Test du MacBook Pro 15" Retina Core i7 à 2,6 GHz et 1 To de SSD

Florian Innocente |

Après avoir évalué des versions d'entrée de gamme 13" et 15" de la nouvelle famille MacBook Pro Retina, le modèle testé ici est résolument haut de gamme. Ce 15" est une version configurée sur mesure avec un Core i7 à 2,6 GHz au lieu de 2,3 GHz (+200€) et 1 To de SSD au lieu de 512 Go (+500€). De base on disposait déjà de 16 Go de RAM et de la double solution graphique avec une Intel Iris Pro et Nvidia GeForce GT 750M.

La facture passe alors de 2600€ en équipement standard à 3300€ avec nos deux options. Soit un tarif situé un peu au dessus du prochain Mac Pro d'entrée de gamme (3000€).

Pas de fantômes dans l'écran

Il faut en premier lieu souligner que cet écran n'a montré aucun symptôme du problème de rémanence qui a touché d'autres Retina par le passé : un élément d’interface resté quelques instants à un même endroit de l'écran laisse une empreinte fantôme qui ne disparait pas immédiatement lorsqu'on déplace l’élément en question. Ce modèle ci utilise une dalle Samsung, un fabricant qui ne parait pas souffrir de ces problèmes, contrairement à LG.

Le 15" d'entrée de gamme testé précédemment n'avait pas non plus cet effet. Idem pour le 13" Retina testé aussi il y a quelques jours. Mais pour ces deux machines, l'identité du fournisseur de l'écran n'avait pu être obtenue (via une commande de Terminal). On ne tirera pas de généralités à partir de trois modèles, sachant que les fabricants de PC ont l'habitude de jongler entre plusieurs fournisseurs lors du cycle de vie de leurs produits. D'autres clients de cette nouvelle gamme s'en étaient néanmoins fait l'écho dans les forums d'Apple.

Performances

Ce portable est équipé d'un Core i7 Quad 2,6 GHz avec un Turbo Boost capable de monter à 3,8 GHz. Avec les mesures des performances brutes fournies par Geekbench (effectuées sur le processeur et la mémoire), la moyenne montre un gain de 18% comparé au modèle d'entrée de gamme et son Core i7 à 2 GHz (Turbo Boost à 3,2 GHz). Face à des portables 15" bien plus anciens, les progrès sont plus que substantiels avec un 65% de mieux face à un portable avec Core i7 à 2 GHz du début 2011.

18% de mieux entre le 15" d'entrée de gamme fin 2013 et ce modèle

Lorsqu'on passe aux tests mettant en oeuvre différentes applications on relève des écarts attendus, avec par exemple des encodages Handbrake et QuickTime respectivement 11 et 13% plus rapides. Un ou deux résultats sont cependant moins bons, pour des raisons inexpliquées (précisons que chaque test est réalisé deux ou trois fois minimum pour dégager une moyenne).

Ainsi, iMovie 11 est plus rapide sur le modèle d'entrée de gamme alors que rien ne le prédispose à cela. Cependant, la logique reprend ses droits avec le tout nouvel iMovie sorti il y a peu : il est 41% plus rapide sur ce 15" haut de gamme (cliquez pour obtenir un tableau avec davantage de modèles comparés).

Rappel, sur le MacBook Pro de 2011, le test QuickTime était moins lourd qu'aujourd'hui, d'où le chiffre plus favorable.

Performances graphiques

Ce modèle est équipé à la fois du processeur graphique Intel Iris Pro (1 Go) et d'une puce Nvidia GeForce GT 750M (2 Go). Cela va sans le dire, mais le premier 15" d'entrée de gamme, astreint à la seule puce d'Intel, ne peut lutter. Dans CineBench R11, la différence sur le test OpenGL n'est "que" de 11% en faveur de la GeForce. Mais en prévision d'une refonte de nos procédures de test, nous avons également utilisé la version R15 de CineBench. Elle est davantage optimisée pour les générations récentes de cartes graphiques. La différence sur le test OpenGL est cette fois de 95%…

Résultats sur OpenGL avec la GeForce (en bleu) dans CineBench R11. Avec les mesures du dernier CineBench R15 l'écart est multiplié quasiment par 9

Nous avons ensuite utilisé l'application de test Valley Benchmark (gratuite) qui sollicite fortement la carte graphique. Notre modèle de test se détache sans difficulté de l'Intel Iris Pro du 15" d'entrée de gamme. Avec une définition de 1920x1200, antialiasing sur x4 et des détails sur "low", l'écart frôle les 70% (18,3 fps contre 10,8 fps).

Toujours en qualité "low", la nouvelle machine ne fait pas beaucoup mieux que la GeForce GT 650M (1 Go de VRAM) des premiers 15" Retina de 2012, mais on y gagne nettement lorsqu'on augmente le niveau de détails. En réglages "Ultra" et un antialiasing porté à son maximum de x8, le gain reste très appréciable avec 53% (9,8 fps contre 6,4 fps).

Valley Benchmark, où la nouvelle GeForce GT 750M / 2 Go se détache de la précédente GT 650M / 1 Go lorsqu'on monte en définition.

Petit crochet par les températures. Lors du test "Ultra" dans Valley Benchmarck, le portable affichait 73° (comme le modèle d'entrée de gamme avant lui), contre 84° sur le 15" Retina de 2012 avec son i7 à 2,3 GHz. De manière générale, la machine est toujours silencieuse et elle ne chauffe et ne ventile que face à des tâches plus lourdes que la moyenne (des encodages par exemple).

Dans Batman : Arkham City GOTY, les scènes de tests donnent une moyenne de 29 fps avec toutes les options vidéo cochées (sauf FXAA et synchro verticale), niveaux de détails sur Haut, antialiasing en x8 et définition de 1920x1200. En abaissant à 1680x1050 et antialiasing à x4 on monte à environ 43 fps avec des pointes à 53. On passe à 65 fps en 1440x900 et antialiasing toujours en x4.

Sur le 15" d'entrée de gamme avec l'Intel Iris Pro, les valeurs - décevantes - étaient respectivement de 16 fps, 27 fps et 39 fps. La différence, au profit de la GeForce est de nouveau manifeste. Mais cela fait cher si l'on a des envies de jeu avec un MacBook Pro 15"…

Batman : Arkham City GOTY avec quasiment toutes les options graphiques cochées et au maximum

Wi-Fi

Comme tous les Mac sortis depuis le début de l'été, ce MacBook Pro Retina utilise la norme 802.11ac du Wi-Fi. Son débit théorique maximum est de 1 300 Mb/s, contre 450 Mb/s pour le 802.11n. Comme les Retina 13", la machine est équipée de trois antennes, ce qui lui permettrait dans le meilleur des cas de dépasser le Gb/s.

Dans les faits on reste évidemment en deçà. Nous avons utilisé WiFiPerf dans nos bureaux où le Wi-Fi est largement sollicité par nombre d'appareils et de Mac. À environ 4 mètres d'une Time Capsule de dernière génération et séparé d'une mince cloison, le débit moyen s'établissait à 285 Mb/s (35 Mo/s).

En se tenant à côté de la borne, le débit moyen est grimpé à 554 Mbps (69 Mo/s). Sur le nouveau Retina 13", à distance égale, nous avions relevé une moyenne de 480 Mb/s (60 Mo/s). Pour donner un élément de comparaison avec une machine utilisant la précédente norme "n" du 802.11, le MacBook Air 2012 se limitait à 220 Mb/s.

Les résultats de WiFiPerf à quelques mètres de la borne - Cliquez pour agrandir

Le nouveau 15" d'entrée de gamme testé il y a quelques jours s'était montré inconstant dans les débits, oscillant entre 350 et 500 Mb/s. Nous en avions déduit que cet unité souffrait peut-être d'un dysfonctionnement. Ce phénomène ne s'est pas reproduit sur ce 15".

Les résultats de WiFiPerf à côté de la borne - Cliquez pour agrandir

SSD

Bonne surprise avec le SSD, il faut y mettre le prix mais au moins, en a t-on pour son argent. La capacité est copieuse (pour du SSD) et les performances enfoncent complètement celles des modèles testés jusque là, de capacités inférieures. Ce SSD de 1 To utilise quatre lignes PCIe contre deux sur les autres configurations de MacBook Pro. Cela avait déjà fait l'objet d'un précédent article. Apple s'est fournie chez Samsung pour ce support de stockage. L'option pour passer de 512 Go à 1 To coûte 500€ sur ce 15" (c'était le prix pour passer de 256 go à 512 Go sur les Air il y un an) et 800€ sur le 15" d'entrée de gamme livré de base avec 256 Go.

Sur des tests avec des fichiers de petites tailles (de 4 Ko à 1 Mo) les valeurs en lecture/écriture séquentielles sont en moyenne de 588 Mo/s et 478 Mo/s et, en lecture/écriture aléatoires, de 227 Mo/s et 428 Mo/s. Dans certains cas on flirte avec le giga-octet par seconde. Comparé au MacBook Pro d'entrée de gamme testé précédemment, on est au minimum 19% plus rapide et 54% au maximum.

MacBook Pro 15" Retina fin 2013 avec Core i7 à 2,6 GHz et SSD Samsung de 1 To
MacBook Pro 15" Retina fin 2013 avec Core i7 à 2 GHz et SSD Samsung de 256 Go

Sur des tests avec des fichiers de plus grosses tailles (de 20 Mo à 100 Mo) les valeurs moyennes en lecture sont de 1205 Mo/s et 1034 Mo/s. Comparé toujours au MacBook Pro d'entrée de gamme on est 53% plus rapide en lecture et 44% en écriture.

MacBook Pro 15" Retina fin 2013 avec Core i7 à 2,6 GHz et SSD Samsung de 1 To
MacBook Pro 15" Retina fin 2013 avec Core i7 à 2 GHz et SSD Samsung de 256 Go

Avec l'utilitaire de mesure Disk Speed Test (gratuit sur le Mac App Store) on touche presque le giga-octets par seconde sur de gros blocs de données. Nous avons aussi comparé le temps de duplication d'un dossier de 1,5 Go contenant 4 500 fichiers de toutes sortes. Sur un MacBook Pro Retina de la mi-2012 (Core i7 à 2,3 Ghz avec SSD 256 Go de Samsung) l'action a pris 15 secondes contre seulement 3,5 secondes sur notre machine de test. C'est 76% de mieux.

Disk Speed Test avec le test sur un volume de 1 Go de données (gauche) et 5 Go (droite)

Autonomie

Le bilan de l'autonomie est à peu près similaire à celui établi pour l'entrée de gamme. On est face à une machine puissante et endurante. Dans un test impliquant VLC et Mail on fait moins bien que le premier 15" Retina de la mi-2012 mais on se rattrape largement dans le test avec Safari et iTunes. Dans les deux scénarios d'utilisation, l'accès réseau est sollicité en continu.

Notre machine a tenu un peu plus de 4h30 en lisant un film HD en boucle dans VLC avec Mail relevant le courrier toutes les minutes via une liaison Wi-Fi. L'écran était à 80% de luminosité. Ce test a été réalisé trois fois pour obtenir une moyenne. Les écarts entre chacun ont été inférieurs à 5 minutes.

Le portable s'est éteint au bout de quasiment 9h10 avec Safari qui chargeait notre page d'accueil toutes les 30 secondes (Flash installé) et iTunes jouant de la musique en boucle. Ecran à 80% là-aussi et Wi-Fi actif. Ce test aussi a été répété trois fois avec des résultats tout aussi constants.

En bleu, les résultats du modèle testé

Enfin, nous avons réalisé un test empirique, représentatif d'une journée de travail chez MacG. Cela implique beaucoup d'Internet et de rédaction.

Dans notre cas - tout ce qu'il y a de particulier et spécifique - le portable a tenu 6h20. Il a été utilisé sans chercher à grappiller des minutes, avec un écran bien éclairé (luminosité sur 80%), le Wi-Fi toujours sollicité sur cette durée. Nous avions Tweetbot ouvert, Mail réglé sur des relèves automatiques avec un flux entrant de courriers très constant, Safari souvent utilisé (avec Flash installé), le petit éditeur de texte iA Writer pour rédiger ce test et d'autres articles. Etaient aussi ouverts et sollicitant le Wi-Fi : un petit client FTP, ReadKit pour suivre quelques centaines de flux RSS avec relève toute les 5 minutes et Wunderlist pour la gestion de tâches avec une synchronisation réseau automatique). Aucune utilisation d'iTunes et quasiment rien sur YouTube.

Conclusion

Cette configuration efface les quelques critiques adressées au milieu de gamme, en premier lieu celle de sa puce graphique Intel qu'Apple réservait traditionnellement aux familles 13". Soyons justes, l'Intel Iris Pro ne pénalisera aucun utilisateur de 15" qui ne fait pas de son portable une console de jeu ou une station vidéo/3D professionnelle, et cela représente certainement du monde. Mais sur un 15" Pro on s'attend forcément à mieux.

On retrouve, avec ce modèle, à peu près tous les compteurs au vert : processeur rapide, gros SSD d'une vitesse rare, deux puces graphiques, une autonomie de très bonne tenue et au passage un écran sans traces fantômes. Le seul écueil sera inévitablement son prix - 3 300€ - qui en fait véritablement une Rolls des portables. Mais il n'y a rien de surprenant pour une machine haut de gamme Apple.


3299 €

Le choix de la rédaction

Les plus :

  • Machine extrêmement bien conçue et solide
  • Bonnes performances générales et remarquables pour le SSD en particulier
  • Écran Retina d’excellente qualité
  • Clavier et trackpad confortables
  • Deux ports Thunderbolt 2 et Wi-Fi 802.11ac
  • Bonne autonomie

Les moins :

  • Qualité des enceintes légèrement en retrait sur la précédente génération
avatar Nicolasdn | 

@Xavier "Le pc est le seul ordi fait pour le jeu", ce que tu dis est vrai MAIS seulement pour les mac d' il y a quelques années car les composants mac/pc n' étaient pas du tout les mèmes, processeurs différents, cartes graphiques différentes...Les jeux étaient développés pour du intel et du nvidia/ati, hors apple ne traitait pas avec ces marques.

Maintenant c' est faux, un mac est composé des mèmes composants que les pc, du intel pour les processeurs et du nvidia pour les CG dédiées, alors ou est la différence avec les pc? Le clavier? Le trackpad? Ouais ok ca peut etre qu' il faudra avoir recours aux ports USB, et encore...

Alors, il est clair que les macbook pro ne sont pas prévu pour les jeux mais pas moins que la série 9 de samsung ou les ultrabooks d' ASUS car les ventilations des portables (je ne parle pas des portables gaming de 5Kg) ne sont pas faites pour de telles demandes mais tu peux très bien faire griller un pc non adapté aux jeux qu' un mac...

Alors, si tu n' as pas les moyens de mettre 1500 euros dans une tour avec une grosse config et 2500 dans un macbook pro retina, le mac book pro retina AVEC LA GT 750m (rapellons nous que la carte embarquée dans nos macbook est une carte de marque Nvidia, une marque qui développe énormément le coté gaming), est tout a fait apte une fois windows booter, a jouer sans problème aux jeu, maintenant il est totalement vrai qu' un mac n' est pas un pc gamer et qu' il ne faut pas jouer a Battlefield 4 10h de suite car les ventilos ne sont pas prévus pour ca, mais PAS MOIN pour les autres pc du mème gabari, les seuls pc capables de jouer 10h sans risquer la surchauffe sont les séries de portables prévues pour le gaming comme chez Asus, msi etc. ou alors les tours de bureau mais tous les autres portables ne sont pas fait pour le jeu, et pas seulement le macbook.

Vos mac possèdent des intel i7 quadcore et des nvidia de 2gb de mémoire dédiée et 16gb de ram, vous pouvez retrouvez exactement la mème config en PC avec les mèmes marques de composant, alors ne dites pas que quelqu' un qui veut de tps en tps s' amuser sur un jeu avec son mac ne peux pas car il va tout casser, il peut si ce n' est pas intensif. Ou alors j' aimerais qu' on me fournisse des preuves.

De toute facon, un gamer assumé jouant 10h par jour n' ira jamais acheté un macbook pro retina a 2500€, il aura une tour de dieu le père pour ce prix, mais le macbook est tout a fait capable de jouer aux derniers jeux.Cela dit, c' est juste totalement bète d' aller acheter un macbook si votre usage principal est le jeu vidéo et non la production graphique/audio, mais encore une dernière fois, ce macbook est apte aux jeux, apple le dit meme dans sa présentation et Nvidia le confirme sur son site, allez voir si vous ne me croyez pas

avatar hb222222 | 

Ce serait cool que soit ajouté à ces bancs d'essai l'utilisation pour la musique assistée par ordinateur,
et notamment les très gourmande banques orchestrales. Ce serait un gros travail ceci dit, que je laisse donc volontiers à la rédaction ! (ou/et à Sleepless d'Audiofanzine...Sleepless si tu passes par là ce serait cool si tu pouvais nous faire ça !)
Et 1 to de SSD ça laisse de la place :-), enfin si on a les sous hein ( mais bon si j'avais les pépettes pour me payer le MBP... rêvons un peu...), pour la suite Komplete Ultimate (Native Instruments), plus MachFive 3 (Motu), plus un ou deux des meilleurs ensembles de cordes orchestrales mutli-samplées (notamment LASS 2 (Audio Bro) et la série des Adagio (8dio)), plus un ou deux des meilleurs pianos mutli-samplés etc

avatar iBenou | 

C'est bizarre, je viens de recevoir le mien en remplacement du early 2013 et je trouve le son beaucoup mieux, j'avais toujours été déçu par le son du retina 15 pouces qui, malgré ses HPs plus grands et plus apparents, n'avait pas l'air d'avoir un son plus ample et sur celui-ci, ça devient vraiment le cas... Mais bon, peut-être la disparité... Mon nouveau a un clavier plus agréable, une charnière plus agréable aussi, je suis content! Pour l'instant...

avatar Gazous | 

J'ai ce modèle haut de gamme depuis 10 jours.
Tout est absolument parfait sur cette machine à une exception !!! L'Ecran qui pour moi est un LG. Cet écran n'a pas de problème de rémanence et affiche un rendu très propre MAIS la teinte de l'écran n'est pas uniforme et cela me gêne énormément ! La partie Gauche tire vers le jaune alors que vers la droite il tire vers le rouge. C'est un réel problème pour de la retouche photo, du montage vidéo ou de la lecture de texte sur fond blanc car cela se remarque immédiatement. J'ai déjà parlé de ce problème sur le forum et j'envisage à demander un remplacement à neuf à Apple.

avatar Sharp | 

@Gazous

Pas la peine d'envisager. Il faut l'échanger.

C'est tout de même incroyable qu'encore aujourd'hui les gens signalent des problèmes avec les écrans LG !

avatar Sharp | 

Seulement 73 ° ? Si je me fie à ce que raconte le test Valley, le 750M grimpe à 79 -80 °. Evidemment on aurait aimé voir plus de tests pour avoir une idée plus précise sur les gains liés au CPU-GPU. Et l'écran ? Il demeure inchangé ? Même luminosité, même contraste et même colorimétrie que les anciens écrans ? Et ça donne quoi Thunderbolt 2 ?

Je note la très bonne autonomie constatée sur le MBPr 13".

avatar oseres | 

Bonjour,
Je suis surpris (agréablement) par les tests d' autonomie qui donnent gagnant le 2,6Ghz vs le 2,0 alors que l' on pourrait logiquement s' attendre à une durée de vie supérieure sur des MBP aux CPU moins puissants.
C' est ce qu' avait très clairement montré Ananteck dans son bench très complet de juillet 2013
http://www.anandtech.com/show/7113/2013-macbook-air-core-i5-4250u-vs-core-i7-4650u/4.
Plus récemment Starfyre et pat.micunis ont publié sur macrumors leurs benchs d’autonomie entre le 2,3 et le 2,6 Ghz end-2013
http://forums.macrumors.com/showpost.php?p=18328676&postcount=87
qui montrent tous les 2 que le 2,3 a une durée de vie de 1h30 supérieure au modèle 2,6.
Est ce à dire que les modèles avec chipset graphique séparé (2,3 et 2,6 Ghz) consommeraient moins que leurs petit frère qui dispose d' un chipset graphique intégré (le 2,0) ?

avatar xavier25 | 

@Nicolasdn

Ce que tu dis est vrai, mais le problème ne tient pas tant dans les composants des macs vs pc que dans la qualité des portages des jeux pc sur mac qui sont généralement de mauvaise qualité. Pour preuve, tu feras tourner la plupart des grosses prods sur le meme mac de bien meilleure façon sur boot camp qu'en natif.

Pour moi le mac, même de maintenant, ce n'est pas la machine de jeu, même si on est conciliant. Les jeux proposés dessus sont de moins bonne qualité, alors à moins de fermer les yeux, moi je préfère jouer sur ma tv avec une ps3 ou 4 ou éventuellement envisager l'achat d'un pc dédié jeu.

(non je ne metterai pas windows sur mon mbp)

Edit : j'avais zappé que toute ton argumentation se basait sur des jeux windows avec boot camp. Donc non, merci. ^^
Mais je peux comprendre que l'envie de jouer sur boot camp peut intéresser. Moi je préfère jouer sur ma tv 50" à des jeux consoles.

avatar Nicolasdn | 

@Xavier

J' ai aussi ma PS3 et ma télé pour les jeux mais la PS3 est bien moins puissante en jeux que le macr en boot camp, je sais de quoi je parle pour avoir jouer presque 300 heures a BF3 sur PS3 ahah

La ps3 fait tourner bf3 en low 720p a 25ifps, ton macbk retina fait tourner bf4 en 1080p medium a 40-50fps AVEC UN CLAVIER ET UNE SOURIS, ce qui pour un FPS reste beaucoup mieu!

Ceci dit, tu as raison, un GTAV reste bien plus agréable sur une console au PAD que sur un ordi...:)

Et pour ce qui est PS4, j' attendrais 2,3 ans après sa sortie comme je l' ai fait avec la PS4, quand elle sera a 200 euros, parce que actuellement, aller payer 500 euros pour se retrouver avec 20 jeux jouables, au tant attendre

Maintenant, on en arrive au comparatif pc/console, on va pas s 'en sortir ahah

Conclusion: Le macbookpro r fait tourner correctement les jeux next gen en 1080p mais il est clair que ce n' est pas l' argument premier de ce macbook qui va etre un régal pour du traitement photo/vidéo, hate que le facteur sonne a ma porte!!!

avatar xavier25 | 

@Nicolasdn

j'avoue que je ne pensais pas qu'il pourrait faire tourner BF4... Mais bon, je préfère jouer sur ma tv avec une manette, je suis un consoleux... La ps4 ce sera day one, j'ai une vita donc ce sera le combo parfait ! Un NBA et un killzone me feront patienter t'inquiète ^^

avatar SVP11 | 

Au risque d'en faire crier certains, j'ai testé "Bioshock Infinite" sur ce MBP.

Ca tourne bien avec détails au max, c'est fluide et rapide. En revanche, ventilos à fond et surtout ça chauffe à mort sous les touches AZE...

Donc, tout à fait praticable si on accepte de progresser à reculons.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR