Prise en main d'iBooks sur OS X Mavericks

Florian Innocente |


L'application iBooks fait ses débuts dans OS X avec la dernière bêta de Mavericks. Elle vient (enfin) compléter ses cousines sur iOS et se synchroniser avec elles. Il s'agit autant d'un gestionnaire de contenus, d'une boutique et d'une liseuse.

Au premier lancement, le logiciel s'attache à remplir sa bibliothèque en récupérant d'iTunes les livres, PDF, les fichiers ePub et contenus iBooks Author (qui trouvent chacun là un nouveau lecteur sur Mac) éventuellement déjà présents dans iTunes (un test avec un fichier .cbr de comics n'a pas été concluant). Il ne s'agit pas d'une simple duplication de ces contenus, iTunes en est délesté et déchargé de leur gestion au profit d'iBooks. Cette étape est suivie d'une invitation à entrer votre Apple ID à des fins de synchronisation.



La fenêtre principale d'iBooks présente une interface toute simple (et sans aucun embellissement graphique particulier…). Cinq onglets pour autant de modes de présentation surplombent la liste des ouvrages. Il manque peut-être à ce stade un réglage de zoom pour réduire la taille des couvertures dans le cas de bibliothèques très importantes. Là, elles sont affichées à taille fixe. À la rigueur, on pourra basculer en affichage plein écran. Un champ de recherche est aussi partout présent.

- "Tous les livres" : l'intitulé est explicite et plusieurs tris sont possibles (récent, titre ou manuellement). On peut également masquer ses achats iTunes.

- "Collections" : un volet latéral s'ouvre avec deux catégories : les livres et les PDF (les formats ePub sont avec les livres). Rien n'empêche de créer une autre catégorie, par exemple pour constituer une thématique.



- Les deux onglets "Auteurs" et "Catégories" listent dans le volet latéral les dits auteurs de ces ouvrages et les genres (Jeunesse, Fiction, Politique, etc).

- Enfin, l'onglet "Liste" présente les ouvrages de la manière la plus simple qui soit avec toutes les références et le statut de la présence ou non de ces éléments dans iCloud.



Si vous vous êtes identifié avec votre Apple ID, vos précédents achats (et eux uniquement) sont automatiquement intégrés à votre bibliothèque. Cela fonctionne dans les deux sens. Un livre acheté sur le Mac pourra être récupéré depuis le nuage sur votre iPad. Ce ne sont, en l'état, que les couvertures de ces livres qui sont proposées. Il faudra double-cliquer l'icône iCloud sur leur couverture pour les rapatrier vers votre Mac. Via iCloud, vous synchronisez aussi vos annotations, marque-pages, surlignages des textes et votre dernière position de lecture dans les ouvrages.




Les mises à jour des ouvrages qui arrivent sur l'iBookstore sont signalées dans ce menu


Parmi les actions proposées lorsqu'on ouvre le menu contextuel sur un livre, il y a celles relatives au partage vers Twitter, Facebook, Mail et Message. Cela ne sera pas d'un grand secours si vous avez obtenu l'ouvrage par d'autres moyens qu'iTunes, mais dans le cas contraire un lien est inséré vers la boutique d'Apple.



Une boutique à laquelle on accède maintenant aussi depuis cette nouvelle application. La présentation est celle qu'utilisait iTunes.





iBooks gère les livres et permet d'en acheter, mais il propose aussi de les lire et de les annoter. Ce ne sera pas forcément l'activité la plus confortable sur un Mac. Sauf peut-être pour des contenus de référence si l'on n'utilise pas déjà des applications spécialisées ou pour récupérer des annotations faites sur son appareil iOS grâce à la synchronisation.

Modes de lecture



La fenêtre de lecture peut être agrandie en plein écran ou réduite en largeur pour occuper le moins de place possible. Le contenu pourra être aussi présenté sur une ou deux pages, au choix. Le parcours dans ces pages se fait indifféremment d'un glissement sur le trackpad ou avec des boutons latéraux. Pendant cette lecture, toute la barre d'outils s'estompe pour ne montrer que le titre de l'ouvrage en estompé (elle est présente dans ce cas-ci).


La vue standard sur deux pages



La fenêtre réduite au minimum en largeur



Le changement de position dans l'ouvrage peut être aussi obtenu en déplaçant la réglette horizontale. On a également un menu latéral qui reprend la table des matières pour un accès plus immédiat


Le menu contextuel d'annotation et de réglage de l'affichage fait écho à celui connu sur iOS. On peut surligner un passage de différentes couleurs, le souligner ou y associer une note. D'autres fonctions proposent une recherche dans le texte du même mot ou passage, ainsi que sur le Web ou dans Wikipedia.





Le volet latéral se fait le réceptacle des annotations et surlignages effectués, avec des repères visuels pour distinguer les uns des autres et un champ de recherche pour fouiller dans ces extraits.




Ici une BD, avec à la base de la fenêtre, un ruban escamotable qui présente des vignettes de toutes les pages. À droite, l'icône rouge du marque-page



Un ouvrage réalisé avec iBooks Author, les vidéos, QCM et autres contenus interactifs sont exploités


Comme sur iPad aussi, des modes d'affichage Sépia et Nuit sont inclus en plus du fond blanc, ainsi que le réglage de la taille de la police et le choix de celle-ci parmi sept différentes.





La fenêtre des préférences, encore incomplète dans sa traduction, propose trois sections. La première s'intéresse à la mise en forme des textes dans les fichiers ePub ; elle propose aussi une césure automatique dans les mots et de synchroniser via iCloud vos annotations, surlignages, points de lecture et vos contenus.

Le panneau Store permet d'activer le téléchargement automatique sur votre Mac des ouvrages achetés via d'autres appareils, sous réserve d'avoir activé votre AppleID. Le panneau Parental interdit la lecture de certains ouvrages aux plus jeunes.

Tags
avatar sinbad21 | 
Où sont stockés les fichiers epub ? Les DRM sont ceux d'Adobe ou d'Apple ? J'ai une liseuse Sony qui sait lire les fichiers avec drm d'Adobe, est-ce qui si j'achète un ebook avec iBooks je pourrai le lire sur cette liseuse ?
avatar D-I-M | 
Quid de la synchro via USB entre un Device et iBook?... Parce que les "nuages" n'ont pas le droit de cité chez moi!
avatar Kriskool | 
Ce serait bien qu'apple splite iTunes en plusieurs softs spécialises par média comme iBooks ! Par exemple iPhoto pour les photos, iMovie pour les films, etc... Avec synchroniser directe sur l'iPhone. Comme ça plus qu'une seule bibliothèque à gérer par média. ... Bon c'est une idée....
avatar Simeon | 
Cela s'annonce pas mal, même si on peut déplorer l'absence des sous-collections et la pingrerie habituelle quant au nombre de formats supporté. Pour les cbz et les cbr, cela se comprend, mais le support des fichiers djvu et mobi n'aurait pas été un luxe.
avatar Mitchells | 
Plutôt que de sortir un logiciel pour lire un bouquin sur un écran d'ordinateur (la punition), je suggère à Apple de sortir une liseuse digne de ce nom...
avatar MixUnix | 
@tofssy j'utilise "Calibre". http://calibre-ebook.com/download_osx lit et transfère en nombreux formats, libre et gratuit, en français
avatar Trillot | 
Coup de gueule Quand est-ce que MacG arrêtera cette connerie de placer un très long article en entier sur la page des actus? C'est pénible d'avoir à faire défiler des Km de texte qu'on a déjà lu ou que l'on ne veut pas lire!!!
avatar Le docteur | 
"Si vous vous êtes identifié avec votre Apple ID, vos précédents achats (et eux uniquement) sont automatiquement intégrés à votre bibliothèque." Enorme limitation...
avatar eden-eden | 
@Mdl26061985 Je te conseille Skim pour annoter, surligner, encadrer... tes textes PDF. Gratuit. En attendant que tu te procures iBooks... et Mavericks. Bonne thèse à toi.
avatar Crist'o (non vérifié) | 
Très bonne appli sur iOS que je préfère à Kindle. Sera donc la bienvenue sur OS X. Avec la synchro multi appareils, parfait !
avatar eden-eden | 
Depuis 20 ans les livres (en papier) de ma bibliothèque sont tous lisibles. Et ils le seront sans doute encore dans 20 ans. Pas sûr que ce soit le cas de tous ces livres numériques que proposent Amazon et Apple. Par ailleurs, je pense qu'au moins 60% ou 70% des livres de ma bibliothèque (plusieurs centaines) n'existent pas en format électronique. Comme ça c'est vite réglé. Les sciences humaines, apparemment c'est pas très vendeur.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@jujuv71 J'avais un iPad pour iBook et les pdf mais finalement j'ai revendu car synchroniser tout le temps ses pdf, ça m'a fatigué au bout d'un moment justement:) Idem pour la "tonne" de pdf dans le Finder :) @xavier25 Super si on peut mettre ses pdf dans iBooks sur Mac comme on le ferait pour un iPad, merci pour la bonne nouvelle
avatar Filou53 | 
Article très intéressant, merci MAIS: Trillot + 1: c'est vraiment casse-pied un article aussi long en entier dans la page actus...
avatar Vassili_K | 
@MixUnix Calibre également ici, je n'ai pas trouvé plus fonctionnel dans la tâche d'unifier correctement des sources très hétérogènes et d'en produire une bibliothèque facile d'usage. Et je le déplore, si l'on pouvait gérer ses documents eBook/PDF/epub/BD en cbz/etc aussi facilement que de la musique, ca serait un gain d'ergonomie majeur. iBook n'est pas à la hauteur pour le moment, ca se voit très vite, mais c'est une bonne démarche, les documents textuels ont effectivement besoin d'êtres unifiés d'une part et plus proche de l'OS pour profiter de l'ergonomie avancée d'usage des macs en général.
avatar petergab | 
Je confirme que iBook est inexploitable pour le moment. Je n'ai même pas pu charger mon premier livre, il a planté en cours et depuis il plante systématiquement à l'ouverture... donc c'est l'iPad qui partira en vacances, pas le MacBook Air :)
avatar Jiminy Panoz | 
@jujuv71 "sachant que le moindre PDF que j'ouvre sur mon Mac, je l'imprime, je ne vois pas trop l'utilité d'iBooks sur mon Mac." Hum, parce qu'il gère les formats EPUB et iBooks peut-être ? Ça peut être une bonne raison. À savoir que niveau livre numérique, plus aucun des gros revendeurs n'accepte de vendre du PDF aujourd'hui (Google est un cas particulier, il convertit le PDF que l'éditeur fournit quand c'est possible).
avatar jfr | 

Je ne peux que conseiller fortement DE NE PAS UTILISER IBOOKS si vous avez customisé votre bibliothèque. iBooks ne permet plus en effet d'éditer les informations de vos livres (titre, auteur, couverture).
C'est un recul flagrant par rapport à iTunes !

https://discussions.apple.com/thread/5468680?tstart=0

Pages

CONNEXION UTILISATEUR