Strava chiffre la progression du vélo dans les villes françaises

Florian Innocente |

Que le vélo soit de plus en plus utilisé comme moyen de transport du quotidien ne surprendra personne (il suffit de voir le nombre de boutiques de modèles électriques qui ont ouvert ces derniers mois) et Strava a mis quelques chiffres sur cette tendance pour trois grandes villes et deux régions françaises.

Strava est plus connu pour son rôle premier de plateforme d'enregistrement et de partage d'activités sportives avec l'app du même nom. Toutefois le service a aussi un pendant — Strava Metro — destiné aux services d'urbanisme des régions, villes et métropoles.

Les données d'activité des personnes inscrites à Strava — une fois anonymisées — alimentent une base de données et génèrent une carte de chaleur mondiale de l'activité de ces utilisateurs urbains (elle n'est pas actualisée en temps réel mais sur un rythme mensuel). Le service peut alors aider une collectivité à visualiser la manière dont les gens empruntent, à pied ou à vélo, ses voies de circulation et les adapter éventuellement.

Il y a nécessairement un biais dans cette représentation, du fait que seuls les utilisateurs de Strava contribuent à ces données et que ce sont des profils plutôt sportifs à la base — mais cela peut compléter d'autres sources d'information dont disposent les organismes. Strava fournit gratuitement ces chiffres, en partant du principe que cela peut encourager des villes à améliorer les modes de circulation doux et, par ricochet, augmenter le volume d'utilisateurs de son service.

Les chiffres produits pour Paris, Lyon, Bordeaux ainsi que le Nord Pas de Calais et les Bouches du Rhône sont limités, cependant ils confirment — si besoin était — l'engouement de la pratique cycliste en milieu urbain. Ce sont 5 villes et régions qui ont décidé d'interroger les données de Strava, d'autres accordent une belle place aux vélos aussi mais ne font pas partie des clients de Strava Metro.

Carte de chaleur des déplacements à vélo dans Paris. En jaune figurent les axes les plus fréquentés

À Paris d'abord, les déplacements à vélo ont augmenté de 45 % entre 2019 et 2021, contre 38 % dans la période 2019/2020. Pour Lyon, la progression a été de 39 % entre 2019 et 2021 et de 35 % à Bordeaux. Les confinements et restrictions de circulation ont évidemment donné un coup de pouce non négligeable à cette pratique.

Bordeaux

D'un lieu à l'autre les temps moyens peuvent parfois surprendre — on a été par exemple étonnés chez MacG de la durée lyonnaise, plutôt importante, au vu de la taille de la ville qui se traverse assez vite en bicyclette.

Ainsi, la moyenne d'un trajet dans Paris s'est établie à un peu plus de 40 minutes, contre presque 38 minutes à Lyon et plus de 34 minutes à Bordeaux. Dans les Bouches du Rhône, les cyclistes Strava ont établi une moyenne de 45 minutes et, dans le Nord Pas de Calais, de plus de 38 minutes. Originalité bordelaise, c'est en juin que les cyclistes y ont été les plus actifs contre septembre ailleurs.

Lille
Marseille

À chaque ville ses axes plus fréquentés que d'autres. Dans Paris c'est le trio Place de la Bastille, Place de la Concorde et la la Voie Georges Pompidou — toutes (ré)aménagées pour les cyclistes qui sont les plus parcourues et avec de fortes augmentations.

Pour les lyonnais, sans surprise, ce sont les Berges du Rhône qui se placent en premier suivies par le pont de Lattre de Tassigny et la piste cyclable de l'avenue de Birmingham. Chez les bordelais, les trois lieux les plus pédalés sont la piste cyclable sur le pont de pierre suivie par celle à l’ouest de la Garonne et celle du quai de la Souys.

Lyon

La participation à l'alimentation de cette base de données — qui exclut les activités privées et les zones de confidentialité — se règle dans les paramètres de confidentialité de son compte Strava, si on souhaite s'en exclure.


avatar MGA | 

Donc on peut en conclure que les sportifs geek exhibitionnistes préfèrent le moyen de transport individuel aux transports en commun 👍 comme tout le monde finalement 🙂

avatar amauryg13 | 

@MGA

L’avantage, c’est que leur transport individuel est vachement plus décarboné🤔

avatar MGA | 

@amauryg13

Je me demande ce que ça remplace : bus, métro, marche ? quand à la voiture j’imagine qu’un parisien intra-muros ne l’utilise, encore plus aujourd’hui, que quand il est contraint où vraiment réfractaire aux autres solutions…
Mais oui le vélo c’est cool 👍

avatar marc_os | 

@ MGA

Tu imagines bien au sujet des automobilistes à Paris.
De plus, Paris est la ville de France où la proportion d'adultes sans permis de conduire est la plus élevée de France. Même mon ancien patron n'avait pas de permis.
Par contre, mon ancienne directrice, c'était Fangio dans Paris et elle roulait en mode Rallye...

avatar MGA | 

@marc_os

J’ai connu ça… mais franchement je ne reconnais plus Paris en une dizaine d’années c’est devenu une ville moche où rien est fini, pas entretenue, sale… berk comment les parisiens ont-ils pu laisser faire ça ?
Et pourtant j’aime cette ville, ce sont mes racines… c’est triste 😢

avatar abalem | 

@MGA

Sympa ce petit commentaire bien condescendant. On imagine que tu ne prends pas le vélo pour aller au boulot ?

avatar MGA | 

@abalem

A pied, pourquoi ?
Rien de condescendant un peu de sarcasme éventuellement.
Mais connaissez vous des non sportifs qui utilisent strada ?
Si l’on veut suivre son activité sur strada c’est qu’on est un minimum féru de nouvelles technologies.
Et exhibitionniste parce que la notion d’exposition de ses perfs au monde entier me dépasse un peu… (rappelez vous surtout quand on est militaire US en opération… 🙄)
Bref rien de bien sérieux 😉

avatar amauryg13 | 

@MGA

Encore quelqu’un qui n’a jamais utilisé Strava et qui fait des commentaires sur son utilisation 🤮

avatar MGA | 

@amauryg13

Je ne crois pas avoir commenté l’utilisation de Strava ni même l’intérêt de l’utilisation pour certains juste le résultat de certaines utilisations. Donc je n’ai aucune idée de l’intérêt de strada dans ma pratique sportive mais un service créé comme un réseau social avec toutes les dérives possibles des réseaux sociaux ne m’intéresse pas.

avatar Travis_Scott | 

@MGA

Déjà il s’agit de Strava et non strada. Ensuite moi je l’utilise, et je n’ai pas l’impression de m’exhibitionner. Mon compte n’est pas public, il me sert essentiellement de journal, je peux ainsi comparer par rapport aux années précédentes si j’ai plus ou moins roulé, si mes temps s’améliorent et suivre les sorties de mes amis.

avatar MGA | 

@Travis_Scott

Ok désolé pour la faute 😩 je note la vôtre aussi si vous voulez faire un concours😉
Pour le reste je vous rappelle que la news parle de ceux qui partagent à la communauté et pas des profils privés.
Avouez tout de même que ces soldats américains n’étaient pas très futés tout de même…
Il s’agit d’une petite moquerie mais j’ai oublié que je m’adresse aussi à des personnes un peu sérieuses dans leur pratique, bravo, mais qui manquent parfois de recul…
Je n’aime pas trop le sport mais je me force à pratiquer 3 heures par semaine,… que dis-je me faire encourager… pousser… par mon coach de Crossfit… de mon côté pas besoin de Strava Apple Note suffit largement pour noter les infos essentielles.

avatar smog | 

Vous ne semblez pas avoir entendu MGA : là on parle bien de ceux qui rendent publiques leurs sorties Strava. Donc oui, une certaine catégorie. Pas les cyclistes lambda qui vont au travail ou au marché.
Tous les comptes Strava ne sont pas ceux de cyclistes à 10000 km par an dans les cols, mais c'est quand-même la majorité (utilisation sportive/entraînement).
Ça n'empêche pas que d'autres l'utilisent pour autant, mais regardez les données partagées de plus près, vous verrez !
Pour ma part j'ai abandonné Strava depuis des années, à part l'archivage des données ça ne me sert à rien. J'ai mon propre cahier (numérique) d'entraînement. Ceux que je connais ne laissent dessus que ce qui "en jette" ;-)

avatar MGA | 

@smog

« Ceux que je connais ne laissent dessus que ce qui "en jette" ;-) » le syndromes du miroir dans la salle de sport, dans les hôtels ça me fait rire à chaque fois 😂👍

avatar fredsoo | 

@MGA

Au sujet des soldats us, idem pour tous ces connards de cadres, politiques etc qui s’affichent en famille sur Facebook et Twitter….

avatar fredsoo | 

@Travis_Scott

C’est le seul côté positif. Kilométrage annuel me manque sur Garmin Connect.

avatar Pierre H | 

Ca marche dans les deux sens aussi. Perso j'utilise Strava uniquement pour enregistrer mes sorties "exercices". Pour aller au boulot - à vélo 95% du temps - je n'enregistre pas.

avatar Beuh-Noix | 

@MGA

STRAVA permet de progresser et de se motiver en se tirant la bourre avec les plus forts, ses amis ou sois même. Je ne vois pas le côté narcissique là dedans. Sinon que dire des jeux olympiques ? Dans mon cas, cette appli m’apporte énormément de données utiles qui me permettent de progresser dans la pratique du vélo. Et leur éditeur de circuit est topissime 👍🏻 et on y trouve que les bons cotés du réseau social, bref que du bon

avatar MGA | 

@Beuh-Noix

Je ne doute pas que cela puisse être motivant et utile pour certains et tant mieux si cela peut motiver à pratiquer une activité sportive, il n’y a pas de mauvaise solution pour ça.
Mais le côté réseau social et l’exposition des performances ne comporte pas que des avantages.

avatar huexley | 

J'ai découvert ces heatmaps et je trouve une utilisation sympa je trouve des chemins de rando !

avatar PhilippeNC | 

Je comprends maintenant pourquoi les trottoirs, passages piétons… sont pris d’assaut par les cyclistes, trottinettes… en mouvement ou stationnés. traverser une rue est une roulette russe
La variable d’ajustement est le piéton

avatar MGA | 

@PhilippeNC

C’est vrai que se balader dans certains quartiers peut devenir un peu oppressant avec tous les vélos, les uber eat et autres, les trottinettes…

avatar CorbeilleNews | 

@PhilippeNC

Et les voitures vous ne les évoquez pas ?

avatar marc_os | 

@ PhilippeNC

Et oui, les plus gros écrasent les plus petits :
Les automobilistes ne respectent pas les cyclistes.
Les cyclistes ne respectent pas les piétons.
Les trotinettistes ne respectent rien du tout et s'offusquent (mecs et filles, même connerie) si on leur fait une remarque parce qu'ils roulent comme des dératés sur les trottoirs en slalomant entre les piétons, le nouveau jeu à la mode.
Sans oublier les malotrus qui plantent leur trottinette électrique louée en travers du trottoir quand ils sont arrivés...

avatar fredsoo | 

Strava…. L’intention était bonne au départ, puis c’est devenu nocif…. Le côté social ultra connecté sans doute…

avatar marc_os | 

Strava chiffre ou crypte ? 😉

avatar marc_os | 

« À Paris d'abord, les déplacements à vélo ont augmenté de 45 % entre 2019 et 2021... »

Ces chiffres tiennent-ils compte de l'augmentation du nombre de "clients" Strada ?
En effet, à la limite si leur clientèle a augmenté d'autant entre ces dates, ça fait 0% d'augmentation des déplacements à vélo !

avatar klouk1 | 

Je ne crois pas un instant qu’une collectivité utilise ces données. La modélisation des transports intramuros est beaucoup plus complexe que ça

CONNEXION UTILISATEUR