Un village normand tente de s’opposer à l’installation d’une station terrestre Starlink

Nicolas Furno |

Starlink, l’offre d’internet par satellite que SpaceX met en place, est confronté à la résistance d’un petit village normand. L’une des stations terrestres indispensables au bon fonctionnement du réseau de satellites en cours de déploiement doit être installée sur la commune de Saint-Senier-de-Beuvron dans la Manche, à quelques kilomètres du Mont-Saint-Michel. L’ARCEP a donné son feu vert à la fin de l’année 2020, mais les élus locaux et des habitants tentent depuis de s’opposer à cette installation.

Prototype d’une station terrestre Starlink à Merillan, dans le Wisconsin. L’entreprise compte installer cinq dômes motorisés similaires à ceux-ci en Normandie (photo /r/SpaceXLounge).

Publiée en premier par La Gazette de la Manche, l’information a rapidement été reprise par France 3 Normandie puis BFM TV qui a envoyé ses caméras pour interroger des riverains et le maire de cette commune de 360 habitants. Même si Starlink a obtenu les autorisations nécessaires, les élus et habitants interrogés disent avoir été pris par surprise par l’entreprise américaine, qui aurait choisi ce site sans consulter personne. Saint-Senier-de-Beuvron est situé sur un axe majeur du réseau de fibres optiques, un point d’entrée essentiel pour une station terrestre comme celle-ci.

Benoît Hamard, le maire de la commune, note que l’implantation de Starlink ne va rien rapporter, si ce n’est « des ennuis » et il s’y oppose, sans avoir le pouvoir nécessaire pour bloquer le projet. Qu’à cela ne tienne, il soutient qu’il est « Hors de question que l’on mette la vie de mes concitoyens en péril », rien que ça. Il est soutenu par François Dufour, conseiller Régional Europe Écologie Les Verts, qui parle d’« une violence faite aux habitants et à la démocratie » et évoque la menace « des ondes venant des satellites », en glissant au passage la 5G au milieu, histoire de faire un petit peu plus peur :

Il faut savoir que ces dômes vont capter 550 km au-dessus de nos têtes et de propulser à 800 km de chaque côté, l’alimentation de la fibre optique ou 5G.

Pour appuyer leurs arguments, ces élus citent la présence d’une zone Natura 2000 qui restreint considérablement ce que l’on peut construire. Selon eux, il serait de ce fait impossible d’installer les cinq dômes de réception prévus par Starlink. Problème, s’il existe bien une zone Natura 2000 dans les environs, elle est située plusieurs kilomètres au nord d’après les données fournies par le site Géoportail et comme l’a noté @GaLaK.

Starlink souhaite implanter ses antennes dans le lieu-dit Gralemois, au sud de la commune de Saint-Senier-de-Beuvron (entouré en orange sur la carte). La zone protégée Natura 2000 la plus proche est située plus de quatre kilomètres au nord, sur la commune de Ducey-les Chéris.

Sans cet argument, les élus et habitants ne pourront pas faire grand-chose pour s’opposer à Starlink et la peur irrationnelle des ondes ne suffira pas à leur permettre d’obtenir gain de cause. Peut-être que l’entreprise gérée par Elon Musk choisira une autre commune des environs pour éviter la polémique, mais puisque les autorisations ont été obtenues, il est probable que le projet arrive à son terme.

Starlink a obtenu des autorisations pour implanter trois stations de ce type en France. Outre celle de Saint-Senier-de-Beuvron en Normandie, il devrait y en avoir une à Gravelines dans le Nord et une dernière à Villenave-d’Ornon en Gironde, en banlieue de Bordeaux. À chaque fois, ce sont des sites situés non loin des côtes et le long d’axes stratégiques pour accéder au réseau internet.

L’offre commerciale de Starlink est ouverte en bêta depuis l’automne 2020 et l’entreprise revendique désormais plus de 10 000 abonnés dans le monde. Les débits actuels mis en avant sont de 100 mbit/s en téléchargement et 20 mbit/s/s en envoi de données, avec un ping maximal de 31 ms. De bons scores pour de l’internet fourni par satellite, les offres historiques souffrant d’une latence plus élevées et de débits nettement plus faibles.

À terme, Starlink a promis des performances au niveau de la fibre optique, mais il faudra pour cela que la constellation de 42 000 satellites soit entièrement déployée. Et il faudra aussi de multiples stations terrestres, y compris dans des petites communes comme Saint-Senier-de-Beuvron.

Image de couverture : Official SpaceX Photos (CC BY-NC 2.0)

avatar Thms | 

Intéressant comme situation : est-ce ok d’obliger une commune à accepter un truc que ses habitants refusent ? Même s’ils ont tort ? Est-il préférable de vivre dans un monde où on est libre d’avoir tort et de faire des erreurs (quitte à les corriger quand la vérité devient flagrante), ou bien veut-on vivre dans un monde où on est forcé d’accepter quelque chose que l’on refuse, parce que les « sachants » eux sont plus intelligents et ne font jamais d’erreurs ?

avatar Steve Molle | 

@Thms

Il ne veulent pas. Point.

Ton message est plein de bon sens.

avatar marenostrum | 

Toujours t’ont forcé, historiquement. Personne n’a demandé ton avis.

avatar Brice21 | 

@Thms

"ou bien veut-on vivre dans un monde où on est forcé d’accepter quelque chose que l’on refuse, parce que les « sachants » eux sont plus intelligents et ne font jamais d’erreurs ?"

Tu veux dire est-ce qu’on veut vivre dans une utopie ou dans la réalité ?

avatar CogipTelematique | 

Autre mise en perspective : sur un terrain dont tu es le propriétaire, est-ce ok que les villageois montent une coalition pour t'empêcher de faire quelque chose qui n'est ni dérangeant ni bruyant, pour la simple raison d'une superstition ?

La liberté des uns commence là où s'arrête celle des autres. Ici, la liberté d'Elon Musk d'installer des antennes dans un jardin n'empiète pas sur la liberté des villageois d'avoir une phobie des ondes radio.

Sinon on peut se demander à qui appartiennent les ondes, et qui a autorité pour les stopper ou les réguler. En France il semble que ce soit l'ARCEP ou l'ANFR, donc l'État. On aurait pu aussi avoir une approche tout à fait inverse (quoi qu'irréaliste) et considérer que chacun peut réguler ses ondes sur son propre terrain.

avatar Krysten2001 | 
avatar softjo | 

Les bénéfices d'un seul milliardaire sont clairement au dessus des droits de toute l'humanité voyons...

Il faudrait taxé StarLink 100% pour
- dédommager toutes personnes ne pouvant plus admirer le ciel sans voir une majorité de satellites très brillants
- dédommager les astronomes amateurs
- Pour les plusieurs dizaines de milliards nécessaires pour placer les télescopes actuellement sur terre dans l'espace.

On a donc un type qui arrive, qui en a rien à foutre de la population entière, qui pensent qu'il va aider je ne sais pas quel pays qui n'a pas de connexion internet alors qu'ils ont besoins de stabilité politique, d'eau et de nourriture. On a des projets pareil, parce que les USA et leur libéralisme et capitalisme extrême ne font rien pour offrir une connexion internet plus loin que les banlieux, et encore...

Donc un pays, un milliardaire détruit le ciel pour l'humanité entière pour le bénéfice de plus ou moins personne sauf lui même...

Une énorme aberration...

avatar r e m y | 

@softjo

Cette pollution n'impacte pas seulement les astronomes amateurs. Les professionnels sont tout autant impactés !

avatar House M.D. | 

@softjo

C’est beau les idées communistes… taxons ce salaud de riche… pendant ce temps au moins vous restez sur vos petites convictions dans votre bulle de confort, faudrait pas vous brusquer… ce qui ne vous intéresse pas est forcément inutile pour le reste du monde…

avatar jean_claude_duss | 

@softjo

Très bien résumé, un looser blindé qui se permet de faire chier la planète entière avec ses lubies de milliardaire. Un nuisible quoi.

avatar Hasgarn | 

@r e m y

Ça, c’est une vraie bonne raison

avatar IceWizard | 

@r e m y

« La pollution de ces kyrielles de satellites est une plaie pour l'astronomie... »

A la suite des plaintes des astronomes, le président de Mars a annoncé que les nouveaux satellites seront peints en noir. Cela vas changer quelque chose ou pas ?

avatar r e m y | 

@IceWizard

On aura des traînées de points noirs plutôt que des traînées de points brillants sur les clichés... (c'est à peine moins gênant)

avatar Bigdidou | 

« Qu’à cela ne tienne, il soutient qu’il est « Hors de question que l’on mette la vie de mes concitoyens en péril », »

C’est certain que cette cause de péril est tout à fait prioritaire et préoccupante.

avatar IceWizard | 

@Bigdidou

« C’est certain que cette cause de péril est tout à fait prioritaire et préoccupante. »

Mais si, tu n’as pas vu cet épisode de Doctor Who où il transforme une station Tv orbitale en un émetteur de rayons je-sais-plus-trop-quoi pour détruire une flotte d’invasion Dalek ? C’est drôlement dangereux ces bidules radios ..

avatar ataredg | 

C'est moi ou la politique d'EELV est synonyme d'arrêt du progrès et de l'innovation?

avatar IceWizard | 

@ataredg

« C'est moi ou la politique d'EELV est synonyme d'arrêt du progrès et de l'innovation? »

EELV se moque du progrès, de l’innovation et surtout de l’écologie. Sa seule préoccupation est de surfer sur les peurs des gens, dans un objectif purement électorale. Ils sont aussi populistes que Trump et ces copains de l’extrême-droite américaine.

avatar jcp25 | 

@IceWizard

+1
comme le petit robot suédois !
Et c'est bien dommage !

avatar byte_order | 

@ataredg
> arrêt du progrès

En quoi StarLinks est un progrès si vitale pour l'humanité ?
Pour les intérêts privés, okay, on voit bien, mais pour une majorité de gens, en quoi c'est si undubitablement un progrès ?

> de l'innovation

L'innovation, c'est juste proposer quelque chose de nouveau.
Ce qui n'est *absolument* en rien une garantie que cette nouveauté sera un progrès pour vous, pour plein de gens, pour tout le monde.

Je propose qu'on divise par 2 votre salaire. C'est nouveauté.
Progrès ? Pour votre employeur, assurément. Pour vous ? On en doute. Pour vos proches, pour votre communauté, probablement pas non plus.

Merci de cesser de confondre nouveauté, changement et progrès. Si c'était le cas, notre société humaine serait infiniment meilleure, depuis le temps !
Le progrès est rare. Le changement est constant, à chaque instant. La conclusion qui s'impose c'est qu'une énorme quantité de changements sont soit neutres soit, pour certains, des régressions plutôt que des progrès.

avatar Link1993 | 

@ataredg

Si tu as besoin d'une analyse critique et plutôt bien construite (je valide la partie qui critique les connaissances scientifique des chefs de partie, sujet que je connais bien), et bien tu vas adorer ça ! :)

https://youtu.be/BgCyO9WjINA

avatar gillesb14 | 

Si l’on regarde le côté positif.
Des régimes comme la Chine la Birmanie ou la Russie ne vont pas aimer, car impossible de couper les communications...

avatar r e m y | 

@gillesb14

Bien sûr que si! Il suffit de contrôler les stations relais au sol...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR