Les avertisseurs de radars ont encore de beaux jours devant eux

La redaction |
Nous vous présentons aujourd'hui le protocole d’accord signé par l’Afftac avec le gouvernement, en intégralité. Non pas que l’Association française des fournisseurs et utilisateurs de technologies d'aide à la conduite l’ait publié sur son site ni que le Ministère de l’Intérieur l’ait mis en ligne sur le sien… Une attachée de presse nous l’a transmis. Si le texte peut sembler d’une parfaite limpidité, il ne l’est pas, loin de là. Il laisse suffisamment de place à des interprétations susceptibles d’en trahir largement l’esprit.

protocole-radar

Certes, d’ici au 28 novembre au plus tard, les membres de l’Afftac ne devront plus « diffuser (sites internet ou sortie de leurs entrepôts) de supports de communication (emballage, publicité sur le lieu de vente) mentionnant les termes “avertisseurs de radars” » (lire : Coup de frein sur les avertisseurs radars). Et, toujours dans un délai de 4 mois après signature de l’accord - qui a eu lieu le 28 juillet -, les membres de l’Afftac s’engagent « à ne plus indiquer la localisation des radars fixes ou mobiles et des contrôles routiers opérés par les forces de l’ordre. » Alors, fini leur rôle d’avertisseur de radars ? Pas sûr.

Des données, quelles données ?
Les outils des membres de l’Afftac devront signaler des sections de « voies dangereuses » « d’au moins 4 km sur le réseau autoroutier, d’au moins 2 km hors agglomération et d’au moins 300 mètres en agglomération. » Ces sections sont définies par un « danger » qui peut être lié « soit à des sections de voie accidentogènes identifiées par les services de l’État ; soit à des sections de voie de fort trafic […] ; soit à des événements remontés par des sources » définies plus loin.

L’adage veut que le diable se cache dans les détails… Les premiers détails intéressants sont là, dans la succession des « soit ». Le caractère optionnel des différentes origines de dangerosité laisse aux membres de l’Afftac - collectivement ou individuellement - la possibilité de faire l’impasse sur les deux premières origines de dangerosité pour se contenter de signaler des zones remontées par « des sources » (et non pas « les » !) du point III de l’annexe I du protocole d’accord.

Avertisseur radar

Là encore, le texte laisse une large place à l’interprétation, ne précisant pas si les membres de l’Afftac doivent utiliser toutes les sources évoquées ou choisir de s’en contenter d’une ; ni si les utilisateurs de leurs outils auront ou non ce choix… Ces sources sont les suivantes : « état du trafic basé sur les données institutionnelles […] ; informations complémentaires sur l’état du trafic auprès d’autres partenaires […] ; sections de forte accidentalité, basées sur les cartes d’accidentalité du SETRA et la carte départementale des ZAAC (ODSR) ; limites de vitesse en temps réel, basées sur les données de l’État ; bases de données des sociétés membres de l’Afftac ; données issues des utilisateurs des produits des différentes sociétés membres de l’Afftac. » Les membres de l’Afftac qui décideraient de ne s’appuyer que sur leurs données et sur celles remontées par leurs utilisateurs - ou d’en laisser le choix à ces derniers - continueraient donc de fournir de facto des avertisseurs de radars. Le nom et la précision en moins…

Points de dangers précis… avec ou sans les utilisateurs ?
Du moins peut-on être tenté de le penser, car les « points de danger précis » ne peuvent « en aucun cas » être alimentés par « les données fournies par les utilisateurs et signalant des points précis » (point IV de l’annexe I du protocole d’accord), en tout cas pas si elles sont « transmises directement aux autres utilisateurs ».

Radars

Les points de danger précis peuvent cependant être issus des « bases de données des sociétés membres de l’Afftac. » La subtilité est essentielle : les données remontées par les utilisateurs des outils des membres de l’Afftac viennent alimenter leurs bases de données, et certains procèdent déjà à des opérations de contrôle et de filtrage, pour éviter les alertes fantaisistes ou malveillantes. Les signalisations des utilisateurs ne sont donc pas toujours transmises sans traitement et « directement » aux autres utilisateurs…

Des sections dangereuses aux contours libres
Le protocole d’accord laisse enfin une troisième possibilité aux membres de l’Afftac pour continuer de fournir des avertisseurs de radar avec la même précision qu’aujourd’hui : le flou de la définition des zones dangereuses.

Radards

Le texte indique que celles-ci pourront ou non contenir des radars, mais il n’oblige pas les membres de l’Afftac à signaler des sections de voie dangereuses sans radar. De la même manière, il ne précise en rien où doit se trouver le radar dans la section de voie dangereuse : au début, à la fin, au milieu, aléatoirement selon la signalisation ? Libre donc aux membres de l’Afftac de faire démarrer la signalisation de section de voie dangereuse à 2 km d’un radar sur autoroute, ou à 1 km hors agglomération et à 200 mètres en ville.



Bref, les outils des membres de l'Afftac n'auront aucun mal à respecter à la lettre le protocole d'accord, taillé sur mesure, et continueront donc à fournir à leurs utilisateurs le même service — avec des mots différents (lire : Coyote ne signalera plus les radars, mais les zones dangereuses).

Les utilisateurs devront néanmoins rester vigilants : le protocole prévoit la mise en place d’un « comité de suivi » de l’application de l’accord avec un bilan annuel et une possibilité de révision « en tant que de besoin. » Si tant est que la volonté politique suive…

avatar Le docteur | 
Légende urbaine ? Non, constat fait régulièrement : les grosses bagnoles, et les 4X4 en tête me fournissent des exemples hebdomadaires de comportements du type : "pousse-toi de là que je m'y mette", "ouais ! je téléphone et je fonce avec l'autre main" ... Pourquoi les 4X4 (sauf cas où ils sont nécessaires) gonflent les "aigris" : parce que ceux-ci ne parviennent pas à s'imaginer qu'on puisse, par les temps qui courent conduire de tels gouffres à essence. Ca à un côté : "après moi le déluge" assez déplaisant. Maintenant je conduis moi-même une voiture qui n'est pas toute petite, mais ça se trouve comme ça, ce n'est pas un choix, et je passe le plus clair de mon temps à vélo... Je vois que les commentaires sur les "vieilles" voiture refleurissent, et c'est un des trucs qui me met en boule : les gens qui estiment que, parce qu'ils ont le fric pour se payer des caisses neuves tous les deux ans, ils peuvent considérer que la route leur appartient et vouloir virer tous les autres comme "dangereux". Je ne vais pas revenir sur mon expérience de plusieurs années sur la route avec du gros kilométrage par an, mais je le redis : les types les plus dangereux que j'ai croisé avait très souvent le profil que je décris comme dangereux. Maintenant, ça ne fait pas de tout possesseur de 4X4 un tueur... qu'on s'entende bien... Mais les fous que j'ai croisé et qui m'ont VRAIMENT parfois fait croire que ma dernière heure était arrivé (et sans faute de ma part, parce que je vois venir les commentaires débiles sur les files de gauche, idiots, d'ailleurs, puisque je parle de nationales) étaient TOUS des types en grosse cylindrée qui se prenaient pour "des rois de la route" (cf. les VRP)
avatar SWISSPOWER | 
@ Charled Pour ceux qui vivent pour la vitesse, les sensations, etc. Ben oui. Et pour ceux qui regardent toute la journée la TV, probablement pas. On a pas tous les mêmes buts dans la vie...
avatar Computer2a | 
Ils devraient plutôt faire comme dans un pays de l'Europe (la Suisse je crois) ou les conducteurs doivent passer un examen d'aptitude à la conduite tout les deux ans. Si ils échouent, ils n'ont plus le droit de conduire. Radical et terriblement efficace pour lutter contre les dangers de la route.
avatar Mathewww | 
[quote]metaplasme [10/08/2011 13:12] [i]La différence ? La victime d' un accident à 90km/h se retrouvera en centre de rééducation, celle qui roulait à 140km/h... à la morgue. Elle est là la différence ! En limitant la vitesse on ne limite pas nécessairement le nombre d'accident mais on limite les conséquences ![/quote] La vitesse n'est pas une cause d'accident mais un facteur aggravant. Les causes d'accident sont l'alcool, des distances de freinage non respectées, le non-respect des feux et règles du code de la route etc... On met la vitesse en avant car dans la majorité des accident la vitesse des véhicules accidentés n'était pas [b]adaptée[/b] à la situation. AMHA il faudrait mettre en place des limitations de vitesse variables suivant les conditions de circulation: rouler à 160 km/h sur une autoroute déserte n'est PAS dangereux. Rouler à 130 km/h sur la même autoroute, bondée, un jour de départ en vacances, en collant au cul et en faisant des appels de phare pour que les autres se rabattent c'est dangereux et ça cause des accidents!
avatar sebastiano | 
Quand les gens comprendront que la vitesse n'est pas une cause d'accident (mais un facteur aggravant), l'intelligence humaine aura fait un grand pas. On a beau limiter, un mauvais conducteur à 50km/h en ville est plus dangereux qu'un excellent conducteur sur autoroute à 180. Marre de ces lobbies à la con qui veulent donner des leçons en se basant sur des conneries.
avatar flette | 
@ DVP Bien vu. La présence de radars sur autoroute a profondément modifié les comportements. Les dépassements sont rares et on peut rouler des km à 130 pile sans être dépassé. Par contre, dans un trafic un peu dense il est devenu impossible de respecter les distances de sécurité. On voit sans cesse des files de voitures à 130 qui se suivent entre 20 & 50 m de distance. C'est beaucoup trop peu et ça me fait flipper :-(
avatar Kahouane | 
[quote=Le docteur][b]les fous que j'ai croisé[...] étaient TOUS des types en grosse cylindrée qui se prenaient pour "des rois de la route" (cf. les VRP)[/quote] Et oui, aussi dingue que ça puisse paraitre, pour rouler vite avec un minimum de couple une grosse cylindrée est plus efficace q'une citadine anémique.
avatar Perc3val | 
@Computer2a : Heu non pas là suisse..
avatar Vavache | 
Moi je veux bien qu'un bon conducteur qui roule vite soit moins dangereux qu'un mauvais conducteur qui roule lentement, mais le soucis c'est que bien souvent les conducteurs qui roulent vite ne sont pas nécessairement de bons conducteurs, bien qu'ils en soient convaincus, et ils ne respectent généralement pas non plus les distances de sécurité (quand je ne vois pas la plaque d'immatriculation de la voiture qui me colle, ça m'agace au plus haut point...). Ce qui me gène c'est pas le non respect des lois, mais le non respect de ma sécurité. Mais cela n'enlève rien à ce qui a été dit dans l'autre camp, sur les limitations excessives de certaines portions de route et les radars aux emplacements plus stratégiques financièrement que sécuritairement.
avatar Zouba | 
La lecture de ce fil est édifiante et pour ou contre, les radars, les avertisseurs et les limitations, on en a vite fait de conclure que de nombreux intervenants n'ont pas encore compris ce que la vie en société implique.
avatar fantomx6 | 
Le Lobby des fabricants a encore gagné, ah bon ??? Et le lobby des Anti-voitures en tout genres, ca existe pas ??? Et c'est pas un représentant d'un Lobby sécuritaire qui c'est fait aligné pour excès de vitesse, justement ??? Faut vous réveiller, le plus fort taux de mortalité en France c'est pas sur la route qu'on le trouve. Mais comme y'a pas de fric à faire personne ne fait rein. SCOOP : LE RISQUE ZERO N'EXISTE PAS. Quelques mesures pour faire de la VRAI sécurité routière : 1) Obliger le Ferroutage pour réduire le nombre de poids lourds sur les routes. 2) Brider la puissance des Vehicules 3) Mettre un démarreur avec analyseur d'alcool 4) Interdire la vente d'alcool dans les stations services et les resto d'autoroute 5) Faire des contrôle SYSTEMATIQUES le week end au sorti des Boites 6) Condamner a des peines lourdes, les débits de boissons (pro ou particuliers) qui laissent des gens alcoolisés prendre le volent. Et on peut en ajouter PLEIN d'autres. Et devinez quoi, il y a des aménagements routiers qui sont en infraction avec la loi, exemple d'une ville qui après analyse avait 150 infractions au code de la route rien qu'au niveau d'un rond-point.
avatar Highmac | 
Le principal fabricant de radar en france, n'est pas de la famille à notre président ? ...
avatar kamerun | 
Venez en Suisse, vous en verrez des radars...
avatar Macuserman | 
Si si, les vieilles voitures polluent. C'est pas une question de fric, c'est un fait. Que ça te gonfle ou pas, au pire, on s'en fiche. Et pour le commentaire faisant intervenir "l'énergie grise": si tu crois que BMW ou Land Rover fondent/consomment plus de métal et cie que Peugeot, laisse moi rire. Je défends pas ardemment le 4x4 en ville, sauf s'il le faut, mais quand meme, un peu de jugeote. PS: les commentaires liés au président n'ont absolument aucune place ici et dénotent la petitesse d'esprit de certains.
avatar Highmac | 
@ Macuserman: Pourquoi ? Ta honte de voter à droite ?
avatar brunitou | 
je pensais que j'allais être le seul à le remarquer (mais non:@jerome74;) : pourquoi ce genre de niouzes sur macgé? ok on y parle d'android parce qu'on voit bien le lien avec iOs; mais si on parle des radars et des coyotes, pourquoi ne pas parler de toute l'IT, comme sur clubic ou CNET ??
avatar eden-eden | 
Les bagnoles polluent. Grosses, petites, vieilles ou neuves : elles polluent. Point barre. Arrêtez avec les conneries de celui qui pollue le moins, laissez ça au marketing : la question n'est pas de savoir qui pollue le plus : à nous tous, on polluent énormément. C'est tout. Quant à savoir s'il faut des radars ou pas, des avertisseurs ou non, encore une fois, cette question est totalement nulle : ce qu'on veut, au fond, surtout nous les mecs, c'est pouvoir décharger la pleine puissance sur des routes fabriquées uniquement pour notre pomme. La voiture est devenue une contrainte, parce que tout le monde en a une, et que tout ça, ça fait bien trop de monde pour pouvoir s'éclater. Mais heureusement, à côté de ça y a le foot. Et là c'est bon, on peut gueuler comme des vaches tant qu'on veut, faire klaxonner les bagnoles dans les villes au maximum, là, les flics disent rien. Voire ils font la même chose. Du foot, des bagnoles et de la bière ! Yéhhhhhhhhhh !
avatar Neurotron | 
[quote="Le docteur"]Voir ce qu'en dit un vrai spécialiste : http://www.securite-routiere.org/editoriaux/2011aout.html[/quote] Tu parles d'un vrai spécialiste ! C'est le site de Got, un ayatollah de la sécurité routière ! Lisez plutôt le rapport de vrais spécialistes des statistiques : http://scmsa.eu./archives/Rapport_SCM_AutoPlus_2011_05_24.pdf
avatar hugome | 
Personne n'a jamais prouvé que le compromis optimal entre nombre de morts et necessité de se deplacer était au niveau de vitesse actuelle. Il peut etre au-dessus ou en-dessous (il est probablement au-dessus). toutes les discussions pour faire respecter le niveau actuel sont bâties sur du vent
avatar Scatcat | 
Macuserman défend ardemment son petit Q7 et il a raison. C'est une honte de rouler en ville en 4x4 si on le peut ? Que je sache avec un 4x4 on fait aussi de la route. La voiture étant plus robuste on est plus en sécurité. On voit plus loin (hauteur de l'habitacle). Et par dessus le marché on a un très gros coffre. X6 Powaaa Na !
avatar Macuserman | 
@Highmac : '@ Macuserman: Pourquoi ? Ta honte de voter à droite ?' Non du tout. Je ne le crie pas sur tous les toits mais j'en suis même plutôt fier. En revanche il est dommageable que tu illustres pathétiquement l'image de ceux qui pensent, tout aussi librement, autrement. @Scatscat: Si c'est ironique, tant pis. Je suis à 100% d'accord avec cette vision.
avatar Scatcat | 
Nan c'est pas du tout ironique. Et je crois savoir que ton père à bel et bien un Q7.
avatar Macuserman | 
@Scatscat: on a du se croiser sur MacBidouille non...? Depuis on a changé pour un concurrent pour la petite histoire.
avatar Macuserman | 
@Macuserman : '@Scatscat: on a du se croiser sur MacBidouille non...? Depuis on a changé pour un concurrent pour la petite histoire. ' ScatCat pardon.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bonjour à tous, Chiffres : - Accidents de Sport : 900 000 personnes ont recours aux urgences par an - Accident de la vie courante (Hors Travail et Circulation) : 20 000 morts par an - Suicide : + de 10 000 morts (2008) - VIH : + de 6000 personnes contaminés en France (2007) - Morts sur la route : 3992 (Tués à 30jours - [i] après visiblement on ne meurt pas [/i]) Si on regarde un peu les chiffres pré-cités, on s'aperçoit qu'on fait beaucoup pour lutter contre les morts sur la route alors que finalement il y a plus grave. Comparez dans vos souvenirs combien de spots publicitaires sont passés pour la sécurité routière et combien pour lutter contre le suicide ou les accidents domestiques ? Quelle association s'émeut et a toute la lumière sur elle ? La ligue contre l'insécurité routière. Parce que ca occupe l'espace médiatique. C'est sur que parler de Micheline qui a oublié d'éteindre le gaz c'est moins porteur. Je ne sais plus qui parlait de "sens civique", l'a t-il aussi pour tous ces morts ? Fait-il autre chose que rouler à 90Km/h pour éviter les morts ? Messieurs "les bien pensants" (et/ou naifs) : - Pourquoi d'après vous les voitures ne sont-elles pas limitées à 130Km/h ? - Pourquoi les radars ne sont pas forcément en zone accidentogènes ? - En quoi le fait d'enlever un panneau de signalisation peut faire ralentir un usager ? Réfléchissez deux secondes. Bien que certaines réactions m'exaspère, ce qui me choque c'est lorsque des amis pompiers me disent freiner au niveau des radars, ils ne sont pas les seuls la police le fait également. En quoi ca peut sauver des vies ? Qui est prêt à se pousser à un feu rouge pour laisser passer un vehicule prioritaire, au risque de se faire flasher ? Puisque certains parlent de liberté, chacun est libre aussi de rouler dans la voiture qu'il veut, le 4x4 étant une voiture à part entière. Sources : www.april.fr | www.infosuicides.org | www.wikipedia.org | www.lefigaro.fr | http://www.securite-routiere.gouv.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR