Fermer le menu
 

OS X El Capitan : 11 points-clés pour bien commencer

Stéphane Moussie | | 21:30 |  141

Le tant attendu « Snow Yosemite » est disponible aujourd'hui en version finale. Il devrait arriver dans le Mac App Store dans la soirée. L'année dernière, Yosemite avait apporté un design moderne à OS X ainsi qu'une communication poussée avec iOS... mais aussi son lot de bugs.

El Capitan, en bon capitaine qu'il est, redresse la barre. OS X 10.11 met l'accent sur les performances et les optimisations. Il n'oublie pas non plus de faire évoluer certaines applications.

Qu'est-ce qui fait qu'OS X El Capitan « permet au Mac d'atteindre de nouveaux sommets », pour reprendre les mots d'Apple ? On fait le tour des principales nouveautés.

Pour découvrir le nouveau système d'exploitation dans les moindres recoins, nous vous recommandons notre livre Les nouveautés d’OS X El Capitan, d'ores et déjà disponible dans l'iBooks Store au prix de lancement de 4,99 €. Vous pouvez télécharger un extrait gratuit contenant un guide d’installation d’OS X El Capitan.

Préambule : sauvegarde, installation et compatibilité

Nous le rabâchons à chaque fois, mais parce que c'est essentiel : sauvegardez votre Mac avant d'effectuer la mise à jour. C'est d'autant plus important cette année qu'El Capitan introduit de nouvelles mesures de sécurité qui peuvent conduire à des blocages avec d'anciennes extensions du noyau. En cas de problème, mieux vaut pouvoir se retourner facilement. Assurez-vous ainsi que votre sauvegarde Time Machine est récente et vous pouvez réaliser facilement un clone avec SuperDuper ou Carbon Copy Cloner.

OS X 10.11 se télécharge gratuitement dans le Mac App Store. Il faudra faire preuve de patience si votre connexion internet est lente, l'installeur pèse environ 6 Go.

Les Mac compatibles avec El Capitan sont les mêmes que ceux qui acceptaient Yosemite... qui étaient déjà ceux pouvant faire tourner Mavericks et Mountain Lion. La liste est la suivante :

  • tous les MacBook et MacBook Air depuis les modèles fin 2008 ;
  • tous les MacBook Pro depuis les modèles mi-2007 ;
  • tous les Mac mini depuis les modèles début 2009 ;
  • tous les iMac depuis les modèles mi-2007 ;
  • tous les Mac Pro depuis les modèles début 2008 ;
  • et tous les Xserve depuis les modèles début 2009.

Le processus d'installation est identique à celui de Yosemite. Au premier démarrage, vous serez invité à régler quelques paramètres, comme la collecte anonymisée des données d'utilisation, que vous pourrez modifier a posteriori si besoin. Toutes les étapes de préparation et d'installation sont détaillées dans l'extrait gratuit de notre ouvrage Les nouveautés d’OS X El Capitan.

1. De meilleures performances

À l'instar de Snow Leopard, la nouveauté la plus importante d'El Capitan est l'amélioration des performances. Metal, l'API graphique de bas niveau apparue pour la première fois avec iOS 8, est mise à profit dans l'ensemble du système. En tirant efficacement parti de la carte graphique, elle permet notamment de fluidifier les défilements et les animations.

Les développeurs peuvent également l'exploiter pour accélérer significativement leur application. Adobe, Autodesk et The Foundry ont d'ores et déjà annoncé qu'ils allaient la prendre en charge. Elle devrait aussi être adoptée par des logiciels plus grand public, comme Pixelmator qui l'utilise déjà sur iOS.

Pour des raisons techniques, tous les Mac ne peuvent pas profiter de Metal. Seuls ceux sortis à partir de 2012 sont compatibles. Néanmoins, El Capitan devrait redonner un peu de réactivité même aux Mac les plus anciens.

Apple a huilé la mécanique afin que le lancement d'apps soit jusqu'à 1,4 fois plus rapide, le changement d'apps jusqu'à 2 fois plus rapide et l'ouverture d'un PDF dans Aperçu jusqu'à 4 fois plus rapide, entre autres.

D'après ce que nous avons pu constater sur différents Mac pendant la phase de bêta, la promesse du gain de performances est remplie. Il est difficile de chiffrer ce gain, car il est différent pour chaque ordinateur, mais il est indéniablement présent.

Les ralentissements occasionnels du MacBook Retina 12" ont disparu avec El Capitan. Sur un MacBook Core 2 Duo de 2009, on gagne également en fluidité par rapport à Yosemite.

2. De multiples optimisations systèmes

OS X El Capitan fourmille de changements plus ou moins importants. L'Utilitaire de disque a été simplifié. Ne cherchez pas la fonction de réparation des permissions, elle est maintenant entièrement automatisée.

Le Finder sait reprendre les copies interrompues et ne permet plus de vider la Corbeille en mode sécurisé sur les Mac équipés de SSD pour leur santé.

La sécurité est renforcée avec System Integrity Protection notamment, qui empêche les applications de modifier des éléments vitaux du système.

Pour ceux qui ont remplacé le support de stockage de leur Mac par un SSD tiers, une commande TRIM est disponible — elle fonctionne aussi sous 10.10.4.

On peut également citer le réglage automatique de luminosité qui englobe une fonction de compensation de luminosité ambiante et un système d'authentification à deux facteurs amélioré.

3. San Francisco traverse le pont

Helvetica Neue ne sera pas restée longtemps sur Mac. La police par défaut qui avait succédé à Lucida Grande est déjà remplacée par San Francisco. Il s'agit de la même police que celle de l'Apple Watch... ou presque. Les mots sont généralement plus espacés sur Mac que sur la montre.

San Francisco a beau être la nouvelle police par défaut, Apple ne permet pas à l'utilisateur de s'en servir comme il veut — elle n'est pas accessible dans le Livre des polices. Pour autant, les développeurs web ont la possibilité de l'exploiter pour leur site grâce à une nouvelle propriété CSS, pour l'instant seulement supportée par Safari.

4. Split View, deux applications côte à côte en plein écran

À l'instar d'iOS 9, OS X El Capitan introduit une fonction destinée à placer facilement deux applications côte à côte sur tout l'écran. Split View s'active en cliquant sur le bouton vert en haut à gauche de la fenêtre assez longtemps pour qu'une zone bleue occupant la moitié de l'écran apparaisse. En lâchant le clic soit d’un côté, soit de l’autre, on passe l'application concernée en mode Split View sur 50 % de l’écran. On sélectionne ensuite l'application à mettre à côté, mais le choix se restreint à celles qui sont déjà ouvertes sur le même bureau.

Les deux applications prennent ainsi chacune la moitié de l'écran et masquent la barre des menus. On peut accorder plus d'espace à une fenêtre en glissant la barre du milieu à gauche ou à droite. On peut aussi inverser les deux applications en cliquant sur la barre d’outils d’un côté ou de l’autre et en la glissant. Si on ferme une des deux applications, la seconde passe en mode plein écran.

Split View est au bout du compte un mode plein écran composé de deux applications. Si vous utilisez régulièrement deux logiciels de concert et que vous voulez rester concentrés dessus, c'est une fonction à essayer.

5. Mission Control revu et corrigé

Le très pratique Mission Control évolue. Cette interface de gestion des fenêtres et des bureaux virtuels prend en charge Split View ; glissez une fenêtre sur une application qui est déjà en plein écran, et Mission Control créera une vue divisée.

Vous remarquerez au passage qu'il n'y a plus d'aperçu immédiat pour les bureaux virtuels. Il faut survoler le haut de l'écran pour afficher leur miniature. Autre changement esthétique — qui contribue lui aussi certainement aux meilleures performances —, l'arrière-plan n'est plus translucide, il s'agit simplement du fond d'écran.

Une nouvelle méthode permet par ailleurs de placer une fenêtre dans un autre ou nouveau bureau virtuel. « Attrapez » la fenêtre (maintenez le clic pour la déplacer) et « cognez » la contre le haut de l'écran. Mission Control s'affiche alors, avec la barre des espaces ouverte. Ne reste plus qu'à glisser la fenêtre sur un autre bureau virtuel ou sur le bouton + pour en créer un nouveau.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


141 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar dragao13 30/09/2015 - 18:54

ça ne devrait plus tarder.

avatar San_Pellegrino 30/09/2015 - 18:59 via iGeneration pour iOS

Vous avez oublié la possibilité de masquer la barre des menus.

avatar dragao13 30/09/2015 - 19:04

Il est dispo !!!



avatar Laurent S from Nancy 30/09/2015 - 19:16

Pas chez moi...

avatar kornichon 30/09/2015 - 19:16

Ça fait longtemps, mais aujourd'hui je me sens d'humeur aventureuse. Je vais installer El Capitan tout de suite. Tant pis si ça crée un trou noir ou une distortion temporelle.

avatar joeldu18cher 30/09/2015 - 19:29

je passe de snow leo à el capitan ou pas ...?

avatar Laurent S from Nancy 30/09/2015 - 19:32

Y a pas de risques si tu a sauvegardé de manière rigoureuse (clone ou au minimum un time machine à jour...)

avatar nicogala 30/09/2015 - 19:50

La vraie question : Le Capitan sera-t'il plus rapide (ou au moins autant) que Snow Leopard sur les Macs d'avant 2010 ? (Core2Duo par exemple)

avatar Hideyasu 30/09/2015 - 19:58 via iGeneration pour iOS

Pour les utilisateurs de 15" Retina de 2012 je la recommande ! J'ai eu toutes les bêtas et franchement rien à dire la fluidité est au rendez-vous !

avatar anotherbitethedust 30/09/2015 - 21:43 (edité)

Pareil que Igeek007, les bureaux virtuels en 1 seul appui de touche est une fonctionnalité vraiment indispensable lorsqu'on travaille sur plusieurs écrans et applications..

Je me vois mal devoir reprendre la souris pour aller chercher vers le haut une visu des bureaux.. bonjour la perte de temps. "complétement out of date les enfants.."
Je suis preneur de toute astuce, utilitaire, modif en ligne de commande qui permette de rétablir la même fonctionnalité qu'auparavant..

merci :)

avatar ipaforalcus 01/10/2015 - 02:54 via iGeneration pour iOS

@anotherbitethedust :
Contrôle droite et gauche ou slide 2 doigts sur la souris ou encore slide 3 doigts sur le trackpad, tu connais tout ça? Bon c'est pas aussi pratique qu'un aperçu direct mais c'est rapide...

avatar Keyhou 30/09/2015 - 21:57 via iGeneration pour iOS

"...Compatible compatible", relisez vous :)

avatar jessy 30/09/2015 - 23:46 via iGeneration pour iOS

IMac 27 de 2011 les performances son nettement meilleurs

avatar Jamé 203 01/10/2015 - 10:04

Bon en même temps, chez l'utilisateur de produits Apple, mais pas seulement, c'est la grammaire qui pêche. Le correcteur grammatical, ce n’est pas du tout à la mode et c'est un truc que personne ne pense à intégrer dans les mises à jour des OS ;-)

avatar Yohmi 01/10/2015 - 10:08 via iGeneration pour iOS

@Jamé 203 :
C'est surtout très moyennement efficace. J'ai Antidote et il se plante régulièrement… heureusement que j'ai la chance d'avoir un niveau suffisant pour ne pas lui faire confiance… mine de rien, c'est compliqué le français ^^

avatar bitonio 01/10/2015 - 09:08 via iGeneration pour iOS

Installé et trésor bonne impression ce cru 10.11. Tout fonctionne au top, mail n'a pas trop galérer à mettre à niveau 250 000 e-mails. On dirait que les cœurs CPU sont mieux exploité dès le système lui même.

À voir à l'usage.

avatar Tesh 01/10/2015 - 09:22

Attendez, chez Apogée, qui fabrique des produits EXCLUSIVEMENT compatible avec mac os, ils ont décidé de ne pas mettre à jour la compatibilité de deux de leurs produits : l'interface Ensemble (à1700€)et l'autre petite interface Duet.
Cela est inadmissible, que des produits exclusif mac ne fonctionnent pas sur mac, surtout à ce prix, et encore plus du fait que ce sont des produits professionnels.

J'espère que nous seront nombreux à réagir en leur écrivant et en exigeant qu'ils travaillent à ces deux produits. Franchement, deux produits ce n'est pas impossible à travailler non !?
Quoi qu'il en soit, il convient de faire bouger les chose.

avatar Yohmi 01/10/2015 - 10:05 via iGeneration pour iOS

@Tesh :
On peut peut-être leur laisser le temps, quelques jours, pour s'assurer que leurs mises à jour développées en interne sont entièrement fiable avec la version d'El Capitan qui n'est disponible que depuis quelques heures, non ?

avatar Tesh 01/10/2015 - 10:24

Ah, je suis de nature optimiste, et je serais heureux que cela se passe comme vous dites. Voici le mail que j'ai reçu de leur part :

"Ensemble FireWire
Mac OS X El Capitan (10.11): Not Compatible

This product will not be supported beyond Mac OS X Yosemite (10.10). Contact us to learn about upgrade options. "

avatar Laurent S from Nancy 01/10/2015 - 10:34

Il te reste à les contacter pour te renseigner sur les options de mise à jour :-)

avatar Yohmi 01/10/2015 - 11:27 via iGeneration pour iOS (edité)

@Tesh :
Autant pour moi, ce n'est pas ce que j'avais compris. C'est surprenant et pas très commerçant de leur part, en effet. J'envisageais à moyen terme de faire l'acquisition d'un "Groove", mais si leur prise en charge technique se borne à "achetez en un autre" (une manière plus franche de parler de leurs « upgrade options ») alors qu'ils n'ont qu'une gamme de produits limitée et un seul système d'exploitation à suivre, ça refroidit. Reste à voir l'âge du produit, mais quand même…

avatar marc_os 01/10/2015 - 13:05

Pour ma part j'aimerais bien que M-Audio mette ses vieux drivers à jour.
Je possède une Profire 610 et son driver est marqué comme compatible jusque 10.10.1 seulement, mais jusque Windows 10. Un beau paradoxe pour un produit connecté en Firewire !
Mais peut-être leur dernier driver est-il compatible malgré tout ?
Quelqu'un le sait-il ?

avatar sebasto72 01/10/2015 - 13:43 via iGeneration pour iOS

@RoboisDesBins :
Je suis également "informaticien" (pour ce que ça veut dire vu le nombre de métiers différents dans ce secteur), et je reste effaré des idioties de conception (ordonnancement, gestion mémoire physique et virtuelle, systèmes de fichiers...) que se traîne MS depuis des décennies, même depuis la bascule sur le noyau NT.

Un windows fraîchement installé démarre toujours rapidement. C'est au bout de quelques mois que ca se gâte, installations de logiciels ou pas. Le concept de registre est une vaste blague. Sans doute pratique pour les gestionnaires de parc, mais à quel prix !

Oui, il y a une multitude de périphériques à gérer dans le monde PC. Mais ca n'explique pas tout. Les dérives passées (les Winmodem, tu t'en souviens ?) n'ont pas toutes disparues, et que dire de la sécurité...

Donc bon... Au boulot, c'est PC pour les postes parce que... Ah ben parce que. Linux par défaut pour les serveurs. Et à la maison, du Mac, parce que je m'en sers ;)

avatar RoboisDesBins (non vérifié) 01/10/2015 - 16:14 (edité)

@sebasto72
La Registry c'est comme tout, cela se nettoie et se compacte, tout comme un disque mécanique cela se défragmente. J'ai été pendant 10 ans chef de produit technique Windows NT, SQL Server, Access, SMS, Transaction Server (intégré depuis à .Net) chez MS de 1990 à 2000 et j'ai quasiment toujours travaillé (oui je dis bien travaillé) sur des versions alpha sans avoir aucun problème ni de lenteur, mis à part quelques écrans bleus du à des drivers pourris qui se comptent sur les doigts de la main. Windows est encore plus fragile qu'OS X en ce qui concerne l'installation sauvage à tout va de tout et n'importe quoi à partir de sites douteux, c'est pour cela que MS a introduit la notion de drivers certifiés et qu'Apple impose avec ses réglages par défaut les applications du MAS. Il n'y a pas de secret. Sous Windows j'ai vu des gens installer des trucs et des machins de n'importe où plus vite que leur ombre, considérant leur machine comme une espèce de sac sans fond, ne jamais dégraisser la Registry, ne jamais défragmenter leur disque mécanique, ne jamais restreindre le nombre d'applications lancées au démarrage dans le système tray, et le tout sans avoir l'ombre d'un antivirus...On voit le résultat. Windows n'était pas fait pour les béotiens, je l'avoue et nécessitait (nécessite ? J'ai un peu lâché les internals de Windows depuis que j'ai quitté MS je l'avoue) une certaine maintenance régulière, sans quoi cela devenait une brouette (je n'ai JAMAIS reformaté une machine sous Windows pour cause de lenteur). Au début des années 2000 je faisais la maintenance du PC d'une amie qui n'y connaissait rien et lassé je lui ai conseillé Apple. Après, plus de nouvelles. Je ne donnerais plus le même conseil aujourd'hui. Maintenant je suis consultant SQL Server.

avatar françois bayrou 01/10/2015 - 14:29

Téléchargé en 25mn, installé, premier truc qui saute aux yeux c'est l'aliasing de la police système, elle est baveuse et pas très fine.
Le pire c'est le "F" de Fenêtre dans le menu d'application, est super moche, la barres horizontale supérieure est plus fine que la petite…
Pour le reste ca sent plutôt bon ! Tout semble vraiment plus rapide ( macbook air 2014, i5, précédemment sur un vieil OS, lion ou mountain lion, je ne sais plus )

Pages