CES MAFIEUX ET QU'ILS BONIFIENT LA QUALITÉ DES CONFIG !
Steve Jobs est pas dans le besoin, son génie véritable l'en prévaut, mais nous merde on rame quoi, enfin sauf JPMiss :-)

Nan mais je suis mauvaise langue en plus, même JpMiss des fois, une jeune Philippine de 12 ans il peut lui manquer quelques euros et de la monnaie sur un billet de 500 € ça se trouve pas n'importe où :-(

avatar denousse | 

Oui bon,mais ça nous dis pas quand sortent les nouveaux modèles.

avatar oomu | 

que l'industrie continue à s'embourber avec leurs brevets hors de contrôle.

Apple et les autres trouveront bien un biais pour faire cracher à l'inverse eolas, un jour.

avatar Godzil | 

Hum, le dernier brevet a été validé en octobre 2009?? Hum.. Je sens qu'il va vite casser

avatar PA5CAL | 

Les logiciels ne sont toujours pas brevetables en France, et c'est tant mieux.

avatar lennoyl | 

Même s'il n'a été validé que récemment, il a été déposé il y a bien plus longtemps.

Je me rappelle d'une news parlant d'un brevet d'Apple concerne l'iphone qui a été validé cet été (alors qu'il a dû être déposé avant la sortie du tout premier iphone il y a quelques années)

avatar GStepper | 

Les joies des brevets logicielles... Ah oui c'est pour protéger l'innovation...

avatar Kaneda Corp | 

Oomu quant tu dis que l'industrie s'embourbe avec le brevet tu vises qui???
Eolas ou Apple???
Je dis ça, je dis rien...

avatar geneosis | 

lewax

oui si tu vend le procédé. ^_^'

avatar vincen | 

Dans tous les cas, c'est l'utilisateur final qui payera.... C'est-à-dire, nous !

avatar wfpoulet | 

@lewax
"Et si je lave mes vitres avec de l'ajax... Je me ramasse un procès??"

Non mais te fais pas voir par Monsieur propre, sinon il va te passer un savon ;-)

avatar Tiberius | 

@Vincen

Exact, la preuve quand Arnaud écrit : "sur une modification d'Internet Explorer qui exige depuis que l'utilisateur clique sur la zone du plugin pour en lancer l'exécution" ce qui apporte bien une contrainte pour les utilisateurs :-(
(et merci de ne pas troller sur la fait que c'est bien fait pour IE hein... c'est juste un exemple de l'effet pervers de ces brevets)

avatar makidoko | 

Gain de cause sur l'un vaut gain de cause sur les autres. Ca va être l'affaire du siècle : 500 millions * 23 sociétés = 11,500 milliards
Bien joué!

avatar Shralldam | 

Nan mais y a un vrai problème, on dirait qu'il n'y a absolument aucun garde-fou aux US en ce qui concerne les brevets. Bientôt, il y en a un qui va breveter le fait de faire un zig-zag avec le pointeur avant de cliquer sur un lien. On dirait le principe des traders mais appliqué à la technologie : on flaire les "avancées" et on dépose des brevets à l'avance, pour récupérer la tune 10 ans plus tard sans se fatiguer, les avocats (grassement payés) faisant le reste du travail. Et dire qu'on a considéré le modèle économique américain comme un exemple… Feraient bien de légiférer de ce côté aussi tiens, on parle pas assez des types qui collent un copyright sur la savonnette… Mais quand on glisse dessus et qu'on se pète la gueule, tiens là bizarre y a personne pour en revendiquer la paternité.

avatar vernius | 

tient, je vais breveter le fait de mettre un point sur le i, et faire casquer la planète entière

avatar Atlante | 

@makidoko: Rien à voir, la doctrine du binding precedent n'a rien à faire là. De même il n'y a aucune preuve que les sociétées incrimines soient coupable de quoique ce soit. Finalement ce n'est certainement pas parce que l'un paie 500 millions que les 23 autres devront payer la même somme également.

avatar Macleone | 

[quote]Gain de cause sur l'un vaut gain de cause sur les autres[/quote]
Gain de cause sur IE qui utilise les ActiveX ne signifie pas gain de cause sur les autres navigateurs utilisant un système différent.

CONNEXION UTILISATEUR