iPhone craquelés : chronique d'un emballement médiatique

Arnaud de la Grandière |
Voilà un emballement médiatique qui ferait probablement office de cas d'école chez nos confrères d'Arrêt sur images : un peu de verre brisé, et c'est toute la presse qui s'empare de l'affaire, jusqu'à remonter aux plus hautes instances nationales et européennes.

Historique

Le premier cas fut emblématique de tous les suivants : un jeune homme de 18 ans qui utilise l'iPhone de sa copine alors que celui-ci lui "explose" à la figure. Le petit détail gore et traumatique, digne d'un film de la série "Saw" ne manque pas à l'appel : il reçoit même un éclat de verre dans l'œil !

Un appareil qui fait sensation et qui s'est vendu à 26 millions d'exemplaires dans le monde et que la concurrence a bien du mal à égaler, le danger qui rôde dans votre poche à chaque instant, l'ennemi intime en quelque sorte, voilà tous les ingrédients réunis pour faire des unes sensationnelles, si ce n'est une bonne légende urbaine. Surtout en plein été où les infos semblent elles aussi prendre des vacances, d'autant que la presse adore brûler les idoles qu'elle a bâties elle-même.

Le contexte était d'autant plus favorable qu'une jeune anglaise se serait vue offrir le remboursement de son iPod touch par Apple, dont la batterie aurait explosé, en échange de son silence, d'après un «tabloid» anglais (une affaire bien différente mais qui aura malgré tout pu susciter des vocations, voir notre article l'iPod touch peut exploser également).



Ce premier cas fait la une de La Provence. C'est en lisant le quotidien qu'un marseillais décide d'appeler la rédaction du journal pour signaler une mésaventure similaire. L'affaire est reprise sur le site de LCI. En moins d'une semaine, La Provence rapporte ensuite deux nouveaux cas dans le Var.

Le 14 août, soit deux jours après la première une du quotidien, la Commission Européenne invite Apple à lui fournir des explications. Apple lâche un communiqué laconique dans lequel elle indique enquêter sur l'affaire. C'est ensuite au Midi Libre de rapporter un cinquième cas. La DGCCRF ne tient pas à être en reste et indique avoir diligenté une enquête "avant la demande d'information de Bruxelles", croit-elle bon de préciser. L'affaire arrive sur les médias nationaux. Cela commence avec l'émission C'est dans l'air sur France 5 le 19 août et la question "Les portables explosent-ils ?" (vidéo). Un sixième cas est signalé à Paris par Europe 1 le 25 août, puis LCI présente deux nouveaux cas le 26 sous un titre accrocheur ("la révolte gronde"). L'affaire se retrouve alors dans le journal télévisé de TF1 et de France 2.

On retrouve de nouveaux cas dans 60 millions de consommateurs, alors que le site du Parisien diffuse une vidéo d'un autre témoignage. L'affaire poursuit son petit bonhomme de chemin jusqu'à faire les choux gras de l'émission "On va s'gêner" de Laurent Ruquier sur Europe 1.

Seule voix dissonante, le site du Figaro, par la plume de Benjamin Ferran (que les lecteurs de MacGeneration connaissent bien), appelle à un peu de raison. En tout et pour tout, on compte onze cas rapportés par la presse, lorsque l'affaire atteint son paroxysme avec la convocation du directeur commercial d'Apple France par le Secrétaire d'Etat au Commerce.



Des questions qu'on évite de se poser

A vrai dire on ne peut que rester pantois devant un tel emballement médiatique. On a vu de bien pires catastrophes industrielles, qui plus est avérées, comme le rappel des batteries de Sony pour ordinateurs portables qui concernait plus de 100.000 appareils, sans que quiconque ne semble s'en émouvoir, ni que les plus hautes instances administratives ne se penchent sur la question.

Onze appareils qui poseraient problème (alors que l'iPhone s'est vendu de par le monde à 26 millions d'exemplaires et que l'on a dépassé le million et demi dans l'hexagone), onze cas, tous répertoriés en France, bien qu'il n'y ait pas de série fabriquée spécialement pour notre pays. Des échardes acérées de verre qui se plantent spontanément qui dans le globe oculaire (deux cas), qui dans l'oreille (un cas), alors que les appareils concernés ne semblent pas manquer d'un seul morceau, aussi infime soit-il, sur les images rapportées.

On ne se pose pas non plus de question quant à la force nécessaire pour qu'un tel bris de verre se plante dans divers organes sans pour autant que l'appareil ne semble plus endommagé (tous les iPhone concernés sont encore fonctionnels). Le verre de l'iPhone est-il feuilleté ? Ca expliquerait que les morceaux tiennent en place, toujours est-il que la question mérite d'être posée. Si les images des iPhone incriminés sont globalement similaires (l'écran est morcelé comme un puzzle), on retrouve également un appareil fendillé sur sa diagonale et celui du témoin du Parisien meurtri par un impact bien visible…



Plus étrange encore, la première "victime" refuse d'envoyer son appareil à Apple. On ne l'a appris qu'à l'issue de l'entretien du directeur commercial avec le Ministre, pourquoi aucun journaliste n'a-t-il posé la question au jeune homme, et pour quelle raison refuse-t-il d'envoyer son appareil ? Aucun constat officiel des blessures imputées n'a été présenté (pourtant bien pratique si on compte mener l'affaire en justice). Et précisément, aucune action en justice ne semble avoir été intentée (bien que selon la formule consacrée, on s'en "réserve le droit"), alors que les "victimes" se retrouvent avec un engagement de deux ans et que l'iPhone "nu" est vendu à plus de 1000 euros à la Fnac… on a connu des procès pour moins que ça.

Plus fantaisiste encore, un des témoins rapporte avoir retiré lui-même l'éclat de verre de son œil à l'aide d'une pince à épiler! (l'histoire ne dit pas s'il s'est également recousu l'œil avec du fil de pêche).

N'oublions pas que ces onze cas ne reposent que sur les seules déclarations de leurs propriétaires, toutes ces fêlures auraient tout aussi bien pu être dues à une chute malencontreuse. Si on peut s'inquiéter d'une batterie qui explose et qui pourrait difficilement être imputable à son utilisation, un écran qui se brise en revanche est une toute autre histoire. Sans vouloir jeter l'opprobre sur les témoins, hormis le site du Figaro, à aucun moment la presse ne semble s'être demandée s'il n'y avait pas là tout simplement un peu d'opportunisme afin de se faire remplacer à peu de frais un iPhone qu'on aura maladroitement brisé, à l'aide de la pression médiatique, ce qui reste assez vraisemblable sur si peu de cas rapportés.

Et si l'enquête finit par confirmer que tous les bris de verres n'étaient dus qu'à une mauvaise utilisation de leurs propriétaires, à moins que les médias ne passent à une autre actualité brûlante comme la rentrée des classes, on peut s'attendre à une bronca médiatique à l'encontre des lampistes qui auront osé tromper les journalistes, sans la moindre remise en question de ces derniers…

Une gestion de crise hasardeuse

Il faut dire qu'Apple, qui ne fait décidément rien comme tout le monde, n'a pas adapté sa communication à ce nouveau marché qu'est pour elle la téléphonie. Les utilisateurs du Mac y sont habitués : lorsqu'il y a un problème de conception ou de fabrication sur son matériel, Apple nie tout d'abord en bloc, voire même censure les cris d'orfraie sur son forum, pour finir par proposer un échange gratuit hors garantie en cas de problème avéré.

Et de fait on a assisté à la même attitude avec l'iPhone, dès le début : en appelant le SAV, un utilisateur s'est vu opposer une fin de non recevoir qui le renvoyait à sa propre responsabilité. Sans doute le côté abrupt de cette réponse aura-t-il contribué à faire monter la mayonnaise, alors qu'on est habitué sur le marché grand public à une langue de bois lénifiante, sur l'air de "la sécurité de nos clients fait partie des premières préoccupations de notre entreprise". Ca n'est d'ailleurs qu'une fois que la Commission Européenne est entrée dans le jeu qu'Apple s'est résolue à communiquer sur ce thème.

Apple n'a résolument pas cette culture : alors qu'on interrogeait Steve Jobs sur la baisse ponctuelle de l'action Apple il y a quelque temps, il s'est contenté de répondre que son entreprise ne se préoccupait que de fabriquer les meilleurs produits et qu'à terme la bourse ne pouvait que suivre.

Cependant on constate un frémissement concernant la communication de l'entreprise : alors que la grogne des développeurs se fait plus prégnante, Phil Schiller en personne a joué les pompiers de service pour justifier du refus de certains logiciels sur l'App Store.

Si Apple s'était jusqu'ici satisfaite de sa petite part de marché dans l'industrie informatique, il lui faudra désormais gérer sa communication à la mesure des autres marchés sur lesquels elle se trouve et où elle bénéficie d'un poids autrement plus important, faute de quoi elle pourrait vite donner l'image d'un géant insensible et opaque.

"Pshitt"

Mais le salut pour Apple est précisément venu de la surenchère. Son directeur commercial pour le territoire français se voit convoqué par le Secrétaire d'Etat au Commerce, pour évoquer "les suites à donner à la demande formulée par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) concernant les causes de l'implosion de ces appareils et les mesures éventuelles qu'elle pourrait envisager dans ce cadre" ainsi que lui rappeler "les obligations générales de sécurité qui incombent aux entreprises concernant les appareils mis sur le marché à disposition des consommateurs". Bigre, rien de moins que de lui remonter les bretelles, en somme.

Peu avant la rencontre, le siège américain de la société publie un communiqué de presse faisant état des premiers résultats de l'enquête menée par un laboratoire indépendant sur les appareils qu'elle a pu récupérer : les craquelures proviendraient d'une "pression externe", ce qui est corroboré par le Ministre à la sortie de la rencontre.

Et que rêver de mieux comme porte-parole qu'un (penaud?) Ministre en personne pour calmer l'hystérie collective, d'autant plus après avoir annoncé qu'il y aurait de la remontrance au menu? Suite à cet épisode, il semble plus que probable que les médias soient ramenés à un peu plus de circonspection si d'autres cas venaient à être portés à leur connaissance.

Toujours est-il que l'affaire aura fait la couverture de la presse régionale et nationale du 12 au 28 août, et qu'elle aura bénéficié de la caisse de résonance des instances administratives nationales et européennes. Si elle ne devrait plus connaître de développement retentissant, il est malgré tout difficile de dire ce qu'il en restera dans l'esprit du consommateur et s'il y aura des retombées sur les ventes en France.

L'affaire aura démontré que la machine à buzz peut s'emballer en sens inverse : si l'iPhone aura fait couler beaucoup d'encre en termes laudateurs, l'inverse peut être tout aussi vrai. Voilà peut-être une motivation suffisante pour qu'Apple révise ses modes de communication, quitte à se fondre dans le moule des entreprises conventionnelles.

avatar WebOliver | 
J'ai autre chose à faire moi que de faire une recherche de tes propos et attaques (tiens j'en vois une là: "Bon, tu la commences quand, ton formation de journaliste ? T'as un gros boulot en perspective.") Va donc rejoindre les autres sites Mac, et remettre en cause le travail qui y est fait, de la même manière que tu le fais ici, on verra si l'herbe est plus verte ailleurs...
avatar Macinlove | 
Oui un savoureux feuilleton de l'été, j'étais MDR en lisant que le directeur commercial d'Apple avait été convoqué par les autorités, c'était parfaitement surréaliste ! Mais aussi une réaction d'Apple typique de ce genre de grosse boite (trop) sure d'elle et sur la défensive, les petites mains qui oeuvrent au service après-vente on manifestement reçu pour consigne, par un crétin de middle-manager qui a peur pour sa place, de tout réfuter en bloc ! Ceux qui ont comme moi 20 ans d'expérience du Mac savent très bien qu'il est toujours possible d'obtenir un geste commercial d'Apple sans passer par la presse régionale. Suffit d'être persévérant et argumenté... Me suis déjà fait remplacer un Powerbook bien après l'expiration de la garantie ;-))
avatar divoli | 
[quote]J'ai autre chose à faire moi que de faire une recherche de tes propos et attaques.[/quote] Voilà, dès que l'on te demande de prouver tes dires, tu te dégonfles. En fait, tu n'as rien de concret contre moi. Je ne te considère aucunement pour le représentant de MacGe, tu n'es qu'un membre, et accessoirement un très mauvais modo. Vu le nombre de plaintes qui se sont manifestées contre toi, je suis stupéfait que l'on te confie encore un rôle de modérateur. Et j'apprécie MacGe, contrairement à ce que tu essayes de faire croire. [quote]Y'en a assez de lire les conneries d'un certains nombre de crétins (spleen, divoli, etc...).[/quote] Et moi j'en ai plus qu'assez de lire les remarques débiles d'un certains nombre d'imbéciles...
avatar Arnaud de la Grandière | 
Bon, je ferme les réactions pour la nuit, je conseille à chacun de la mettre à profit pour retrouver son sens de la convivialité et du respect de ses interlocuteurs d'ici demain matin.
avatar Dr_cube | 
@Macinlove : Je plussois. En gueulant un bon coup ils ont activé mon Apple Care alors que la garantie était terminée de près de deux ans.. Je l'avais fait activer par téléphone deux jours après l'expiration de la garantie de mon MacBook.. Le type m'avait assuré que tout était ok puisque j'avais commandé l'Apple Care avant la fin de la garantie. Mais en fait il n'avait rien activé du tout et je ne l'ai remarqué que près de deux ans plus tard.. Mais j'avais des réparations à faire avant la fin de l'Apple Care.. Après 10 jours de bataille téléphonique, ils ont finalement activé mon Apple Care. Ce fut tout bénéf pour eux puisqu'ensuite ça a enchaîné avec mes examens et je n'ai plus eu le temps de faire réparer mon MacBook. Donc j'aurais mieux fait de me faire rembourser..
avatar lukasmars | 
En même temps, c'est tout à fait normal qu'un appareil qui a jouit d'une aussi grosse couverture mediatique pour son lancement ( n'importe quel canard en a parlé ) subisse les meême type de couverture lorsqu'un probleme eventuel est decelé; on appelle cela, rendre la monnaie de la pièce . EN plus "l'acharnement mediatique" ne viens pas de trés faible nombre d'appareils touchés mais plutot de la reaction idiote de Apple qui dans un 1er temps a dit " Non non , ce type d'incident arrive aux autres mais pas à nous " C'est particulierement stupide et aussi , dans la droite ligne de la communication pitoyable de Apple en temps de crise ou de problemes. Il faut se souvenir que pour les nvidia defecteuses, tous les constrcteurs reconnaissaient qu'ils etaient touchés, Nvidia eux même l'annaoncaient, et Apple disais encore, "non les Mac ne sont pas touchés ." Ils sont pitoyables quand ils font cela .
avatar Newton Pippin | 
@nonoche mais j'ai lu l'article et ses 2 pages ;) je donne d'ailleurs mon opinion en page 2.
avatar Shralldam | 
@lukasmars Je crois que dans le cas précis de l'affaire des cartes nVIDIA, c'est cette dernière qui a confirmé à Apple que les cartes qu'elle lui avait fournies n'étaient pas défectueuses, et qu'une enquête d'Apple a mis à jour le fait qu'en réalité, c'était tout le contraire, d'où d'ailleurs des spéculations récentes de tensions entre Apple et nVIDIA.
avatar shenmue | 
@Lukasmar:"Ils sont pitoyables quand ils font cela ." Mais les journalistes eux ne sont pas pitoyables dans cette affaire, non, non, avec toi c'est bad Apple matin midi et soir... Et bien sur pas un mot sur les journaleux qui ont mal fait leurs boulots et sur le reste. Bien sûr...comme Spleen, comme Divoli, il est de bon ton de casser du sucre sur Apple avec toi, dans un contexte où pourtant c'est une bonne partie de la profession qui s'est ridiculisée et avec elle tous ceux qui ont préférer continuer à enfourcher leur même cheval de bataille. @Divoli: Marrant que tu ne cites QUE l'article de la journaliste qui continue pourtant à surfer sur la vague de "Apple est coupable" sans JAMAIS émettre même la supposition qu'il pourrait en être différemment. ET là, il faudrait en prendre de la graine ? Lamentable, lamentable... Franchement, vu la tournure des évènements, le rétropédalage des pouvoirs publics, le fait qu'étrangement depuis l'annonce d'Apple ça se calme, toi qui n'arrêtait pas de remettre en cause le SEUL article vraiment équilibré sur la question (celui de Benjamin), qui n'arrête pas ici et de façon sournoise, de faire le même travail de sape alors qu'on ne t'entends PAS pour dénoncer plus grave que ton soupçon soit disant légitime de "collusion d'intérêt", franchement donc, tu aurais dû faire profil bas. Mais non, tu continues, comme Spleen ici, à taper à côté, à enfourcher ton dada de troll jusqu'à l'usure pour cracher sur Apple, et au passage à te faire quelques amis de plus. Tu ne te demandes pas comment ici, et pourquoi, tu finis, mis à part les tournures de phrases, à dire exactement les mêmes choses que Spleen, ou que Lukasmar par exemple ? Tu aurais pu reconnaître tes erreurs ici et c'est même à cela qu'on aurait sûr qu'au moins tu étais sincère dans tes interventions. Là, on sait juste que tu es sincère dans tes trolls.
avatar shenmue | 
Shralldam: +1 Tout à fait, Nvidia a trompé Apple dans cette affaire, mais tu parles à quelqu'un (Lukasmar) qui A PRIORI fait sa tête au carré à la pomme, et réfléchi ensuite. C'est tout de même énorme que dans cette affaire qui a pris des proportions ridicules pour tous ceux qui s'y sont adonnés, c'est encore Apple et seulement Apple qui est montré du doigt comme responsable par les MEMES sur ces forums. Tu viens donc de parler dans le vide, malheureusement.
avatar monsieur | 
Toutes mes félicitations pour nonoche et son article. J'étais profondément persuadé que cette histoire n'était qu'une baudruche mal gonflée… et nonoche fait ressortir des questions très intéressantes qui révèlent de grosses zones troubles sur ces affaires, et l'emballement aveugle des médias (on finit par être habitué de leur "myopie d'amateurisme"). Je suis presque étonné en fait, qu'il n'y ait pas eu plus d'opportunistes pour prendre le train en marche. Et je dois naïvement reconnaître être déçu par l'attitude des médias, qui une fois la baudruche dégonflée, ne font plus preuve de sincérité envers leurs lecteurs en présentant l'affaire sous son véritable angle, celui d'un faits divers somme toute banal, la tentative de manipulation à l'attention d'une marque et de son SAV. Qui n'a pas tenté de berner un SAV quand son appareil défectueux se trouve hors garantie pour justement pouvoir bénéficier encore de cette garantie… Eux apparemment ont trouvé une bonne astuce (enfin pas si bonne) qui a été relayée et amplifiée par certains médias un peu cruche. Pas très reluisant pour ces journalistes (j'ai dit journaliste ?). Et pour ce qui est des critiques (attaques plutôt) à l'encontre de nonoch sur le fil, je lui conseillerais de ne plus leur accorder d'importance et de valeur. Pour qu'une critique soit positive, elle doit être constructive… hors ici, ça paraît plutôt être une attaque en règle qui laisse songeur quand aux réelles motivations de ce monsieur. Encore bravo pour cet article donc ! PS : les diplômes ne font pas tout, et ne font certainement pas un bon professionnel. Si seuls les diplômes étaient garants de la qualité de travail et du professionnalisme ça se saurait depuis bien longtemps… Personnellement je crois à l'autodidacte, mais c'est un mal français de croire que sans diplôme on ne peut pas exercer son métier. C'est la culture du rond-de-cuir…
avatar Le Gognol | 
[quote=WebOliver]Monte-toi un site Mac, et on en reparle dans 10 ans![/quote] Moui, ça par contre ce n'est pas ce que j'appelle un argument... On est parfaitement libre de critiquer quelque chose même si on ne sait pas (ou ne veut pas) en faire autant. Mais je ne dis pas que je suis d'accord avec Divoli pour autant, hein (ça va pas non ? :oD)
avatar divoli | 
[quote]Franchement, vu la tournure des évènements, le rétropédalage des pouvoirs publics blablabla blablabla[/quote] Ce que omet de dire Arnaud/Nonoche dans son article (alors qu'en fait il est parfaitement au courant), c'est que le secrétaire d'Etat, dans son communiqué et concernant les éventuelles responsabilités des utilisateurs, a déclaré qu'à l'heure actuelle il est "trop tôt pour incriminer quiconque". Cela a toujours été ma position et cela le sera jusqu'à la conclusion de cette affaire. Pour le moment, et jusque l'on ait des preuves irréfutables et que l'on ait bien compris ce qui s'est passé, on ne peut ni incriminer Apple, ni les "victimes potentielles". Je laisse ceux qui utilisent la calomnie et la diffamation à l'encontre des uns et des autres prendre leur responsabilité. Ces gens là ne valent guère mieux que les journalistes qu'ils dénoncent. Jusqu'à présent, et même encore dans cette discussion, certains pratiquent la méthode du "on exécute d'abord et on discute après", bien sûr sans apporter la moindre preuve, et ça c'est absolument immonde. Là où je rejoins Arnaud, c'est qu'il aurait fallu un véritable travail d'investigation journalistique. Il aurait fallu notamment remettre ces témoignages à plat, être sûr que ce que ces personnes ont déclaré aux médias, souvent par écrit, a été correctement retranscrit, et essayer de comprendre ce qui s'est réellement passé, en faisant appel à des spécialistes. Ce travail n'a pas été fait. Les médias n'ont fait que reprendre des informations fantaisistes sans vérifier quoi que ce soit. Il faut croire que parler d'"iPhone qui explosent", et d'"utilisateurs ayant reçus des éclats de verre dans les yeux et les ayant retirés avec une pince à épiler", c'est plus vendeur. Lamentable.
avatar benjamin | 
C'est aussi ma position (eh oui). Je ne referai pas ici le débat que j'ai eu sur le blog, mais nous n'avons encore aucun élément tangible permettant de dire que les cas d'Aix, de Marseille ou de Bretagne, qui se ressemblent, sont bidonnés. Aucun. Nous ne savions pas grand chose, et la première règle dans ces cas-là, c'était au moins de ne pas écrire n'importe quoi. De ne pas tirer toute les conclusions avant l'heure : c'est la batterie ! non, c'est la chaleur ! non, ce sont tous des mythos. C'était le sens de mon billet dont vous me faites l'honneur de parler. J'en dirai deux choses: - on y sent poindre de l'agacement face au traitement médiatique réservé à ces incidents la première semaine, ce que je n'ai pas totalement gommé. Ma seule opinion personnelle (d'où le traitement en blog) était là, et pas dans le caractère pro ou anti-Apple. - par la suite, Le Monde, Le Point, l'AFP et d'autres ont aussi glissé dans leurs papiers des phrases beaucoup plus nuancées, par exemple sur le terme d'explosion. Ils se sont aussi montrés plus prudents sur l'implication de la batterie, la diversité des témoignages ou le rapprochement avec le cas anglais. Je ne suis heureusement pas le seul. À ce titre, l'article du Figaro publié en fin de semaine dernière est très bon, oui. En partie parce que le journal a pris le temps de se poser, de dépassionner le débat. C'est-à-dire deux semaines. Enfin, sur mon conflit d'intérêt. Je sais d'expérience que MacGeneration est indépendant d'Apple, même si nous écrivons sur le sujet. Mais admettons que cela ne suffise pas. Admettons aussi que le fait que je ne touche rien de ce site depuis le début de l'année change quelque chose. Le lien avec MacG demeure et je ne m'en cache pas. Il figure dans la description du blog, sur mon profil Twitter. De mon côté, je perçois ça comme la plus importante exigence d'objectivité. Et comme un signe que, lorsqu'un sujet touche de près ou de loin Apple, je sais généralement à peu près de quoi je parle.
avatar benjamin | 
Par ailleurs, derrière le côté ludique, c'était le sens de la petite carte que j'ai montée. Confronter les déclarations et les photos, rapprocher des cas qui ne se sont pas produits au même endroit (il n'y a pas que le Sud) et qui sont pourtant proches. Une dernière remarque pour la route. La réponse d'Apple ne règle rien selon moi. Dans le message qu'ils m'ont envoyé, ils assurent par exemple qu'il n'y a aucun problème de batterie avec l'iPhone 3GS. Je leur ai demandé immédiatement s'il y en avait alors avec l'iPhone 3G, en cause dans une majorité des cas visiblement. Je n'ai toujours pas eu de réponse. Là encore, et cette fois dans l'autre sens, beaucoup se sont contenté de reprendre le communiqué. Ou se sont fait enfumer, au choix.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Tout ce la ne m'a pas empêché de m'offrir un iPhone 3GS la semaine dernière. En plus, en tant ophtalmologiste, je peux vous dire que je n'ai jamais vu personne s'enlever seul le moindre corps étranger oculaire. Tout cela n'est qu'un tissu de mensonges !!!
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ Divoli : Bon, déjà je voudrais quand même noter que me prendre de haut en disant que j'avais beaucoup de choses à apprendre, le tout sans expliquer ce que tu me reproches, c'est assez nauséabond comme méthode, mais bon c'est ton choix. Je trouve juste dommage que tu n'aies pas cru bon de trouver un mode de communication plus… courtois, on va dire. Ensuite, concernant ce qu'a dit le Ministre, il semble que le propos de mon article t'a échappé : à aucun moment je n'accuse qui que ce soit. L'objectif était de revenir sur un emballement médiatique et d'analyser là où ça a merdé. En l'occurrence, je ne fais que rappeler une hypothèse évidente, qui aurait dû engager les médias à un peu de retenue.
avatar divoli | 
@ Nonoche; Mes remarques à ton égard étaient ironiques, certainement pas inamicales, je ne te prends pas "de haut". Quand à demander si tu es journaliste, en tant que lecteur j'aime bien savoir qui je lis et à qui je m'adresse. J'avais demandé à Laporte s'il pouvait mettre à jour la page de présentation, et je m'étais étonné auprès d'Innocente qu'un rédacteur, qui signe de temps à autre des articles intéressants, n'y figure pas. Et d'ailleurs, toi-même tu n'y figures pas. https://www.macg.co/apropos/notre-equipe De plus, je n'ai pas dit que tu accusais qui que ce soit. Il m'a semblé important que la position du secrétaire d'Etat soit indiquée dans ton article (d'autant que tu as un petit chapitre "secrétaire d'Etat" dans ton article), c'était une précison importante à apporter afin d'éviter tout ambiguité et tout partie-pris. Pour le reste, je constate que Benjamin a réagi calmement et intelligemment à ma critique, et à priori je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même avec toi. Enfin, si mes critiques t'insupportent, ben dis-le clairement, mais bon, c'est ne pas assumer les conséquences de mettre un article en ligne. Mais bon, ce serait bien d'arrêter les attaques personnelles et de se concentrer sur cet article.
avatar Arnaud de la Grandière | 
je n'ai aucun problème avec les critiques, à partir du moment où elles sont argumentées (voir mon précédent message), en revanche, je peux avoir un problème avec le ton employé pour les formuler (voir mon précédent message). En l'occurrence, je ne crois pas que les propos du Ministre (que j'ai par ailleurs retranscrit en intégralité dans un autre article) aient éclairé d'une quelconque façon l'analyse de l'attitude des médias.
avatar divoli | 
Alors c'est un malentendu concernant le ton employé. J'avais demandé à Innocente que l'on puisse mettre des smileys, mais bon, cela ferait trop "site pour ado avec rires à la Benny Hill", selon lui. Concernant ton deuxième paragraphe, les propos du Ministre sont récents (forcément, il a fallu que cette histoire perdure d'une manière surmédiatisée pour que la CE, puis la DGCCRF et donc le Ministre s'en occupent). A toi de voir si il n'y a aucune conséquence sur l'attitude des médias, ce qui serait encore plus navrant. Le Ministre essaye quand même de calmer le jeu et indique qu'Apple collabore avec son ministère pour continuer les tests, lui apporter des infos et essayer de comprendre ce qui se passe. A voir si malgré tout, les médias continuent leurs informations fantaisistes, si les "plaintes" continuent à s'accumuler, alors que le Ministre a dit que des expertises étaient en cours et qu'il suivait l'affaire de près. Les médias vont peut-être se calmer, du coup, ou faire preuve de prudence...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je ne sais pas si cette info vous est parvenue: http://france.palmdrive.net/pb/2009/09/01/1251810485595.html Apple doit réagir au plus vite!
avatar Atlante | 
+1 pour les smileys, ça ferait site pour ado mais ça adoucirait un peu les vagues. En tout cas Non! à l'autorisation des armes à feu dans ces réactions... Sinon en l'espace de deux news, on a plus de communauté, Spleen assassine la rédaction avant de se faire tuer par Nonoche, toutefois c'est sans incidence Spleen étant en faite un vampire déjà mort depuis longtemps il reste là et regarde Divoli tenter d'assassiner Arnault de la Grandière mais qui finit fusillé par WebOlivier, l'helvète qui décédera peu après d'une balle dans la tête tiré par le gognole pendant que Shenmue en bon psychopathe trolleur s'occupe de manger les corps et de flinguer proprement Lukamars... Les smileys, ça adoucirait un peu le dialogue. ;) Mais d'après ce que j'avais compris, calmer les esprits dans cette section du site est clairement non souhaité, on préfère garder des réactions dans lesquelles le ton vole "un peu" plus haut que la morosité des forums. Hélas.
avatar babou13111 | 
je la sens pas du tout cette histoire je pense qu'il y a de la mauvaise foi de certains utilisateurs mais je suis certain que c'est une bonne contre pub pour apple vive l'Iphone
avatar macsha | 
C'est juste parce que la presse française n'a rien d'autre à raconter. C'est sûr vu que ce sont des esclaves du pouvoir...
avatar Atlante | 
C'est évident qu'il y a de la mauvaise foi, mais le pire serait qu'il n'y ait pas que ça. Si sur 10 iPhones répertorié pour explosion, 8 sont diagnostiqué comme frauduleux par les laboratoires mais qu'il y en a bien deux, juste deux, qui ont explosé... Et bien la mauvaise foi de certains petits profiteurs aura offert sur un plateau d'or la possibilité à Apple de se débarrasser de cette affaire sans le moindre effort.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Cet emballement est assez ridicule, il semble evident qu'il y en a qui veullent passer à la télé (ce fameux instant de gloire), il n'en reste pas moins que la réaction d'apple n'a pas été très aproprié (comme souvent lorsqu'ils ont des problèmes avec leurs produits), il aurait du prendre plus au sérieux les évènements pour pouvoir se dégager plus facilement par la suite. Ce qui m'étonne le plus au final c'est que l'Iphone fonctionne toujours même lorsque l'écran est en miette!
avatar Dr_cube | 
@noeez : Ce n'est pas l'écran qui est en miette, mais la protection en verre qui est au dessus. Le fait que l'écran ne soit pas brisé prouve qu'il n'y a pas eu explosion de l'iPhone. Si les journalistes avaient eu un minimum d'honnêteté ils n'auraient pas "oublié" de le préciser.. Je ne veux pas croire qu'ils soient bêtes au point de s'être fait berner par ces histoire. Non pour moi c'est évident qu'ils ont fait exprès d'amplifier les choses et de créer une fausse rumeur. Il était évident que l'iPhone n'avait pas explosé dans son intégralité, mais que seul la vitre de protection en verre de l'écran était brisée. On en revient encore à mon analogie avec les pare-brise de voitures : personne ne dira que sa voiture a explosé si seul son pare-brise est cassé.
avatar Un Vrai Type | 
Ya pas d'éléments tangibles ? Dans AUCUN cas il y a eu explosion. Dans AUCUN cas il y a eu chaleur anormale. Dans AUCUN cas il y a eu panne du téléphone. Dans AUCUN cas il y a eu retour au SAV d'Apple avant le contact des médias. On l'a TOUJOURS su. Donc titre : "Un nouvel iPhone explose", c'est un MENSONGE, de la DIFFAMATION... Le SENSATIONNALISME n'autorise pas les (on ne peut pas décemment appeler ça des journalistes, vu le peu d'investigation...) gens qui remplissent les médias d'infos (tout média confondu) à faire n'importe quoi. Le pire c'est que chaque fois que j'ai repris ici des gens parlant de batterie ou d'explosion, on m'a ressorti "Mais on en sait rien". SI SI SI ON SAVAIT, ON LE SAVAIT, ON L'A TOUJOURS SU, IL SUFFISAIT DE SAVOIR LIRE. Ha merde, je suis tombé sur les 5% qui ne savent pas ? PS : J'ai même émis l'hypothèse d'une vibration ou d'une congélation, données techniques à l'appui pour cette dernière hypothèse. Il ne s'agit pas de dire que ce sont des menteurs, il s'agit d'écouter leur affirmation et de ne pas INVENTER des choses comme l'explosion ou la chaleur... PS2 : Ce message ne vise pas Macgeneration ou un trolleur d'ici...
avatar kubernan | 
Le journalisme devient de plus en plus qu'un exercice de style, conjugué cela à l'effet mois d'août (moins d'actu, plus de divertissements) et on obtient une belle montagne qui accouche d'une souris.
avatar eden-eden | 
De trois choses l'une : - Le comportement d'Apple s'appuie sur une règle qu'elle a absolument raison de respecter : face à une rumeur, on ne dément pas, sous peine de l'alimenter. Démentir, c'est être suspect. On la laisse s'éteindre d'elle-même. Nombre d'entreprises qui ont essayé d'éteindre des rumeurs accusatrices (souvent mises en œuvre par leurs concurrents) n'ont fait qu'aggraver leur cas. Toute bonne boîte de"Com" vous le dira (merci les sociologues). - Ceux qui s'étonnent que des grands médias aient un journalisme douteux devraient revoir l'histoire récente sur des événements on ne peut plus grave (par exemple la désinformation volontaire du journal Le Monde à propos de la responsabilité de la France dans le génocide au Rwanda). Les écrans d'iPhone ne sont qu'un petit fait sans importance au regard des métamorphoses de la presse depuis plusieurs années. - Je récuse le fait que le mois d'août soit dénué d'actualité, comme on ne cesse de l'entendre. Au mois d'août, les spéculateurs continuent de spéculer, les pauvres ne cessent d'être pauvres, les peuples en conflit ne font pas de trêve, et les iPhones sont en rupture de stock. On a donc en France une presse qui dit n'importe quoi sans vérifier ses infos (on est habitués), et qui considère qu'une chose aussi insignifiante que le bris de glace d'un iPhone mérite de faire la Une (Midi Libre par exemple). Essayez de vous en souvenir quand "l'actualité reprendra", c'est-à-dire avec ce non-événement prochain que constitue la rentrée des classes et tout ce gloubiboulga médiatico-politico-people qui va s'en suivre. Les vacances sont finies. Donc on recommence. Par ailleurs, je trouve amusant qu'on appelle "camarade" un confrère du Figaro... de L'Humanité passe encore, mais du Figaro...
avatar jbmg | 
une fausse nouvelle : une pige le rectificatif : une pige total deux piges, passez la monnaie. @Eden-Eden il y a aussi Timisoara et puis le titre du Monde, "Phnom Penh libéré" quand cette ville fut envahie par les Khmers rouges. Ah les marronniers en plein été :-> avec la grippe qui faillit être française, heureusement que Maximilien fut éjecté (euphémisme) par les mexicains. PS : article très "doux" d'Arnaud, plus fouillé que celui du Figaro. PS2 (non pas la console) : son iPhone ou son iPod, on le protège avec une feuille plastique ça évite de recevoir des débris de verre et surtout ça évite de le rayer ; des objets à 300-1000 euro, on protège son investissement. PS3 : recherche de gloire éphémère, le gosse sur son lit avec sa copine à côté, il aurait du se mettre sous la couette cela leur aurait donné la une de Closer : la Gloire
avatar Arnaud de la Grandière | 
@jbmg : à moins de te balader avec un diamant dans la poche, il y a peu de chances que tu arrives à rayer le verre de l'écran de l'iPhone ;¬)
avatar jbmg | 
@Nonoche le verre n'est pas très dur, sinon ceux de mes montes ne seraient pas rayés ;¬) connais pas
avatar Arnaud de la Grandière | 
si le verre de tes montres est rayé, c'est que ça n'était pas du verre…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR