Fermer le menu
 

OS X El Capitan : 11 points-clés pour bien commencer

Stéphane Moussie | | 21:30 |  141

6. Spotlight plus intelligent

OS X El Capitan n'intègre toujours pas Siri, mais au moins Spotlight devient plus intelligent. Le moteur de recherche, qui est depuis Yosemite au milieu de l'écran et capable de tirer des informations de plusieurs sources externes (Wikipedia, App Store, Yelp...), comprend le langage naturel — ou tout du moins quelques requêtes naturelles.

Demandez « météo Dijon dimanche », et vous aurez la réponse. Cela fonctionne également avec la recherche de fichiers. Vous pouvez par exemple saisir « documents modifiés vendredi » ou « email de Bono cette semaine ».

7. Safari au goût du jour

Contrairement aux autres navigateurs, Safari n'évolue pas tous les deux mois, alors quand une mise à jour arrive, elle embarque une grosse cargaison de nouveautés.

Comme d'autres avant lui, Safari 9 permet d'épingler des onglets pour les conserver dans un coin et les restaurer automatiquement à l'ouverture. Faites un clic secondaire sur l'onglet puis cliquez sur « Épingler l'onglet », ou faites le glisser vers la gauche jusqu'à ce qu'il soit réduit à une icône.

Le navigateur d'Apple signale par ailleurs les onglets bruyants et permet de couper le son en cliquant sur l'icône de haut-parleur. Il sait aussi bloquer les pop-up d'alertes qui surgissent trop souvent et se montre plus souple sur la gestion des téléchargements.

Plus inédit, la possibilité de diffuser une vidéo (et non l'écran entier) sur un Apple TV via AirPlay. YouTube est d'ores et déjà compatible avec cette fonction qui s'active simplement en cliquant sur l'icône dédiée dans le lecteur vidéo.

Le Safari d'El Capitan donne en outre de nouvelles possibilités aux développeurs, qui peuvent notamment créer des bloqueurs de contenu efficaces et tirer parti du trackpad Force Touch.

8. Mail enrichi de gestes et polyvalence

Le client mail d'OS X s'enrichit à plusieurs égards. Les gestes apparus dans iOS 8 pour supprimer un message (glissement vers la gauche) et pour marquer un courriel comme lu (glissement vers la droite) sont désormais de la partie.

Le mode plein écran est moins restreint. Si vous commencez à lire un mail individuellement (quand il est au premier plan) et que vous revenez ensuite à la liste du courrier, le mail est toujours accessible en un clic en bas de l'écran. Il est sinon possible de rédiger plusieurs lettres en même temps grâce à des onglets.

Cliquer pour agrandir

Par ailleurs, Mail gagne un peu en intelligence. L'application détecte les rendez-vous et propose de les ajouter au calendrier en un clic. Même chose pour les contacts, qui peuvent être ajoutés au carnet d'adresses facilement ou dont la fiche peut être modifiée pour refléter un changement de coordonnées.

9. Les capacités de Photos étendues

Les nouveautés de l'application Photos ne sont pas visibles au premier abord, mais elles n'en sont pas moins importantes. Les images peuvent être géolocalisées a posteriori. Dans le panneau d'information (⌘i pour l’afficher), une nouvelle zone permet d'indiquer le lieu où le cliché a été pris. Vous pouvez vous reposer sur le moteur de recherche intégré ou saisir directement les coordonnées GPS si vous les avez.

Des changements ont également été apportés à l'interface, pour qu'elle s'adapte à Split View, et à la fonction de reconnaissance faciale, qui permet de glisser d'un coup plusieurs suggestions sur les visages correspondants.

L'extension Tonality bientôt disponible - Cliquer pour agrandir

Mais la nouveauté la plus attendue par les utilisateurs avancés est le système d'extensions, qui étend les capacités de Photos. Fournies dans des applications tierces téléchargeables dans le Mac App Store, ces extensions ajoutent des fonctions au sein même de Photos.

Ouvrez une photo en mode retouche en cliquant sur le bouton « Modifier », puis activez l'extension dans le menu correspondant. L'extension propose ses outils dans sa propre interface. À l'heure de l'écriture de ces lignes, seul Macphun a annoncé l'arrivée prochaine d'extensions pour Photos.

10. Notes beaucoup plus complet

Comme sur iOS 9, Notes sur El Capitan prend du galon. Le gestionnaire de notes est capable de formater le texte, de créer des listes de pointage, de lire des vidéos, d'afficher un aperçu des liens hypertextes et des cartes, de recevoir du contenu provenant d'autres apps via le menu « Partager »... Bref, Notes devient un pense-bête complet.

Le navigateur de pièces jointes, qui classe celles-ci par type, permet de retrouver facilement un élément ajouté dans une des notes. Par rapport à la version iOS, il ne manque que la fonction dessin.

11. Un curseur qui se fait remarquer

Vous avez tendance à perdre de vue le curseur à cause d'un bureau encombré ou d'une trop grande surface d'affichage ? Secouez la souris ou agitez le doigt sur le trackpad, et le curseur grossira.

Pour en savoir plus

Pour découvrir en détail le fonctionnement des nouveautés sus-citées et continuer l'exploration du système, téléchargez notre guide Les nouveautés d’OS X El Capitan.

Disponible dans l'iBook Store au tarif de lancement de 4,99 €, ce guide agrémenté de nombreuses vidéos explicatives est lisible sur iPhone, iPad, iPod touch et Mac. Comme tous nos précédents ouvrages, il sera mis à jour gratuitement pour tenir compte des évolutions du système.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


141 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Le docteur 30/09/2015 - 16:38

Oui. C'est mieux. Mais faut pas nous refaire le coup de Snow Léopard. J'attendais beaucoup de ce système. Il faut se rappeler à quel point Léopard était une grosse merde par rapport à Tiger, et j'espérais un "retour à la normale". Force est de constater que pour ça (même si l'OS était plus abouti que Léopard du point de vue des fonctionnalités) ma déception a été à la hauteur de mes espérances. Non, on n'était pas revenus à 30 secondes au boot (toujours à 1 minute 30), et non on ne retrouvait rien de la réactivité de Tiger. Pataud, comme l'autre et tous ses successeurs avec lui.

avatar patrick86 30/09/2015 - 17:48

@Le docteur :

Ce que vous dites est forcément faux. Tout le monde sait que Snow Leopard est LE meilleur OS X. :)

avatar bonnepoire 01/10/2015 - 09:41

Rhalala jamais content.



avatar apple78310 30/09/2015 - 16:41 via iGeneration pour iOS

Mon iMac est encore sous Lion, avec El capitan ça ira plus vite ou pas? Parce ce que iOS 9 aussi était censé améliorer grandement les performances des vieux appareils, et j'ai vu ce que ça a donné sur mon iPad mini 1...

avatar Bruno de Malaisie 30/09/2015 - 16:44 via iGeneration pour iOS

@apple78310 :
Logiquement oui. Lion n'était pas si bon que cela, à ce que je m'en souvienne.
Yosemite était exempt de souci. El Capitan semble être sur la mêle ligne.

avatar frankm 30/09/2015 - 17:51 via iGeneration pour iOS

@Bruno de Malaisie :
Lion était le pire de cette série

avatar Sostène Cambrut 30/09/2015 - 19:54 (edité)

@frankm

Horrible en effet. Une vraie catastrophe pour mon MBP !

avatar RoboisDesBins (non vérifié) 01/10/2015 - 00:56

@Bruno de Malaisie
"Yosemite était exempt de souci"
Mouarf, pour toi peut être, mais ne généralise pas ton cas (va faire un tour sur le MAS pour voir un peu ce que les utilisateurs en pense, tu vas être surpris d'être passé entre les balles), pour moi c'est la plus mauvaise expérience informatique de toute ma vie, mis à part les Windows d'avant NT, et je suis informaticien.
Apple programme avec les pieds et n'arrive pas à la cheville de Microsoft qui doit composer avec tout un tas de matériels hétéroclites (PC, cartes graphiques, ...) et qui pourtant est capable de sortir un OS digne de ce nom. Windows 10 boote en 10 secondes montre en main.

avatar ipaforalcus 01/10/2015 - 02:54 via iGeneration pour iOS

@RoboisDesBins :
Qu'est ce qui en a fait une expérience aussi désastreuse ?

avatar Sostène Cambrut 01/10/2015 - 03:47

@RoboisDesBins

"Windows 10 boote en 10 secondes montre en main."

Ahahah ! Comme tu le dis si bien "Mouarf, pour toi peut être". Ou alors c'est ta montre qui a des ratés ?

C'est marrant mais sur ma grosse tour de gamer je peux pas utiliser Windows avant 3 minutes iPhone en main. Par contre mon MBP 2010 boot en moins de 20 secondes sur El Capitan.

avatar jazz678 01/10/2015 - 08:04 via iGeneration pour iOS

@RoboisDesBins :
Le MAS est loin d'être représentatif de l'expérience globale Yosemite. Par définition ceux qui ont des raisons de se plaindre y sont plus présents.

avatar RoboisDesBins (non vérifié) 01/10/2015 - 08:34

@jazz678
Po po po, va faire la même chose pour une autre version et compare, là ton argument ne tient plus, désolé.

avatar Hideyasu 01/10/2015 - 08:40 via iGeneration pour iOS

@RoboisDesBins :
J'ai pas eu de soucis non plus avec Yosemite.
Tout le monde n'en a pas eu c'est un peu comme iOS 9 actuellement

avatar Laurent S from Nancy 01/10/2015 - 09:14

J'ai un pote, depuis 10 ans que je le connais il a sans arrêt des problèmes de PC, de Mac..faire changer des pièces défectueuses ou réinstaller des OS buggés c'est quelque chose de très naturel chez lui. Quand à moi je n'ai jamais eu de soucis réellement sérieux sur toutes les machines que j'ai eu à utiliser jusque la. Des fois je me demande si il n'y a pas une histoire de karma qui rentre en jeu...

avatar Yohmi 01/10/2015 - 08:10 via iGeneration pour iOS

@RoboisDesBins :
Attention à la loupe grossissante d'Internet quand même. Je suis également "passé entre les balles", comme très certainement la majorité des utilisateurs. Ça ne minimise pas les problèmes rencontrés par les autres, mais je pense qu'il ne faut pas exagérer les proportions. Rien qu'ici dans les commentaires on voit régulièrement certains tirer à boulets rouges sur telle ou telle version d'OSX. Et elles y ont toutes le droit. D'ailleurs, moi, c'était Lion qui m'avait posé problème ^^

avatar marc_os 01/10/2015 - 12:38 (edité)

@ Yohmi
Et moi c'est Mavericks dont personne ne parle qui me gave.
Pour plusieurs raisons. Entre autres à cause du fait que chez moi, Cmd-Tab n'y respecte pas les fenêtres actives si les applications entre lesquelles on bascule ont plusieurs fenêtres ouvertes : Si l'application A a deux fenêtres A1 et A2 et l'app B, B1 et B2, avec A au premier plan et la fenêtre A1 active, et B avec la fenêtre B1 active, si on appuie sur les touches cmd-tab pour basculer de A vers B, normalement B1 devrait être mis au premier plan. Si on refait cmd-tab, la fenêtre A1 devrait être remise au premier plan. Et bien chez moi, ça marche une fois sur 10.
Autre chose : Depuis Maverick, à m'baraque, je ne peux plus envoyer de pièces jointes via Mail.app et mon compte iCloud. Obligé de passer par Safari en webmail. On m'a dit que c'est peut-être un pb de DNS, que sais-je. Mais je ne comprends pas pourquoi Mail ne peut pas faire ce que Safari fait dans les mêmes conditions, sur la même machine, au même moment.
Donc j'attends le capitaine de pied ferme. Ici au taf, la machine de test avec les beta du capitaine marche très bien et elle n'est pas affectée pas les pbs que je viens de décrire.

avatar bonnepoire 01/10/2015 - 08:37

Informaticien ça ne veut rien dire.

De plus, si Windows 10 boot aussi vite (j'ai comme un doute) c'est qu'après le boot et l'affichage du bureau, il charge seulement les applications et démarre les services. Étonnante remarque venant d'un "informaticien".

avatar RoboisDesBins (non vérifié) 01/10/2015 - 08:44

@bonnepoire
Franchement là, en ton âme et conscience est-ce que tu crois vraiment que j'en ai quelque chose à foutre que tu me croies ou pas ? Si oui, interroge toi, tu crois trop en ton "importance" :-), ce qui au mieux s'appelle de la fatuité, au pire de la c......e.

avatar bonnepoire 01/10/2015 - 09:04 (edité)

Autant qu'on en a à foutre de tes commentaires qui frisent l'amateurisme. On dit qu'on est informaticien quand on répare des pc, dans aucun autre cas. Fais-nous plaisir et retourne sous Windows 10, il est tellement pas beugé, pourquoi t'en priver?

avatar Melchior 01/10/2015 - 11:34

Ha ?! Première nouvelle, je ne suis bon qu'à réparer des ordinateurs...
Si la profession d'informaticien n'est réduit qu'à cela, les SysAdmins, développeurs et autres sont quoi ?

Je crois que tu es le pire bug entre la chaise et le clavier que j'ai vu à ce jour !

avatar Laurent S from Nancy 01/10/2015 - 11:41

Informaticien c'est un terme devenu aussi obsolète que programmeur :-)

avatar RoboisDesBins (non vérifié) 01/10/2015 - 14:38 (edité)

@bonnepoire
"On dit qu'on est informaticien quand on répare des pc, dans aucun autre cas"
Ah bon ? Merde la signification du mot a changé et on ne me dit rien, heureusement que tu es là !
Mais rassure moi, un con s'appelle toujours un con non ?

avatar Jazzride 01/10/2015 - 16:05

Robois franchement si Mac os X est aussi infâme et W10 aussi génial, va poster sur les forums Microsoft tu sais la ou tout le monde cherche comment depuis juillet télécharger a mano les updates de W10 car elles n sont pas finalisées...

informaticien, on s'en fout au passage ici on est mac user, c'est tout.
et a la différence de crosfot on n'a pas besoin d'être informaticien pour utiliser un iPad, comme s'il fallait être garagiste pour faire démarrer sa voiture le matin, qd une bagnole est bien concue elle démarre c'est tout.

On en est encore là chez micro ? toujours le meme discours hautain depuis 30 ans ?

avatar RoboisDesBins (non vérifié) 01/10/2015 - 16:25

@Jazzride
"et a la différence de crosfot on n'a pas besoin d'être informaticien pour utiliser un iPad"
Un iPad peut être, et encore....par contre je me suis tiré de situations catastrophiques grâce à mon expérience professionnelle d'informaticien (et en ne connaissant le monde Apple que depuis 2010) et je garantie qu'aucun utilisateur lambda n'y serait arrivé. Le Mac user sans aucune connaissance technique qui fait parfaitement fonctionner son Mac est une légende urbaine sur laquelle vit Apple. C'était vrai du temps de Snow Leopard (le système sur lequel j'ai commencé), mais depuis Lion c'est fini.

avatar mac_adam 01/10/2015 - 18:16

@Roboisdemes2 : T'es un mytho : il y a quelques mois tu disais vomir la société et ne quasiment jamais aller sur internet. Pour un informaticien c'est difficile à croire.

Pages