Ecologie : un premier audit chez un sous-traitant d'Apple

Florian Innocente |
Un fabricant chinois de circuits imprimés travaillant pour Apple va faire l'objet, ces prochaines semaines, d'un audit sur son respect des réglementations environnementales. Cette inspection, autorisée par Apple, sera conduite par l'Institute of Public Environmental Affairs (IPE).

Fin février, Apple avait donné un accord de principe à l'IPE et d'autres organisations pour qu'ils se rendent chez 14 sous-traitants. La dernière ligne droite d'un long processus de négociations, entamé il y a déjà plusieurs mois. Les conclusions de ces visites seront rendues publiques et Apple pourra utiliser une base de données constituée par l'IPE. Elle contient 95 000 cas de violations environnementales et permet de mieux connaître la situation chez différents sous-traitants.

Ma Jun, le reponsable de l'IPE a expliqué au Financial Times qu'Apple avait commencé à changer d'attitude en septembre dernier. Lors d'une discussion le mois suivant, l'un des vice-présidents de l'entreprise avait déclaré que davantage de transparence s'imposait.

Cette inspection, et celles à venir, sont menées en parallèle à celle conduite chez Foxconn par la Fair Labour Association qui se penche plus particulièrement sur les conditions de travail du personnel. Un premier rapport a été publié fin mars à l'issue de cette inspection, indépendante et inédite par sa forme (lire Foxconn/Apple : détails et réactions sur l'enquête de la FLA).

Ma Jun a également rappelé que d'autres sociétés devaient faire montre de plus diligence dans la résolution de problèmes de pollution sur leurs chaînes de production. Il a cité les noms d'HTC, Ericsson et Canon. En novembre dernier, dans le classement des sociétés qui communiquaient le moins sur ces questions, l'IPE avait épinglé Apple, RIM, LG, IBM ou encore Dell (lire aussi Ecologie : Apple et les ONG chinoises avancent & Chine : Apple communique, contrairement à ses concurrents).

avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je ne pense pas que les matériaux "respectueux de l'environnement" soient très performants…
avatar Jeckill13 | 
En même temps, avec un audit prévu et établi a l'avance la société a le temps de camoufler les traces de ses méfaits, quand il y en a, le scandale des prothèses PiP en est la preuve lors des inspections rien d'anormal une fois parti ça reprenait ses actions illégales. C'est de la poudre aux yeux pour donner une bonne image et bonne conscience.
avatar debione | 
@jeckill13 Euh, ouais, la on parle pas de pollution d'un litre de pétrole qui se serait renversé parterre... Si elles arrivent à camoufler les preuves de pollution massive en si peut de temps (t'essayeras de camoufler des rejets toxiques produits pendants des années), c'est qu'elle ne travaille pas dans la bonne branche, car elle passent à côté d'une fortune...
avatar Jeckill13 | 
@debione : PiP était leader mondial dans la fabrication de prothèses mammaire, testiculaire et d'autres encore (d'ailleurs s'appeler PiP et faire des prothèses testiculaire c'est assez drôle quand même) donc ça n'allait pas chercher un litre de gel par-ci deux par là. Si ils ont réussi à camoufler ça pendant des années d'autre industries peuvent en faire autant vu les milliards en jeu je pense que les méthodes importent peu.
avatar lyca | 
Sinon il y a une question que je me pose, on parles des sous-traitants d'Apple comme si c'était Apple même. Alors sachant que Foxcomm et compagnie travaillent également pour d'autre marques, je me demandes pour combien pèse Apple en pourcentage de chiffre d'affaire auprès de Foxcomm par exemple ? qui le sait ??
avatar leostev | 
[quote=Subs_255]Je ne pense pas que les matériaux "respectueux de l'environnement" soient très performants…[/quote] J'ai déjà vu des trolls plus fins quand même. On ne parle pas de transformer un iMac alu en iMac bambou sans aucun circuit électrique, mais plutôt de respecter la législation !
avatar debione | 
@Jeckill13 Ils ont réussi car il n'y a jamais eu de véritable enquête de la part d'organisme indépendant... Il est clair qu'une usine qui pollue son environnement comme on en voit en chine ne risque rien tant qu'il n'y a pas de contrôle... Par contre au moindre contrôle sérieux elle ne pourra pas camoufler ses actes même en étant prévenu un mois à l'avance... La on ne parle pas de faire disparaître des documents compromettant, chose qui peut se faire dans l'heure, on parle de grosse pollution qui même si on n'y mettait toutes les forces possibles mettront des dizaines d'années à s'estomper...
avatar béber1 | 
"Je ne pense pas que les matériaux "respectueux de l'environnement" soient très performants…" Voilà le préjugé typique contre le Bio. Les composants c'est comme les poireaux, il suffit d' mettre un bon purin pour qu'ils poussent aussi bien qu'avec de l'engrais chimique. Et un silicium du Sahara, un alu d'une bonne bauxite bien de chez nous valent mieux que ceux de toutes productions industrielles
avatar iNyar | 
@Florian Innocente: Attention, le titre est trompeur : "[b]Écologie[/b]" laisse sous-entendre qu'il s'agirait d'un indice de performance écologique, de mesures innovatrices pour préserver l'environnement, etc. (Écologie signifie en théorie une démarche qui respecte entièrement la logique de son environnement... On en est loin.) Alors qu'en fait, il ne s'agit que de vérifier "[i]son respect des réglementations environnementales[/i]". Autrement dit : seulement le respect des normes [i]minimales[/i] en la matière, seulement vérifier qu'il n'enfreint pas la loi... Bref, je pense qu'il faut changer le titre : "[b]Environnement[/b]" ferait l'affaire, à défaut de pouvoir se permettre un truc du genre "[b]Normes environnementales[/b]".

CONNEXION UTILISATEUR