APFS : les testeurs de la bêta publique sous Fusion Drive vont devoir repasser à HFS+

Mickaël Bazoge |

Les testeurs de la bêta publique de macOS High Sierra équipés d'un Mac Fusion Drive sont invités par Apple à revenir à HFS+ si jamais leur disque a été converti à APFS. Ce qui signifie au passage que toutes les données présentes sur l'ordinateur vont passer à l'as. Le constructeur livre un mode d'emploi nécessitant une sauvegarde Time Machine, un disque externe d'au moins 10 Go et la création d'un programme d'installation de démarrage. Apple explique :

Les versions bêta de macOS High Sierra ont modifié le format de disque des systèmes en les convertissant afin d’utiliser le nouveau système Apple File System. La version initiale de macOS High Sierra prendra en charge le nouveau format Apple File System, qui sera défini comme système de fichiers de démarrage par défaut sur les systèmes Mac avec stockage intégré 100 % Flash. Si vous avez installé une version bêta de macOS High Sierra, le Fusion Drive de votre Mac peut avoir été converti au format Apple File System. Cette configuration n’étant pas prise en charge par la version initiale de macOS High Sierra, nous vous recommandons de suivre les étapes ci-dessous pour revenir au format de disque précédent.

Pour opérer la bascule d'APFS vers HFS+, on peut aussi en passer par la procédure de récupération depuis internet, mais il faut posséder un second Mac sous macOS 10.12.5 minimum et savoir jouer du Terminal. Toutes les informations sont disponibles à cette adresse.

L'autre information intéressante livrée par Apple, c'est qu'APFS est bien réservé aux disques flash ; les Fusion Drive en sont donc exclus, du moins pour le moment. Le constructeur n'en pipe mot dans la page du programme de bêta-test, mais le stockage traditionnel (disque dur à plateaux) est aussi concerné.

On comprend également qu'il ne s'agit que de reculer pour mieux sauter, Apple parlant de « version initiale » de macOS High Sierra. À l'avenir, une mise à jour du système pourrait bien autoriser la conversion en APFS. Dans les bêtas de macOS 10.13, l'assistant d'installation donnait la possibilité de convertir ou pas son Mac dans le nouveau système de fichiers. Depuis, Apple a confirmé que la conversion automatique en APFS serait activée pour les disques flash, sans possibilité d'annuler cette transition.

L'absence de conversion pour les Fusion Drive et les disques durs faisait l'objet d'une controverse, étant donné que les premiers du moins ont pu passer sans encombre le cap d'APFS avec les bêtas de High Sierra (lire : APFS : Apple fait le point sur la compatibilité de son nouveau système de fichiers). C'est désormais confirmé.

avatar melaure | 

Franchement quand l'HFS+ est sorti en 97, vous avez de suite changé ??? (évidemment cette question ne s'adresse pas aux newbies ;) ).

Pas moi, j'ai attendu un peu (la 8.5/8.6 au moins), histoire d'être sur de la stabilité. APFS c'est aussi à prendre avec des pincettes, attendre 2018/2019, laissons murir.

avatar r e m y | 

Ouh là... je me rappelle encore les arrachages de cheveux de la conversion HFS vers HFS+ des premiers temps avec pertes de donnees à l'appui. ?

avatar BeePotato | 

@ melaure : « Franchement quand l'HFS+ est sorti en 97, vous avez de suite changé ??? »

Nan, moi j’ai attendu sa sortie effective… en 1998. ;-)

Plaisanterie mise à part, j’avais, comme toi (et beaucoup d’autres je suppose), attendu la 8.5.
J’ai du mal à comprendre ceux qui semblent si frustrés de ne pas pouvoir passer tous leurs disques en APFS tout de suite.

avatar r e m y | 

Petite remarque au passage pour ceux qui semblent pressés de passer tous leurs disques en APFS...
Pensez-bien au fait qu'un disque formatté APFS ne sera lisible que depuis un Mac tournant sous High Sierra.
Ne convertissez pas trop vite vos disques externes dans ce format si vous avez d'autres Mac avec une version de MacOS inférieure ou si vous risquez de revenir à Sierra après avoir testé HighSierra. Il vous faudrait alors reformatter vos disques sans possibilité d'en sauvegarder préalablement le contenu...

avatar ingmar92110 | 

@r e m y

Sans décloner?

avatar Dwigt | 

Non, les volumes AFPS sont accessibles en lecture et en écriture avec Sierra 10.12.6.

https://www.macg.co/os-x/2017/08/apfs-apple-fait-le-point-sur-la-compati...

Ça n'a toutefois pas grand intérêt à ce stade de convertir un disque dur externe en AFPS.

avatar r e m y | 

@Dwigt

Exact... autant pour moi. (Ce point m'avait échappé et je n'avais pas pensé à retester depuis la mise à jour 10.12.6)
Merci d'avoir corrigé

avatar Stéphane83000 | 

Je voulais juste supposer qu’Apple effacera très prochainement le fusion drive de son catalogue et qu’ils auraient pu proposer du SSD sur les derniers iMac haut de gamme de 2017.
Car j’ai fait une erreur de frappe j’ai acheté un iMac 5K FD 2017 et j’avoue (même si à l’utilisation la différence sera minime) que de proposer et venter un nouveau système de fichier non applicable sur ces machines sorties en juin ça fait ch...

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

@Stéphane83000

Regarde le catalogue 2017 des iMac 5K ils sont tous en Fusion Drive 1To.

Je ne vois pas Apple abandonner ce type de stockage de suite.

APFS va arriver sur FD dans une mise à jour de High Sierra.

avatar r e m y | 

@Stéphane83000

APFS prend en charge les FusionDrive ainsi que les disques durs classiques à plateau (on peut tout à fait creer un Fusion Drive en APFS ou en convertir un de HFS+ vers APFS via le Terminal). Il n'est juste pas encore totalement debbugué ni optimisé sur ce type de disques et Apple prefere ne pas déployer APFS sur ce type de support pour l'instant.
Le systeme de fichiers est un élément critique du systeme! On ne peut que saluer la prudence d'Apple dans l'adoption d'APFS (systeme de fichier dont la mise au point va se poursuivre pendant de longs mois encore avec des fonctionnalités qui ne seront débloquées qu'au fur et à mesure de leur développement)

Et là encore ne pas prendre au pied de la lettre les discours marketing d'Apple (tout est tellement amazing...)!

Oui APFS est une évolution majeure du systeme de fichiers et offre des possibilités nouvelles extrêmement intéressantes. Mais le monde ne s'arrête pas le 25 septembre pour ceux qui n'en bénéficient pas tout de suite, et ce n'est pas le nirvâna pour ceux qui adoptent APFS, non plus!
Deja quand TimeMachine aura été réécrit pour tirer parti d'ApFS, là oui, on aura une premiere évolution réellement visible de l'utilisateur lambda... mais pour l'instant, APFS va passer totalement inaperçu pour beaucoup (comme il est passé inaperçu lorsque les iPhone ou iPad l'ont adopté de façon silencieuse)

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

@r e m y

Totalement d'accord.

avatar BeePotato | 

@ r e m y : « Deja quand TimeMachine aura été réécrit pour tirer parti d'ApFS, là oui, on aura une premiere évolution réellement visible de l'utilisateur lambda... »

Est-on vraiment sûr que Time Machine n’a aucunement été modifié (par besoin d’être réécrit de fond en comble pour ça) pour tirer profit des caractéristiques d’APFS ?
Tout ce que j’ai lu sur ce sujet, c’est que les volumes de sauvegarde ne sont pas formatés en APFS — ce qui semble tout à fait raisonnable pour de la sauvegarde, dont il est bon qu’elle soit lisible par le maximum de machines le jour où on en a besoin.
Mais il n’y a aucunement besoin que le volume de sauvegarde soit lui-même en APFS pour tirer parti d’APFS sur le volume source. C’est de toute façon côté source qu’il y a les gains les plus intéressants à réaliser.

avatar r e m y | 

@BeePotato

C'est sur son volume de sauvegarde que TimeMachine peut réellement tirer parti d'APFS pour éviter les copies multiples de fichiers (et gagner en espace et en temps de sauvegarde).

avatar BeePotato | 

@r e m y : « C'est sur son volume de sauvegarde que TimeMachine peut réellement tirer parti d'APFS pour éviter les copies multiples de fichiers »

Non, en fait.
Au mieux, avoir le volume de sauvegarde en APFS permettrait de simplifier la sauvegarde de fichiers clones présents sur un volume source lui aussi en APFS. « Simplifier » et non « rendre possible », car il est tout à fait possible de le faire avec un volume de sauvegarde en HFS+.
Mais au delà de ça, il n’y a pas vraiment de gain à attendre d’un volume de sauvegarde en APFS.
Il ne faut pas s’attendre, notamment, à ce que Time Machine fasse tout seul de la déduplication de données sur le volume de sauvegarde si elle n’est pas déjà faite sur le volume source.

Le vrai gain vient de l’exploitation du fait d’avoir un volume source en APFS. C’est ça qu’on peut exploiter pour éviter de copier plusieurs fois certaines données, en tenant compte qu’un fichier est un clone d’un autre.
L’autre gain évident de l’APFS sur le volume source est la possibilité d’en faire un snapshot avant de lancer la sauvegarde, histoire de le concerver dans le même état du début à la fin de la procédure de sauvegarde.
Mais tout ça, ça peut très bien être exploité même avoir un volume de destination formaté en HFS+.

Attention, je ne prétends pas que la version de Time Machine incluse dans High Sierra fonctionne de cette façon. Je dis juste qu’on ne peut pas conclure grand chose au sujet de son fonctionnement en se basant sur le simple fait qu’elle n’utilise pas APFS pour la destination.

avatar r e m y | 

@BeePotato

Regarde comment travaille TimeMachine et à quoi ressemble l'une de ses sauvegardes. Tu verras vite qu'il duplique énormément de fichiers lors de la sauvegarde sur son disque "cible".

avatar BeePotato | 

@ r e m y : « Regarde comment travaille TimeMachine et à quoi ressemble l'une de ses sauvegardes. Tu verras vite qu'il duplique énormément de fichiers lors de la sauvegarde sur son disque "cible". »

Je sais bien comment il fonctionne, merci. Et il minimise justement la duplication — je ne sais pas où tu as vu que Time Machine dupliquait « énormémement » de fichiers.

La duplication de données qu’on trouve sur une sauvegarde Time Machine n’est pas au niveau des fichiers, mais à un niveau plus bas (dû au fait qu’un fichier dont même un seul octet a été modifié depuis sa dernière sauvegarde sera recopié dans son intégralité lors de la sauvegarde suivante). Et ça, d’après ce qui a été publié au sujet d’APFS, ça restera la même chose avec un volume de destination en APFS.

Comme je l’ai déjà expliqué plus haut, le gain qu’on peut obtenir avec APFS vient surtout de son usage sur un volume source.

avatar r e m y | 

@BeePotato

"La duplication de données qu’on trouve sur une sauvegarde Time Machine n’est pas au niveau des fichiers, mais à un niveau plus bas (dû au fait qu’un fichier dont même un seul octet a été modifié depuis sa dernière sauvegarde sera recopié dans son intégralité lors de la sauvegarde suivante)."
C'est ce à quoi je faisais allusion. C'est là où un TimeMachine repensé pour travailler sur un disque de sauvegarde APFS peut faire des gains de place et de temps.
Tant que le disque de sauvegarde est en HFS+, dès qu'un fichier est modifié sur la source, il doit le sauvegarder dans son intégralité (et pas seulement les portions modifiées comme c'est le cas sur le disque source), car HFS ne sait pas gérer ca.

Mais il serait plus confortable de débattre du sujet dans les Forums pour ne pas polluer inutilement ces commentaires

avatar BeePotato | 

@ r e m y : « C'est là où un TimeMachine repensé pour travailler sur un disque de sauvegarde APFS peut faire des gains de place et de temps.
Tant que le disque de sauvegarde est en HFS+, dès qu'un fichier est modifié sur la source, il doit le sauvegarder dans son intégralité (et pas seulement les portions modifiées comme c'est le cas sur le disque source), car HFS ne sait pas gérer ca. »

Sauf qu'on ne sait pas si APFS permet de gérer ça : suivre quels blocs ont été modifiés dans un fichier par rapport à une ancienne version de ce fichier présente sur un volume APFS différent — ce qui n'est pas la même chose que lister les blocs modifiés par rapport à un snapshot sur le même volume. Ce n'est pas évident.

avatar r e m y | 

@BeePotato

C'est clair que la "documentation" mise à disposition par Apple (pour un FileSystem dont ils ont assuré qu'il serait quasiment Open Source) est plutôt légère (et c'est un euphémisme...).

En tous cas pour l'instant, TimeMachine continue à sauvegarder autant de fichiers dans leur intégralité qu'il y a de versions du dit fichier (même si sur la source ces versions ne sont pas intégralement dupliquées grace à APFS) ce qui fait qu'en cas de restauration, on va se retrouver avec ces versions de fichiers dupliquées dans leur intégralité (et donc potentiellement une restauration qui ne tient plus sur le disque sur lequel on cherche à la restaurer...).
Il y a un gros travail de réécriture de TimeMachine, mais je ne suis pas sûr qu'Apple le fasse (on n'a eu aucune version bêta d'une éventuelle réécriture dans les bêta développeur de HighSierra...)

avatar BeePotato | 

@ r e m y : « pour un FileSystem dont ils ont assuré qu'il serait quasiment Open Source »

Ils n'ont jamais rien assuré de tel. Ils ont juste assuré (et continuent de le faire) que les spécifications complètes d'APFS seront publiées un jour (permettant à d'autres, s'ils le souhaitent, d'en faire leur propre implémentation).
Mais on peut comprendre que ce ne soit pas tout de suite : d'une part, ça prend un peu de temps pour mettre ça en forme de façon propre (très propre, si on veut que ce soit utile — donc en confrontant les spécifications telles qu'elles ont été écrites pour usage interne à Apple et ce que fait réellement l'implémentation qui a été développée) ; d'autre part, comme on peut le voir ici, il est possible qu'APFS ait encore besoin d'évoluer un peu, et donc il n'est pas souhaitable de publier des spécifications qui ne colleraient pas à la version finale.

« et donc potentiellement une restauration qui ne tient plus sur le disque sur lequel on cherche à la restaurer... »

Potentiellement, oui. Mais il reste à voir si, sur un volume APFS, on aura vraiment souvent le cas d'un clone modifié ne différant de son original que de quelques blocs. En effet, dans beaucoup d'applications, on a tendance, lors de l'enregistrement d'un fichier modifié, à juste réécrire l'intégralité du fichier. Et là, adieu le gain de place via la conservation en commun des blocs non modifiés — et du coup, pas de surprise de place lors de la restauration.
Reste le cas des clones parfaits (sans modification après clonage). Ça, c'est un cas gérable facilement même avec un volume de sauvegarde en HFS+, donc j'espère bien qu'Apple le gèrera.

« Il y a un gros travail de réécriture de TimeMachine, mais je ne suis pas sûr qu'Apple le fasse (on n'a eu aucune version bêta d'une éventuelle réécriture dans les bêta développeur de HighSierra...) »

Je ne suis pas sûr non plus qu'Apple le fasse rapidement, d'autant plus qu'il y a pour l'instant un désavantage à avoir un volume de sauvegarde en APFS (parce qu'il n'est pas lisible partout).
Mais il y aurait tout de même quelque petits aménagements à faire (et facilement) pour au moins tirer profit des sources en APFS.

avatar Kriskool | 

HA HA HA HA HA HA HA HA

avatar syltosa | 

Sur un Mac Pro avec un SSD pour le système et des disques durs internes, est-il possible de passer le SSD en APFS sans toucher aux disques durs internes ?

avatar r e m y | 

@syltosa

Oui. Le systeme étant sur SSD, ce dernier sera automatiquement converti en APFS, mais les autres disques (quelle que soit leur nature d'ailleurs) ne seront pas touchés.

avatar alan1bangkok | 

Je reste sur Sierra qui fonctionne très bien , et pas envie d'essuyer les plâtres

avatar DouceProp' | 

J'espère que MacG fera un article expliquant ce que l'on peut faire le jour de la sortie officielle de High Sierra... J'ai un Fusion Drive, je comptais faire une clean install, alors pas d'APFS ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR