Test du MacBook Pro 15" 2017 (Core i7 à 2,9 GHz)

Anthony Nelzin-Santos |

Vous voulez acheter le modèle le plus puissant de la gamme MacBook Pro ? Il vous en coûtera 3 299 €, soit 100 € de plus que l'an passé (mais toujours 1 700 € de moins que le modèle toutes options que nous avions testé il y a quelques mois). Le MacBook Pro 15 pouces à processeur 2,9 GHz est le vaisseau amiral de la flotte d'Apple — mais est-ce un esquif ou un cuirassé ? La réponse dans notre test.

À la (re)découverte du MacBook Pro 15 pouces

De la même manière que mon collègue Stéphane a « découvert » l'iMac en testant le nouveau modèle 21,5 pouces, j'ai (re)découvert le MacBook Pro 15 pouces en testant ce modèle. J'ai passé mes premiers salaires dans un MacBook Pro 15 pouces à grille-pain Core Duo intégré, revendu pour financer l'achat d'un MacBook Pro 17 pouces à écran « haute définition » mat.

Encore aujourd'hui, j'ai besoin d'un ordinateur portable mais puissant, pour développer des photos et compiler des sites web, faire de la musique et mener des analyses statistiques. Mais après l'abandon du MacBook Pro 17 pouces, je suis passé aux ordinateurs à écrans 13 pouces et processeurs Intel Core i7, gagnant en mobilité ce que j'avais perdu en puissance brute.

À quelques exceptions près, je n'ai pas touché à un MacBook Pro 15 pouces depuis, et c'est la première fois que j'utilise pendant plusieurs jours une machine dotée d'une Touch Bar et d'un grand trackpad Force Touch. Avant de passer aux mesures donc, vous me permettrez de dire quelques mots de ces éléments que vous connaissez peut-être, mais qui me sont largement inconnus.

Le trackpad, d'abord. Le grand trackpad, le large trackpad, l'immense trackpad. L'espace entre le clavier et le trackpad réduit à peau de chagrin, on ne peut plus y reposer l'annulaire et l'auriculaire. Il faut donc les tenir en l'air ou les poser sur le trackpad lui-même, c'est-à-dire choisir entre la fiabilité d'opération (mais la main crispée) et le confort d'utilisation (mais un contrôleur dépassé par la présence de deux doigts supplémentaires).

Autrement dit : en agrandissant le trackpad du MacBook Pro, Apple a compromis la réalisation de gestes quotidiens à un ou deux doigts pour améliorer celle de gestes à trois ou quatre doigts. La société qui mit au point le premier ordinateur portable à trackpad intégré, et vend aujourd'hui un quart de milliard d'appareils tactiles par an, a « bêtement » regressé sur ce plan.

C'est d'autant plus dommage que les avantages procurés par cet élargissement du trackpad sont indéniables : le zoom, le changement de bureau virtuel et l'affichage de Mission Control, ou encore les manipulations complexes dans Logic ou Final Cut, sont grandement facilités. Le retour haptique procuré par le Taptic Engine est toujours aussi agréable, même si l'on pourrait regretter que le développement de Force Touch ne soit pas aussi poussé que celui de 3D Touch sur l'iPhone.

Le clavier, ensuite. Les amateurs de claviers mécaniques n'apprécieront pas sa course courte et sèche, qui renvoie la force de frappe plutôt que de la dissiper, mais d'autres l'adorent. Disons qu'à défaut d'être incontestablement agréable, ce clavier est indubitablement efficace : après quelques jours d'acclimatation, je suis parvenu sans peine à frapper 120 mots par minute avec une fiabilité supérieure à 95 %, la cadence nécessaire pour restranscrire fidèlement un exposé oral.

Et puis ce clavier a des arguments à revendre, comme la stabilité de ses mécanismes papillon « de deuxième génération », ou le rétroéclairage individuel de chacune de ses touches. Attention toutefois : quelques utilisateurs se plaignent d'avoir dû renvoyer leur machine après qu'une ou plusieurs touches sont restées bloquées ou subitement tombées en panne. Ce n'est certainement pas un problème courant, mais c'est un problème clairement identifié de ce nouveau clavier.

À la découverte de la Touch Bar, aussi

Puisque l'on remonte le topcase, parlons de la Touch Bar, enfin. Par où commencer ? Par les extrémités, tiens. On a fait tout un foin du remplacement de la touche esc par un bouton tactile. C'est un faux problème : même s'il est parfois surprenant qu'elle prenne la forme d'un grand bouton Terminer ou d'une petite croix de fermeture, on peut l'atteindre sans viser précisément, l'étendue de sa zone tactile dépassant largement le cadre de ses différentes incarnations.

À l'inverse, on n'a pas dit assez de bien de l'intégration d'un capteur Touch ID dans le bouton d'allumage. Une fois connecté à sa session, et à condition bien sûr de l'avoir configuré, on peut l'utiliser presque partout où le système demanderait sinon un mot de passe, notamment à la sortie de veille. Il facilite encore les achats en ligne grâce à Apple Pay… ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle (et puis soyons francs : en France du moins, et sur le web en particulier, Apple Pay est encore peu répandu.)

Entre les deux, les choses sont plus… complexes. La Touch Bar casse le paradigme de la manipulation indirecte qui fait la spécificité de la plateforme Mac : l'affichage est sur le plan vertical (mais la Touch Bar est sur le plan horizontal), le clavier et le trackpad travaillent ensemble sur le plan horizontal (mais la Touch Bar entre en concurrence avec les deux). Elle ne demande pas seulement un temps d'adaptation, mais une refonte des modes d'interaction avec macOS.

Or Apple n'a pas (encore ?) mené ce chantier : même en se forçant à l'utiliser, il est souvent difficile de trouver un intérêt concret à la Touch Bar. Quand elle ne duplique pas des raccourcis clavier ou des éléments de la barre d'outils, elle présente des éléments confondants d'inanité, comme les minuscules aperçus faisant office de barre de défilement dans Photos. Ce n'est pas comme si l'écran permettait d'afficher des miniatures de taille raisonnable et le trackpad permettait de défiler rapidement et précisément !

Tout n'est pas à jeter : dans Final Cut ou Logic, ou encore dans Sketch et Affinity Photo, elle montre comment elle pourrait faciliter la manipulation de certains curseurs et objets, ou plus généralement de fonctions cachées dans des sous-menus et/ou innaccessibles par des raccourcis clavier. Mais les utilisateurs de ce genre d'applications ont déjà des habitudes de travail bien établies, et ne sont peut-être pas ceux qui adopteront le plus rapidement la Touch Bar.

Vous me direz qu'elle peut mettre le pied à l'étrier de nouveaux utilisateurs de ces applications complexes, et qu'elle n'est pas tout à fait inutile dans Safari ou le module d'édition de Photos. Vous avez bien raison, mais cela ne me fera pas oublier cette sensation que sur un plan purement conceptuel, Apple a choisi la mauvaise machine pour inaugurer cette technologie, même si elle n'avait sans doute pas d'autre choix sur les plans techniques et tarifaires.

Dans ses propres applications, Apple fait montre d'un manque cruel d'ambition, la Touch Bar fournissant rarement une alternative supérieure à l'interface conventionnelle. Pire : elle fait parfois montre d'une incohérence troublante, lorsque Pages et Notes fournissent deux jeux complètement différents de boutons, ou lorsque les boutons de fermeture apparaissent à droite des boutons plutôt qu'à la place de la touche esc. Cela n'aide pas les utilisateurs à se familiariser avec la Touch Bar, et ne pousse les développeurs tiers à se fouler.

Et puis en tapant vite, on peut changer la luminosité ou le volume par erreur, parce que le gras du doigt effleure la barre en allant chercher un « à » ou un tiret un peu haut. La deuxième ou la troisième révision de la Touch Bar sera peut-être incontournable, mais en attendant, elle n'est pas particulièrement convaincante. Au moins n'est-elle pas une nuisance.

Une machine puissante, mais…

Pour être tout à fait complet sur les composants externes, il faudrait encore mentionner l'écran Retina offrant une résolution de 227 ppp et une luminosité de 500 nits, et prenant en charge l'espace colorimétrique P3 et le codage des couleurs sur 10 bits. Ou la webcam offrant une « qualité HD » passable, occupant la bordure la plus épaisse, ou plutôt la moins fine puisque celles du MacBook Pro sont bien plus discrètes que celles de l'iMac. Ou encore les hauts-parleurs offrant un son étonnamment ample et profond, et surtout un volume suffisant pour sonoriser une pièce.

Les machines utilisées dans les comparaisons suivantes. Cliquer pour agrandir

Mais passons plutôt aux composants internes, comme le processeur Intel Core i7-7820HQ, doté de quatre cœurs cadencés à 2,9 GHz. Comme tous les processeurs Intel Core récents, il prend en charge le Turbo Boost, qui lui permet d'atteindre jusqu'à 3,9 GHz sur un seul cœur. Et comme tous les processeurs Intel Core i7, il prend en charge l'Hyper-Threading, qui « transforme » les quatre cœurs physiques en huit cœurs logiques. Ce n'est pas négligeable, mais ce n'est pas l'alpha et l'oméga non plus.

Pour beaucoup d'applications en effet, même celles qui sont bien adaptées au multi-threading, la fréquence brute importe plus que le nombre de cœurs. Cela explique que l'iMac 27 pouces haut de gamme réalise certaines tâches presque deux fois plus rapidement que le MacBook Pro haut de gamme : son processeur Intel Core i5 quadricœur ne prend certes pas en charge l'Hyper-Threading, mais il est cadencé à 3,8 GHz, et n'est pas limité par les mêmes restrictions énergétiques.

Le test synthétique Geekbench. Cliquer pour agrandir

D'une génération de MacBook Pro à l'autre, les gains sont limités mais pas négligeables, de l'ordre de trois secondes à la minute dans l'exportation d'un clip 5K dans Final Cut. L'apport de la bonne dotation en RAM de série (16 Go, même si l'on peut regretter l'absence d'une option 32 Go, qui serait fort utile dans Final Cut ou Logic) et du SSD capable de débits supérieurs à 3 Go/s (qui peut désormais être soutenu par du stockage Thunderbolt 3 à sa hauteur) dans le confort général d'utilisation est indéniable.

Nos traditionnels tests applicatifs. D'une génération à l'autre, les gains sont limités, mais on n'attendait pas autre chose. La différence entre les 13 et 15 pouces est claire, plus grand nombre de cœurs et meilleure dotation en RAM obligent, mais l'écart avec l'iMac se creuse.Cliquer pour agrandir

Un confort seulement troublé par le ronronnement des ventilateurs : les pales fractionnées inaugurées par le MacBook Pro 15 pouces « accroissent le flux d'air », selon Apple, mais n'empêchent pas la mise en route précoce du système de refroidissement. Au moins est-il efficace, maintenant toujours la température des composants à un niveau raisonnable, et assurant le retour rapide à la température de base.

Les ventilateurs se mettent notamment en route lorsque la carte graphique dédiée, une AMD Radeon Pro 560 à 4 Go de VRAM GDDR5, est mise à contribution. Si elle n'est pas aussi « robuste » que la Radeon Pro 580 à 8 Go de VRAM GDDR5 de l'iMac 27 pouces, seule à même de résister aux workflows 3D et VR les plus exigeants, elle est tout de même fort capable. Entre deux « trucs de pro », vous pourrez jouer à des jeux relativement récents en 1080p entre 40 et 60 i/s, ce qui est toujours ça de pris.

Le test synthétique Valley Benchmark, qui se rapproche du comportement d'un jeu. Cliquer pour agrandir

Si la dernière génération de composants n'est pas beaucoup plus puissante que la précédente, elle est un peu plus économe. Ainsi le MacBook Pro 15 pouces 2017 a tenu 1h41 dans notre test d'autonomie « 100 % », qui consiste à épuiser la batterie le plus rapidement possible, soit un bon quart d'heure de plus que son prédécesseur.

Nos traditionnels tests d'autonomie. Cliquer pour agrandir

L'écart est moins significatif dans notre test plus empirique, qui consiste à utiliser la machine comme nous le ferions pendant une journée de travail typique, mais j'ai été épuisé avant la batterie… après plus de 7h40 d'utilisation. Reste que les MacBook Pro 15 pouces 2014 frôlaient les neuf heures dans le même exercice.

…moins impressionante que par le passé

On ne va pas faire la fine bouche : cette machine est clairement l'ordinateur portable le plus puissant jamais vendu par Apple. Mais avec le repositionnement de la gamme tout-en-un, l'écart entre le MacBook Pro et l'iMac s'est creusé, le premier n'est plus tout à fait une version mobile du deuxième. Or Apple présente le MacBook Pro 15 pouces comme une station de travail transportable, suivant en cela les usages d'une majorité de clients.

Ou du moins, la division « marketing » d'Apple présente le MacBook Pro 15 pouces comme une station de travail. La division « design industriel », elle, voit toutes les machines comme des blocs d'aluminium à raboter. La division « ingénierie » est sans doute très fière de sa « touche de génie », mais elle aurait sans doute pu mieux impliquer la division « logiciels » pour rendre la Touch Bar plus utile. Cette machine est comme disjointe, différents composants l'entrainant dans différentes directions.

Tout cela vous passe au-dessus ? Bien, prenons un argument beaucoup plus prosaïque : alors que le MacBook Pro 17 pouces que j'évoquais en introduction valait 2 499 €, ce MacBook Pro 15 pouces coûte 3 299 €, sans pouvoir se prévaloir de la même domination sur les autres machines du segment. Cela ne l'empêche pas de se vendre, mais c'est sans doute un choix moins évident que par le passé. Ce n'est pas un esquif, ce n'est pas un cuirassé… c'est un vieux grément qui se demande ce qu'il fait là.


3 299 €

Achat recommandé

Les plus :

  • Puissance appréciable
  • Écran magnifique
  • Ensemble clavier/trackpad convaincant

Les moins :

  • Prix
  • Ventilateurs assez présents
  • Touch Bar pas toujours convaincante
Tags
avatar Yohmi | 

@MacGruber

Je pense que les tarifs délirants pratiqués en France placent la barre des exigences bien haut…

avatar MacGruber | 

@Yohmi

Oui. J’avoue que ça va me faire mal au c...

Ça fait depuis octobre que je n’ai plus d’ordi. J’avais un MBP ret 15 » early 2013 que j’ai vendu pour racheter le nouveau. J’ai attendu cette rev b.

avatar docdav | 

@Yohmi

Pas faux. C'est pourquoi j'ai ralé sur mon remplacement de mac. Mon 2011 faisait ce que je voulais, le réparer coûtait 800€ (que j'étais prêt à payer) mais Apple a arrêter les pièces.
Coût d'un 15" : 2799 (il y a l'ancien mais sans carte graphique dédiée)

avatar harisson | 

La vache 6/10 o_O (bon le prix joue pour beaucoup)

avatar alan1bangkok | 

j'ai vu le prix et me suis retourné sur le ventre pour peaufiner mon bronzage .
Important le bronzage
on emballe un max
bon . sinon la gamme MBP chez  est devenue de la merde au prix de l'or
j'en reste avec le MBA avec joie

avatar xDave | 

@alan1bangkok

Lol. Tu compares un MBA et un MBP?
Sérieux...

avatar alan1bangkok | 

non je trouve que ce MBP a un rapport qualité prix déplorable tendance minable
sérieux plus de 3000 euros ?
alors je reste avec mon MBA

avatar jazz678 | 

@alan1bangkok

Si tu peux rester avec ton MBA c'est que tu n'as probablement pas besoin d'un MBP à 3000€

NB : le ticket d'entrée des MBP 15 est à 2250€

avatar rolmeyer | 

@jazz678

à 2250 c'est le modèle 2015 Thunderbolt 2.
C'est juste une précision.
Pour un modèle TB3 , et USB donc modèle 2017, on est en 2017, on est à 2800 euros.

avatar jazz678 | 

@rolmeyer

"à 2250 c'est le modèle 2015 Thunderbolt 2.
C'est juste une précision.
Pour un modèle TB3 , et USB donc modèle 2017, on est en 2017, on est à 2800 euros."

Et alors? Peu importe si elle correspond à mes besoins et qu'elle me plait.
Le fait est qu'elle est toujours au catalogue et qu'elle coûte 2249€ (exactement)

C'est juste une précision

avatar rolmeyer | 

@jazz678

Nannn mais arrête c'est pas à moi que tu vas dire que le modèle 2015 est encore en vente. Vu que j'en ai acheté un en 2016 mais il reste cher, heureusement que je n'ai pas payé ce prix. Mais si c'était pour le taf, j'aurais pas pris ça et donc pour un Pro dont les périphériques à venir sont en TB3 voir USB C, ben tu prends un modèle 2017 et la tu tapes 2800 euros. Moi je ne trouve pas ça normal 2800 pour le premier et seul portable 15 pouces Apple.

avatar jazz678 | 

@rolmeyer

Le MBP15 2,2 GHz Retina
256Go SSD
Quadricoeur coreI7
16 Go de mémoire 1600MHz

Affiché à 2249€ sur le site d'Apple

https://www.apple.com/fr/shop/buy-mac/macbook-pro/15-inch

avatar Marco787 | 

@ jazz678

Le MBP 2015 a 2250 euros n'a PAS de carte graphique !

Une précision plus qu'importante, sachant que le MBP 15" est le seul portable Apple avec une carte graphique, l'un des arguments clés de vente et une justification de son label "Pro", notamment pour l'édition video etc...

avatar Indecence | 

Sauf que le MDP à 3000€ n'en fait pas plus que le AIR. Du moins, pour la différence d'argent il en offre à peine plus. A quoi bon??

avatar pocketalex | 

@Indecence

Tu te rends compte que tu racontes complètement n'importe quoi ?

avatar pocketalex | 

@alan1bangkok

Attention, le MBP 15" c'est

un écran 15" retina
un CPU i7 quand core (qui laisse sur place les dual-core des MB, MBP 13", MBA)
un GPU dédié qui est dans le haut de gamme des GPU mobiles
des ports TB3
la Touch Bar (bon OK, l'intérêt est discutable et c'est un surcout inutile, mais ça fait partie du prix)

ceci et surement bien d'autres choses (techno et vitesse du SSD, etc) expliquent la différence de prix

Mais comme le dit Jazz, si un MBA convient à ton utilisation - et les MBA sont d'excellents laptops - le MBP 15" est peut-être un peu surdimensionné ... tout en étant surcôté ^^

avatar Vanton | 

@pocketalex

"un GPU dédié qui est dans le haut de gamme des GPU mobiles"

J'aurais pas été jusque là...

avatar pocketalex | 

@Vanton : je te l'accorde, dans le bas du haut de gamme ?

une radeon pro, c'est pas non plus une Geforce 740 hein ... ni une GTX 1080, c'est sur

avatar Marco787 | 

@ pocketalex

"je te l'accorde, dans le bas du haut de gamme"

C'est totalement faux. Vous ne devriez pas dire cela, car cela est en plus dangereux. Une personne qui suivrait vos commentaires obtiendrait en réalité une carte bas de gamme aux capacités limitées et totalement incapable de faire tourner des jeux ou des applications nécessitant une carte haut ou même moyen de gamme (ex GTX 1060, 1070, 1080).

avatar pocketalex | 

@Marco787

Ce qui est dangereux, c'est de parler sans savoir

Nous parlons ici de stations de travail, si vous voulez discuter jeux vidéo, tournez vous vers les forums PC car les jeux vidéos, c'est sur PC (la logitèque Mac est juste ridicule et le matos pas adapté)

Savez vous quelle carte graphiques on retrouve dans des stations de travail ? Des Quadro, des FirePro, des Radeon Pro. Pas des Radeon RX ou des GeForce GTX qui sont des cartes graphiques dédiées aux .. jeux vidéo

Un carte graphique Nvidia Quadro M4000 coute 800€, et elle va se faire étaler aux jeux par une simple GTX1060 qui coute ... 200€
Et pourtant, les pros n'achètent pas des GTX1060 mais préféreront une M4000 4 fois plus chère, pour d'autres raisons que Far Cry ou Batman Asylum

Je pense que vous parlez "fort" dans un domaine où vous affichez une méconnaissance criante.

Je vous laisse avec vos jeux vidéos, bon amusement.

avatar Marco787 | 

@ pocketalex

"Nous parlons ici de stations de travail"

Comme toujours, vous êtes de mauvaise foi et vous ne voulez pas admettre que vous avez tort.

Dans votre commentaire du 07/07/2017 - 17:37, vous n'avez jamais parlé de station mobile. Relisez-vous !!!

Et en plus, vous vous contredisez totalement, comme d'habitude : vous avez vous-même comparé cette carte à une "GTX 1080" (relisez-vous, si vous le pouvez), que vous considérez maintenant et comme par hasard comme étant hors sujet, car dédiée aux jeux video.

Vous êtes totalement désespérant, d'un orgueil démesuré et d'une stupidité sans limite.

avatar pocketalex | 

impossible de discuter avec vous, comme avec tout parasite

Vous pilotez la discussion comme vous conduisez : sable à gauche, je vire à droite, sable à droite je vire à gauche

Tout est extrême chez vous, un PC est formidablement exceptionnel et un Mac une abomination exécrable.

Jeparle de carte graphiques dédiées aux Pros en expliquant que les GTX sont plus taillées pour le jeux vidéo, et hop, vous me faites dire que le GTX ne sont bonnes et utiles que pour les jeux vidéo, ce que je n'ai jamais dit
La vérité est plus nuancée : les GTX sont des cartes ultra-puissantes à même d'accélérer de nombreux logiciels dans de nombreux domaines (la suite Adobe, logiciels 3D, etc) et vous savez quoi ? on les retrouve même dans le menu de configs de certaines stations pro, à coté des quadro et autres.
Mais ... pour autant, cela reste des cartes grand public, monstrueusement puissantes, mais grand public. Et les carte Pro type Quadro sont elles plus chères et moins puissantes (enfin ... c'est pas vraiment comparable) mais certifiées et taillées pour des usages applicatifs, etc

Bref tout n'est pas tout noir ou tout blanc, et il n'y a pas que les specs techniques dans une machine, sinon aucun utilisateur Apple n'achèterait de Mac, ils se tourneraient tous vers les Dell que vous mettez en avant.

Bref, il est impossible de discuter avec vous, si ce n'est de pondre des km commentaires sur des sujets totalement ridicules ou inintéressants car votre point de vue sur les choses est extrêmement étriqué

Restez sur votre Dell et vos convictions, ce sera mieux pour tout le monde

avatar Marco787 | 

@ pocketalex

"Tout est extrême chez vous, un PC est formidablement exceptionnel et un Mac une abomination exécrable."

Vous devriez arrêter de parler : vous ne comprenez rien à rien et vous déformez tout !

Où avez-vous vu que je disais que les PC sont "formidablement exceptionnel " ??? Et que les Mac sont une "abomination exécrable".

J'ai moi-même des Mac, plutôt que des PC.

Vous voyez bien que vous ne réfléchissez pas du tout, et sortez des absurdités, comme d'habitude. Et si une personne exagère, c'est bien vous !

"Bref, il est impossible de discuter avec vous,"

C'est pourtant ce que vous faites, puisque vous répondez (comme toujours) à mes divers commentaires. Vous ne voyez pas que vous êtes à nouveau totalement contradictoire ???

Si une personne ne veut pas discuté, c'est vous. Vous vous trompez très souvent, mais vous refusez toujours de l'admettre, et vous tentez de modifier vos propos comme avec cette histoire de station de travail.

Je vous rappelle, pour ne citer qu'un seul exemple parmi plein d'autres, que vous considérez qu'un Dell XPS de 1,8 kg est plus lourd qu'un MBP de 1,83 kg !!!!

Il faut être fort pour sortir de telle ineptie, et ne jamais l'admettre.

Ce qui vous gène, c'est que je démontre que vous avez tort. Alors même que vous ne vous gênez pas pour attaquer les gens quand vous considérez (à tort, malheureusement) qu'ils se trompent.

Ce qui serait mieux pour tout le monde, c'est que vous arrêtiez de parler, car vous ne comprenez rien et sortez plein d'absurdités, sans compter votre langage vulgaire.

avatar Marco787 | 

@ pocketalex

"Un carte graphique Nvidia Quadro M4000 coute 800€,"

Et combien coute les cartes graphiques des MBP ?

Environ 130-170 euros, soit beaucoup, beaucoup moins que les 800 euros que vous citez, ce qui vous contredit totalement puisque cela montre bien que les CG des MBP sont bas de gamme, pas haut de gamme.

Par ailleurs, quelle station de travail a une CG Radeon Pro 500 ? Citez-nous un seul exemple (avec le lien internet, pour éviter comme à l'accoutumée des éléments très vagues et invérifiables) ?

Par ailleurs, considérer les MBP comme une station de travail est pour le moins très abusif.

Il ne faut pas confondre très cher avec très performant, produit de luxe avec produit pour les pros.

avatar pocketalex | 

1) comment pouvez vous savoir le prix des CG internes des Macbook ?

2) mon exemple vise à vous expliquer qu'une CG "pro" est plus cher qu'une CG grand public pour une puissance pas forcément supérieure, les avantages sont ailleurs, pourquoi vous acharnez vous à rester au 1er degré et à chipoter sur les détails

3) les radeon pro 5xx sont uniquement destinées aux Macs, pour les PC il y a les radeon Pro WX et les FirePro, que l'on retrouve au catalogue de Dell, ...

4) Le Macbook Pro est une station de travail mobile, ne vous en déplaise. Vous pouvez démontrer que c'est une daube car Batman Arkham City fait moins de FPS que sur un DELL XPS, la cible de pro et semi-pro qui utilise cette machine est plus intéressée par les performances de FCPX en montage 4K le tout sur une machine facile à transporter.

5) il ne faut pas confondre "performant" et "ergonomique & efficace & plaisant", sinon personne ne serait sur Mac

avatar jazz678 | 

@pocketalex

Je ne le trouve pour ma part pas surcôté du tout quand je compare au prix auquel j'ai acheté mon MBP 15 en 2009 (1800-1900€ de mémoire), ce que j'en ai fait et combien de temps je l'ai gardé (et il fonctionne encore) sans le moindre problème.
Même si je ne compte pas prendre cette mouture a 3k€, je me dis que ça ne peut être que mieux ?

avatar pocketalex | 

@jazz

ben disons qu'avec le refresh 2016 (et 2017), les prix on prit un violent coup de boost totalement injustifié.

Avant, c'était "cher", maintenant c'est "trop cher"

Après, quand on est une grosse entreprise et qu'on réfléchit avec un amortissement sur 4 ans, bon, la surfaturation passe mieux que quand on est un particulier, un étudiant, etc

Mais voila, les prix se sont envolés sans aucune justification concrète, à part l'arrivée de la touche bar. Sauf que la touche bar, c'est sympa, mais c'est pas fondamental non plus quoi

avatar jazz678 | 

@pocketalex

Le "trop cher" n'est qu'une vue de l'esprit. Par rapport à quoi ? Ce qui l'est moins?
À gamme équivalente je ne trouve que les prix soient trop chers entre le prix de mon MBP 15 2009 et le MBP 15 2017.
8 ans les séparent et 250€ environs. Au vue de la technologie qui les sépare non je ne trouve pas ça "trop cher"

Toi et beaucoup d'autres qui de toutes façons cherchez des arguments à charge vous focalisez sur cette TB pour (in)justifier le prix.
Moi je vois beaucoup plus sur ces machines...
Si je devait en changer je m'oriente tais vers celle à 2250€...ou vers un iMac

avatar Vanton | 

@jazz678

250€ ?!? Tu plaisantes ?!?
Un modèle 15" 2009 c'était 1799€. Aujourd'hui c'est 2799€ ! La différence de prix c'est pas 250, c'est 1000€ !

Et à l'époque pour 1799€ tu avais un disque dur 320Go, soit plus que sur les modèles actuels... 8 ans plus tard !!!

avatar pocketalex | 

@jazz

"Par rapport à quoi ?"

ben par rapport à la gamme précédente par exemple, ou à la moyenne de prix de vente des 15" sur ces 10 dernières années

Quand tu révolutionnes une machine, un surcout est totalement justifié, par exemple le passage au retina des gammes Pro.
Mais la gamme 2016/2017, c'est juste un refresh des composants, la nouvelle connectique TB3 et la touch bar, le surcout demandé par Apple est juste incompréhensible

ça n'enlève pas que ce sont d'excellents laptops

avatar jazz678 | 

@pocketalex

Quant à la touchbar, mon avis est qu'il est trop tôt pour la juger. Cette TB est ouverte aux développeurs et n'a certainement pas révélé tout son potentiel.
Ne perdons pas espoir ?

avatar yasuo87 | 

@jazz678

Le problème c’est que les fonctions mises dans la touch bar doive être accessibles ailleurs (je crois)

avatar pocketalex | 

@jazz678

La touch bar est un non sens

Je n'ai rien contre elle, mais elle est franchement plutôt utile au néophyte qu'au Pro qui connait les raccourcis clavier sur le bout des doigts

Or elle n'a pas été placée sur les laptop pour néophytes, mais sur les laptop pour pros

Le non sens est là

Sinon c'est une idée surement intéressante, je suis pas fermé

avatar Marco787 | 

@ pocketalex

"un GPU dédié qui est dans le haut de gamme des GPU mobiles"

C'est malheureusement totalement inexact.

Le GPU est très bas de gamme. Les portables PC ont de bien meilleures performances (GTX 1060, 1070) pour deux fois moins cher.

La différence de prix entre un MBA et un MBP est difficilement explicable que par le cout des composants. Pour s'en convaincre, il suffit de comparer le prix entre les version 13" et 15" du MBP...

avatar Marco787 | 

@ xDave

Comparer un MBA et un MBP est tout à fait légitime. Comment une personne pourrait choisir un MBP prés de 3 fois plus cher qu'un MBA sans aucune comparaison ?

Le tarif beaucoup élevé du MBP doit bien se justifier (en théorie). Si ce n'est pas le cas, ou insuffisamment, alors le MBA est clairement le meilleur choix.

avatar pocketalex | 

@Marco787

C'est pas parceque tu as la haine en toi qu'il faut écrire des conneries

La CG du MBPr 15", elle est moins puissante qu'une GTX 1070 ou 1080, mais bien plus puissante qu'une CG entrée de gamme, ne t'en déplaise

Il est tout à fait possible d'en caser une plus puissante, il suffit de revoir entièrement la machine, l'épaissir, l'alourdir, la ventiler plus, mais dans le form factor actuel... non. Le choix d'Apple est un compromis, une balance entre mobilité et puissance. ça plait, ça plait pas, c'est comme ça et c'est pas forcément un choix "débile", sauf pour les geekos du dimanche comme toi qui veulent la plus grosse. Pourquoi par ailleurs ? Au vu de tes explications, pour pas grand chose il me semble, si ce n'est d'être rassuré qu'au jeu des benchouilles tu passes pas pour un crétin devant tes potes. Les professionnels ont malheureusement d'autres considérations que toi. si ça te pait pas, au moins, accepte le.

Par ailleurs, les logiciels 100% basés sur le GPU sont rares (3D, jeux vidéo, ...) et les utilisateurs dans ces domaines ont depuis belle lurette quitté la plate forme Mac pour les PC.
Hors de ce cadre restreint, le GPU accélère soit ponctuellement, soit très peu les applications, alors se fader un grille pain juste pour gagner 3% dans un plug-in after effect, aucun intérêt

Là, je parlais juste de la carte graphique, sinon, tu as l'air tellement à la rue que tu compare le i5 ou i7 d'un Macbook Air avec le i7 quad core d'un Macbook Pro comme si c'était kif kif, alors que l'écart de puissance entre ces deux modèles est juste monstrueux

MONSTRUEUX

Je préfère le répéter en majuscule pour que ça rentre et que tu comprennes.

L'écran est plus grand aussi, et retina (et P3, et xxx nits, et...), il y a des ports haut débit, un SSD plus véloce

Je vais pas faire l'éloge du Macbook Pro, je suis également d'accord pour dire qu'il est surfacturé de 300/400€ mais de là à le comparer avec un Macbook Air, c'est du grand n'importe quoi

L'écart de puissance est énorme, c'est ça que les pros achètent.

avatar Marco787 | 

@ pocketalex

"C'est pas parceque tu as la haine en toi qu'il faut écrire des conneries"

C'est vous qui avez la haine ; il suffit de voir votre discours agressif.

Et je ne vois pas où j'écris des conneries", pour reprendre votre langage comme d'habitude très élégant...

D'ailleurs, vous ne montrez jamais précisément où sont les erreurs. Vous vous contentez, comme d'habitude de propos vagues.

" La CG du MBPr 15", elle est moins puissante qu'une GTX 1070 ou 1080, mais bien plus puissante qu'une CG entrée de gamme, ne t'en déplaise"

Quelle carte entrée de gamme ? Comme par hasard, vous ne la citez pas. Parce que vous ne savez pas de quoi vous parlez, comme toujours. La CG du MBP est elle même une carte entrée de gamme.

Et vous vous contredisez : vous disiez "un GPU dédié qui est dans le haut de gamme des GPU mobiles", puis reconnaissez maintenant suite à mon commentaire que " elle est moins puissante qu'une GTX 1070." Elle est en fait bien moins puissante qu'une 1060. Elle est plus proche d'une 960M / 965M. Cela est clairement du bas de gamme.

"ne m'en déplaise". Vos propos n'ont une fois de plus aucun sens. Pourquoi voudriez-vous que je préfère une carte graphique bas de gamme. C'est idiot. Ce qui me paierait, c'est bien sur d'avoir une carte graphique puissante, surtout au vu du tarif très élevé (plus de 3 000 euros), pour pouvoir jouer à tous mes jeux video.

"Par ailleurs, les logiciels 100% basés sur le GPU sont rares "
Pas du tout. Cela n'a pas de sens de considérer les jeux video comme étant rares : il en existe des milliers, et très très nombreux sont les joueurs...

"à le comparer avec un Macbook Air, c'est du grand n'importe quo"

Une fois de plus, vous ne réfléchissez pas du tout. Comparer ne veut pas dire considérer comme équivalent.

Les personnes comparent nécessairement les deux, car comment expliquer qu'une personne paierait 3 fois plus pour un MBP sans comparer à un MBA avant ? Il faut bien voir ce qu'un MBP apporte en plus payer plus, c'est totalement évident.

"L'écart de puissance est énorme, "
Et de combien ? Dans quels cas de figure ? Comme toujours, quand il s'agit de donner des éléments concrets et précis, vous ne dites rien...

"Hors de ce cadre restreint, le GPU accélère soit ponctuellement, soit très peu les applications, alors se fader un grille pain juste pour gagner 3% dans un plug-in after effect, aucun intérêt"

Dans ce cas, quel est l'intérêt d'une CG ??? Pourquoi payer bien plus cher pour quelque chose qui ne sert pas à grand chose ? Vous vous contredisez totalement.

"Je préfère le répéter en majuscule " Vous devriez aller voir un psy pour soigner votre agressivité (que vous me reprochez, ce qui n'est pas étonnant puisque que vous vous projetez sur les autres vos névroses et autres problèmes). Mais il est vrai que voir un psy vous couterait de l'argent, en plus de nécessiter un peu de courage et de lucidité de votre part, ce qui est impossible.

avatar pocketalex | 

Je suis d'accord avec Tokapouet sur les comparaisons dans le passé, et avec le souci du prix bien trop élevé, mais pour autant je trouve la note un peu dure

6/10 est la note d'une machine "très moyenne", or le Macbook Pro est survendu de 300 à 400€ mais il n'en reste pas moins une des meilleures machine du marché avec les meilleurs composants, bref c'est une machine chère mais une machine de compétition

Le CPU est le modèle mobile le plus puissant disponible
Le SSD est le plus rapide du moment
Le clavier, on peut apprécier ou pas apprécier, cela reste un excellent clavier
Le trackpad on peut ne pas apprécier ses dimensions, et encore, cela reste le meilleur trackpad du marché et dans une surface plus que généreuse
La connectique, on peut lui reprocher de nécessiter un adaptateur pour certains périphériques, cela reste la connectique la plus rapide du marché
L'écran est exceptionnel, niveau confort, niveau qualité
Reste la carte graphique qui n'est pas la plus puissante du moment, mais c'est un compromis qui n'est pas inintelligent, Apple a privilégié la consommation à la puissance brute.
Si l'on a prévu de faire du Blender à gogo, c'est sur, on risque d'être frustrés, mais pour la majorité des applications professionnelles (suite Adobe, Final Cut, etc) l'accélération GPU est présente et utile, faut voir si un GTX 1080 apporterait plus ou pas, sachant qu'elle pourrirait l'autonomie de manière très significative
La touche bar ... on pourrait faire un livre la dessus donc je vais pas m'étendre, les bonnes choses ont été dites

Enfin voila, on a une bête de course avec des caractéristiques très tranchées (GPU radeon Pro et non le top de chez nVidia, connectique full USB-C, trackpad immense), OK, le prix est trop élevé, OK, mais cela reste un des meilleurs portables du moment, niveau confort, performances, mobilité ... ça vaut clairement pas un 6/10

La note est dure, ce n'est pas une machine "moyenne"

avatar rolmeyer | 

@pocketalex

Moi je vois cette note aussi comme une appréciation qualité prix. Ce n'est pas parce qu'on a le meilleur produit qu'il faut se permettre de le vendre trop cher. Surtout dans un contexte général de baisse de prix par rapport à une production en masse. Si en 2013 un surcoût pour le tout ssd et l'écran Retina pouvait se justifier, là on a augmenté encore allègrement le surcoût initial alors que les écrans haute définition sont presque la norme.
Il n'y a aucune justification technique à de tels prix sinon un manœuvre comptable prenant en compte une baisse des ventes en volume et en augmentant le prix global pour maintenir les marges.
La note a le droit de refléter ce sentiment.

avatar Dodo8 | 

@rolmeyer

Il n'y a aucune baisse des ventes, au contraire

avatar Vanton | 

@Dodo8

Dans la mesure où le panier moyen ne dépasse pas les 1350$, c'est à dire en dessous du prix d'absolument tous les portables Pro de la marque, je doute que la croissance (faible qui plus est) des ventes de mac doive beaucoup à ces ordis...

avatar pocketalex | 

@rolmeyer

le dessus, je suis on ne peut plus d'accord avec toi

avatar xDave | 

@pocketalex

Entièrement d'accord avec toi.
Je kiffe le mien bien que j'ai mal aux bourses.
À la limite il faut 2 notes, une pour la bécane et une pour le prix

avatar Marco787 | 

@ pocketalex

"Reste la carte graphique qui n'est pas la plus puissante du moment, mais c'est un compromis qui n'est pas inintelligent, Apple a privilégié la consommation à la puissance brute"

C'est plus ou moins l'état d'esprit de l'argumentaire d'Apple, utilisé pour justifier l'absence de RAM à 32 Go, sauf qu'il est totalement fallacieux.

1), cela omet le fait évident qu'il ne s'agit pas de remplacer la carte graphique actuelle par une bien plus puissante mais moins sobre, mais d'offrir un choix EN PLUS.

Au consommateur de choisir s'il veut plus de puissance ou plus d'autonomie.

Par ailleurs, aucune mesure concrète de perte d'autonomie n'est indiquée... S'agit-il d'une heure, de 2 ? Combien au juste ? Plus que tripler la puissance graphique (GTX960M / 965M vs 1070M) pour une heure en moins sur plus de 10 heures n'est clairement pas pénalisant, au contraire...

2), cet argument de l'autonomie oublie aussi le fait pourtant évident qu'un portable peut s'utiliser sur secteur, et que dans ce cas, l'autonomie n'est plus une question. Rien n'empêche lors de sessions gourmandes en GPU de le relier au secteur.

Bon nombre de pro (ou gamers) utilisent de toute façon leur portable connecté au secteur l'essentiel ou une grande partie du temps.

Enfin, de nombreux autres portables PC ont des cartes graphiques dignes de ce nom, et n'ont pas pour autant de problème d'autonomie ou autre, en étant bien moins chers...

avatar Yohmi | 

@Marco787

J'ai l'impression que tu mélanges plusieurs choses. Il n'est pas question que d'autonomie mais aussi de design au sens large. Apple a privilégié une machine légère et fine avec une autonomie correcte. Utiliser les composants que tu souhaites (carte graphique autant que processeur acceptant davantage de RAM) n'est pas possible avec ce design. T'imagines une option qui réduit par deux ton autonomie et qui rend ta machine très bruyante dès que tu l'allumes ? Tu crois que ça va avoir du succès ? ?
On peut être en désaccord avec ce choix, mais il suit une logique, et dans cette logique, pour le coup Apple propose ce qui se fait de mieux (à des tarifs ridicules, mais c'est un autre sujet). Les MBP restent des machines puissantes, malgré les compromis.

avatar Marco787 | 

@ Yohmi

Je n'ai jamais dit qu'il ne s'agissait que d'autonomie. Il est évident que le design (terme qu'il faudrait d'ailleurs précisé, car design est un peu vague et fait à plusieurs concepts bien différents) est aussi en jeu.

L'argument de la consommation est celui cité par Apple (cf. les interviews des dirigeants suite aux questions sur la RAM).

Par ailleurs, malgré ses choix restrictifs, Apple a échoué à faire les portables les plus compacts du monde, contrairement à il y a quelque années où Apple s'en vantait abondamment. D'autres constructeurs font moins volumineux, avec des meilleures performances / plus de mémoire (ex : Dell XPS).

Le choix du design ne doit pas se faire au détriment de la performance ou de l'utilité.

"T'imagines une option qui réduit par deux ton autonomie et qui rend ta machine très bruyante dès que tu l'allumes ? Tu crois que ça va avoir du succès ?" Evidemment que non. Mais plus puissant ne veut pas automatiquement dire très bruyant et deux fois moins autonome. (D'où ces chiffres viennent-ils ?)

Il existe des portables qui sont bien plus performants en étant pas plus bruyants (ex Asus Zephyrus).

Par ailleurs, le fait d'être bruyant est déjà le cas du MBP 15" ! J'ai joué à Grey Goo, un RTS pas spécialement exigeant (puisqu'il peut tourner sur MBP et se contente de carte graphique d'entrée de gamme), et au bout d'une minute et systématiquement, le MBP se met à bien chauffer et à faire beaucoup de bruit. Et c'est bien ce que vend Apple, il ne s'agit pas d'une option théorique.

Concernant la division de l'autonomie par deux, pourriez-vous indiquer où vous avez vu que doubler la mémoire à 32 Go entraînerait une telle perte d'autonomie ? Où sont les chiffres / études montrant l'impact sur l'autonomie et la température d'une RAM à 32 Go ?

"Les MBP restent des machines puissantes" : c'est malheureusement un peu trop généreux comme appréciation. Par exemple, ces machines ne peuvent pas trop faire tourner les jeux video AAA à cause de leur carte graphique entrée de gamme.

avatar Yohmi | 

@Marco787

Blablabla, non évidemment y'a pas de chiffre, c'est façon de parler, joue pas au con ? remplace par "autonomie déjà correcte mais pas extraordinaire diminuée par une configuration inadaptée au produit dont la taille autant que les contraintes thermiques font que seule une certaine catégorie de composants peuvent être utilisés sans compromettre le confort d'utilisation, à savoir le bruit, la température et l'autonomie".
Juste au sujet de la ram, sauf si j'ai mal compris (c'est possible) c'est une limitation du processeur, Intel, dans cette famille, ne propose pas de quoi gérer davantage de ram (sans passer par une game au TDP plus élevé, ou des barrettes plus grandes ou moins économes, pas des barrettes conçues pour les contraintes du produit en tout cas). Je n'ai pas suivi le sujet jusqu'au bout car je n'ai aucun souci de ram (surtout qu'avec des SSD aussi performants, le swap n'est plus vraiment un souci), malgré mon utilisation assez peu économe (énormément de fenêtres et de bureaux virtuels, des fichiers graphiques lourds), les soucis viennent plutôt d'app (Lightroom par exemple) incapables d'utiliser les ressources à leur disposition.
Attention aussi aux produits qui font toujours tout plus mieux, parfois les compromis se reportent sur l'expérience utilisateur au quotidien (toujours pareil, température, bruit, autonomie…).

À noter aussi que la carte n'est pas du tout "entrée de gamme", c'est la meilleure dans sa catégorie (car oui, grosse contrainte de TDP). Est-ce suffisant ? Ça dépend pour qui, évidemment.

Et je suis là pour discuter, pas faire un exposé pour (ni contre) ce produit, je l'ai suffisamment critiqué par le passé.

avatar Marco787 | 

@ Yohmi

"non évidemment y'a pas de chiffre, c'est façon de parler, joue pas au con "

Je ne joue pas du "tout au con", pour reprendre cette expression très charmante et élégante (bravo pour votre langage).

Il ne s'agit que de chiffres. 5 heures d'autonomie en moins, c'est très différent d'une heure. Si l'autonomie ne baisse que de 30 minutes, cela n'est pas du tout gênant.

Il est clair que les chiffres ont leur importance, et qu'il vaut mieux donner des exemples et des chiffres qui ont un minimum de sens et de pertinence.

avatar Yohmi | 

@Marco787

Je ne vais pas démonter un MacBook Pro 2017 pour y installer les composants qui te font rêver pour voir si ça rentre et mesurer la différence d'autonomie juste pour répondre élégamment à tes assertions pas plus documentées que les miennes.
Ne t'improvise pas plus pochetée qu'un roussin d'Arcadie.

avatar Marco787 | 

@ Yohmi

"Je ne vais pas démonter un MacBook Pro 2017 pour y installer les composants qui te font rêver pour voir si ça rentre et mesurer la différence d'autonomie "

C'est évident que vous ne pouvez pas. Mais la question n'est pas là. L'objectif est de faire preuve d'un peu de bon sens et de ne pas sortir des chiffres évidemment erronés. Par ailleurs, mon point est de dire qu'il n'existe aucun élément chiffré ou tangible prouvant qu'une baisse d'autonomie apparaîtrait, et qu'il faudrait donc croire aveuglément ce que dit Apple.

" tes assertions pas plus documentées que les miennes. Ne t'improvise pas plus pochetée qu'un roussin d'Arcadie"

Mes assertions sont parfaitement documentées. Où sont les chiffres publics et sérieux concernant la perte d'autonomie liée à 32 Go de RAM ou autre sur le MBP ? Nulle part. C'est bien mon point. Où voyez-vous donc que cela est faux ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR