OS X El Capitan : le point sur les performances

Soumis par Stéphane Moussie le mer, 07/10/2015 - 16:39

Maintenant qu'OS X El Capitan est disponible en version finale, on peut faire un premier bilan de ses performances. Ce point est particulièrement important, d'une part parce qu'il est mis en avant par Apple et qu'il faut vérifier si la promesse d'amélioration est tenue. D'autre part, parce que Yosemite a ralenti certains Mac.

Alors, le capitaine a-t-il redressé la barre ? Globalement, oui. Ce que nous écrivions au moment de la bêta est toujours valable : sur les Mac des membres de la rédaction, qui ne sont pas tous jeunes (les Mac comme les membres), El Capitan est plus rapide que Yosemite.

Les progrès varient d'une machine à l'autre. Sur l’iMac Retina d’entrée de gamme équipé d’un disque dur, le lancement des applications est visiblement plus rapide. Sur le MacBook 1,1 GHz, il n'y a plus de ralentissement — sur Yosemite, ils se manifestaient quand beaucoup d'apps étaient ouvertes et dans Mission Control.

El Capitan sur un MacBook Pro mi-2007

Nous avons également installé OS X 10.11 sur le plus vieil ordinateur compatible, un MacBook Pro 15" mi-2007. Il est équipé d'un processeur Core 2 Duo 2,2 GHz, de 4 Go de RAM (2 Go ont été ajoutés après l'achat), d'un SSD Crucial MX100 qui a remplacé le disque dur d'origine et d'un GPU Nvidia 8600M GT avec 128 Mo de mémoire. Précisons que nous avons simplement mis à jour depuis Yosemite (pas de clean install, donc), comme le font la majorité des utilisateurs.

Il faut aussi indiquer que Metal, l'API graphique de bas niveau mise à profit pour fluidifier les défilements et les animations notamment, n'est pas supportée par les Mac sortis avant 2012. Malgré tout, Apple promet d'autres optimisations indépendantes.

Grâce à El Capitan, on parvient à grappiller une poignée de secondes au lancement des applications (à l'exception de Mail) et au démarrage. À dire vrai, malgré son SSD, ce vénérable MacBook Pro reste poussif. Mais il ne l'est pas plus que sur Yosemite, il l'est même un tout petit peu moins.

Rien de magique dans tout ça, Apple a usé de plusieurs astuces. Par exemple, sur les vieux Mac, la transparence est désactivée par défaut (on peut la rétablir dans Préférences Système > Accessibilité > Réduire la transparence). C'est toujours un effet en moins à calculer. Mission Control, lui, n'affiche plus à son lancement un aperçu des autres bureaux virtuels, mais seulement leur nom.

« Upgrading to OS X El Capitan » - Scott Schiller CC BY

Sur nos forums, les avis sont également majoritairement positifs. Locke, qui a un MacBook Pro 2010 (Core i5, 8 Go, SSD), note des « fonctionnalités plus performantes. » « Je peux quand même constater que mon vieux MBP de 2010 est très véloce et tient bien la route », écrit-il. edf84 va dans le même sens :

Mise a jour hier vers OS X El Capitan sur mon petit Mac Book Air 128 Go de 2013. Aucun problème particulier. Installation super rapide, et mon MacBook démarre mieux (plus vite) et semble bien plus réactif et rapide depuis cette mise a jour.

Mr G, possesseur d'une machine plus ancienne, confirme :

Je trouve que cet OS X est franchement plus véloce et plus agréable à utiliser que tous les autres. Je n'ai pourtant pas un foudre de guerre, un MacBook Pro 13 début 2011, boosté avec un SSD et 8 Go de RAM certes, mais loin d'être un Mac récent et là je dois dire que c'est un plaisir de l'utiliser.

Les ordinateurs récents en profitent aussi. $ly, qui a un MacBook Pro 13" mi-2014, « trouve un poil de réactivité supplémentaire », même s'il précise que c'est « peut-être psychologique ». Pour NestorK, pas de doute, le nouveau système fait du bien à son iMac Retina 5K :

Avec Yosemite, ma Radeon 295X était systématiquement malmenée par le système et arrivait "à saturation" mémoire régulièrement. Avec El Capitan, elle semble nettement respirer de nouveau.

Jeff P CC BY

Tout le monde n'a pas la même expérience néanmoins. Grug, notamment, est mécontent. Sur son MacBook Pro 15" équipé d'un nouveau SSD, « ça rame et c'est le festival de la pizza ! » achille70 déclare que son puissant iMac Fusion Drive « est moins rapide qu'avant la mise à jour, surtout au démarrage. »

JPTK a remarqué une consommation de RAM moins importante, mais aussi une petite diminution de la réactivité sur Photoshop CS6 qui est problématique puisqu'elle touche une fonction (export web) qu'il utilise des dizaines de fois quotidiennement.

Si on met de côté les différences propres aux machines, pourquoi tout le monde n'a pas le même gain de performances ? tmrfromno analyse la situation :

Chaque installation est différente, car les gens ne font pas la même chose avec leur ordi, n'installent pas les mêmes trucs, et ne s'en servent pas de la même façon (entretien, etc.). C'est pour ça qu'il est recommandé pour ce genre d'upgrade importante de faire plutôt des clean install avec formatage du disque dur/SSD plutôt qu'une mise à jour par dessus un ancien système.

Rappelons qu'une clean install (un petit tutoriel ici) consiste à repartir de zéro. C'est une opération qui prend du temps, car il faut réimporter tous ses contenus notamment, mais c'est le meilleur moyen pour se débarrasser de toutes les apps et fichiers inutiles accumulés au fil du temps et ainsi avoir une base propre.

okeeb, qui a fait une clean install sur un disque dur externe (il est équipé d'un MBP 13" mi-2012), témoigne en ce sens :

Eh bien, je dois dire qu'après quelques heures passées en sa compagnie, le Capitaine me donne plutôt un ressenti positif... Ce qui m'a surpris le plus, c'est la réactivité de l'ensemble, car bien qu'installé sur un disque externe (l'ancien HDD de 500 Go de ma PS4, donc pas non plus un foudre de guerre) en USB 3.0, l'interface réagit au doigt et à l'oeil, avec vélocité. [...] Même l'extinction est rapide, plus encore que celle de Mavericks.

Le docteur souligne un autre point important. D'après lui, il y a des différences importantes entre la GM et la version finale, qui, effectivement, ne sont pas les mêmes builds :

Franchement, j’ai le sentiment qu’entre la clean install de la GM et la clean install de la finale, la différence est frappante : les artefacts que j'avais depuis les premières bêtas essayées jusqu'à la GM et les lenteurs au démontage des disques encore un peu présent en GM, ont totalement disparus. Ils ont dû resserrer quelques boulons dont ils ne savaient pas quoi faire au dernier moment.

Vous savez ce qu'il vous reste à faire.