Un troisième opérateur pour l'iPhone en Suisse ?

Christophe Laporte |
Après Orange et Swisscom, Sunrise serait sur le point de signer un accord afin de vendre l'iPhone en Suisse. Si cette nouvelle se confirme, les Suisses pourront faire jouer la concurrence au maximum, le jour où le téléphone d'Apple fera son arrivée dans la Confédération helvétique.

avatar v1nce | 

Yes !!!!

comme ca je n'aurai pas besoin de changer d'opérateur !!

avatar kikan | 

Concurrence maximum, oui... sauf s'il y a une entente entre les opérateurs (ça s'est déjà vu...)

avatar ocmey | 

Il n'y a plus de surprise, il sortira partout comme le plus simple des Nokia. Les grands opérateurs ont annoncés leurs contrats en premier, mais c'est que commercial, les autres suivront.

avatar v1nce | 

non, en suisse ? des accords pour nous niq*er ?
c'est pas possible....

( hihi )
tu m'étonnes, les gros enfoirés !

avatar jonan73 | 

Faire jouer la concurrence?
Je rigole, là! Il y a eu un article dans Bilan il y a quelques mois avec les patrons de ces 3 opérateurs: C'est tout juste s'ils ne se complimentaient pas entre eux et se faisaient la bise...
Perso, je ne crois pas du tout à une concurrence.
Au contraire, ils seront les 3 au même prix, avec des plans tarifaires obscurs, mais qui reviennent au même prix de toute manière et qui seront cher. La télphonie mobile en Suisse, c'est l'arnaque la plus totale.

avatar Makhno | 

Pffffffffffffff
On se fait vraiment enfler en France...

avatar La mouette | 

Il n'y a pas de concurrence en Suisse.
Les trois auront l'iPhone au même prix avec les même condition. Et pendant ce temps l'OFCOM compte les moutons

avatar ld7375 | 

Pourquoi se faire une guerre des prix stérile alors qu'en s'entendant, les bénéfices augmentent pour tout le monde ?
Même problème en France qu'en Suisse.

avatar Un Vrai Type | 

@ jonan73:
Je félicite sincèrement mes concurrents et j'ose aprler à certains d'entre eux ce qui ne m'empêche pas de proposer une offre différente et de vanter les qualités de mes prestations...

C'est pas une guerre.

avatar giampaolo | 

Pseudo-concurrence! C'est exactement cela. On donne l'illusion aux politiciens que la privatisation stimule la concurence. Ceux-ci la prône à toutes les sauces. C'est parfois vrai et parfois faux. Dans le cas des télécoms, en Suisse, c'est l'entente tacite. C'est ce que l'on appelle en stratégie, le jeu du risque minimum. Chaque opérateur observe l'autre en espérant, tacitement, que personne ne jouera la carte dure. Ca marche bien en Suisse et l'OFCOM ne peut (ne veut) rien faire. Mais ça a au moins une chose de bon. Le client ne doit pas changer d'opérateur. C'est déjà ça.

avatar Crunch Crunch | 

@ jonan73

1) Je suis en Suisse
2) Je vois pas où est l'arnaque
3) Contrat "Easy Liberty", soit 0.- (oui, zéro) CHF d'abonnement, et prix de l'heure de communication -.80 cts (0.49 € oui oui !!!). Vous avez bien lui, pour une (1) heure de communication !!!
4) Le crédit sur le portable n'a PAS de date de péremption. Le natel (puisque c'est comme ça qu'ont nomme également ces objet, par ici ;-) est crédité, tant que celui-ci n'a pas été utilisé.
5) Avant de te plaindre (et je ne travail pour aucun des opérateur Suisse), je crois que tu ferais mieux de comparer se qui se fait dans les pays voisin de la Suisse...

avatar v1nce | 

Bah, c'est comme la grande distribution (de bouffe ou autre)
L'argent est roi, le buziness est vénéré... faut pas être trop naïf... Vu que le but est de faire de l'argent et non pas des heureux, tout penche dans cette direction !

avatar v1nce | 

Faut arreter de parler de 'Natel' ... c'était le nom de l'abo Swisscom quand ils étaient une régie fédérale et c'est une abbreviation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Natel

De plus ce n'est que la partie francophonne qui parle comme ça, la partie allemande parle de 'handy'

avatar Almux | 

Idem que v1nce!

avatar marcelpahud | 

Absolument pas, les suisses allemands parlent aussi de Natel, je sais de quoi je parle, j'étudie à Fribourg, ville billingue et ai pas mal d'amis un peu partout en suisse allemande... Et je trouve ça amusant, comme particularité suisse, de parler de Natel... On dit bien scotch et Frigo pour parler de papier adhésif et de réfrigérateur...

Mais bref, en suisse au niveau des opérateurs téléphonique c'est pas tant la grosse concurrence, @ Crunch Crunch, oui, jolie offre mais Sunrise a aussi un truc dans ce goût-là sauf que chez Swisscom c'est limité aux numéros du grand bleu... dès que t'appelles chez la concurrence, tu casques à mort...

avatar v1nce | 

marcelpahud

ben alors tout dépend de la région car a ZH Natel n'est jamais prononcé !

avatar Atchoooum | 

J'emploie indifféremment "natel", local touch j'aime bien, ou "mobile" et je comprends "handy"... Au fait, au pays du sirop d'érable et du butineur, les francophones d'outre-atlantique ont-ils forgé un néologisme pour qualifier le téléphone portable ?

avatar casafunk | 

hello, d'après certaine voix de couloir semblerais que l'iphone ne serais dispos chez swisscom pas avant octobre...
espérons que cette date soient avancée puisque les deux autre opérateur suisse pourrons l'avoir...
attendons de plus ample nouvelle...

avatar ocmey | 

@ v1nce
C'est toujours le nom des abos de Swisscom :
NATEL basic liberty, NATEL swiss liberty, NATEL pro liberty, etc... sans oublié le célèbre NATEL iphone libery :-)

avatar Krynn | 

@Crunch Crunch

il faut préciser que si le coup de fil dur 5 secondes, tu paie aussi 80cts (0.49Euros). C'est quand meme pas donnée, non?
Sans parler des prix du Mo en GPRS ou des tarifs des SMS, ...
Dire que le Natel n'est pas cher en suisse, ca me faire doucement rigoler.

@v1nce
Oui, le mot NATEL est une abréviation, mais je trouve ce mot joli. et lorsque l'on voit le nombre de mots différent pour nommer cette appareil, je le trouve très bien

France = portable (ridicule, tous est portable)
cellulaire (bof et totalement dépassé)
mobile (ridicule aussi)
Allemagne = Handy
..
...

avatar v1nce | 

@Krynn

si tu traduit Handy de l'allemand en français = portable !!!!

avatar Jaxter | 

Moi je dis Natel aussi ! Les mots évoluent et prennent une signification différentes au fil du temps. Et puis, une étude a été faite il y a un bon bout de temps qui montrait que les Suisses Romands avaient de la peine à changer de termes. Une fois qu'une marque est répandue, même si elle disparaît ou change de nom, on garde toujours le bon vieux nom !

Bref, quoiqu'il en soit, je dis Natel (à part quand je suis en France, faut savoir s'adapter pour se faire comprendre)... enfin, je disais "J'ai oublié mon natel chez moi."... maintenant, c'est plutôt "J'ai oublié mon iPhone chez moi !" XD

avatar Pitchoune | 

Si je ne m'abuse natel est dans le dictionnaire (Larousse / Robert) en tant que mot suisse.

avatar ocmey | 

@ Pitchoune
Dans l'encyclopédie en ligne Larousse il y est :-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR