Bertrand Serlet : Mac OS X Lion pourrait tuer X11 et le Commodore 64

Anthony Nelzin-Santos |
Joe Cassara a contacté Bertrand Serlet, le vice-président responsable de l'ingénierie logicielle chez Apple, au sujet de Mac OS X Lion, s'inquiétant notamment du futur de X11. Le motif ? Alors que Rosetta n'est plus inclus dans Mac OS X 10.7, il a peur que X11 connaisse le même destin, lui empêchant alors toute possibilité d'utiliser un émulateur Commodore 64 (Power64).

skitched

« Est-ce que Mac OS X Lion incluera le système X Window ? Lion ne supportant plus Rosetta, mon émulateur Commodore 64 favori (Power64) ne fonctionnera plus. La seule autre alternative (VICE) requiert X11. », explique-t-il. Bertrand Serlet, diplômé d'Orsay passé par le PARC de Xerox, ancien de NeXT et ancien patron de Mac OS X, a notamment mis au point avec son équipe le système des Universal Binaries et de Rosetta, permettant d'utiliser les applications PowerPC sur les machines Intel.

Dans sa réponse, Serlet se demande s'il n'est pas « temps de passer à autre chose que les logiciels Commodore 64 ». X11 est encore fourni dans la bêta de Mac OS X Lion : le vice-président d'Apple ne fait-il que se moquer de son interlocuteur ? Veut-il dire qu'il considère X11 comme obsolète ? Ou offre-t-il une véritable indication sur le futur du système X Window dans Mac OS X ? Toujours est-il que X11 est optionnel depuis de nombreuses années dans Mac OS X.

avatar BeePotato | 
@ ICoppo : « Je suis venu sur Mac pour l UNIX , j en repartirai pour l UNIX » X11 n’est pas Unix, Unix n’est pas X11. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il y a tout de même énormément d’outils Unix très utiles qui sont en mode texte, n’utilisant absolument pas X11. Et, sauf pour quelques exceptions spécialisées, les applis Unix utilisant X11 ont des équivalents pour Mac, qu’il est généralement préférable de privilégier, car s’intégrant bien plus à l’OS. Si ce n’est pas ton cas et si tu es réellement venu au Mac principalement pour utiliser des applis non développées pour Mac OS, alors je pense que tu ne devrais pas avoir trop de difficulté à quitter cette plateforme… et qu’on peut même se demander pourquoi tu l’avais choisie (on trouve moins cher, comme plateforme pour faire tourner des trucs Unix). Pour les autres qui promettent la fin du monde (ou au moins du Mac) si Apple se remet à ne pas livrer de serveur X avec son OS, rappelons que rien n’interdira d’en installer un soi-même. Au contraire même, ça devrait créer une situation un poil plus pratique pour les utilisateurs, puisqu’on n’aura plus côte à côte l’application X11 d’Apple et XQuartz, mais juste ce dernier.
avatar PA5CAL | 
@jlambert : ma réponse concernait ton affirmation selon laquelle l'absence de X11 en natif sous Windows « n'a pas empêché quoi que ce soit », ce qui est parfaitement erronée à mon sens, puisque j'ai personnellement observé (et subi) de nombreux contre-exemples. Le fait que cette absence ait pu inciter le portage de quelques applications (celles que tu cite, notamment) ne signifie pas que tous les logiciels ont la possibilité d'en passer par là. Bien au contraire. Si tu penses qu'un portage s'impose toujours forcément, qu'il ne coûte rien à personne ou qu'il suffit de claquer des doigts pour le réaliser, alors tu fais assurément fausse route. Même les logiciels libres, gratuits et open source ont besoin de temps et de ressources humaines pour être développés ou adaptés, et au moins de l'espoir que l'effort consenti ne le sera pas en pure perte. Refaire le même travail (parfois de façon incessante) à cause d'un OS versatile qui ne tient pas ses promesses de rétrocompatibilité représente un gaspillage de temps et d'argent qu'on finit par ne plus pouvoir accepter. Or, tandis que certains programmes sous X11 continuent de fonctionner depuis plus de 25 ans sans presque aucune modification, les applications sous Windows ont souvent du mal à passer une version, voire un simple Service Pack. C'est la raison pour laquelle de nombreux portages sous Windows ont été abandonnés ou n'ont jamais été entrepris, car jugés trop aléatoires ou trop coûteux au bout du compte.
avatar PA5CAL | 
La disparition de X11 sous Mac OS m'inquiète en fait beaucoup moins que celle de [b]Rosetta[/b]. En effet, s'il existe quelques solutions pour remplacer le premier sur Mac (au travers d'une virtualisation, notamment), le second s'avère bel et bien indispensable pour faire tourner des applications qui datent pour certaines d'à peine cinq ans, et qui n'ont pas (et n'auront certainement jamais) d'équivalent natif pour Mac Intel.
avatar jlambert | 
@PA5CAL: tu ne comprends pas le sens de ma réponse. Si Apple retire son serveur X11 de Mac OS X, on se retrouvera exactement dans la même situation que Windows, à savoir - soit utiliser l'API de l'OS (OOo, Firefox, Gimp, etc.) - soit installer un X11 tiers (CygWin/X, Xming, X-Win32, etc.) Donc clairement pas de quoi fouetter un chat, vu que ceux qui en ont un besoin impérieux pourront toujours trouver une solution (*). Par contre ça forcera les développeurs d'applications populaires à utiliser les API de Mac OS X, ce qui pour l'utilisateur final est clairement un plus. (*) C'est d'ailleurs avec X-Win32 que je faisais du XDMCP sous Windows avec un serveur Linux il y a près de 10 ans. Souvenirs... ;-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR