Monter un hackintosh, simple comme bonjour ?

Antoine Collin |

Le « hackintosh ». Depuis que le projet Marklar — Mac OS X sur les processeurs Intel — est public, installer le système d'Apple sur un PC est évidemment le jeu favori de certains hacker. En fait, même avant, certains installaient déjà OS X sur des PC, avec des émulateurs, comme le célèbre PearPC. Et au fil du temps, selon les aficionados, c’est devenu de plus en plus simple. Nous avons donc voulu le vérifier en choisissant une carte mère bien précise : la Z77MX-QUO-AOS. Issue d’un projet Kickstarter et donc financée par les internautes, cette carte mère permet d’installer OS X très facilement, même si la société qui la vend ne met pas ce point en avant directement.

Ce dossier n’est pas un dossier sur les hackintosh en général — les forums seront bien plus utiles que nous sur ce point — mais sur l’installation d'OS X sur une plateforme qui est connue comme étant très adaptée et sur les limites de la chose, parce qu’il y en a. Nous avons volontairement évité de tester les performances, pour une raison simple : les résultats dépendent totalement de vos choix sur le matériel et il est possible de se monter une bête de course tout autant qu’un appareil compact, silencieux et peu performant.

La technique

Commençons par la présentation de la carte mère et des composants. Elle est produite par Gigabyte (une société connue pour proposer des produits adaptés aux hackintosh) et est au format microATX, un standard dans le monde des PC pour les cartes de petite taille (24 x 24 cm). La connectique de la carte est par contre adaptée au monde Apple : on trouve un connecteur FireWire 400, la possibilité (non testée) d’ajouter du FireWire 800, quatre ports USB 2.0, deux ports USB 3.0, une prise RJ45 (1 gigabit/s), une sortie DVI, une sortie HDMI et deux prises Thunderbolt (10 gigabits/s). On a aussi cinq prises jack pour l’audio et une sortie numérique optique.

La connectique complète

Sur la carte elle-même, on trouve un connecteur LGA-1155 qui accepte les processeurs de la famille Sandy Bridge (Core ix-2000, utilisés dans les Mac de 2011) et Ivy Bridge (Core ix-3000, que l’on trouve dans la gamme Apple de 2012). Il y a aussi six prises SATA, quatre emplacements pour de la mémoire DDR3, deux connecteurs PCI-Express x1 pour des cartes d’extensions et deux connecteurs PCI-Express x16 pour des cartes graphiques.

La carte est bien finie, tout est parfaitement standard et Quo Computer a eu la bonne idée de remplacer la classique prise VGA souvent présente sur les cartes mères Gigabyte par une prise DVI. De même, l’intégration du FireWire est une bonne idée, même si une prise FireWire 800 aurait été un plus. En effet, la carte mère ne propose qu’un header (c’est-à-dire un connecteur interne) pour le FireWire 800 et trouver la prise n’est pas une sinécure. C’est par contre intéressant pour ceux qui recyclent un boîtier de Power Mac G5…

Le montage d’une machine avec cette carte mère ne devrait donc pas poser de problèmes : tout est parfaitement classique.

Le côté légal

Un mot sur le côté légal de la chose. La licence d’Apple est très claire : vous avez le droit d’installer OS X Mavericks sur un ordinateur Apple qui fonctionne sous Snow Leopard, Lion ou Mountain Lion et éventuellement dans une machine virtuelle sur un ordinateur Apple. La section 2.H de la licence est aussi très explicite : « Les droits accordés par la présente Licence ne vous autorisent pas à installer, utiliser ou exécuter le Logiciel Apple sur un ordinateur qui ne soit pas de marque Apple. »

Dans la pratique, Apple ne réagit que dans un cas précis : quand une société vend des ordinateurs directement sous OS X. Ce que nous vous présentons ici est donc contraire à la licence d'OS X, il faut le savoir. Le côté légal de la chose, par rapport à la législation française, est par contre assez ambigu, mais il n'existe pas de jurisprudence sur ce point précis.

Nos machines de test

Nous avons testé notre hackintosh dans deux configurations, une très simple pour vérifier le fonctionnement de la machine et une autre plus complète, pour se rapprocher d’un « vrai » Mac. Nous avons aussi monté une troisième configuration adaptée à Snow Leopard, et nous en reparlerons dans un prochain dossier.

Le choix du matériel avec un hackintosh n’est pas anodin : OS X est moins souple que Windows au niveau des composants. Que ce soit pour la carte graphique, le processeur ou même la carte Wi-Fi, il va falloir chercher un peu et sélectionner le bon matériel. Le site TonyMacx86, spécialisé dans la construction de hackintosh, fournit une liste assez complète et mise à jour régulièrement pour les amateurs.

Notre première configuration est basique : nous avons utilisé un processeur avec une carte graphique intégrée (un Intel Core i5-3570K), 6 Go de mémoire vive et un SSD Samsung 840 Pro de 256 Go. Nous avons fait l’impasse sur le Wi-Fi, le Bluetooth et la carte graphique dédiée dans un premier temps pour vérifier si l’ordinateur était fonctionnel. Attention, le choix du processeur est important si vous comptez utiliser la carte graphique utilisée par Intel : le système ne reconnaît directement que les GPU Intel HD 3000 (sur les processeurs Sandy Bridge) et Intel HD 4000 (sur les Ivy Bridge). Il faut donc bien vérifier que le processeur intègre le bon modèle, par exemple en allant vérifier sur le site d’Intel : les IGP Intel HD 2000 et HD 2500 ne sont pas pris en charge nativement.

La seconde configuration est plus complète : nous avons ajouté un dongle Bluetooth 4.0 (IOGear GBU521), une carte graphique dédiée et une carte Wi-Fi. Pour la carte graphique, nous avons testé avec divers modèles de référence de chez NVIDIA à base de Kepler (GeForce 600 et 700) ainsi qu’avec une Radeon HD 7950 Mac Edition. Attention, certains modèles de cartes graphiques ne fonctionnent pas, il faudra là aussi se renseigner pour être certains de pouvoir utiliser toutes les sorties vidéo. Pour la carte Wi-Fi, nous avons utilisé une carte Asus PCE-AC66 (Wi-Fi 80.11ac) et une carte Broadcom 802.11n achetée à vil prix sur eBay (environ 10 $, il suffit de chercher le terme BCM4322) dans un adaptateur Mini Card vers PCI-Express x1, qui se trouve lui aussi très facilement pour quelques euros.

L’installation

La première chose à faire est de créer une clé USB pour installer OS X Mavericks. Il faut télécharger le système depuis un Mac, sur le Mac App Store, et utiliser un utilitaire comme DiskMaker X pour créer une clé USB qui va permettre d’installer le système.

Ensuite, et là on se rend compte que ce n’est pas aussi simple que sur un « vrai » Mac, il faut flasher le BIOS. Si la carte ne permet pas officiellement d’installer OS X, un BIOS (plus exactement un UEFI) a été développé pour une compatibilité parfaite avec OS X.

L’UEFI

Il faut une clé USB formatée en FAT32 (MS-DOS dans l'Utilitaire de disque d'OS X) sous le nom firmware, avec le BIOS placé à la racine. Il est disponible sur un site hébergé uniquement sur le réseau TOR, il faudra donc soit utiliser un site capable d’accéder au réseau TOR soit un navigateur adapté. Nous avons utilisé le BIOS 828M lors de nos tests, mais le BIOS 894M, plus récent, est aussi disponible.

Sur le réseau TOR

Pour flasher le BIOS, il faut démarrer l’ordinateur avec un clavier USB, presser la touche suppr. pour entrer dans le SETUP du BIOS, presser la touche F8 et choisir Update BIOS from Drive. Normalement, le BIOS stocké sur la clé USB sera installé automatiquement.

Flasher le BIOS

Une fois le BIOS à jour, il faut brancher la clé d’installation d'OS X, allumer l’ordinateur et presser la touche F12. Dans le menu, il faut choisir la clé USB et installer OS X Mavericks comme s’il s’agissait d’un véritable Mac.

Le gestionnaire de démarrage

Dans notre cas, l’installation s’est passée sans soucis et les mises à jour vers la version 10.9.2 puis vers la version 10.9.3 n’ont posé absolument aucun problème.

La machine est vue comme un Mac Pro

Régler les petits soucis

Maintenant qu'OS X est installé, est-ce que ça marche ? Presque.

Ce qui fonctionne, en vrac : le connecteur FireWire 400, les ports USB 3.0 (que ce soit avec une clé USB 2.0 ou des disques durs USB 3.0), AirPlay, la mise en veille, le Mac App Store et la majorité des fonctions du système.

Photo Booth avec une webcam USB
Le FireWire fonctionne

Pour l’audio, il faut installer un pilote disponible ici et si jamais iMessage et tout ce qui est lié à iCloud ne fonctionne pas, il faut taper les lignes suivantes dans le Terminal :

nvram 4D1FDA02-38C7-4A6A-9CC6-4BCCA8B30102:BaseBoardSerial

Cette commande va vous donner l’UUID de la carte. Il faut ensuite taper la ligne suivante, la seconde partie doit faire 17 caractères et il faut évidemment utiliser la valeur obtenue avec la première commande.

sudo nvram 4D1FDA02-38C7-4A6A-9CC6-4BCCA8B30102:BaseBoardSerial=AB12345ABCD123456

Le Thunderbolt, point fort de la carte, est à moitié fonctionnel : les périphériques branchés avant l’allumage de la machine fonctionnent, mais le branchement à chaud ne fonctionne pas. Les performances sont les mêmes que celles d’un MacBook Air 2012.

Au niveau du support de la carte Intel HD 4000, c’est assez moyen : le simple fait de changer de définition brouille totalement l’écran et la seule possibilité de revenir à un état normal est de prendre la main à distance depuis une autre machine. Autre petit problème lié à l’Intel HD 4000, la technologie HDCP n’est pas supportée, ce qui est un problème quand on essaye de lire une vidéo en HD achetée ou louée sur iTunes.

Le HDCP ne fonctionne pas

Enfin, deux technologies liées à OS X ne sont pas supportées correctement. La première est Fusion Drive. Les méthodes classiques pour créer un volume hybride ne fonctionnent pas, le résultat est invariablement une erreur, visiblement liée à la partition de restauration. L’autre technologie qui ne marche pas est FileVault 2 : le périphérique de stockage est vu comme chiffré du point de vue d'OS X, mais il ne l’est pas réellement, car la technologie dépend en partie de l’EFI des Mac pour fonctionner. C’est un problème assez vicieux, étant donné que le système n’indique pas stricto sensu une erreur, mais les périphériques chiffrés sont parfaitement lisibles depuis une autre machine. Le meilleur moyen de vérifier si FileVault est bien fonctionnel est la commande suivante :

diskutil coreStorage list

Sur notre hackintosh, une des lignes indique Fully Secure: No alors qu’elle doit évidemment indiquer Yes.

FileVault a un souci
Pas de Fusion Drive

Bluetooth, Wi-Fi, carte graphique

Pour le Bluetooth, nous avons utilisé un dongle USB Bluetooth 4.0 recommandé pour les utilisateurs de Mac. Il fonctionne, est reconnu directement et nous avons pu lier un clavier et un trackpad Apple. Attention à un point, le Bluetooth n’est pas actif au niveau du BIOS et il faudra donc garder un clavier USB sous le coude pour gérer le démarrage en cas de problème.

Dongle Bluetooth

Pour le Wi-Fi, la carte Asus — qui fonctionne parfaitement sous Windows — est inutilisable sous OS X malgré la présence d’une puce qui est aussi utilisée dans les Mac : le débit moyen ne dépasse pas 10 mégabits/s. Avec une carte Mini Card équipée d’une puce Broadcom (BCM4322), tout est par contre parfaitement fonctionnel en 802.11n : nous avons atteint un débit de l’ordre de 200 mégabits/s en pointe, AirDrop fonctionne et la carte est directement reconnue. Notre modèle est équipé de deux antennes, mais des cartes avec trois antennes existent aussi.

Carte Wi-Fi
200 mégabits/s en Wi-Fi

Enfin, les cartes graphiques fonctionnent évidemment sans aucun problème sous Mavericks. Il est préférable de choisir un modèle de référence, connu comme étant fonctionnel sur un Mac Pro, et nous avons testé avec une Quadro 410 (carte NVIDIA d’entrée de gamme), une GeForce GTX 780 (attention, toutes les versions ne sont pas compatibles) et une Radeon HD 7950 Mac Edition. Les seuls problèmes viennent de la dernière mise à jour de Mavericks (la 10.9.3), qui empêche dans certains cas l’utilisation de plus de deux écrans, mais le problème est aussi présent sur les Mac Pro.

Une carte graphique adaptée

Le prix du hackintosh

Il y a un point important sur lequel le montage est intéressant : le prix. La carte mère est vendue 300 $ avec les frais de port (environ 220 €), un Core i5-3570 vaut 190 €, on peut trouver 8 Go de DDR3 pour 80 € et une carte graphique milieu de gamme pour 80 €. Nous avons choisi de mettre un SSD de 256 Go et d’utiliser un clavier Apple ainsi qu’une souris ou un trackpad Apple et d’installer du Wi-Fi et du Bluetooth. Une fois les composants annexes ajoutés (boîtier, alimentation, etc.), notre montage vaut moins de 1 000 € sans écran pour une puissance équivalente à un iMac 27 pouces d’entrée de gamme, ce qui laisse 800 € pour un écran.

Il est par ailleurs possible d’installer un Core i7 de la famille K (comme le Core i7-3770K), qui pourra être overclocké, et de choisir une carte graphique adaptée aux besoins à un instant t. La machine est bien plus évolutive que tout ce qu’Apple propose actuellement au catalogue et fonctionne (presque) parfaitement avec OS X.

Un hackintosh (presque) fonctionnel

Est-ce que la carte de Quo Computer permet d’installer OS X aussi facilement que sur un Mac ? Presque, il faut tout de même jouer de la ligne de commande, flasher le BIOS et installer un pilote. Est-ce que ça marche aussi bien que sur un « vrai » Mac ? Presque aussi, le support de l’Intel HD 4000 est perfectible, le Thunderbolt n’est pas hot-plug et FileVault n’est pas fonctionnel.

Au final, la carte de Quo n’est pas exempte de défauts (elle ne supporte pas les processeurs Haswell par exemple) mais c’est une solution intéressante pour monter un hackintosh facilement et obtenir une machine (presque) aussi efficace que ce que propose Apple à moindre coût.

Bien évidemment, d’autres solutions existent, mais elles sont souvent moins accessibles, demandent plus de travail et nécessitent parfois de faire des concessions sur certains points. Il suffit de se rendre dans les forums spécialisés pour se rendre compte que la phrase la plus courante est « Mon hackintosh fonctionne parfaitement, mais… ».

Si la solution de Quo n’est pas parfaite, c’est la plus simple que nous avons pu trouver actuellement et c’est celle que nous recommandons à ceux qui veulent une machine évolutive et puissante sans pour autant avoir le temps de peaufiner une installation d'OS X. Il est possible de faire mieux, plus puissant ou moins cher avec d’autres composants, mais il faut avoir le temps de chercher sur les forums, de choisir ses composants et de régler les petits soucis.


avatar The3DCie | 

L'article donne surtout l'impression que ça reste compliqué de se faire un hackintosh (ce n'était peut-être pas l'intention de départ mais c'est le sentiment que ça laisse à l'arrivée !) alors qu'il suffit de choisir correctement ses composants pour que tout fonctionne du premier coup sans avoir à faire quoi que ce soit de particulier.

Même les mises à jour, qui demandaient avant un peu de patience avant de les installer pour éviter les problèmes, se déroulent sans aucun souci désormais.

Et pour répondre à la question posée de savoir à quoi ça sert, disons que à permet d'avoir l'équivalent d'un MacPro pour le prix d'un .Mac Mini, le tout dans un silence de cathédrale, bref ce n'est pas si mal... ;)

avatar Dimitri64500 | 

Et c'est possible d'installer un Hackintosh et Windows ?
Vous avez une liste des carte mère compatibles ? J'ai une Asus p5k je doute que ça puisse marcher...

avatar thomashack | 

je ne sais pas pour la carte mere il faut regarder sur tonymac

En tous cas sur le miens j'ai bien windows et OS X en parallèle et sa fonctionne très bien, j'ai juste le choix au boot

J'ai mis deux disques pour plus de facilité mais il est possible de le faire sur le même disque en le partionnant

avatar thunder72fr | 

Exemple perso d'une de mes machines principales

http://vimeo.com/77774134

J'ai upgradé dans un autre boitier depuis avec

un 3770 k
une carte mère asus P8Z77 - V
une carte video GAINWARD Phantom GTX 770
3 SSD crucial M550 de 1 Téra chacun pour chaque sytème (j'ai suprimé PCBSD)

avatar jeanchrijaz | 

@ thomashack :
perso ca fonctionne dans les 2 sens...
MBP en wifi et hackintosh en ethernet (les 2 sous maverick)
j'ai tapé les lignes sur les 2 et j'ai redémarré les 2

concernant l'article il y a beaucoup de lacunes concernant l’installation
a commencer par le flashage du bios...
j'en suis a mon 3eme hackintosh et je n'ai jamais eut besoin de flasher mes cartes
alors vous avez cité tonymac mais avez vous lu leurs tuto?
il y a beaucoup plus simple pour faire et installer un hackintosh

avatar thomashack | 

totalement d'accord jamais eu a flash le bios ou quoi que ce soit d'autre
Sa a marché du premier coup et sa marche toujours pour moi j'ai juste fait un clé usb avec maverick dessus

avatar macouillelafripouille | 

Vous êtes lourd. Le flashage c'est pour installer osx à partir d'un disque ORIGINAL!

Celui que vous avez installé a du être patché avant installation. Ici NON!

avatar greggorynque | 

A noter que c'est quand même le SEUL moyen d'avoir un mac mais avec une carte graphique correcte pour le jeu.
Tous les ordis Apple ont soit des modèles mobiles/castrés soit des modèles pros(macpro) dont les drivers permettent pas d'utiliser toute leur puissance en jeu.

Bref ça reste un solution intéressante pour des joueurs frustrés pas les piètres GPU des macs.

avatar amiga500 | 

Si vous voulez monter un Hackintosh et que vous voulez acheter les bonnes pieces : http://www.tonymacx86.com/section/295-customac.html

Et je dirais que le hackintosh n'est pas fait pour "le client classique" d'Apple : celui qui ne veut pas s'emmerder. C'est fait pour les gens qui aiment bidouiller l'informatique, même si c'est devenu plus simple qu'avant.

avatar legallou | 

Absolument. C'est grâce à cette adresse que j'ai monté le mien. Et, je confirme ton propos qu'il faut aimer bidouiller. Mais quel plaisir, comme en toute chose, de réaliser soi-même, par rapport à l'achat clef en main.

avatar macouillelafripouille | 

Ca ne surclassera pas le déballage du produit Apple de son écrin...

avatar amiga500 | 

@macouillelafrip : qui a parler de surclasser ?

avatar NORMAN49 | 

La mini tour rouge de la photo m'a tapé dans l'oeil. Elle n'existe pas sur le site Qo. Quelqu'un a vu ça ailleurs ?

avatar grokéké | 

Silverstone Fortress FT03T, mais le rouge doit venir d'une customisation ou de photoshop.

avatar thierry37 | 

Très étonnant de ne pas avoir pris une carte plus récente pour un processeur avec HD5000.
C'est moins intéressant au niveau prix performance que du haswell récent. Non ?
Et tout aussi compatible.

avatar thierry37 | 

@thierry37 :
Parce que 300€ la carte mère ça fait cher.
Et y'a d'autres belles cartes compatible haut de gamme, pour moins.

avatar macouillelafripouille | 

Parce que Haswell n'est pas compatible. Le comble vu le prix.

avatar thierry37 | 

Macouille a écrit : "Parce que Haswell n'est pas compatible. Le comble vu le prix."

Va falloir arrêter de nous en écrire des patés...
C'est où que tu as lu que Haswell est pas compatible hackintosh ??
Core i5-4670K, i7-4770K et plein d'autres sont parfaitement compatibles.

avatar macouillelafripouille | 

T'as pas lu l'article alors bye! L'article fait référence à une carte mère précise gros malin!

avatar CNek | 

Monter un hackintosh permet d'approfondir énormément sa connaissance de l'OS.
Ca permet aussi d'upgrader son ordi sans avoir à mettre 600 balles dans une CG périmé sur l'Apple store ou jouer de la ventouse pour changer un misérable DD.
Les possibilités d'overclocking...
Compliqué à faire ? Oui certainement pas à la portée du premier venu.
Par contre une fois que c'est fait ça ne bouge plus !

Perso je trouve ça plus facile d'installer OS X sur mon PC que windows, qui lui requiert des myriades de patchs, softs à la con pour le rendre potable, nécessite une maintenance et une vigilance régulière pour le garder en état...

Le hack on se fait bien chier au début et après c'est du bonheur pour plusieurs années ;)

PS : elle est où la machine à 1200 euros chez Apple qui envoie ~22000 pts sur Geekbench ? ~1100 pts sur Cinebench R15 ?

P9X79, 3930k@4,6ghz, GTX 570, 32Go de rams

avatar patrick86 | 

"une CG périmé sur l'Apple store"

Y'a des dates de péremption sur les cartes graphiques ?

A merde, va falloir que je vérifie les miennes si elle sont encore consommables…

avatar macouillelafripouille | 

D'autant que tout le monde n'achète pas ses composants chez Apple. J'ai jamais acheté de ram ou sud chez Apple. Tout le monde n'est pas con.

Vos arguments parfois...

avatar Stardustxxx | 

Tu ne peux pas mettre toutes les cartes graphiques dans un Mac. Tu doit acheter celles approuvées par Apple. Il y a un nombre de modèle limité, et tu ne peux pas les acheter partout, c'est difficile a trouver sauf sur le site d'Apple.

avatar macouillelafripouille | 

Donc tu bidouilles quand ça t'arrange mais tu ne sais pas flashes le bios pour que ce soit compatible??? OK!

avatar thierry37 | 

Et faut pas toujours penser hackintosh pour éclater les Mac Pro.

Y'a aussi la petite machine à 500€ qui éclate un Mini avec 8Go de RAM, un SSD, un DD 1To, la HD5000 intégrée à un core i3 (un vrai de bureau). Le tout dans un boîtier hyper silencieux.

Ok. Ça ne sera jamais aussi petit qu'un Mini.

Perso entre 750€ (le mini avec upgrade) et cette petite bête à 500€, j'ai pas hésité longtemps. Quitte à ce que ça prenne un peu plus de place sur la table.

avatar tchit | 

J'ai un hackintosh et pour rien au monde je ne changerais.

avatar tchit | 

Modulable à souhait, flexible, parfait aussi sous Windows si besoin, puissant et relativement moins cher. Simple à monter et expérience sympa en plus.

avatar macouillelafripouille | 

Vous ramenez toujours windows. Déjà, je prends pas osx pour avoir windows et en plus windows est toujours possible en virtualité ou dual boot. Encore un argument débile.

avatar king péa | 

Le hackintosh peut etre frustrant car par exemple sur ma carte mère, une Asus P8P67m-Pro (pas vraiment optimale pour le Hackintosh), tout fonctionne impec (son, mise en veille, reveil), cependant, parfois au démarrage j'ai un kernel Panic à cause du pilote Son... je redémarre en mode Verbose (les lignes de texte au lieu de la pomme sur fond gris), et là ca boot correctement, je redémarre en mode normal, et plus de kernel panic ... très frustrant ...

Quoi qu'il en soit, l'interet aussi d'un Hackintosh est la pérennité, mon "PC" est équipé d'un processeur Intel i7 2600K qui a eu 3 ans et qui fonctionne impeccablement. Je changerais probablement de CPU et CM en 2015 avec l'arrivée de la nouvelle plateforme Intel. Je suis persuadé que celui qui prends aujourd'hui un i7-4770K sera toujours très satisfait des performances de celui-ci dans 4 ans.
Aujourd'hui un iMac de 4 ans ... ouch, c'est du core 2 Duo @ 2,4 Ghz

Pour la mise à jour 10.9.4, j'ai réparé les autorisations, appliqué la Maj Combo, réinstallé mon pilote son et le Trim et c'était fait ...
J'ai bien sur en permanence un clone parfait de mon SSD système, sait-on jamais. Avant chaque test, ou mise à jour, ou essai, je fais un clone et vois ce que ca donne sur un autre volume.

Sinon à part ca, sur une machine que j'utilisais sous windows (beaucoup, beaucoup plus souvent que mon MBP 13"), je suis content de l'avoir transformé en Mac. Si je devais parler budget, je suis bien en deça d'un iMac 27" tout en ayant un Dell 30" et une GTX 770

Enfin, de là à aller acheter une carte mère technologiquement dépassée... je suis pas sur que ca soit utile, d'autant que les dernières Gigabyte sont supportées à 100% avec quelques extensions

avatar jeanchrijaz | 

je ne sais pas ce que tu fais avec ton hackintosh mais perso j'ai désactivé la carte son d'origine dans le bios et j'ai mis une carte externe en firewire (je fais de la MAO)
j'ai eut juste a réactiver le trim (comme sur un vrai après chaque mise a jour)

avatar oyster | 

On achète un Mac pour pas se prendre la tête !!
Toutes vos bidouilles à deux balles me font bien marrer !! ;)

avatar jeanchrijaz | 

c'est sur que si tu lis les explications de macg ca ne donne pas envie et que tu dois trouver ca très compliqué......
j'ai mis a peine un peu plus de 20 minutes pour installer OSX sur un SSD et réinstaller ma sauvegarde faite avec time machine sur ma "bidouille"...

avatar jojo5757 | 

Un hackintosh pourrait être utile si le Mac mini n'est plus mis a jour, ou alors si ils soudent tout. J'adore Apple mais je déteste leur manie de tout souder, j'aime bien pouvoir upgrader la ram par ex.

avatar Moonwalker | 

Promotion d’une pratique contraire au CLUF.

A quand celle des warez ?

avatar lolo-69 | 

J'ai toujours été de ceux qui ont acheté un Mac "tout fait", je ne suis pas un geek et j'aime la simplicité.

Si Apple continue sur sa lancée (jouer au con avec son hardware de plus en plus verrouillé, tout sacrifier au sacro-saint design), je n'aurai pas de complexes à me faire monter un Hackintosh, et fucker ce cluf à la noix.

Quand une marque prend (sur certains aspects) ses clients pour des saucissons, c'est de bonne guerre.

Quels autres choix ont ceux qui aiment OS-X devant une telle incohérence matérielle sur les ordis de bureau?

avatar trollol0l | 

On est en Europe, le cluf d'apple a peu de chance de tenir face à la justice. C'est bien pour ça qu'il n'attaque que les sociétés qui sont sur le sol US et pas ailleurs.

Tu me rappel en quelle années apple a attaqué PearC, qui en vend depuis 2009 ? Ah oui... jamais. S'il avait la moindre chance de gagner, il l'aurait déjà fait. :)

avatar macouillelafripouille | 

Même en Europe la propriété intellectuelle a du sens! Personne ne pourrait gagner dans ce contexte.

avatar trollol0l | 

L'Europe pousse à l'intéropérabilité, apple fait tout le contraire. PI ou pas apple aurait du mal, à vouloir tout diriger, préférer et mettre en avant ses solutions maison compatible entre-elles et tant pis pour les autres.

avatar macouillelafripouille | 

Tu confonds tout mon vieux. Tu parles de câbles. Ici on parle de software! C'est de la bêtise suprême ce que tu écris.
L'Europe ne pourra jamais obliger Apple a rendre son OS compatible, d'autant plus que l'os est maintenant gratuit et donc financé par l'achat de matériel.

Try again..

avatar trollol0l | 

L'Europe n'a aucune possibilité de sanction, c'cela oui... A se demander pourquoi MS a exécuté leur ordre pour le choix du navigateur dans ce cas. L'Europe ne peut contraindre personne c'est bien connu...

L'intéropérabilité c'pas juste une histoire de câbles...

avatar joneskind | 

@trollol0l

Je crois surtout qu'Apple vend du matériel, et qu'elle se fout qu'on utilise son OS. Elle a pas envie de développer une licence logicielle universelle parce que ça lui coûterait du temps et de l'argent inutilement.

Par ailleurs, un PC sous Windows c'est un point d'entrée dans son univers.

Je détestais foncièrement Apple avant que j'installe Léopard sur mon Dell. Je trouvais ça trop cher pour un ordinateur. Pour moi Apple ça se résumait à du joli design et basta. Un truc de richard superficiel.

J'ai totalement changé de point de vue avec Leopard. J'avais un OS stable, beau, pratique, sans virus, simple, et j'avais qu'à brancher mon matériel USB pour qu'il soit automatiquement reconnu. Pas de driver à la con installer. Du véritable Plug & Play. J'ai même pu ressortir ma toute vieille carte son USB Phase 24/96 que j'avais acheté en 1998 et qui a cessé de fonctionner sous Windows XP parce que le constructeur n'a jamais pris la peine de mettre ses drivers à jour. Sur Mac c'était magique, elle était automatiquement reconnue par le système, et elle l'est toujours, même sous la beta de Yosemite.

Une chose est certaine, j'aurai jamais approché un Mac, un iPhone ou un iPad de ma vie s'il n'y avait pas eu le hackintosh.

Et pour finir, il ne faut pas oublier que les développeurs de solutions hackintosh bossent indirectement pour Apple en adaptant des drivers pour les rendre compatibles avec l'OS.

La seule chose qu'Apple interdit (et encore) c'est la vente de clones. Elle n'a par exemple jamais emmerdé des sites internet comme TonyMac bien qu'ils soient sur le sol américain. Elle n'aurait pourtant aucun mal à les faire fermer mais elle ne le fait pas.

Le hackintosh est bon pour Apple et elle le sait très bien. Parce qu'une fois que tu mets un pied dans ce monde là, t'as absolument aucune envie de le quitter. T'as même plutôt envie de t'y enfoncer le plus loin possible.

avatar trollol0l | 

"La seule chose qu'Apple interdit (et encore) c'est la vente de clones."

C'est quoi la différence entre un hackintosh de Psystar et un de PearC à par le territoire ? Aucun des 2 n'est une contrafaçon esthétique des machines apples. C'est juste des PC au design de PC avec osx en tant qu'OS dans les 2 cas. Aux USA lié hard et soft est légal, en Europe ça ne l'est pas partout voir même nulle part.

Par contre comme le dit PearC, même en faisant du hackintosh ils sont intouchables au vu des lois allemandes. Si apple tentait un coup contre eux et devait perdre, car la loi allemande n'est absolument pas à leur avantages de base, ça aurait un impact au niveau européen. Si l'Europe peut faire et vendre du hackintosh à grand échelle au sein de l'UE, apple aurait énormément à y perdre et ne pourrait pas faire grand chose contre ça. Dans le doute ils ne font rien pour ne pas médiatiser la chose et ne pas se retrouver juridiquement en position défavorable.

Dell, HP et co pourrait aussi en profiter et se mettrent aussi à vendre des hackintosh à tout les pays de l'UE.

avatar _mabeille_ | 

@joneskind

tu nous dresse un tableau idyllique mais bon la réalité est un peu différente.
en effet plug&play quand le driver existe sinon la bidouille commence et tous les drivers n'existent pas pour toit.

ensuite il y a des unswitcher qui quitte le monde de la pomme pour revenir à celui des pc et perso j'en ai vu plusieurs... donc ce n'est pas si tranché que ça.

avatar king péa | 

Genre, si ce genre de truc se produirait, je peux vous garantir que non seulement Apple, même à perte, enverrais toute sa clique d'avocats, et ensuite des genres de lobyistes se gêneraient pas pour essayer de faire modifier la loi dans le sens qui leur plairait !

avatar karimappleS | 

Ça donne envi d'acheter un mac

avatar PO_ | 

Article qui part d'un bon sentiment, mais qui loupe complètement son but (ou pas ?). La lecture donne l'impression que c'est une vraie galère à réaliser alors que si l'on se donne la peine de lire les tutos de tonymacs86, je dirais pas que c'est d'une simplicité biblique, mais en tout cas point n'est besoin de flasher le Bios comme vous l'indiquez.

Et en plus, il y a moyen de se monter une config pour infiniment moins cher que vous l'annoncez. Pour 500€, on peut avoir un Hackintosh supérieur en performances à un iMac normal (pas la daube d'entrée de gamme qui vient de sortir).

Pour environ 1000€, on a une bête de course nettement supérieure aux anciens MacPro.

En ce qui me concerne, ma religion est faite, mon prochain Mac ne sera pas Made by Apple, car *rien* dans la gamme ne me convient. J'espère que mon MacPro 2008 tiendra encore quelques années, mais après : Viva Hackintosh.

avatar Dimitri64500 | 

J'ai un problème :( J'essaie d'installer tout ça sur mon PC qui est déjà sous Windows 8. Mais apparemment Windows 8 utilise un secure boot sur le bios, donc impossible de booter sur la clé usb (j'ai pourtant changé ça dans le bios...)
Que faire ?
Merci

avatar NORMAN49 | 

Les problèmes Windows, c'est pas ici ;-)))

avatar frankm | 

J'aurais cru que c'était moins cher que ça!
En fait c'est un défi.

avatar tboy | 

Je suis d'accord avec oyster, du moins sur le fond.
J'adore les produits Apple pour, justement, leur ergonomie, simplicité et fiabilité.
Donc je ne vais pas me remettre à "monter ma machine" apple. Si je veux quelque chose de puissant, sous windows, pour jouer par exemple, et bien j'achète ou je monte un pc windows à coté, tout simplement.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR