APFS, le nouveau système de fichiers d'Apple

Florian Innocente |

C’est l’une des surprises de cette semaine, Apple va dévoiler un nouveau système de fichiers, baptisé APFS alias Apple File System. Cette nouveauté fondamentale, que n’a pas évoquée Craig Federighi, est inscrite au menu des sessions dévelopeurs.

Cet APFS qui devrait succéder à terme à HFS+ et son prédécesseur — 30 ans d'histoire — met l’accent sur le chiffrement comme fonction de base, une optimisation pour le stockage de données sur supports flash et SSD, une protection des données contre les crash intempestifs, le TRIM, etc. Sa finalisation est prévue pour 2017, sans plus de précisions.

The Apple File System (APFS) is the next-generation file system designed to scale from an Apple Watch to a Mac Pro. APFS is optimized for Flash/SSD storage, and engineered with encryption as a primary feature. Learn about APFS benefits versus HFS+ and how to make sure your file system code is compatible.

Attention toutefois, les notes de version de macOS Sierra qui évoquent APFS précisent quelques-unes de ses limites dans sa forme actuelle, elles seront levées une fois le code finalisé. On ne peut pas s’en servir sur le disque de démarrage de macOS ; mais il y a possibilité de créer des partitions (internes/externes) en utilisant la ligne de commande. Autres exigences : il est sensible à la casse mais incompatibilité pour le moment avec AFP, Time Machine, FileVault et les Fusion Drive.

Un point encore, APFS autorise le space sharing, on pourra combiner de manière dynamique l’espace libre de plusieurs partitions formatées APFS afin d’obtenir un seul espace de stockage exploitable. C’est le retour sous une autre forme de ce qu’aurait pu apporter ZFS (lire ZFS : chronique d’un abandon).

Cliquer pour agrandir

Les amateurs peuvent trouver une présentation de ce système dans les pages développeurs. Il est expliqué que la compatibilité avec APFS démarrera à partir d’El Capitan.


Tags
#APFS
avatar patrick86 | 

"Je pense que patrick86 voulait dire qu’on peut espérer que cet APFS sera autant « open-sourçable » que l’est HFS+ : c’est-à-dire suffisamment bien documenté pour que quelqu’un d’un peu motivé puisse en faire une implémentation."

C'est tout à fait ça. Je faisait référence au fait qu'Apple publie les spécifications de HFS+, permettant à quiconque de l'implémenter dans un logiciel.

avatar Lonesome Boy | 

Justement, la petite phrase placée dans la doc porte fortement à croire qu'Apple ira plus loin et proposera une implémentation open source d'APFS.
Ce qui est une bonne chose, car il peut parfois y avoir certains détails d'une spec compris et donc implémentés différemment, ce qui peut éventuellement causer des petites incompatibilités.

avatar BeePotato | 

@ Lonesome Boy : « Justement, la petite phrase placée dans la doc porte fortement à croire qu'Apple ira plus loin et proposera une implémentation open source d’APFS. »

C’est une interprétation très optimiste de ce passage. :-)
La seule chose qui y est affirmée de façon claire, c’est que ce sera bien documenté.
Et de façon implicite, on y comprend que la possibilité d’une publication en open-source n’est pas refusée d’emblée — mais de là à trouver que ça « porte fortement à croire » qu’il y aura une telle publication, il y a tout de même un pas. :-)

Mais ok, c’est en effet loin d’être impossible. Comme je l’ai déjà dit, c’est de toute façon déjà le cas pour HFS+.

avatar MacGyver | 

un non evenement

je trouve cette news un peu plate a coté de celle de la sortie de l'iphone bleu profond

avatar heero | 

'sensible a la casse' veux dire incompatible pour le moment avec Adobe

avatar Pascal-007 | 

Ce qui laisse un an à Adobe pour s'enlever les doigts du c(aviar). Car c'est leur responsabilité, et non celle d'Apple, de s'assurer que leur logiciel fonctionne. Surtout considérant que leurs poissons/clients paient chaque année le gros prix pour avoir le privilège d'utiliser leur usine à gaz.

avatar Dumber@Redmond | 

@heero :
Quand on voit leurs efforts et réactivité sur Flash, on a tout compris...

avatar Dumber@Redmond | 

@eX0 :
ReFS est un produit Microsoft en pré-Alpha, c'est tout dire sur son état d'avancement et de maturité. Comme d'habitude MS part d'une feuille vierge et vu leur rapidité le produit sera prêt en 2025, s'il n'est pas abandonné purement et simplement entre temps parce qu'il se sera rendu compte que le produit ne sortira jamais, comme WinFS.
Et plutôt que de partir d'une base solide et éprouvée comme ZFS, MS veut développer un truc à lui, propriétaire qui ne sera utilisable en production que dans 6 à 8 ans, et encore à condition de bien vouloir essuyer les nombreux plâtres...

avatar rikki finefleur | 

Dumber@Redmond
Apple File System , pas du tout propriétaire..
Au moins on rigole bien en te lisant.
L'un vaut pas mieux que l'autre dans l'enfermement..

avatar patrick86 | 

"Apple File System , pas du tout propriétaire.."

Il vous suffit du nom pour dire si le bidule sera proprio et fermé ou non ?

Eh ben…

avatar Yohmi | 

@patrick86 :
Je n'ai pas d'avis sur la question, mais si tu prends le format audio ALAC (Apple Lossless Audio Codec), il est devenu open source. Certes, 7 ans après sa création, mais je pense qu'il n'est pas impossible qu'Apple fasse "don" de sa technologie, afin d'en garantir une vie (et donc une présence) en dehors des murs de Cupertino.

avatar patrick86 | 

@Yohmi :

Oui, d'autant que HFS+ est lui-même suffisamment ouvert pour que quiconque puisse l'implémenter dans ses produits, sans demander l'autorisation à Apple.

avatar rikki finefleur | 

Je n'en sais rien, mais certainement que si l'objet était open source , la pomme s'en serait vantée..

Non c'était surtout pour répondre à Redmond..
Quand on se moque des formats propriétaires , on évite de soutenir la pomme.
Car là cela en devient risible surtout concernant cette société.

Mais bon rien n'est perdu , car apple découvre en ce moment l'open source, quand cela l'arrange , mais pas pour tout. bien sur.

avatar BeePotato | 

@ rikki finefleur : « Je n'en sais rien »

Ben c’est pour ça que certains t’informent. Donc, maintenant oui, tu sais. :-)

« mais certainement que si l'objet était open source , la pomme s'en serait vantée.. »

Possible. Mais comme on l’a déjà dit, le plus important c’est surtout qu’il y ait une documentation suffisante pour que d’autres puissent faire leur propre implémentation (open-source ou non).

Et appremment, ce devrait être le cas (comme pour HFS+, quoi).

avatar patrick86 | 

"Quand on se moque des formats propriétaires , on évite de soutenir la pomme."

Quand on fait preuve de discernement, on comprend aisément qu'Apple n'est pas binaire.

avatar Dumber@Redmond | 

@rikki finefleur :
Si tu savais lire, je crois qu'on serait (beaucoup) au courant ici...
Je défendais surtout ZFS qui a failli être installé au cœur d'OS X.
Microsoft est surtout connue pour son utilisation des technos Open Source (dans ses DataCenters), plus que pour son ouverture aux projets OpenSource.
Apple est quand même moins nulle à ce sujet mais bon Darwin, Webkit, etc apparemment tu ne les connais pas plus que ça !

avatar rikki finefleur | 

Dumber@Redmond
Quand on lit tes posts, toujours les mêmes, et en venir à te moquer des formats propriétaires est juste absurde ..
Mais bon...

Tiens il y a encore peu, les vidéos publiées par Apple sur leur site étaient encore au format mov..
Fabuleux format, car il est bien entendu que c'est un format facilement lisible sur internet par n'importe quel ordinateur.. Il existait peut être des formats plus simples comme avi ou mp4 , que ce format..
Cela me fait penser à IE 6, ce format mov.. Les petits épiciers en action ..et c'est une insulte pour les épiciers.
Mais que ce soit MS ou Apple , ce sont des gens qui n'ont rien compris à l'internet, ou plutôt qui voulaient l'accaparer avec des moyens très bas.

avatar BeePotato | 

@ rikki finefleur : « Tiens il y a encore peu, les vidéos publiées par Apple sur leur site étaient encore au format mov.. »

Ça s’appelle le format QuickTime et non le format « mov ». ;-)

« Fabuleux format, car il est bien entendu que c'est un format facilement lisible sur internet par n'importe quel ordinateur.. »

Ben oui, c’est effectivement un format bien connu depuis longtemps et très facilement lisible (ce qui, bien sûr, ne fait pas tout : une fois qu’on a réussi à lire ce format, il faut aussi s’assurer qu’on a de quoi lire les formats d’encodage utilisés pour son contenu — mais ça, c’est exactement la même chose pour le « fabuleux » format AVI que tu proposes d’utiliser à la place du QuickTime).

« Il existait peut être des formats plus simples comme avi ou mp4 , que ce format.. »

Critiquer l’usage du format QuickTime sur le mode « formats “propriétaires” = enfer et fin du monde, etc. » et proposer d’utiliser le format AVI à la place, c’est amusant. :-)

Pour le MPEG4, oui, c’était d’ailleurs un des objectifs de ce format que de le voir acquérir un statut « universel ».
J’imagine que tu es au courant de la contribution de certains « petits épiciers qui n’ont rien compris à internet » à cette action (et du rôle de leur « fabuleux format » dans cette affaire), bien sûr. ;-)

avatar rikki finefleur | 

BeePotato
Je pense que pour lire une vidéo , sur internet , il n'était pas forcement nécessaire en 2015 de devoir utiliser un soft d'une firme, ou au moins de donner des alternatives de lecture

D'autant plus si l'on veut vendre des ordinateurs a des clients qui ne possèdent pas forcément un ordinateur de la marque.
Pour lire mes pubs, installer ce soft... Hum...
Généralement internet est un espace ouvert..

Ca me fait penser la aussi au fameux format real player/real audio .. ra à l'époque... avec son player pourriel.. tout comme quick time a l’époque sur windows, dont le player était aussi un beau pourriel..

Si tu as envie d'acheter un mac , et que tu es sur windows ou linux, as tu envie d’installer un soft sur ta machine , uniquement pour lire leur video de présentation ??

Car je crois qu'il n'y avait plus que le site d'apple parmi les grands sites qui utilisaient ce format de video en 2015. En tout cas je n'en n’avais pas rencontré d'autres..

Donc il faut éviter de se moquer des trucs propriétaires comme le fait redmond quand on connait Apple.

avatar BeePotato | 

@ rikki finefleur : « Je pense que pour lire une vidéo , sur internet , il n'était pas forcement nécessaire en 2015 de devoir utiliser un soft d'une firme »

Heureusement, on n’est pas obligé « d’utiliser un soft d’une firme » pour lire ce format qui existe depuis 25 ans et est lu par de nombreux logiciels.

avatar Lonesome Boy | 

@rikki finefleur :

Apple ne dévoile que rarement ses plans à l'avance. Elle ne s'est pas vanté que Swift deviendrait open source quand elle l'a lancé.

Mais si tu lis la petite phrase dont on parle, et que je ne re-citerai pas pour ne pas faciliter la vie de certains qui l'ouvrent sans se renseigner au préalable, tu comprends facilement qu'il y a de bonnes chances qu'APFS devienne Open Source plus tard (typiquement quand il sera bien stabilisé et aura atteint une maturité suffisante).

avatar feefee | 

@rikki finefleur

"Je n'en sais rien, mais certainement que si l'objet était open source , la pomme s'en serait vantée.. "

Attention Rikki tu deviens addict à la critique Apple, c'est devenu une drogue pour toi , tu es devenu incapable du moindre discernement sur la question.

Reprends toi ....

avatar Lonesome Boy | 

@rikki finefleur :
Dommage pour toi, APFS a de bonnes chances de devenir Open Source. Mais pour ça, il faut aller lire, se renseigner...

avatar rikki finefleur | 

Lonesome Boy
Là n'etait pas le pb..
Mais le post idiot de dumber se moquant des formats propriétaires..
Ce qui est un comble, le connaissant, il faut l'avouer.

avatar marc_os | 

@rikki finefleur :
La différence essentielle est qu'Apple à publié dès l'origine les specs détaillées de HFS puis HFS+ et va publier celles d'APFS.
Par contré côté M$, on les cherche toujours... :-:

avatar Dumber@Redmond | 

En attendant grâce à OpenZFS for OS X, il est possible d'utiliser ZFS sur OS X dans d'excellentes conditions grâce à une équipe très investie et très réactive...

avatar Dumber@Redmond | 

Plus exactement OpenZFS on OS X

avatar Seccotine | 

Adobe n'a jamais été vraiment compatible avec Mac OS X. Ils traînent tellement de vieux machins...

avatar BeePotato | 

Reste plus qu’à espérer qu’on ne perdra aucune des fonctionnalités liées à HFS+.

Si ce truc est réellement fourni avec la sensibilité à la casser activée par défaut, ça commence mal…

avatar deltiox | 

Un premier pas vers Zfs est un bien
Mais quoi de neuf Vis à Vis di système de fichier utilise sous une partition Filevault ? (N'est ce pas un autre système que HFS déjà ?)

avatar Lonesome Boy | 

@deltiox :
Non

avatar iGeek07 | 

@deltiox :
C'est toujours du HFS mais avec CoreStorage par dessus. Bref, à terme ils vont remplacer tout ça par APFS, pensé avec le chiffrement comme fonctionnalité.

avatar deltiox | 

@iGeek07 :
Ok merci
Pour moi CoreStorage était vu comme une "évolution" de HFS

avatar BeePotato | 

« Un point encore, APFS autorise le space sharing, on pourra combiner de manière dynamique l’espace libre de plusieurs partitions formatées APFS afin d’obtenir un seul espace de stockage exploitable. »

Ce qu’explique le texte cité ensuite ne correspond pas à ça : ce space sharing consiste plutôt à partager un espace disque libre entre plusieurs partitions sans fixer de manière statique les limites de celles-ci. Ça permet d’éviter de se mordre les doigts quand on se rend compte, longtemps après avoir créé les partitions, qu’on avait mal prévu leurs tailles respectives.

avatar MooMarama | 

+1
Donc si on a disque de 100Go avec 2 partitions, une utilisant déjà 10Go et l'autre 20Go, alors il reste 70Go utilisable indépendamment sur la première ou la deuxième partition.

Par contre ca ne fonctionne que pour des partitions sur le même disque physique.
Hors de question d'avoir une partition partagée sur plusieurs disque physique.

avatar BeePotato | 

@ MooMarama : « Par contre ca ne fonctionne que pour des partitions sur le même disque physique. Hors de question d'avoir une partition partagée sur plusieurs disque physique. »

En effet, car ça c’est géré en dessous, par Core Storage.

avatar MooMarama | 

@BeePotato Justement ce qui est pas très clair pour moi (enfin je suis en train de lire la doc), c'est comment va s'organiser le triptyque :
Partition (Phy)/ Core Storage / APFS

Jusqu'à présent CS s'occupait du chiffrement. Il semblerait que APFS s'en occupe maintenant.
Avec Space Sharing, que devient le concept de partition physique ?
CS va t'il de ce fait disparaitre au profit d'une solution : Partition / APFS.

Finalement CS était une sorte "verrue" pour supporter de nouveaux services (Chiffrement + Fusion Drive) sans toucher à la couche au-dessus...

avatar Lonesome Boy | 

@MooMarama :
Non justement, CS préparait l'avenir, c'est une couche d'abstraction qui ajoute au niveau système des fonctionnalités que n'a pas HFS+ et qu'on retrouve aujourd'hui dans APFS.
Avec APFS, on continuera à utiliser CS, sauf que celui-ci, lorsque le FS utilisé sera APFS, ira je pense directement appeler les fonctions natives de FS, plutôt que de les "émuler" comme il fait avec HFS+.

Ce n'est pas du tout une verrue, au contraire, c'est une couche d'abstraction qui permet (je pense, car je ne suis pas allé vérifié, mais c'est ce qui paraît logique) aux couches logicielles utilisant l'API CoreStorage d'être agnostiques au FS, qu'il soit HFS+ ou APFS. En clair, cela permet de ne rien avoir à réécrire pour supporter APFS, c'est CoreStorage qui s'en charge.

avatar MooMarama | 

@Lonesome Boy Oui je comprends bien que CS préparait l'avenir, enfin en tout cas répondait à un problème immédiat d'Apple, et bien mieux que la précédente implémentation (tout au moins pour le chiffrement).
Ca n'en reste pas moins que c'est une couche qui ne semble plus avoir beaucoup de raison d'être avec APFS (enfin je n'ai pas fini de lire la doc...).
D'ailleurs APFS semble pas mal influencé par ce qui est fait dans iOS, qui n'a pas Core Storage j'ai l'impression (je m'avance beaucoup)
Je n'y connais rien en FS et couches basses, mais de loin ca parait redondant...

avatar Yohmi | 

@MooMarama :
Il me semble que les couches basses, ça permet surtout d'éviter des problèmes à l'arrêt d'FS.

avatar MooMarama | 

@Yohmi Je ne comprends pas ce que tu veux dire.
Dans ce cas qui s'occupe d'éviter des problèmes à l'arrêt des couches basses ?

Chaque protocole, a ses algorithmes pour la prise en compte des problèmes à son niveau d'abstraction.

avatar Yohmi | 

@MooMarama :
C'était un jeu de mot… les couches, l'arrêt d'FS… hmm… je me sens comme Michel Denisot tout à coup : « désolé » :P

avatar MooMarama | 

@Yohmi LOL et je me sens con ;-)

avatar BeePotato | 

@ MooMarama : Il n’y a que le chiffrement qui me paraît redondant entre CS et APFS.

avatar MooMarama | 

@BeePotato Yep, et il ne restera que le Fusion Drive a CS...
J'aimerai bien comprendre pourquoi APFS ne contient pas cette techno (a moins qu'elle soit aussi supporté par APFS).
Autant cela avait un sens de faire CS pour ne pas toucher aux autres couches, autant aujourd'hui j'ai l'impression qu'il ne sert plus à rien.

avatar BeePotato | 

@ MooMarama : « @BeePotato Yep, et il ne restera que le Fusion Drive a CS...
J'aimerai bien comprendre pourquoi APFS ne contient pas cette techno »

Peut-être bien parce qu’elle est déjà dans Core Storage, justement. :-)
Pour le chiffrement, AFPS pouvait apporter un plus par rapport à ce qui est faisable dans Core Storage, mais pour ce genre de gestion de volumes logiques, c’est moins évident. Du coup, pourquoi dupliquer l’effort, alors que Core Storage est appelé à rester encore un moment pour pouvoir servir avec d’autres systèmes de fichiers ?

Enfin, bon, attendonc tout de même qu’APFS soit finalisé pour tirer de vraies conclusions sur tout ça, parce que pour l’instant il n’est même pas utilisable sur un Fusion Drive.

avatar MooMarama | 

@BeePotato "Peut-être bien parce qu’elle est déjà dans Core Storage, justement. :-)"
Ouais, c'est pas forcément une super bonne réponse ca :-)

avatar BeePotato | 

@ MooMarama : « Ouais, c'est pas forcément une super bonne réponse ca :-) »

Ben si : le boulot étant déjà fait, dans des couches qui ne sont pas en concurrence (au même niveau) mais complémentaires (l’une au dessus de l’autre), il est parfaitement logique qu’il n’y ait pas besoin d’inclure ça dans APFS.
Contrairement à ce que certains semblent penser, Core Storage n’est pas un bricolage destiné à durer seulement quelques années pour pallier certains manques de HFS+.

avatar MooMarama | 

@BeePotato je ne m'avancerai pas à émettre des hypothèses sur ce que certains semblent penser sur ce blog.
De plus nous savons tous ici qu'Apple ne bricole jamais.

Après il semble tout de même que CS est là pour couvrir des manques du FS actuel (ou plutôt couvrir de nouveaux besoins), sans avoir à toucher à ce FS.

Enfin sur la durée de vie de CS, je n'ai pas de boule de cristal ;-)

avatar Lonesome Boy | 

@MooMarama :
Non, je ne pense pas que ce soit redondant, je pense que CS apporte l'agnosticisme: si utilisé avec HFS , CS se charge de lui ajouter les fonctionnalités qu'il n'a pas, et s'il est utilisé avec APFS, il tape directement dans les fonctionnalités natives. Ainsi, le développeur n'a pas à se soucier du FS, CS s'en charge pour lui. Et ceux qui ont adopté CS n'auront certainement rien à faire lorsqu'APFS sortira.

Enfin tout ça n'est que suppositions...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR