Pourquoi je ne veux pas d'Apple Car

Jean-Baptiste Leheup |

Pomme d'avis, c'est la rubrique dans laquelle la rédaction de MacGeneration vous partage son point de vue sur un sujet d'actualité. Alors que les rumeurs vont bon train sur une future voiture Apple, Jean-Baptiste espère qu'il n'en sera rien…

À force d'en parler, elle va bien finir par arriver, l'Apple Car. Christophe nous rappelait encore récemment pourquoi il fallait prendre Apple très au sérieux sur ce coup tandis qu'Anthony envisageait que la voiture Apple soit bien plus qu’une voiture. Mais si beaucoup y croient, et si certains l'attendent avec impatience, je fais partie de ceux qui espèrent qu'Apple ne s'apprête pas à nous proposer une voiture.

Je sais bien que je nage à contre-courant et que tous les voyants sont au vert pour la marque. Se lancer sur un nouveau marché ne lui fait pas peur : elle ne savait pas non plus faire de téléphones, ni de montres, ni de processeurs, mais elle a appris. Intelligence artificielle, apprentissage automatique, reconnaissance vocale, détection des mouvements et des objets, calcul d'itinéraire, communications sans fil : tout ce qui est nécessaire pour une voiture Apple est déjà dans l'iPhone. Et pour le reste, elle disposera d'une pléthore de sous-traitants.

Quant à l'idée que le marché soit déjà surchargé de prétendants, ce n'est pas un souci : on sait à quel point Apple sait faire place nette autour d'elle et cibler les segments les plus rentables pour tirer profit de son investissement. Mais pour moi, les problèmes sont ailleurs.


avatar Lucas | 

Je partage les craintes et frustrations de Jean-Baptiste, et je pense que dans dix ans il faudrait qu’il n’y ait plus de voiture du tout dans les villes plutôt que de nouveaux monstres d’électronique et de puissance (thermique ou électrique, c’est pareil, il faut réduire drastiquement la production et la consommation, pas courir dans une fuite en avant)… mais en même temps je suis très curieux voire impatient de découvrir ce dont Apple serait capable sur ce segment !

Enfin, si ça pouvait ne rester qu’un concept et avoir à la place un vélo ou des hyperloops Apple, je pense que la Planète et moi serons très contents aussi !

avatar raoolito | 

@Lu Canneberges

oui..vous savez, si vous voulez aider la planete, il y a une methode encore plus simple que de vider les voitures des centres villes: supprimez toutes les centrales electriques brulant des energies fossiles.
Parce que une ville sans véhicule c'est une ville sans commerce (sauf à utiliser des helicoptères pour apporter les approvisionnements de ces memes commerces ? :P )

avatar Lucas | 

@raoolito

« si vous voulez aider la planete, il y a une methode encore plus simple que de vider les voitures des centres villes: supprimez toutes les centrales electriques brulant des energies fossiles. »
=> on est d’accord mais ce n’est qu’une infime partie du problème, en France on ne produit quasiment plus d’électricité avec des énergies fossiles (si on ne considère par l’uranium comme fossile), mais il y a encore tout à faire ! La fin de la voiture n’est qu’un élément de réponse, avec l’agriculture 100% biologique, végétale, locale et de saison ; l’isolation des logements ; la réduction de la consommation d’énergie (AVANT de penser à mettre des éoliennes et panneaux solaires partout…) ; ralentir nos rythmes de vie et de voyage (passer au train ou au bateau plutôt que l’avion ; au vélo plutôt que la voiture) ; repenser l’intégration de nos méthodes de production et produire moins et mieux, etc.
Mais la voiture reste un élément central de l’enjeu actuel…

« Parce que une ville sans véhicule c'est une ville sans commerce (sauf à utiliser des helicoptères pour apporter les approvisionnements de ces memes commerces ? :P ) »
Non, on peut très bien avoir une ville fonctionnant essentiellement avec les transports en commun, et pour l’approvisionnement, le train ou la péniche peuvent remplacer une grande partie des camions (on est en train de se rendre compte à Paris qu’une péniche de nourriture ou de meubles IKEA supprime des centaines et milliers de trajets voitures/camions…) et continuer à autoriser les véhicules seulement lorsqu’il n’y a pas d’alternative, et pour les gros besoins impérieux type ambulance/pompiers.

En tout cas c’est possible de voir au-delà de nos limites actuelles ! ;)

avatar raoolito | 

@Lu Canneberges

j'etais avec vois que là
"le train ou la péniche peuvent remplacer une grande partie des camions"
bon, pour ne pas pas paraître ridicule on dira que suivant les configurations des villes chacune saura trouver sa méthode propre pour le traffic de marchandises

oui parce que la petite rivière que je vois de ma fenetre donnera bien avec une peniche dessus :)

avatar Link1993 | 

@Lu Canneberges

Je vais revenir sur quelques éléments de votre commentaire quand même.

Sur l’électricité, c’est bien partie pour que l’on vire nos centrales nucléaires avec la politique actuelle (et l’uranium n’est pas fossile, c’est un minerais, quand le pétrole est de la fossilisation de biomasse). C’est ce qui est en train de se passer en Belgique. Ils vont virer le nucléaire, et remplacer ça par du gaz (fossile).

Sur la partie agriculture, le 100% biologique n’est pas bon non plus. C’est juste un label qui donne les directives pour se faire labellisé. Le 100% bio est possible, mais pas souhaitable par son plus faible rendement. Y’a des pratiques intéressant dans la bio, et qui devrait revenir dans l’agriculture conventionnelle (et qui sont déjà en train de revenir en fait), mais l’interdiction de pesticides « de synthèse » plus optimisée (sanitairement, puisqu’on peut virer un truc trop nocif puisque fait plus sur mesure pour le besoin) et plus performant que les pesticides « naturels » font que le bio en l’état, n’est rien d’autre qu’un argument marketing et peu voir pas du tout écologique à grande échelle.
Une pratique intéressante peut-être l’agriculture de conservation des sols, qui va prendre du bon d’un peu partout. Mais faut pas non plus se leurrer, l’agriculture quelle qu’elle soit, aura un impact, et en fonction de la plantation et du lieu, il faudra modifier les pratiques, et ne pas forcément rester sur une pratique toute prête (a moins qu’elle inclue cette variabilité), pour limiter les problématiques environnementales (toujours la balance bénéfice risque).

Et puis dernier point un peu plus violent, quand l’Europe arrêtera d’être contradictoire avec les OGMs, ont aura la aussi fait un grand pas pour l’agriculture. Entre des lois catégorisant des plantes non OGMs et d’autres oui, sur des principes absurdes, par idéologie, sans comprendre le fond, elle se met une balle dans le pied pour nourrir la population européenne (et mondiale puisque les pays en Afrique par exemple, se base sur nos lois, alors qu’ils ont bien plus besoin que nous de nous nourrir, avec un territoire plus pauvre en terme de richesse du sol).
On peut sans problèmes faire des plantes résistantes à la sécheresse, pouvant aussi sécréter son propre pesticide, pour certains pays, faire en sorte que la plante soit plus riche en nutriments…
A la place, on en est à dire que des plantes qui n’étaient pas OGM, le sont depuis 2018, parce que des entreprises du bio l’ont demandé, sans se rendre compte que maintenant, ¾ des légumes bio sont maintenant des OGMs… (chiffre peut-être un peu exagéré, je ne me rappelle plus des chiffres)

avatar gwen | 

@Lu Canneberges

Des péniches. Wahoo quelle bonne idée. Transformons nos rues en canaux et du coup on supprime également les touristes se rendant à Venise puisqu’ils ont la même chose en bas de chez eux.

Et surtout c’est bien connu que les péniches sont super rapides et surtout ne polluent absolument pas.

Franchement il y a des solutions mais il faut aussi réfléchir sérieusement et ne pas penser que les réponses viennent du passé.

avatar PER180H | 

@gwen

En terme de logistique urbaine, le transport fluvial a certainement une carte à jouer, au delà de ces clichés.

Tu changeras peut être d’avis quand Apple planchera sur une ApplePéniche Pro.

avatar gwen | 

@PER180H

Le soucis de la iPeniche c’est qu’elle a besoin d’eau pour naviguer. Il y a un moment où il faut être réaliste. A part Venise je ne connais pas d’autre ville qui soit entièrement accessible par voie fluviale.

Et franchement ce n’est pas plus écologique que le reste si tu fait naviguer des milliers de péniches.

avatar PER180H | 

@gwen

Récemment, un chantier de voirie à Strasbourg a été livré en pavés par voie fluviale puis les derniers hectomètres à vélo (à assistance électrique). Cela dit, même cela a été critiqué comme il se doit par les chantres de la « «modernité »
Il n’est pas question d’équiper chaque rue en canal… Toujours le même argument : ce serait tout ou rien, si ce n’est pas tout alors c’est discrédité.

Une péniche remplace un bon nombre de camions, et est plus efficace à la tonne transportée, en termes énergétiques.
(Comme le train, du reste. Mais comme on ne peut pas mettre une voie ferrée dans chaque rue, alors ne parlons même pas de ce transport du 19e siècle ^^)

avatar gwen | 

@PER180H

Voilà, avec un peu d’explication raisonnable et argumenté on arrive à avoir une vrais alternative. Je suis également contre les camions qui circulent sur les autoroutes alors que des alternatives seraient facile à mettre en place. Le soucis, c’est que c’est juste politique si le train n’est pas utilisé.

Du coup, cela n’a rien à voir avec le retrait des véhicules des villes. Il faut être honnête et ne pas crier au loup à tout bout de champs.

avatar PER180H | 

@gwen

Qui crie au loup avec les péniches ?

Ce lien pour illustrer ce qu’évoquait Lu Canneberges
https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/ikea-va-livrer-paris-avec-des-barges-sur-la-seine-1313775

avatar gwen | 

@PER180H

Là, il n’est pas question d’éliminer les véhicule des villes. Bien sûr que les péniches sont encores utilisées.

Je pensais même que c’était déjà fait pour IKEA. J’avais lu un article sur ce projet il y a un an ou deux.

avatar John McClane | 

@raoolito

"Parce que une ville sans véhicule c'est une ville sans commerce (sauf à utiliser des helicoptères pour apporter les approvisionnements de ces memes commerces ? :P )"

Prenons l’exemple de la presqu’île de Lyon : les voitures sont autorisées le matin pour les livraisons des commerces, et presque tout le reste est piéton (à part quelques rues) ainsi que transports en commun (bus, tram, métro). On pourrait imaginer ça pour une ville entière, en y ajoutant des voitures autonomes parmi les transports en commun. D’ailleurs il y a déjà un bus autonome à lyon, mais je ne l’ai jamais testé.

avatar raoolito | 

@John McClane

oui cela aussi.
je crois que sur ce sujet toutes les idées seront testées :)

n'empêche la chine ou l'australie ou meme les usa sont de gris pollueurs d'abord a cause de leurs centrales a charbon. et d'un point de vue économique c'est plus facile et rapide de changer cela que de demander aux usagers de moins se deplacer ou diminuer leur conso

ce qui devra etre fait quand meme, ainsi que toutes les autres choses listées plus haut

avatar thefutureismylife | 

@raoolito

Pour mettre tout le monde d’accord. Les villes ne doivent plus avoir de voitures « stationnées ». Le reste c’est tolérable ;)
Déjà le gain de place, permettra de revoir l’architecture d’une ville. Plus de terrasse ? Des trottoirs plus agréables ? Une rue accueillante ^^

avatar oomu | 

@John McClane

vous savez, la plupart des gens quand ils disent "sans", ils laissent évidemment la place à l'exception, au nécessaire, à cequi aide.

Evidemment que pour leslivraisons, on continuerait d'utiliser le bon outil. Il s'agit que d'organisation.

avatar oomu | 

@Lu Canneberges

oui.

on fantasme sur des flottes de super-véhicules magiques quand le problème c'est qu'on en a TROP !

avatar gafa and chill | 

À bon entendeur ! Merci pour ces réflexions Jean-Baptiste, je suis tout à fait d’accord.

avatar fte | 

S’il faut un arrêt de deux semaines au SAV pour changer le réservoir de lave-glaces parce qu’il n’est pas prévu pour être rempli, c’est sans moi.

avatar ys320 | 

C’est simple Elon Musk est le nouveau Steve Jobs puissance 10. Il sait faire rêver et il a prouvé qu’il tenait ses promesses. La magie apple que l’on regrette, elle se retrouve chez les amateurs de Tesla, de Space X, Starlinks etc Le seul segment pour Apple c’est de concurrencer Tesla. On est la sur des véhicules qui deviennent accessibles et hyper technologiques. Mais Tesla n’est pas Nokia… Musk envoi des gens dans l’espace et promet Mars. Donc la tache sera rude.

avatar YetOneOtherGit | 

@ys320

"est le nouveau Steve Jobs"

La comparaison touche très rapidement ses limites quand on creuse un peu.

Les deux personnalités sont absolument différentes, les ressorts de leur vision de l’innovation n’ont pas grand chose à voir, les objectifs eux aussi n’ont pas grand chose à voir.

Bref le parallèle est facile et séduisant, mais il est extrêmement réducteur et caricatural.

avatar melaure | 

@ys320

+1

La seule surprise de taille serait de sortir un Jet Pack utilisable par tous !

avatar Sindanárië | 

@ys320

"C’est simple Elon Musk est le nouveau Steve Jobs puissance 10"

Oui ben non, Jobs n’était pas atteint de délirium, hein 🙄😂

avatar ys320 | 

@Sindanárië

A chacun sa propre distorsion.

avatar AFLC7 | 

L’Apple car existe déjà, c’est la Fiat 500 électrique pas besoin de réinventer la roue, reste à imaginer un CarPlay réellement utilisable pour nous rappeler qu’Apple c’est avant tout un interface. Tout le reste, conduite semi autonome incluse sont déjà dedans, y compris le cuir vegan... Ne manque que la recharge rapide pour tous tout le temps mais ça ce n’est pas du ressort d’Apple. La 500 E est même vendue à un tarif Apple… Fin du rire. Un design iconique, le soucis du détail, des technologies triées sur le volet, un prix élitiste mais pas trop et surtout le très Apple mode de conduite « Sherpa », tout y est je vous dis.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR