Steve Jobs : nouveaux extraits de sa bio

Florian Innocente |
Bloomberg livre à son tour quelques éléments de la biographie de Steve Jobs.

Aider la nouvelle génération
larry_page
Lors de l'annonce du décès de Jobs, Larry Page le PDG de Google avait raconté que le patron d'Apple l'avait gratifié de quelques conseils au vu de ses nouvelles responsabilités (Page a pris la barre du groupe au printemps dernier, en remplacement d'Eric Schmidt). Jobs a expliqué à son biographe, Walter Isaacson, qu'il souhaitait profiter du temps qu'il lui restait pour aider la nouvelle génération d'entrepreneurs.

Il avait ainsi rencontré Larry Page, à la demande de ce dernier, pour lui expliquer comment éviter les blocages et obstacles qui peuvent un jour amener une entreprise à s'égarer ou se faire doubler par d'autres acteurs de seconde catégorie.

«Réfléchis à ce que Google veut devenir lorsqu'il sera arrivé à son âge adulte. Google est maintenant présent partout. Quels sont les cinq produits sur lesquels tu dois te concentrer ? Débarrasse-toi des autres, parce qu'ils vont de tirer vers le bas. Sinon tu vas devenir comme Microsoft» a expliqué Jobs à Page.

Un Jobs qui, au départ, avait hésité à accéder à la demande du cofondateur de Google, au vu des procédures entamées autour des questions de propriété intellectuelle avec Android.

Le patron d'Apple a néanmoins changé d'avis, se référant à sa propre expérience, lorsque l'un des cofondateurs d'HP, William Hewlett, l'avait aidé à ses débuts. Jobs s'est alors décidé à suivre cet exemple pour d'autres jeunes chefs d'entreprises de la Valley.

«Je vais continuer à faire ça avec des gens comme Mark Zuckerberg. C'est ainsi que je vais passer une partie du temps qui m'est laissé. Je peux aider la prochaine génération à se souvenir de la lignée des grandes entreprises qui sont ici et comment faire perdurer cette tradition. J'ai beaucoup reçu de la Valley. Je dois faire de mon mieux pour donner à mon tour»

Tim Cook
Le nouveau PDG d'Apple a fait partie des personnes interviewées par Issacson. De Jobs, au moment où il est revenu en 2004 après sa première absence pour raisons médicales, il dit qu'il était comme «en mission. Alors qu'il dirigeait une grande entreprise il continuait de prendre des décisions audacieuses que personne d'autre, je crois, n'aurait osé prendre.».

De Cook, Jobs a raconté qu'il l'avait fait venir de Compaq pour mettre en place des procédures de fabrication à la demande (Apple, avant le retour de Jobs, était une habituée des niveaux de stocks incontrôlés, ndr) «Je savais ce que je voulais et j'ai rencontré Tim, et il voulait la même chose».

L'effet Cook s'est fait sentir. Il a taillé dans le vif, ramenant le nombre de fournisseurs d'Apple de 100 à 24, rapporte Bloomberg. Il a persuadé les heureux élus de proposer de meilleures conditions s'il ne voulaient pas perdre Apple comme client. Cook a fermé aussi 10 entrepôts sur 19 de manière à limiter les endroits où les marchandises risquaient de s'empiler. A partir de septembre 1998 Cook avait ramené le volume des stocks de un mois à six jours (ce type de chiffres fut souvent cité dans les premières keynotes de Jobs - parfois en se comparant à Dell - comme l'une des démonstrations de la nouvelle efficacité d'Apple).

Cook raconte avoir décidé au bout de cinq minutes de discussion avec Jobs qu'il allait prendre le poste. «Mon intuition me disait qu'aller chez Apple serait une occasion unique de travailler avec un génie créatif. On apprend aux ingénieurs à prendre des décisions d'une manière analytique, mais il y a des situations où se fier à vos tripes ou à votre intuition est plus qu'indispensable.»

Cook confie aussi qu'il n'avait cure de voir que l'on attribuait à Jobs toutes les réussites d'Apple «Pour parler franchement, je préfèrerai que mon nom ne soit jamais dans les journaux».

Une attitude effacée et loin des projecteurs mais pour autant, explique Cook, s'agissant des rapports avec Jobs, il était nécessaire de faire valoir et de défendre ses choix “J'ai réalisé très tôt que si l'on n'exprimait pas votre opinion [avec Jobs] on se faisait faucher. Il prend des positions opposées pour déclencher plus de discussions, parce que cela peut amener à de meilleurs résultats. Et si vous n'êtes pas prêt à être en désaccord, vous ne survivrez pas».

En 2009, à l'occasion d'une conférence de résultats et alors que Cook assurait l'intérim - la santé de Jobs inquiétant les investisseurs - il déclara qu'Apple allait continuer à réussir, qu'importe la personne à sa tête. Jobs a raconté à son biographe qu'en entendant ces propos, il ne savait pas s'il devait «être fier ou blessé, à l'idée que cela était peut-être vrai.».

Sur le même sujet :
- Steve Jobs : anecdotes et extraits de sa biographie
- La biographie de Steve Jobs écrite par Walter Isaacon est en vente le 26 octobre sur Amazon et la Fnac et le 3 novembre sur l'iBookstore.
Tags
avatar USB09 | 
@notasa : Oui justement. Améliorer l'éducation , la philosophie d'une vie et part là le mode de vie. Rendre les gens plus humble et moins égoïste... Sauve bien des vies. Demandez a SIRI quelle est le sens de la vie, et elle s'y connait.
avatar Florian Innocente | 
[b] Ahahah Florian ! roh le prend pas comme ça :D Je m'excuse si tu as pu prendre ça comme une attaque sur ton taff, c'était pas mon intention. [/b] Elle est bien tombée cette réaction, ça a permis de préciser les choses :)
avatar notasa | 
@usb09 J'avoue humblement ne pas comprendre. Ma réaction venait en complément de celle de Dahas et en opposition à ceux qui déifient Steve Jobs ou le comparent à un sauveur de l'humanité. Quant à SIRI, cette technologie ne me dit rien que vaille. Siri Wiki : plus besoin d'apprendre autre chose que d'appuyer sur bouton. Écrire, à quoi bon ! Vérifier les sources, pourquoi ? Mon iPhone me l'a dit. Mieux que : " Vu à la télé !". Bonne soirée.
avatar béber1 | 
Pas plus que le Figaro, ou Libé me l'a dit. Si on veut vraiment s'informer et multiplier les sources diverses & variées pour recouper les infos, on le fait
avatar notasa | 
@béber1 Et tu crois que c 'est la tendance actuelle ? ;-) Le grand Charles avait raison selon moi !
avatar San_Pellegrino | 
@Rayban Tout comme Cratès, vous n'avez pas compris le sens de mon commentaires. Tout comme vous je connais ces 2 hommes, "leur vie, leur oeuvre" et il ne s'agit pas de les comparer, ni de leur trouver une quelconque ressemblance sur le fond. Il s'agissait juste de montrer, de façon paradigmatique, au travers de ces 2 personnalités, qui avaient du génie, étaient visionnaires, refusaient les conventions établies et ont fait avancer les choses (la littérature pour l'un, l'informatique et plus pour l'autre) que chacun avait une part d'ombre importante.
avatar béber1 | 
Ni tendance actuelle, ni tendance ancienne, ni future. Cela a toujours été ainsi, ceux qui veulent vraiment des infos exactes ou poussées, sont plus exigeants sur leurs sources et feront tout pour les avoir et les recouper. Le reste -soit la majorité des êtres humains sur la planète- se suffira de ce qui se dégagera grosso-modo du brouhaha médiatique ou de ce qui lui est accessible. Il n'y a qu'à faire des études universitaires pour se rendre compte combien un sujet, n'importe lequel, peut être poussé pour être appréhendé dans sa richesse et sa complexité. La plupart des gens ont une vie quotidienne assez chargée par ailleurs et ne peuvent se permettre de toujours pousser plus loin la critiques de leurs sources d'infos. Seuls quelques uns, concernés sur tel ou tel sujet feront la démarche, à leur mesure. Le net est quand même un gros progrès, même s'il se traine plusieurs défauts dont celui de la profusion et donc de la confusion, surtout pour ceux qui n'ont pas une grille d'analyse et de tri entrainée.
avatar bambougroove | 
[quote=Dan DT] [23/10/2011 13:39] @ Bambougroove Tu oublies le 5 : iCloud :)[/quote] iCloud il est compris dans le 5 ("Des services qui tournent autour") ;) [quote=bambougroove][23/10/2011 11:15] Mac / iPod / iPhone / iPad / Des services qui tournent autour = 5[/quote]
avatar bambougroove | 
Je voudrais revenir sur la "simplicité d'utilisation" de Mac OS X souvent mise en avant, et opposée à Windows qui serait plus "ouvert", plus personnalisable, etc. C'est vrai que c'est un système simple et intuitif, facile à appréhender pour un non initié, etc., mais c'est tout de même réducteur car c'est aussi un système qui peut s'utiliser à un autre niveau en allant plus loin : le terminal, applications pour accéder à des fonctions cachées, Automator, etc. C'est pareil pour l'iPad par exemple, on peut se contenter de la façon dont il a été conçu par Apple, et puis si ce n'est pas suffisant ... il y a le jailbreak ! ------- Concernant le terme de "grand homme" et de "génie" qui a tant hérissé le poil des trolls de service (qui pour certains n'ont même pas de Mac et se permettent de critiquer Mac OS X pour ne citer que celui-là), il ne signifie pas "grand homme" dans tous les domaines, ni "homme parfait" ! Je vais prendre un exemple plus récent (pour ceux qui ne connaîtrait pas Céline) et plus parlant : Serge Gainsbourg ! A sa mort il a été salué comme un grand homme, et même un génie pour sa musique et ses paroles, etc., alors que beaucoup de ses mélodies ont été inspirées de la musique classique (Chopin par exemple) et que son caractère et son mode de vie n'étaient pas des meilleurs !! A-t-il volé Chopin ? Est-ce un vulgaire copieur ? N'avait-il aucun talent personnel d'inspiration et d'innovation ? etc. Il a su s'approprier le travail d'autres artistes (et dans ce domaine l'art est un très bon exemple, un artiste quel qu'il soit ne peut pas affirmer qu'il ne s'est jamais inspiré de ses prédécesseurs, au moins inconsciemment), mais aussi mettre son propre talent, sa passion de l'excellence, de la poésie et de la musique des mots, sa propre expérience, etc. au service de ce qui est au final SON oeuvre et SA musique.
avatar Flowerman | 
La bio est dispo depuis aujourd hui dans les bonnes librairie parisienne :-) enjoy
avatar sebastiano | 
Quel monstre cruel mégalomane et tyrannique, hein ? :-)
avatar mfam | 
Il peut être fier ... si c'est vrai.
avatar Francis Kuntz | 
[quote]Un Jobs qui, au départ, avait hésité à accéder à la demande du cofondateur de Google, au vu des procédures entamées autour des questions de propriété intellectuelle avec Android. Le patron d'Apple a néanmoins changé d'avis, se référant à sa propre expérience, lorsque l'un des cofondateurs d'HP, William Hewlett, l'avait aidé à ses débuts. Jobs s'est alors décidé à suivre cet exemple pour d'autres jeunes chefs d'entreprises de la Valley.[/quote] Vraiment une crapule ce Jobs, il déteste vraiment Google à mort... Plus on en apprends sur sa biographie, et plus le champ de distortion des fandroids est évident...
avatar 12marie | 
Hein ? Quoi
avatar Francis Kuntz | 
Vivement que je reçoive cette biographie :)
avatar C0rentin | 
Vivement qu'elle sorte, soit vendue et qu'on n'en parle plus.
avatar Stef@n | 
«Réfléchis à ce que Google veut devenir lorsqu'il sera arrivé à son âge adulte. Google est maintenant présent partout. Quels sont les cinq produits sur lesquels tu dois te concentrer ? Débarrasse-toi des autres, parce qu'ils vont de tirer vers le bas. Sinon tu vas devenir comme Microsoft» C'est sans après avoir entendu ce conseil que Larry a décidé de réorganiser Google autour de 5 poles principals: moteur de recherche, android, youtube, chrome et google+ Sympa de la part de Steve :)
avatar Pantha Du Prince | 
[quote]5 poles principals[/quote] aie aie aie
avatar béber1 | 
"Il prend des positions opposées pour déclencher plus de discussions, parce que cela peut amener à de meilleurs résultats. Et si vous n'êtes pas prêt à être en désaccord, vous ne survivrez pas». [i]-bon OK -quoi ok? -ben ok, chui pas du tout d'accord avec toi et je ferais comme bon me semble -Aah, j'aime mieux ça. Allez, allez, balance tes arguments pour voir...[/i] Je plains ceux qui voulait faire une carrière peinard à Cupertino :-O
avatar mugu | 
sebastiano [22/10/2011 16:03] via MacG Mobile Quel monstre cruel mégalomane et tyrannique, hein ? :-) OUI EN EFFET!
avatar Gaolinn | 
Francis Kuntz, ou tu n'a rien compris ou tu est vraiment le roi des cons. Moi à sa place après, mettre fait piller mon travail per Google, le petit Lary je l'aurai envoyer chier. Sur ce coup là Steeve m'a particulièrement déçut.
avatar Gaolinn | 
Béber1, pourquoi ? pour toi Apple c'est une boite de fonctionnaire ?
avatar gigi | 
À partir de maintenant j'arrête de lire des extraits sur les sites mac et la presse en générale. Je veux lire le livre moi, et si les extraits majeurs sort en article de toutes sorte la lecture sera moins captivante.
avatar béber1 | 
@gaolin ben, jusqu'à Amelio c'était la planque, après... :oiiin:
avatar iTroll | 
C'est pénible les gens qui ont un avis sur tout et qui se permettent de donner des conseils à tout le monde. Jobs aurait pu s'adresser à des jeunes créateurs, les conseiller sur leurs projets, là d'accord. Mais se la jouer vieux sage avec Google ou Facebook, euh visiblement ils se sont bien débrouillés sans lui jusque là.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR