Résultats Apple T1 2013 : tout ce qu'il faut savoir

Anthony Nelzin-Santos |

Apple a présenté ses résultats financiers pour le compte du premier trimestre fiscal de son exercice 2013 (fin septembre à fin décembre 2012). Il s’agit traditionnellement du trimestre le plus important de l’année, puisqu’il s’agit de celui des fêtes de fin d’année.



AAPL



Cette année, Apple a mis à jour la quasi-totalité de sa gamme pour l’occasion : les analystes s’attendent à un trimestre record, malgré un certain discours pessimiste ambiant et des problèmes chroniques de disponibilité. Attention, il faut noter que ce premier trimestre fiscal est plus court d’une semaine que le même trimestre l’an dernier.



Chiffre d’affaires



Apple a réalisé un chiffre d’affaires de 54,5 milliards de dollars (+ 18 % par rapport au T1 2012) et annonce un bénéfice de 13,1 milliards de dollars, soit 13,81 dollars par action (+ 0,3 %). Ce premier trimestre fiscal 2013 est donc le meilleur trimestre de l’histoire d’Apple, quoique légèrement inférieur aux estimations des analystes.





Pour que l’on puisse plus facilement comparer les résultats d’une année sur l’autre malgré ces trimestres de longueur différente, Apple détaille le chiffre d’affaires moyen par semaine. Il s’établit à 4,2 milliards de dollars cette année contre 3,3 milliards de dollars l’an dernier.



Le trésor de guerre d’Apple atteint 137 milliards de dollars — presque un tiers de sa capitalisation boursière qui a certes bien souffert ces derniers mois. La marge pour la première fois depuis deux ans sous les 40 % (38,6 %), sans doute sous l’effet des coûts opérationnels.



Les ventes à l’international ont compté pour 61 % du chiffre d’affaires d’Apple, un chiffre en droite ligne de la moyenne de l’an dernier. On notera à ce propos qu’Apple publie désormais des résultats détaillés pour la Chine, alors qu’elle l’incluait jusqu’ici dans une grande région Asie-Pacifique.



Enfin, tous les actionnaires au 11 février 2013 recevront un dividende de 2,65 $ par action le 14 février prochain.



Ventes de Mac



Apple a vendu 4,061 millions de Mac (- 22 % / - 15,2 % en prenant en compte la différence du durée du trimestre). L’effet conjugué du contexte macro-économique, qui touche tout le secteur et favorise des appareils moins chers comme l’iPad, du lancement tardif de l’iMac et des difficultés d’approvisionnement ont semble-t-il eu raison des attentes des analystes, qui planchaient sur 5,2 millions d’unités.





Apple a malheureusement décidé de ne plus communiquer sur les chiffres de vente des Mac portables et des Mac de bureau, empêchant toute analyse plus poussée.



Ventes d’iPhone



47,789 millions d’iPhone ont été vendus pendant les fêtes (+ 29 % / + 39 % en prenant en compte la différence de durée). Un chiffre record certes, mais là encore en dessous des attentes de Wall Street — il faut noter que le trimestre a commencé pendant la deuxième semaine de commercialisation de l'iPhone 5 : plus de 5 millions d'unités manquent donc à l'appel.





Il faut aussi garder à l'esprit que pendant une grande partie du trimestre, la demande a été limitée par l'offre, l'iPhone 5 ayant connu de gros problèmes de contrôle qualité pendant les premières semaines de fabrication. Le panier moyen de l’iPhone se maintient néanmoins à un niveau élevé au-dessus de 600 $.



Ventes d’iPad



L’iPad s’est écoulé à pas moins de 22,86 millions d’exemplaires (+ 48 % / + 59,3 % en prenant en compte la différence de durée). La croissance du chiffre d’affaires est assez basse, du moins pour Apple : le panier moyen de l’iPad est tombé à 450 $ (contre plus de 650 $ à son lancement), ce qui indique que l’iPad mini a rencontré un beau succès.





Cette donnée était la grande inconnue de la soirée, les analystes n’arrivant pas à se mettre d’accord, certains tablant sur 16 millions, d’autres sur 32 ! Les analystes de métier, une fois n’est pas coutume, avaient vu parfaitement juste : ils s’attendaient à 22,8 millions d’iPad vendus.



Ventes d’iPod



Enfin, l’iPod rebondit comme chaque année à Noël, mais les 12,679 millions d’unités vendues sont loin des niveaux d’antan, ou même de l’an dernier (- 17,7 % / - 8,83 % en prenant en compte la différence de durée).





Pour le T2 2013



Pour le deuxième trimestre, Apple se donne comme objectif d’atteindre un chiffre d’affaires entre 41 et 43 milliards de dollars, bien en dessous des 45,48 milliards attendus par les analystes.



Ces résultats sont donc des résultats record, mais en même temps inférieurs aux attentes des marchés — sans parler du cas spécifique du Mac. Tim Cook et Peter Oppenheimer auront l’occasion de s’en expliquer dans une conférence téléphonique, qui fera comme d’habitude l’objet d’articles toute la soirée sur MacGeneration et iGeneration.


avatar baltor | 
@ saji_sama : Samsung devrait voir son bénéfice augmenter de 89% cette année , leur marge est loin d’être nulle , car a 6.3 milliards il se rapprochent de plus en plus de Google par exemple. Mais ce n'est pas la question : si vous m'avez bien lu , les chiffres n'ont aucune importance, des analystes analysent l'état du marché et établissent des prévisions pour chaque marque , a la publication des résultats on compare les performances réalisées aux attentes fixées par les analystes. Si c'est moins bien ca baisse , si c'est identique ca stagne , si c'est mieux ca augmente. Apple a annoncé un léger recul sur le trimestre qui arrive , les investisseurs auraient préféré une une progression , l'action baisse , c'est aussi simple que cela, et comme en plus la marge est déjà en repli sur le dernier trimestre , le titre est sévèrement sanctionné. C'est comme un sportif confirmé champion du monde , qui décroche l'or mais en progressant de moins en moins par rapport a ses 7 dernières épreuves , et un parfit inconnu qui divise ses temps par deux depuis 3 ans et qui même s'il n'a décroché que le bronze , devient aux yeux de tous le nouvel espoir.
avatar saji_sama | 
Certes mais il est aberrant de penser qu'Apple aurait des augmentations énormes de croissances annuelles indéfiniment, donc oui pour reprendre l'analogie quand on divise par 2 son temps de course il sera difficile de le diviser a nouveau par 2 voir plus au nouvel essai. Là est le problème des analystes et du marché boursier qui espèrent une croissance folle d'Apple au fil des années alors que les résultats sont largement suffisants surtout vis a vis de Samsung car les gammes de produits ne sont pas comparables "Apple a annoncé un léger recul sur le trimestre qui arrive , les investisseurs auraient préféré une une progression , l'action baisse , c'est aussi simple que cela, et comme en plus la marge est déjà en repli sur le dernier trimestre , le titre est sévèrement sanctionné." De quel recul parle-tu? Apple est en progression de 18% sur le Q1 2013 par rapport au Q1 2012 et le Q2 2013 est aussi estimé en progression par Apple, seuls les analystes prévoient et attendent des résultats supérieurs aux réalités, le probleme vient de là, des attentes intenables
avatar Aughta | 
Je veux pas faire mon pro-Apple, mais je savais pas que MacG faisait dans le sensationnel… Apple établit un nouveau record dans ses revenues, au nombre d'appareils vendus, et sur le profit, il n'y aurait pas un un petit souci dans votre interprétation ? On sait tous que les « investisseurs » — si on peut appeler ces gens investisseurs, moi je dirais plutôt imbéciles — sont des idiots, on sait tous que en After Hours la bourse est hyper volatile, donc je sais pas moi, on devrait être contents et laisser tomber cette histoire. Je sais que vous devez rendre compte des faits — si tant est que cela en soit, sérieux ?! —, mais O.K., dans ce cas objectivité pour objectivité relativisons et regardons les copains. Comment va RIM ce soir ? Nokia ? Crosoft ? C'est pas sérieux les mecs, franchement…
avatar joneskind | 
@rikki finefleur [24/01/2013 00:51] "joneskind exact me suis trompé, pourtant pensait l'avoir lu." Y a pas de mal !
avatar joneskind | 
@Aughta [24/01/2013 02:03] Je ne pense pas du tout que MacGé minimise quoi que ce soit. Tout le monde peut se rendre compte que la croissance d'Apple est encore incroyable et totalement inespérée depuis 5 ans. L'idée de Macgé n'est pas de donner dans le rabat-joie, mais simplement de nous donner une analyse plus précise et plus fine de l'état d'Apple sur le marché en général. Je comprends que tu trouves ça un peu pénible, mais pourtant c'est le travail de journaliste que de nous informer. Et je trouve ça intéressant de comprendre ce phénomène. Apple a encore franchi une étape dans son développement c'est certain mais ça ne doit pas pour autant nous empêcher d'essayer d'y voir plus clair sur le long terme. Ne serai-ce que pour comprendre pourquoi l'action a dévissé alors que ses résultats sont excellents, et sans doute aussi un peu pour nous encourager à aller énucléer les analystes qui ont pondu des prévisions totalement délirantes.
avatar joneskind | 
Bon l'action clôturait quand même à la hausse à +1,83%. On verra bien demain. La nuit porte conseil.
avatar Vanton | 
@noliv : Peut-être que les faibles capacités des ssd couplées au prix exorbitant auquel Apple les vend jouent... Et les MacBook Pro retina sont tentants mais bien trop chers. Quand ils prendront la place des pro de base, dans la même fourchette de prix, tout en étant mis à jour, ils risquent de taper dans l'œil de pas mal de clients qui pour le moment se sont retenus. Et la hausse de prix générale (1800 et 2200€ en 2008,1880 et 2280 aujourd'hui sur les deux modèles pro 15") n'a pas dû aider les ventes non plus en Europe...
avatar Vanton | 
@rikki finefleur : Pareil... Ça m'a choqué. Cela dit entre les critiques très négatives du retina 13", les 15" retina à des prix stratosphériques, les options qui coûtent un smic (2300€ le Air full options !!!) et les iMacs non dispo à la vente...
avatar Martin_a | 
La seule vraie info de la soiree c'est cette spectaculaire baisse des ventes de Mac alors que toute la gamme a été renouvelée les 6 derniers mois de 2012... (Excepte le Mac Pro) Ce trimestre aurait du être un trimestre record pour les macs aussi !!!
avatar alan63 | 
Ça sent la sanction pour les mac , beaucoup trop chers.
avatar jeepspirit38 | 
Whaouuu les ventes sont impressionnantes! En effet Apple est sur le déclin! Comme d'habitude ces analystes sont une plaie! Ils peuvent tuer une entreprise alors que tout ses signaux sont au vert
avatar Francis Kuntz | 
Haaaaa, Wall Street, ceux qui n'apprécient pas qu'Apple relocalise la production aux US. Que des gens bien ...
avatar alan63 | 
Apple engrange du fric... Le notre ! Pas de quoi se palucher
avatar iCaramba | 
@curly bear : 1653$/seconde !!!
avatar insgardoced | 
Le plus fort c est que Apple continue à vendre plus chaque année alors qu il est seul contre tous!!! Dans la logique il devrait tôt ou tard vendre moins. Alors qu il continue de vendre plus et d augmenter son volume de ventes dans un marché ultra concurrentiel!!! 1er sur les tablettes. 1er sur les smartphones hauts de gammes 1er sur les mp3 3ème sur le marché de l ordinateur. Pour une seule société c est énorme!!! Et les investisseurs mécontents!! À n y rien comprendre!! Alors l action: -10% étonnants non!!
avatar notasa | 
@abaxyl Mais qu'attends tu pour ouvrir ton site macpignole.com ? Cette sensation d'appartenir à une grande entreprise et de n'être qu'un client comme des centaines de millions d'autres. Depuis certains écrits de la Chine communiste passée, ou de la Corée du Nord actuelle, je n'avais jamais vu une aliénation mentale telle que la tienne. Ça fait peur.
avatar Ast2001 | 
@Abaxil Franchement, pour votre propre santé mentale et eu égard au peu de considération que vous portez aux rédacteurs de ce site, je ne comprends pas bien pourquoi vous persistez à y intervenir. Vous vous faites du mal en redressseur de torts à deux balles dans votre monde simpliste divisé entre 'fans' et 'haters'. L'article se contente de dire que les résultats sont très très bons mais inférieurs aux attentes des 'analystes'. Voilà, c'est assez factuel non ?
avatar Dwigt | 
L'article est plutôt neutre (surtout comparé au "L'action Apple plonge à nouveau après un trimestre en demi teinte" de MB !) et fait un tour d'horizon en donnant plusieurs perspectives. Pour ma part, je ne trouve absolument pas que ces résultats soient mauvais compte tenu des circonstances. Je crois surtout qu'il faut relativiser les résultats du 1er trimestre fiscal 2012, le trimestre correspondant de l'année dernière, qui étaient des résultats exceptionnels et que certains ont pris trop vite comme la norme, ou l'étalon selon lequel Tim Cook devrait être jugé. Ce trimestre comportait 14 semaines, contre 13 d'habitude, et comprenait l'intégralité du lancement du nouvel iPhone (le 4S), qui pèse toujours beaucoup sur les résultats. Et les marges avaient alors atteint un niveau démentiel (de même qu'au trimestre suivant). Cette année, l'iPhone 5 a été lancé un mois plus tôt que le 4S, le trimestre est revenu à 13 semaines, il y a eu un lancement d'un nouveau produit majeur aux marges plus réduites que le modèle avec lequel il partage désormais la gamme (l'iPad mini), sans parler des problèmes d'approvisionnement des iMacs. Et puis, c'est quand même plus difficile pour une entreprise de faire + 30 % quand elle a déjà un chiffre d'affaire de 150 milliards de dollars que quand c'est 50. Il suffit par exemple de penser à l'impact que ça aurait sur les sous-traitants, sur les chaînes de distribution et d'approvisionnement. À un tel niveau de chiffres, ça serait carrément comme si l'économie d'un pays assez important connaissait un profond bouleversement. On se heurte à des limites physiques. Mais sur l'ensemble d'une année civile, Apple a réalisé les meilleurs résultats annuels toutes entreprises tous pays et toutes années confondues. C'est peut-être moins virtuel que les cotations hors séance.
avatar lawZ | 
notasa [24/01/2013 08:40] via iGeneration pour iPad @abaxyl Mais qu'attends tu pour ouvrir ton site macpignole.com ? Cette sensation d'appartenir à une grande entreprise et de n'être qu'un client comme des centaines de millions d'autres. Depuis certains écrits de la Chine communiste passée, ou de la Corée du Nord actuelle, je n'avais jamais vu une aliénation mentale telle que la tienne. Ça fait peur. +1 comme disent les djeuns. Il est heureux de voir que je ne suis pas le seul à constater la même chose. Il doit être complètement maso, je ne vois pas d'autres explications.
avatar Applesoft | 
@Dwigt : +1
avatar rikki finefleur | 
on va peut être voir une résurrection de BB, son phone a l'air pas mal du tout, et presente une UI moderne.
avatar thierry61 | 
ça n'a rien d'exceptionnel que le cour d'une action techno se fasse attaquer tout de suite après l'annonce de résultats mirobolants. Des boites comme intel, Motorola, Cisco, etc, ont connu ça. Suffit que les prévisions à venir ne soit pas aussi enthousiasmantes que ce que le marché espérait ou que ledit marché ait détecté dans les chiffres quelques chose qui laisse à penser que la croissance des revenus est en train de s'essouffler pour que les gens reprennent leur billes ou que certains profitent de l'indécision pour attaquer ("shorter") le titre. Faut pas être super devin pour penser que la croissance qu'Apple a connu ces 2 ou 3 dernières années va se calmer. De façon pertinente ou non, le marché ne fait toujours qu'anticiper. Les bons/excellents résultats de ces derniers trimestres, c'est ce qui avait contribué à faire monter le titre jusqu'à ses plus hauts. La crise économique actuelle, les éventuelles incertitudes sur les marchés macs / mobiles, sur les marges, sur la concurrence, ou que sais-je encore, entretient maintenant le blue des investisseurs... Bon, cela étant, avec un PER plutôt bas, de l'ordre de 10 ou 11 environ, et un bas de laine qui à lui seul représente un quart à peu près de la valorisation de la boite, Apple n'est pas la plus malheureuse des multinationales... y aura certainement de bonnes opportunités de rebonds (au moins techniques) du titre. Le titre a eu tendance à être survendu et si l'on regarde sur les forums boursiers, les consensus sont plutôt orientés à l'achat.
avatar noliv | 
@vanton : Dans la session de Q&A, Tim a indiqué que les ventes d’iMac ont baissé de 700000 unités. Je suis surpris de l’importance de ce chiffre qui, pour moi, explique quasiment à lui seul la baisse des ventes de Macs. En effet, rien qu’en prenant en compte la différence d’une semaine de durée du trimestre, cette différence de 700000 sur les iMacs représente presque la totalité de la baisse des ventes. Il me semble que le Mac mini a aussi eu des premières semaines pas complètement disponibles… donc je pense que la demande en Mac est à peu près aussi forte que l’année dernière mais que le fait qu’Apple n’a pas été en mesure de la satisfaire est l’unique gros point noir. Dans un marché PC en baisse, c’est plutôt une bonne nouvelle que la demande soit toujours là.
avatar MachX | 
Pour la croissance de l'iPhone, on passe de 100% à 30%. C'est encore une croissance enviable certes, mais on voit bien que la courbe s'est inversée. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal à constater cela. Le prochain trimestre sera révélateur également. Il s'agit de voir maintenant si les ventes d'iPhone stagnent où même régressent, car sans l'iPhone Apple serait au plus mal avec des ventes de Macs et d'iPod qui s'effritent et le revenu moyen par iPad qui diminue.
avatar saji_sama | 
Constater une croissance qui passe de 100% a 30% est une chose, organiser un simulacre de déceptions sur une croissance folle non atteinte en est une autre. La baisse des marges et d'un iPhone low-cost n'est pas forcement une fin en soit. l'iPhone en 3 versions vendues (4 4s 5) fait presque autant de ventes que 67 modèles Samsung qui ont un spectre de gamme entier, c'est dire que le marché haut de gamme n'est absolument pas en saturation, effectivement la marge va s'effriter mais reste considérable (38% de marges) ça laisse de quoi faire d’énormes bénéfices d'ou les 137 milliards de cash La seule interrogation est : Que va faire Apple de ses 137 milliards de cash? (R&D, rachat d'actions massives, augmentation des dividendes, diversification et/ou absorption de compagnies comme la fait Google) mais pour ça, il faudrait déjà rapatrier le cash "overseas" qui est imposable sur le sol US.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR