Apple : Tim Cook fait sa révolution

Christophe Laporte |
C'est un coup de tonnerre ! Alors que certains observateurs, comme Adam Lashinsky, vantaient la stabilité du management d'Apple, meilleure garantie pour pérenniser l'héritage de Steve Jobs, la marque à la pomme vient d'annoncer une réorganisation complète de son équipe de direction.



Deux départs : Scott Forstall et John Browett


Celle-ci fait deux victimes : Scott Forstall et John Browett. Le premier n'avait pas que des amis au sein d'Apple. Sa position était fragilisée depuis les ratés de Siri et de Plans (lire : Une affaire Scott Forstall ?).

Adam Lashinsky, chez Fortune, a entendu dire que Scott Forstall aurait refusé de signer la lettre d'excuses d'Apple sur Plans, publiée à la fin du mois dernier. C'est en effet Tim Cook qui l'avait fait (lire Tim Cook présente ses excuses pour Plans).

Lui, qui se rêvait dit-on comme le prochain CEO d'Apple, quittera la société l'année prochaine. Il occupera le rôle de conseiller spécial auprès de Tim Cook pendant la transition. Un procédé assez classique pour rester en bons termes et surtout empêcher Forstall d'aller voir la concurrence…

Dans un courriel envoyé à l'ensemble des employés, Tim Cook a remercié Forstall pour tout ce qu'il avait fait pour Apple depuis toutes ces années. Une attention qui n'était pas présente dans le communiqué de presse. Présenté comme un mini-Steve, Scott Forstall a fait toute sa carrière chez NeXT puis chez Apple. S'il avait ses détracteurs et ses ennemis, il était également en quelque sorte l'un des protégés de Jobs. Sans doute n'avait-il pas le même statut auprès de Tim Cook.

Son absence, lors du dernier keynote, n'était pas passée inaperçue. Depuis des années, il est avec Phil Schiller l'un des principaux animateurs des conférences d'Apple. Cette éviction sur fond de mauvaises relations avec d'autres membres d'Apple et surtout du fiasco de Plans, rappelle des précédents.

Le patron de MobileMe avait été sèchement débarqué lorsqu'il était devenu clair que le lancement du service en ligne avait été une catastrophe. Même sanction pour Mark Papermaster dans le cadre de l'Antennagate (lire iPhone : Papermaster, responsable de tous les maux ?). L'histoire récente d'Apple n'est pas avare de tels exemples, mais il est plus rare qu'ils se produisent au sommet de la pyramide. Par le passé cela est survenu pour d'autres raisons que des échecs techniques, il y eu par exemple l'affaire des stocks-options anti-datées qui ont coûté leur place au directeur financier Fred Anderson et à la responsable juridique Nancy Heinen en 2006.

Concernant John Browett, cela ressemble fort à une erreur de casting. Ce manager anglais était arrivé chez Apple en avril dernier seulement, après de longs mois de recherche d'une perle rare. Mais il n'a pas réussi à faire oublier Ron Johnson au poste de responsable des Apple Store.

Sa tentative avortée de réorganisation des magasins a été très mal vécue en interne (lire : Apple Store : le premier faux pas de John Browett). Apple lui cherche activement un remplaçant. Dans son mail, Tim Cook a tenu à féliciter le travail « phénoménal » accompli par les employés de la division Retail. Les assurant du « respect », de « l'admiration » et du « soutien » d'Apple.

De tels termes ne sont pas innocents, c'est très certainement une manière de reconnaître que Browett avait péché dans sa gestion des équipes. Il n'est pas non plus exclu de penser que le couperet est tombé brutalement, John Browett était à Pékin il y a moins de quinze jours pour l'inauguration d'un grand Apple Store.

Les promus : Jony Ive, Craig Federighi, Bob Mansfield et Eddy Cue



Jony Ive, Craig Federighi, Bob Mansfield et Eddy Cue gagnent du galon. Le premier aura désormais une double casquette : responsable du design et responsable de l'interface utilisateur. Concernant le deuxième point, peut-être aura-t-on le droit à plus de cohérence entre les différentes solutions d'Apple. C'est aussi la preuve d'une volonté d'homogénéisation entre l'expérience utilisateur qui découle du matériel et celle des logiciels. Il ne s'agit pas seulement que leur intégration assure un bon fonctionnement, mais qu'ils expriment une même philosophie.

En tout cas, ses premiers pas dans le domaine seront suivis de près. Avec l'avènement d'iOS, Apple a joué à fond la carte du skeuomorphisme. L'idée derrière ce terme un peu pompeux est d'appliquer des codes visuels anciens à un objet contemporain. Par exemple l'habillage cuir dans Calendrier sur iOS et OS X ou le lecteur de bandes dans Podcasts. Entre l'épure des designs de Jonathan Ive et ces habillages plus chargés, il y avait comme une dichotomie.



Cette démarche du skeuomorphisme était paraît-il loin de faire l'unanimité au sein d'Apple. Elle faisait débat notamment entre Scott Forstall, promoteur de cette philosophie du réalisme, et Jonathan Ive (lire : Interfaces : critiques sur le skeuomorphisme d'Apple). Ce dernier avait laissé transpirer des sentiments mitigés à l'occasion d'une interview récente (lire : Jonathan Ive devient Chevalier et raconte son métier). Sans émettre d'avis qualitatif, il soulignait dans sa réponse faite en mai qu'il s'occupait du matériel et qu'il n'était pas associé aux choix d'interfaces logicielles. On a vu soutien plus franc…

Craig Federighi, qui rappelons-le, est aussi un ancien de NeXT, prendra en charge le développement d'iOS. Il avait succédé l'année dernière à Bertrand Serlet (qui a été aperçu dans l'assistance au dernier spécial event) pour superviser le développement d'OS X (lire : Serlet/Federighi : un relais préparé).

Il aura donc la charge des deux systèmes d'exploitation. Ce n'est pas anodin. Cook ne cherche pas à remplacer Scott Forstall. Il concentre entre les mains d'un seul homme l'avenir des deux OS qui depuis quelques versions multiplient les passerelles de l'un vers l'autre. Faut-il y voir une simple volonté de rationaliser et simplifier la supervision de ces deux développements majeurs, ou les prémices d'un rapprochement de plus en plus fusionnel ?

Craig Federighi avait été promu au rang de Senior Vice President en août dernier (lire : Apple : Bob Mansfield reste et deux promotions). La commercialisation dans les temps et sans accroc de Mountain Lion a sans doute poussé Tim Cook à donner plus de galon à cet homme très apprécié des développeurs pour ses qualités d'écoute.



Pour sa part, Eddy Cue, reprend les casseroles de Scott Forstall, à savoir Siri et Plans. Il gérera un pôle services qui comprend également l'App Store, l'iBookstore et iCloud. Ce n'est pas la première fois qu'Eddy Cue reprend en main des produits ayant connu des débuts difficiles. Véritable pompier appelé à la rescousse par Jobs, il avait été le grand artisan du redressement de MobileMe (lire : Eddy Cue le mari parfait pour MobileMe ?).



Alors qu'il était à deux doigts de la retraite il y a quelques semaines, voilà que Bob Mansfield est pour sa part appelé à mener un nouveau groupe baptisé Technologies. Cette organisation comprendra les équipes sans fil d'Apple et semi-conducteurs. Dans son communiqué de presse, la firme de Cupertino réaffirme avoir beaucoup d'ambition dans ce domaine. On l'a vu encore avec le processeur A6 (lire : L'Apple A6 et ses processeurs Swift). L'objectif de cette division : innover davantage sur le plan matériel. Mansfield s'est engagé à repousser sa retraite de deux ans.



La décision la plus importante de Tim Cook



Apple explique avoir procédé à cette réorganisation afin d'améliorer les synergies et la collaboration entre ses différentes divisions d'Apple. C'est sans aucun doute la décision la plus fondamentale que Tim Cook ait eu à prendre depuis qu'il a les pleins pouvoirs.

La vie sans Steve Jobs a poussé Tim Cook à revoir la manière dont Apple fonctionne en créant une équipe resserrée qui concentre tous les pouvoirs : Jony Ive pour le design et l'interface utilisateur, Bob Mansfield pour le matériel et Craig Federighi pour le logiciel. A cette liste, il convient d'ajouter Phil Schiller, le marketing étant quelque chose de fondamental dans l'ADN d'Apple. Cette nouvelle organisation est en place et le nouvel organigramme a été changé dès ce soir sur le site de l'entreprise.


avatar Macuserman | 
J'ai lu déjà deux messages avec "le père d'iOS". Les gars, Jobs n'a pas créé seul le Mac et certainement que Forstall n'a pas créé seul iOS. Les équipes qu'il y a tout autours ne sont pas exclusivement constituées de manches! :P
avatar Imac7 | 
Le changement c'est maintenant.
avatar hollylol | 
@nayals : Quitter Apple si jeune, avec autant d'ambition qu'il en avait, clairement, Cook s'en sépare...
avatar hollylol | 
@nayals : Quitter Apple si jeune, avec autant d'ambition qu'il en avait, clairement, Cook s'en sépare...
avatar damien83 | 
@Macuserman C'est quand même lui qui défendait le projet d'un Mac OS portable ....
avatar alr34dy | 
Où peut-on trouver le communiqué de presse? Si Ive est effectivement à l'interface utilisateur, je pense que tout le monde sera gagnant. Ce gars est une légende.
avatar Artanis | 
@daito : Ça par contre, c'est que des bonnes nouvelles.
avatar daito | 
"Les perdants : Scott Fortstall et John Browett" L'exagération médiatique, c'est maintenant.
avatar joneskind | 
@minarey : +1
avatar daito | 
"Deux poids lourds qui quittent le navire... " Euh non, John Browett venait d'arriver chez Apple.
avatar damien83 | 
@imac7 XD Et dire que ce matin je disais : "dégages Scott" en rigolant , je pensais pas que ça allait vraiment arriver .... Il a du ce faire cuisiner ( ou haché menu ) par Cook après maps ( c'était monsieur jeu de mot )
avatar ludmer67 | 
http://www.apple.com/pr/library/2012/10/29Apple-Announces-Changes-to-Increase-Collaboration-Across-Hardware-Software-Services.html
avatar MacSedik | 
C'est clair tant que Federighi est responsable de Mac OS je me fais pas de soucis quand à son job surtout qu'il est la pour continuer l'œuvre de Bertrand serlet. Eddy Cue était très apprécié par Jobs pour son boulot notamment avec iTunes Store. Quand à Mansfield et Ive c'est des bonnes nouvelles, niveau stress, pour les employés d'Apple :P
avatar Lellouch | 
Argh, non pas Forstall. Il n'y a que lui qui a ce petit côté piquant qu'avait Jobs plus jeune. Manquerait plus que Ive parte et c'est bon on peut lâcher les rennes. Il faut que à l'instar de Mansfield, il change de position. Surtout un départ aussi spontané, ça sent les dégâts collatéraux de Maps ça. Moi qui m'étonnait qu'il ne monte pas sur la scène lors de la présentation de l'iPad mini. Ça sent le brûlé.
avatar Blob | 
La vraie super nouvelle: Jony Ive will provide leadership and direction for Human Interface (HI) across the company in addition to his role as the leader of Industrial Design. His incredible design aesthetic has been the driving force behind the look and feel of Apple’s products for more than a decade. On va enfin avoir des interfaces digne de ce nom!
avatar Macuserman | 
@Damien Oui, mais c'était sûrement pas le seul surtout quand Steve a décidé de créer l'iPhone. Il a fait du bon job, mais je suis certain qu'on va y gagner à tenter de renouveler iOS...
avatar Artanis | 
@daito : Hum dès que ça concerne Apple, ça fait quelques décennies que l'hyperbole dure...
avatar béber1 | 
si ça se réalise un jour, je pense pas que ce soit une bonne nouvelle.
avatar Christophe Durandeau | 
Craig Federighi prend en charge à la fois OSX et iOS. Je ne pense pas qu'il faille y avoir une fusion des deux OS, mais plutôt avoir une vision unique des chemins à suivre. OSX et iOS devraient chacun garder leur personnalité mais devraient à l'avenir partager encore plus de choses. Un peu de changement chez Apple n'est pas forcément plus mal. Quand un s'en va, un autre prend la place, la roue tourne et des nouvelles idées émergent.
avatar daito | 
Ne basculons pas dans l'exagération. Avadis Tevanian, le père d'OS X est parti, OS X se porte très bien. Bertrand Serlet, l'autre père d'OS X est parti, OS X se porte très bien. Jon Rubinstein est parti et le Mac se porte très bien. Le tout est de bien gérer le départ de ce type de personnes qui ont été des piliers de l'entreprise.
avatar Madalvée | 
"Scott Fortstall quittera Apple" Les pleureuses avaient raison, les switchs à l'envers se multiplient.
avatar Stéphane Moussie | 
@daito : tu as déjà pensé à livetweeter ta lecture des articles de MacG ?
avatar oomu | 
Scott Forstall était un des anciens de NeXT et un des principaux derrière la conception de Os X (il ne fut pas le seul hein) et Aqua. Bref, il est une des raisons de ce que Os X est. Il va laisser un vide, espérons que ceux qui prendront la relève auront une vision aussi claire de ce que doivent être ios, osx et cocoa. - John Browett aura démontré, que encore une fois, Apple ne se dirige pas comme une vulgaire autre franchise de boutique. C'est la 2eme fois qu'une greffe d'une culture différente ne prends pas. A la manière de Disney ou IBM, si c'est pas quelqu'un qui monte de l'intérieur, ça fait
avatar damien83 | 
@Madalvée Comment ça ?
avatar huit8 | 
Étant donner qu'il partira en 2013, je penses que iOS 7 portera encore sa marque. Il faudra plus attendre iOS 8 pour voir un changement je penses.
avatar alr34dy | 
Pour moi la question centrale là-dedans est de savoir si ces changements sont le résultat d'une concertation stratégique ou si Apple agit plutôt dans l'urgence. Malheureusement, pour qui suit l'actualité Apple régulièrement, on ne peut être qu'étonné de voir autant de nominations ou de départs ces temps dans l'équipe exécutive. Je pense notamment au faux départ de Bob Mansfield.
avatar lyon3 | 
@damien83 : +1 (sauf pour Siri je le trouvé utile et fonctionnel) Globalement Siri marche mais quand il rame pour avec le réseau cellulaire et que tu réalise que tu allais plus vite avant genre pour écrire un message c'est un peu frustrant.
avatar damien83 | 
@stephmouss Vous pouvez mettre une photo sur l'article , j'aime bien les photos ( ok je ---->
avatar MacSedik | 
Eddy Cue : Le pompier d'Apple, après iCloud (feu MobileMe) il hérite d'un autre service Apple qui merde : Maps. J'aimerai pas être à sa place mais je pense que les stocks-options vont faire passer pilule.
avatar boxster31 | 
Ça ne sent pas le brûlé, allons ... Rappelez vous, il y a quelques temps, la rumeur voulait que Ive retourne en Angleterre, puis finalement non, et s'est payé une baraque en Californie. Ensuite, Serlet part. Soit disant pour faire de la recherche... Enfin bob Mansfield dit vouloir partir, puis reste finalement . Ils ont dégommés le casse couilles de service. Au passage, ça sent le retour du Leopard, et ça, c'est pas pour me déplaire. Il y a de très bonnes choses sur mountain lion. Mais certains trucs vraiment chiants. Avec windows qui se relève petit à petit, ils n'ont plus le choix, ils doivent se sortir les doigts, sans mauvais jeu de mot. Tant mieux.
avatar Lianel | 
Scott for Sale!
avatar alr34dy | 
@ Christophe Laporte: comment peut-on expliquer que Bertrand Serlet ait été autant filmé au sein de l'équipe dirigeante d'Apple durant le dernier keynote? N'est-ce pas surprenant? Au risque d'exagérer, il me semble l'avoir vu 3-4 fois.
avatar Yoskiz (non vérifié) | 
@Lianel : 'Scott for Sale!' Mouaaaa
avatar Yoskiz (non vérifié) | 
@Lianel : 'Scott for Sale!' Pas mal du tout:-)))
avatar damien83 | 
@damien83 À c'est bon vous l'avez fait ;)
avatar sopcaja | 
Moi je demande surtout le retour des tenors ,à savoir : Avie Tevanian, Bertand Serlet et Jean Marie Hullot Franchement OS X se perd depuis que, le génie Tevanian n'est plus là On ne retrouve plus la forte créativité d'antan, bien que trop copiée par la concurrence
avatar iDanny | 
"Il continuera à garder un lien avec Apple comme conseiller spécial de Tim Cook." Comment ça ? :B
avatar Aphelion | 
Franchement, je trouve que c'est une bonne nouvelle. Jony Ive sur l'interface utilisateur, ça va faire du bien !
avatar damien83 | 
Apple est en train de se sortir les doigts des fesse , les lignes bouge il y a une énorme restructuration de la gestion de l'entreprise et des liens qu'elle abordera .
avatar Goundy | 
Une bande d'abrutis qui ont nuit a l'image d'Apple qui vont surement etre remplacer par une autre bande d'abtutis qui vont certainement niquer apple une bonne fois pour toute!
avatar damien83 | 
@Goundy Quoi ?
avatar arnaud06 | 
Il paye pour maps c'est sur, l'autre boulet bon vent... Ive à l'UI, bonne nouvelle Edie à la rescousse tant Craig (qui est nul dans les keynotes) chapote osX et iOS le message est clair. Moi je vois que du bon, même i je trouvais Scott sympa, c'est bien de montrer qu'on peut être le gars qui monte mais se faire virer ... Ça rend humble ceux qui voudraient rendre la grosse tête.
avatar Kaktuar | 
Johnny Ive à la tête de l'interface utilisateur c'est la meilleure nouvelle concernant Apple depuis des années à mon avis! Je me souviens d'un récent interview ou il se refusait à commenter les inepties de l'UI ! Rhaaaa je vais bien dormir!!
avatar bigham | 
"Il avait été le grand artisan du redressement de MobileMe." J'aime ce genre d'humour teinté d'ironie et de 2nd degré…
avatar Goundy | 
@iDanny : 'Il continuera à garder un lien avec Apple comme conseiller spécial de Tim Cook.' Beeen les conseillers spéciaux apporte le café et taille une pipe discrètement sous la table... ;) Maintenant tu connais la vérité sur Tim Cook :)
avatar boxster31 | 
Un exemple de la débilité de certains points actuels ? Versions : l'idée est très bien. Mais son fonctionnement est complètement con : Je suis commercial paysagiste, je vends mes chantiers et fais mes devis avec iWork depuis 2008. Je me suis crée des modèles de devis que je mélange pour créer un devis personnalisé par client. Ça c'est du classique et logique, simple à mettre en place. Bon, maintenant, depuis l'intronisation de versions, quand je débute un devis, si j'ai le malheur d'oublier de dupliquer le modèle d'origine, et que je ne l'enregistre qu'ensuite, et bien je me retrouve avec un modèle d'origine avec les données du dernier devis tape, et je suis obligé de revenir à zéro. C'est chiant, on perd du temps, et c'est illogique. J'aime à penser que chez Apple, certains ont pensés la même chose que moi. J'attends vraiment iWork 13, ou 14 je peux tenir, mais si ils en font une vraie appli professionnelle ( pas une usine à gaz de dingue, mais quelque chose de propre et simple).
avatar mightymini | 
alr34dy [29/10/2012 22:36] @ Christophe Laporte: comment peut-on expliquer que Bertrand Serlet ait été autant filmé au sein de l'équipe dirigeante d'Apple durant le dernier keynote? N'est-ce pas surprenant? Au risque d'exagérer, il me semble l'avoir vu 3-4 fois. j'ai cru que le réalisateur ou la réalisatrice avait le béguin pour lui mdrrrr
avatar Goundy | 
@damien83 : Beeh les nouveaux je pense pas qu'il vont apporter d'avantage au point de créer des révolutions.
avatar Aphelion | 
@ bigham iCloud est tout de même mieux que MobileMe. Il n'a pas (encore) récupéré toutes les fonctionnalités, mais il fonctionne plutôt bien je trouve.
avatar vincefr | 
Étant donné le rapprochement d'OSX et d'iOS c'est normal qu'il y est qu'une personne à la tête de ses deux parties, tout comme une personne (qui en plus a bon goût) à la tête du design matériel et interface utilisateur. Pour le reste... à voir. Ça me paraît tout de même assez cohérent.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR