Dropbox licencie 315 employés, 11% de son effectif

Florian Innocente |

Il y a un mois, Dropbox se félicitait d'être présent dans plusieurs classements 2020 des « meilleurs endroits pour travailler ». Aujourd'hui son cofondateur Drew Houston annonce le licenciement d'environ 11 % de ses effectifs globaux ce qui concerne 315 personnes. Au sommet de la hiérarchie, le départ de la directrice opérationnelle Olivia Nottebohm a été annoncé.

La promesse de ne toucher à aucun poste en 2020 a été tenue, explique Houston mais 2021 et la suite s'annoncent plus délicate encore. Une organisation où le télétravail est encouragé signifie par exemple moins de besoins pour certains postes en interne, explique Drew Houston.

Outre une nécessité de resserrer ses effectifs, Dropbox a trois objectifs : continuer de faire évoluer sa plateforme, proposer de nouveaux produits adaptés au travail à distance et améliorer sa gestion.

Lors de ses résultats financiers du 5 novembre, Dropbox avait déclaré un chiffre d'affaires de 487 millions de dollars (+14 % sur un an) et le service comptait 15,25 millions de clients payants contre 14 millions un an plus tôt.


Tags
avatar hasgard | 

@YetOneOtherGit

Merci pour la leçon, mais je connais le dossier

avatar YetOneOtherGit | 

@hasgard

"Merci pour la leçon, mais je connais le dossier"

Celui de Dropbox ?

Et donc tu vois là le signe d’une future prise de contrôle?

avatar hugome | 

@hasgard

Le mec est spécialiste des leçons aux gens qui connaissent mieux le dossier que lui. On a beau lui dire, il est sourd.

avatar Yves SG | 

En tout cas pour ma part, je trouve leur qualité de service vraiment au top, et ce depuis plus de 10 ans 👍😃👍

avatar Alpy74CH | 

Il y a longtemps que j’ai viré Dropbox !

avatar Alpy74CH | 

@Alpy74CH

Evernote pareil !

avatar highboot | 

Autant j’ai viré Evernote au modèle économique malsain pour un attrait toujours moindre, autant Dropbox, dans sa version pro, me semble encore aujourd’hui bien utile et peu cher pour les services rendus.
Seul le service de base gratuit peut être comparé à iCloud et encore ! En pro rien que l’administration des droits d’accès au sein du groupe d’utilisateur fait toute la différence. Les commentaires, l’historique laissant penser à Time Machine, le transfert façon WeTtansfert (pro également) avec suivi des téléchargements, le verrouillage de fichiers,...
il y a bien des concurrents à Dropbox et pour les usages perso ou entre familles, amis Dropbox peut en effet ne plus être indispensable mais je soutiens que Dropbox n’est pas encore mort.

avatar eckri | 

ils vont au mur, leur offre ne correspond pas ou plus au marche

avatar Celeri | 

En-dehors de toute considération mercantile ou sociale, personnellement j'étais un gros utilisateur de Dropbox au début des années 2010, et j'en étais à envisager de payer un abonnement pour un forfait 1TB quand ils ont commencé à déployer des "features" inutiles voire énervantes. De mémoire, c'est l'intégration à Office que l'appli n'arrêtait pas de vouloir réactiver qui a fini par me donner envie de migrer, surtout quand je voyais la consommation de CPU et de RAM qui ne faisait que d'augmenter sur mes machines à cause de lui.

Je suis donc passé par la solution Synology dès que j'ai pu (en 2014), d'abord assez limitée puis assez satisfaisante, et plus récemment sur NextCloud sur le même NAS, qui fonctionne étonnamment bien sur toutes les plate-formes et a la bonne idée d'intégrer plein de connecteurs mais sous forme de modules à activer soi-même !

avatar marc_os | 

Chiffre d'affaire en hausse, bénéfices en hausse: $323.4 (2019) → $384.2 (2020), mais c'est pas leur faute s'ils licencient du monde, les actionnaires n'en ont jamais assez.
Ah que c'est beau le capitalisme !

avatar StephaneRacine7 | 

Ils souffrent surtout de leur changement de politique. Depuis qu'ils ont passé le compte gratuit à 2 périphériques seulement beaucoup de gens s'en vont ailleurs. Ensuite au niveau tarif particulier ils sont dans les choux. Et pour finir, pour les comptes enterprise ils ont aussi fait des changements de prix astronomique avec abut de position dominante. Moralité les entreprises commencent à aller hier ou utiliser des technologies comme NextCloud hébergées ou on premise pour zéro dollar!!!!

avatar hugome | 

Je sais pas qui fait le marketing chez eux, mais c’est des branquignols. Leur offre de base démarre à 120€ par an. Pour la masse des utilisateurs qui n’ont besoin que de synchro et un peu de partage, c’est prohibitif.
Petit à petit, ils vont se couper d’une masse énorme de gens qui leur font de la pub gratuitement, et ils vont devoir survivre sur un marché pro hyper compétitif beaucoup plus restreint. Alors qu’avec une offre à 3-4 € par mois, ils récupèreraient des dizaines de millions d’abonnés.
Ça a un nom bien connu, le dilemme de l’innovateur, théorisé par Christensen, qui consiste à faire un produit de plus en plus compliqué pour le vendre de plus en plus cher à une base captive, ce qui marche jusqu’au jour où un nouvel entrant rafle tout avec une offre basique simplifiée moins chère.

avatar YetOneOtherGit | 

@hugome

"Je sais pas qui fait le marketing chez eux, mais c’est des branquignols."

Rien que ça 😳

Vas jeter un oeil aux comptes d’exploitation :

https://dropbox.gcs-web.com/static-files/80caeff8-9ca0-4a9f-8024-9770508e795e

Les jugement à l’emporte-pièce pièce idiot qu’il ne faut pas lire 🤢

Pages

CONNEXION UTILISATEUR