Un point sur les appareils photo hybrides

Anthony Nelzin-Santos |
Parce que le Mac c'est aussi les appareils qu'on y branche, faisons un point sur les appareils photo « hybrides », à objectifs interchangeables, entre compact et reflex, à quelques jours de l'ouverture du Salon de la Photo. Plusieurs fabricants ont présenté des nouveautés tout au long de l'été jusqu'à cette rentrée, du plus petit au plus grand des formats de capteurs.

skitched
Panasonic GF3


Le format Micro 4/3 (17,3x13mm), celui par lequel tout a commencé, a été renforcé par l'arrivée de nombreuses nouveautés cet été. Le Panasonic GF3 s'éloigne un peu plus de l'aspect « compact expert » du GF1 pour gagner de plus en plus en compacité et en simplicité : il perd par exemple sa griffe porte-flash/accessoires, ses molettes, et utilise une roue codeuse et un écran tactile 3" 460 kpx.

skitched
Panasonic GF3


Résultat : un appareil 12 MP au format réduit (108x67x33 mm) et léger (429 g avec carte et batterie 940 mAh). Reste à savoir si ce placement produit (compacité extrême, recours aux automatismes) est pertinent face aux bons compacts de la gamme (Panasonic LX5) malgré les avantages du format Micro 4/3 (objectifs interchangeables, bonne gestion du bruit numérique). Disponible pour moins de 500 € en kit avec un pancake 14mm f/2.5 (éq. 28mm) ou en kit avec un zoom 14-42mm f/3.5-5.6 (éq. 28-84mm).

En savoir plus :
- Un aperçu en français
- Un test complet en anglais

Olympus a présenté un appareil très similaire au GF3, le Pen E-PM1. Lui aussi petit (109,5x63,7x34mm) et léger (264g avec carte et batterie), il est équipé du même capteur Micro 4/3 12 MP. Il ne dispose pas d'un flash intégré, mais possède une griffe pour accessoires. Il sera disponible dans quelques semaines en six coloris (blanc, noir, argent, chocolat, rose, violet) pour un prix de 549 € avec un zoom 14-42mm f/3.5-5.6 (éq. 24-84mm).

skitched
Olympus Pen E-PM1


Olympus a aussi mis à jour le reste de sa gamme Pen : les Pen E-P3 et Pen E-PL3 sont des mises à jour progressives mais sensibles des Pen E-P2 et Pen E-PL2. L'E-P3 (849 € avec son 14-42mm f/3.5-5.6) est désormais doté d'un flash interne, ainsi que d'un ingénieux système de poignées interchangeables et d'un écran tactile OLED 3" 610 kpx. Plus simple que son aîné, l'E-PL3 (599 € avec son 14-42mm f/3.5-5.6) adopte un écran orientable. Pour cette nouvelle gamme, l'accent a été mis sur la rapidité de l'autofocus et du déclenchement, toujours avec un capteur 12,3 MP.

skitched
Olympus Pen E-P1


En savoir plus :
- Un test de l'E-PL3 en français
- Un test complet de l'E-P3 en anglais
- Un test complet de l'E-PL3 en anglais

À l'opposé de la tendance light des GF-3 et E-PM1, le Sony NEX-7 vient chasser du côté des reflex. C'est le premier NEX à être doté d'un viseur, électronique, dérivé de celui des Alpha 65 et 77, qui rejoint l'écran orientable horizontalement. C'est aussi le premier NEX à posséder deux molettes (côte à côte plutôt qu'une avant et une à l'arrière) en plus de sa roue codeuse.

skitched
Sony NEX-7


Le placement est résolument haut de gamme : le capteur APS-C passe à 24 MP, et nécessitera des objectifs un peu plus qualitatifs que la moyenne pour s'exprimer à son plein potentiel — Sony a ainsi présenté un Zeiss 24mm f/1.8… à 1 000 €. À peine moins cher que l'appareil lui-même, annoncé à 1 200 € pour les prochaines semaines. C'est là le placement face aux reflex qui pourra peut-être être discuté.

skitched
Samsung NX200


Samsung, qui a aussi fait le choix du capteur APS-C, a présenté il y a quelques jours le NX200, successeur du NX100 doté d'un capteur 20 MP et rejoignant les NEX en termes de taille (116,5x62,5x36,2 mm). En plus de ce tout nouveau capteur, Samsung a revu l'ergonomie de son appareil à objectifs interchangeables : le corps est désormais construit en alliage magnésium, le placement des boutons est plus naturel et la poignée plus prononcée.

En savoir plus :
- Un aperçu en anglais du NX200

Face à Sony et Samsung, qui ne sont pas des acteurs traditionnels de la photographie, Pentax et Nikon ont fait le choix de capteurs (beaucoup) plus petits. En théorie, il s'agit de réduire la taille des appareils et des objectifs, mais les prouesses de Sony ou Panasonic montrent qu'il est possible de le faire avec des grands capteurs. S'agit-il de préserver leurs gammes de reflex, alors ?

skitched
Pentax Q


Toujours est-il que les modèles présentés ne sont pas inintéressants. Le Pentax Q est le plus petit et léger des compacts à objectifs interchangeables (98x57,5x31 mm pour 200g avec carte et batterie), grâce à l'utilisation d'un capteur 1/2,3" de 12,4 MP, le même que celui des compacts « normaux » (4,6 x 6,2 mm). À focale et sensibilité équivalente, il offrira une profondeur de champ plus importante et un niveau de bruit plus élevé.

skitched
Pentax Q


Contrairement à d'autres fabricants, Pentax arrive sur le marché avec un écosystème d'objectifs. Deux objectifs dotés d'une monture métal sont considérés comme « haute performance », avec obturateur central et filtre de densité neutre intégré : un 8,5mm f/1.9 (éq. 47mm) et un 5-15mm f/2.8-4.5 (éq. 27,5-83mm). Le 47mm, 37 grammes sur la balance, fera partie du kit de base proposé à 700 €. Trois autres objectifs à monture plastique sont considérés comme des « toy lenses » : un fisheye 3,2mm f/5,6 (éq. 17,5mm), un standard 6,3mm f/7,1 (éq. 35mm) et un télé 18mm f/8 (éq. 100mm)

skitched
En haut, un capteur micro 4/3. En bas, le capteur du Nikon V1/J1. Image (c) TiMN


Nikon a fait des choix comparables avec la gamme Nikon 1. Les Nikon 1 V1 et Nikon 1 J1 sont deux appareils jumeaux à petit capteur (13,2x8,8 mm), ce qui leur permet d'être compacts (106x61x29,8 mm pour le J1, pour le V1) et légers (277 g pour le J1, pour le V1 avec carte et batterie). Le J1, en plastique et coloré (blanc, noir, rouge, rose et argent) est plus grand public que le V1, en alliage magnésium, qui possède un viseur électronique.

Là aussi, Nikon a fait le choix d'un design classique et reposant sur les automatismes, et propose une gamme optique complète : un pancake 10mm f/2.8 (éq. 27mm), un 10-30mm f/3.5-5.6 (éq. 27-81mm), un 10-100mm f/4.5-5 (éq. 27-270mm) et un 30-110 f/3.8-5.6 (éq. 81-297mm). Le V1 est proposé à 799 € en kit avec son 10-30mm.

skitched
Nikon 1 V1


En savoir plus :
- Les premières impressions de Jean-François Vibert

avatar numero_6 | 
Je suis l'heureux possesseur d'un Lumix G10. C'est l'entrée de gamme en micro 4/3 et pour l'amateur que je suis c'est un excellent appareil pour 399 € avec le 14-42mm en kit de base. Le seul point faible est le viseur electronique vraiment mauvais de nuit. Les optiques Panasonic sont chères voire très chères pour certaines mais le capteur et le processeur donnent de tres bons résultats. Et pour les optiques on commence à trouver du matériel pas mauvais chez Samyang J'ai essayé le Nikon D90 je trouve ça lourd et compliqué
avatar Jeckill13 | 
@Nekhro Sans vouloir te dénigrer de façon péremptoire, si tu regardes les caractéristiques de ces appareils, par exemple l'ouverture focale des objectifs en moyenne f/3.5 pour la plus petite focale du zoom et f/5.6 pour la focale la plus grande on est largement dans les capacité d'un objectif d'entrée de gamme reflex (oui un cul de bouteille ou pas loin). Les objectifs des "bridges" sont en générale un poil mieux lotis, surtout dans les focales les plus courtes qui "ouvrent" un peu plus et offre une plage focale plus étendue, mais pas forcement de meilleurs qualité. Après question possibilités de réglages, entre un bridge et ces hybrides et un reflex entré de gamme tu retrouveras les mêmes "mode" de prises de vue type portraits sports nuits etc, sauf que pour les hybride tu auras en plus l'impossibilité de vérifier si ta mise au point est ok à travers un viseur, ceci dit sur bon nombre de bridge le viseur optique a été remplacé par un viseur vidéo type caméscope qui ne t'apportera pas plus de précision que l'écran donc avantage aux reflex qui va te donner au moins un confort de visée un peu plus agréable et précis et t’offrira également la possibilité si tu en as envi, et les moyens, de pouvoir monter un caillou de meilleurs facture sur ton appareil : cqfd. Enfin pour ce qui est des habitudes des photographes lambda je ne pense pas me tromper beaucoup sur les usages fait de leur matériel.
avatar Jeckill13 | 
@Nekhro Ceci dit je dois t'avouer que je me suis intéressé à la gamme Olympus Pen qui avec son objectif à focale fixe, 45mm f/1.8 me semblait assez intéressant, mais les tarifs des objectifs, 799 € pour un 12mm f/2 ou 329 € un 17 mmm f/2.8 ou 1049 e le E-P2 avec le 17 mm ça fait quand même cher ! Si tu rajoutes le viseur électronique à 229 € (bof pour la précision) et 199 € le petit flash FL14 ça revient quand même trop cher en comparaison d'un reflex entrée de gamme.
avatar Abd Salam | 
@ EScTB, Ces appareils sont de véritables abérations... On se retrouve avec les inconvénients des compacts sans les avantages du réflexe ! Les fabricants cherchent à vendre de la technologie pour la technologie... ça ne sert pas à répondre à un besoin ! Il s'agit juste d'émoustiller les sens par la nouveauté... pour susciter la pulsion d'achat. Le pire, c'est l'écran qui sert de viseur... ou comment démultiplier les besoins en ressources "batterie" pour rien !
avatar dezmob | 
Connaissez vous des appareils qui intègrent une puce GPS pour bénéficier du géo-tagging?
avatar Nekhro | 
@Jeckill13 : La qualité d’un objectif ne se mesure pas que par son ouverture. Canon possède une série de zoom «n’ouvrant qu’à 4», qualitative et enviée des autres marques. Encore faut-il savoir à quoi sert l’ouverture. Elle sert dans des conditions lumineuses difficiles, et pour jouer avec le profondeur de champ. Et pour jouer avec la profondeur de champ, un capteur de grande taille est nécessaire. Donc quand tu compares ces COI (sauf le Pentax, et les Nikon dans une certaine mesure) avec des bridges qui ont des capteurs minuscules, je me dis qu’il y a effectivement des choses qui t’échappe. De plus, l’amplitude des zooms des bridges est possible grâce à la petite taille du capteur, mais n’oublie pas que plus cette plage est longue, plus des compromis doivent être fait au niveau qualité (c’est valable pour tous les objectifs). Ça n’est pas pour rien que l’on construit encore des focales fixes. Et les grandes ouvertures sur les longues focales sont très difficiles à avoir. Regarde la taille d’un 300/2,8 ou d’un 400/2,8 pour ne prendre que ces exemples, et tu verras ce que je veux dire. Les lois optiques étant ce qu’elles sont, il est difficile (impossible ?) de faire des objectifs compacts, avec une grande ouverture, qualitatifs et avec une grande plage focale. Tu parles de la mauvaise qualité des viseurs électroniques. Elle n’est sûrement pas au niveau encore. Mais celui du NEX-7 de Sony, selon les testeurs, est très bon et règle une bonne partie des défauts de ce type de viseur. Et les viseurs optiques de reflex d’entrée de gamme sont des trous de souris. Ils sont inutilisables en basse lumière et il est difficile d’utiliser le testeur de profondeur de champ avec (au contraire des viseurs électroniques). En bref, chacun à ses avantages et ses inconvénients. Et les viseurs électroniques vont encore s’améliorer avec le temps, et très certainement supplanter les viseurs optiques. Au moins dans les appareils d’entrée de gamme.
avatar Nekhro | 
@Jeckill13 : Tu parles de qualité d’objectif etc., et tu me parles de mode de prise de vue. Quelqu’un ayant un minimum envie de s’intéresser à la qualité de prise de vue ira faire un tour dans les modes plus libres PASM plutôt que dans ces modes contraignants. Donc si c’est pour utiliser ces modes, ça ne sert à rien de payer de meilleurs objectifs si on ne cherche à appréhender son matériel. D’autant plus si c’est pour regarder ses photos uniquement sur écran. @Abd Salam «On se retrouve avec les inconvénients des compacts sans les avantages du réflexe» L’inconvénient des compacts est leur petite taille de capteur. Or ces COI (autre que le Pentax et les Nikon) ont les mêmes capteurs que ceux qui équipes les reflex. Donc on retrouve les avantages des reflex. Ils sont dans une niche différente et qui intéresse certaines personnes qui veulent la qualité d’image d’un reflex tout en étant plus léger. Bien évidemment, les zooms sont trop gros. Le concept fonctionne mieux avec des objectifs fixes. Ils répondent à des besoins différents des reflex, ils ne sont pas en concurrence frontale. @dezmob : Il y a le futur A77 de Sony. Il doit y en avoir dans le A55 aussi je crois. Pour les autres marques, je ne sais pas.
avatar EScTB | 
Le problème n'est pas la qualité ni l'utilisation.. Oui ces appareil sont pas mal dans certaine application. Mais le PRIX. Juste inadapté pour le moment... A 300 voir 400euros ok mais la..
avatar Komm | 
Merci Nekhro qui a bien résumé. Trouvez moi un réflex avec équivalent 40mm F1.7 qui soit aussi compact qu'un micro 4/3 avec son 20/1.7.... Et pour ceux qui se plaignent de la visée à bout de bras, je précise qu'on peut ajouter un viseur. EScTB : c'est cher, pour sur, mais pour qui veut un machin compact, c'est pas comme s'il y avait le choix.
avatar divisionnaire | 
Ces appareils hybrides ont été inventés pour réduire les couts (principalement, en se passant du miroir). Tant que ce n'est pas au point je n'y toucherai pas. J'ai pas envie de dépenser du blé pour leur "Recherche et Développement"... je préfère attendre, je pense que d'ici 2 ans, les constructeurs auront résolus leurs problèmes de jeunesse (visée électronique, prix excessifs, etc...) Personnellement en tant que pro, tous les jours avec mon matos ça fait lourd alors quand je bosse pas j'ai mon fabuleux S90 au cas où (si je le change ça sera surement pour le S100 même si le X10 de Fuji a l'air sympa). Pour ma part, en dehors de 4 marques majeures dans ce secteur, il n'y a que du flou ou de l'approximation.
avatar RickDeckard | 
@Jeckill13 En même temps, je pigerai jamais les gens avec un reflex et un zoom standard tout fermé genre 3.5-5.6. Fixes f1.4 maxi ftw. D'ailleurs, ce qui manque vraiment aux hybrides APS-C (donc aux NEX principalement) comme le soulignait Komm, ce sont les cailloux. Le pancake 16mm 2.8 de Sony est une bonne idée. Mais un 35mm f1.8 (eq. 50mm) avec AF me ferait sauter le pas pour un NEX7 (pour son viseur) et je pense pas être le seul.
avatar Nekhro | 
@RickDeckard : Je pense sauter le pas du NEX-7 (j’attends les «prix de la rue» et de tester deux trois bricoles). Pour un 35mm compact, je prendrai un voigtlander en monture M. Il est très compact, mais on perd l’autofocus. Mais c’est comblé par le peaking qui met en surbrillance la zone de netteté pour faciliter le focus manuel.
avatar Abd Salam | 
@ Nekhro, Quand je parle des inconvénients des compacts sans les avantages du réflexe, je parle avant tout de l'ergonomie... et un peu de la qualité des images (tous les pixels ne sont pas égaux ; le capteur ne fait pas tout, y'a toute l'électronique et les logiciels de dématriçage derrière qu'il faut prendre en compte. La qualité d'un réflex dépend de l'électronique qui exploite le capteur et aussi de la qualité des objectifs... et de la qualité de visée ! (sans parler de l'ergonomie des commandes) Et pardessus le marché, la qualité a un prix... difficile d'avoir un compact/hybride qui aurait la qualité d'image d'un réflex sans en avoir le prix ! (si toutefois, ça fait parti du cahier des charges) L'intérêt du compact, c'est d'être compact... si c'est pour avoir le même encombrement qu'avec un réflex, avec en prime, le choix ubuesque de l'écran qui sert de viseur : Bouffe batterie, pas ergonomique, et la qualité de visée pas au rendez-vous... bôf bôf ! Bref, l'hybride... ça va pas.
avatar Abd Salam | 
@ Nekhro, Pour controler la profondeur de champ, un grand capteur n'est pas absolument nécessaire... il faut juste savoir que la taille du capteur a une incidence sur la profondeur de champ obtenu à ouverture égale.
avatar Abd Salam | 
@ numero_6 [22/09/2011 09:47] via MacG Mobile "J'ai essayé le Nikon D90 je trouve ça lourd et compliqué" Un comble... un D90 peut s'employer en tout auto... comme un vulgaire hybride/compact. Y'a pas besoin de savoir s'en servir. Tout comme il n'est pas nécessaire de savoir contrôler l'appareil photo, quand on utilise un compact/hybride. (et je suis pas sûr que le Nikon D90 soit plus lourd que nombres d'hybrides)
avatar Jeckill13 | 
@Nekhro : Tout a fait d'accord avec toi pour dire que l'ouverture ne suffit pas pour définir la qualité d'un objectif, mais faut reconnaitre aussi que les objectifs livré en standard avec les boitier reflex d'entré de gamme ne sont pas non plus terrible en terme de piqué de correction de la distorsion et du vignetage. Quand à l'utilisation des modes pasm je ne connais pas beaucoup de personne qui savent quel est la différence entre les différents mode (ne te fatigue pas a me les expliquer je suis photographe professionnel diplômé ;-D donc je sais de quoi je parle) et très peu ne les utilisent. En ce qui concerne tes objectifs ouvert a f/4 je pense que tu fais sans doute allusion au objectif cerclés de rouge d'une marque japonaise au non guerrier ?????????
avatar Gigaflop | 
Mon site préféré pour la photo : www.déclencheur.com : la photo comme vous ne l'avez jamais entendue. Une référence dans le monde de la photo. On y parle entrer autre des appareils, tout autant que de la technique. Le podcast est aussi disponible via iTunes. P.s. Je n'y ai pas d'action ;)
avatar Nekhro | 
@ Abd Salam : Jusqu’à présent, les capteurs de COI communs au reflex fournissent la même qualité d’image (cf NEX et reflex Sony). Pour l’ergonomie, c’est sur que le format de boîtier change la donne. Mais les COI démarrent à peine. Ils évolueront dans le bon sens. Et pour la visée, l’électronique va s’imposer d’ici quelques années. Alors qu’elle soit sur un reflex ou un COI, elle sera aussi la même. Pour le prix, il sont encore chers oui. Le prix de la nouveauté quoi. Pour la profondeur de champ sur petit capteur, tu as raison. Mais concrètement, est-ce que sur un petit capteur tu as autant de latitude à en jouer que sur un capteur plus gros. Je ne crois pas ! @ jeckill13 : Les objectifs livrés en standard sont effectivement de moindre qualité. Mais ils le sont pour une question de prix aussi. Si on reste sur la cible photographe lambda (comprendre qui ne cherche pas à connaître la technique, juste le mode auto et le mode pré-programmés), il ne sert à rien de lui fournir un objectif qualitatif qui coûtera aussi, voire plus, cher que le boîtier lui-même. Surtout pour visionner ses photos sur écran. Oui pour les objectifs f4 ;-) En fait, beaucoup de personnes jugent ces appareils selon leurs propres critère en pensant que ce sont de tout le monde. On parle d’ergonomie avancée et d’objectif qualitatif tout en parlant d’une cible de photographe lambda, etc. On ne peut pas dire que les COI sont totalement à jeter à la poubelle. Ils occupent un segment différent, entre les reflex et les compacts, segment qui intéressent certaines personnes (dont moi).
avatar Abd Salam | 
@ Nekhro, Un même capteur absplument identique ne fournira pas la même qualité d'image s'il n'y a pas la même qualité d'électronique derrière ! Et ne fournira pas la même qualité d'image si la partie logiciel d'exploitation n'est pas égale ! (cf Nikon qui exploite mieux les capteurs de Sony, que Sony !) Sans parler de la qualité des optiques... dont le capteur dépend. Bref, comme je l'ai écrit, c'est une chaine, et il faut comparer l'ensemble de la chaine. C'est sûr ça, que certains partagent le même capteur ?
avatar Abd Salam | 
Quant à la visée électronique, même si un jour elle atteint une bonne qualité... la maniére de tenir l'appareil augmente les risques de flous de bougé ! Sans oublier que ça bouffe sur la batterie...
avatar Nekhro | 
@ Abd Salam : Bien sûr que toute la chaîne est à considérer. Pour ne parler que de Sony (je ne connais pas assez les autres), leurs COI partagent bien les mêmes capteurs que les reflex. Les NEX-5N et NEX-C3 (les derniers sortis) possèdent le même capteur que que le Nikon D7000 ou le Pentax K5 (ou d’autres reflex Sony). Les anciens NEX aussi avait le même capteur que dans certains reflex. Le NEX-7 a le même capteur que l’A77 (qui viendra sûrement dans d’autres marqus un jour). En ce qui concerne la qualité d’image, elle est très bonne. Voici un comparatif entre le NEX-5 (l’ancien), le 7D et le D300s (pas les même capteurs). Ils sont très proches. http://www.alpha-numerique.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=520:dxomark-excellentes-performances-des-sony-nex-5-et-nex-3&catid=102:nex&Itemid=261 Et puis, maintenant, la qualité d’image de tous les capteurs de reflex est bonne. Il faut quand même avoir des besoins particuliers pour que cela soit vraiment une gène. Et les différences entre les appareils ne sont sûrement pas aussi évidentes sur le terrain que dans les tests. C’est sur que les EVF bouffent de la batterie, et même plus que l’écran apparemment. Mais des progrès se font aussi sur les batteries et la consommation des EVF.
avatar Abd Salam | 
@ Nekhro, Ça ne m'étonne guére que les capteurs soient les mêmes... en fait. Question de coût. C'est vrai que le numérique à largement progresser... et donc les capteurs fournissent tous un bon niveau de qualité d'image. (surtout quand le bas de gamme récupére l'électronique du milieu de gamme de la génération précédente, ou partage carrément le même capteur que l'entrée de gamme).
avatar Abd Salam | 
La différence se joue au niveau de l'ergonomie... et du contrôle que l'on a des performances du capteur. (à capteur équivalent) Bien évidemment, je ne partage pas votre enthousiasme au sujet du viseur électronique... une complication inutile, source supplémentaire de panne, qui sert à appâter les technivores.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR