Rencontre vaine entre Apple France et Attac qui pourrait continuer ses actions contre les Apple Store

Stéphane Moussie |

Les membres de l’association altermondialiste Attac ont rencontré hier, lundi 19 décembre, un responsable français des Apple Store et un responsable juridique d’Apple.

C’est un dialogue de sourds qui s’est tenu, selon les commentaires de Dominique Plihon, le porte-parole de l’association qui s’est fait remarquer à plusieurs reprises ces derniers mois en manifestant dans des Apple Store.

Occupation d’un Apple Store le 2 décembre. Crédits : Attac

Attac, qui dénonce la politique d’« évasion fiscale agressive » d’Apple, a demandé une concession quelle qu’elle soit, comme l’annulation du recours déposé devant la Cour de justice de l’Union européenne dans l’affaire des 13 milliards d’euros indus à rembourser à l’Irlande. « Apple est dans son droit de déposer un recours », a répondu l’entreprise, qui a accusé une fin de non-recevoir à toutes les demandes d’Attac.

« Leur position c’est de considérer qu’il n’y a pas à débattre de leur politique fiscale. C’est “Circulez, il n’y a rien à voir” alors même que l’ensemble des travaux du Sénat américain et de la Commission européenne démontrent qu’ils pratiquent l’évasion fiscale à haute dose et l’optimisation fiscale agressive », a commenté Dominique Plihon après la réunion.

Action contre l’Apple Store d’Aix-en-Provence en avril dernier. Crédits : Attac.

Selon le porte-parole, la seule question posée par les dirigeants français d’Apple a porté sur d’éventuelles futures occupations dans les Apple Store. Apple a fait valoir que ces actions « [nuisent] à la sécurité dans le cadre du plan Vigipirate », ce à quoi Attac a répondu qu’elles sont « non violentes, à visage découvert et ne font absolument aucun dégât. » Faute de compromis trouvé avec Apple, Attac pourrait continuer à utiliser son « blanc de Meudon lessivable » pour opacifier les vitrines des Apple Store.