Informatique mobile : Apple dépasse Dell (ou presque)

Anthony Nelzin-Santos |
Parce qu'il faut absolument parler de l'iPad et de ses quelques concurrents, IDC, dans un rapport mondial, s'est senti obligé de triturer des chiffres pour aboutir à la conclusion que d'ici 18 mois, les ventes combinées de smartphones et de tablettes dépasseront celles des ordinateurs traditionnels.

Cette conclusion n'est pas particulièrement surprenante : tablettes et smartphones représentent de nouveaux usages de l'informatique en forte croissance. Des usages peut-être plus immédiats d'accès, même s'ils sont d'une nature différente, plus fragmentés et canalisés par des applications aux tâches extrêmement spécifiques. IDC prévoit que 42 millions de tablettes seront vendues en 2011, et dont qu'à l'horizon 2012, 400 à 500 millions de smartphones et tablettes soient vendus sur un an, dépassant ainsi l'ordinateur personnel au sens traditionnel du terme.

skitched

De fait, les lignes de séparation des différents segments sont de plus en plus floues : DisplaySearch a donc publié un jeu de statistiques incluant l'iPad dans les ventes d'ordinateurs portables, comme le fait par exemple la Deutsche Bank (lire : Portables : Apple 3e constructeur mondial ?). Même procédure comptable, mêmes conclusions : Apple double ainsi Dell pour devenir le troisième acteur dans le domaine de l'informatique mobile.

Apple a en effet écoulé 6,3 millions d'ordinateurs mobiles (portables et tablettes), contre 6,1 millions pour Dell. Cela donne à Apple 12,4 % de parts du marché des ordinateurs mobiles, contre 11 % pour son rival texan. Le reste du classement est plus commun, HP dominant avec 9,5 millions d'unités (17,3 %), devant Acer et ses 9,1 millions de ventes (16,5 %).

Mais dans cette équation, l'iPad a lui seul représente 8 % de parts de marché : si on l'oublie, Apple retombe à la huitième place, avec 4,8 % de parts de marché. Se pose donc clairement la question de la manière dont on définit les catégories qui font les analyses, les rapports, et donc les grandes lignes dans la presse spécialisée et l'opinion générale.

Si à la manière d'IDC, on incluait tablettes et smartphones dans le jeu, puisque ce sont après tout de petits ordinateurs, le paysage serait tout à fait différent. Il serait dominé par Nokia (qui a d'ailleurs son ordinateur portable, le Booklet), RIM et Apple, et des acteurs mineurs mais reconnus du marché de l'informatique personnelle comme Samsung deviendraient des géants grâce à Android. On comprend dès lors tout l'enjeu pour un HP de racheter webOS, pour un Acer de se développer dans le monde du smartphone, ou au contraire pour RIM d'aller vers la tablette. Les lignes se brouillant, il faudra être partout, et la différence se fera sûrement sur les services et l'intégration des différents produits entre eux.

avatar RDBILL | 
Intégrer l'ipad dans les stats d'ordinateur, pourquoi pas... Mais ce marché est naissant et outre l'iPad, il y a encore trop peu d'acteurs et de produits en compétition... Ca fausse inévitablement les règles... Apple qui a ouvert ce nouveau marché sort inévitablement en position de leader...
avatar ysengrain | 
"Parce qu'il faut absolument parler de l'iPad et de ses quelques concurrents, IDC, dans un rapport mondial, s'est senti obligé de triturer des chiffres pour aboutir à la conclusion": Il n'y a pas comme un analyst-teasing là ?

CONNEXION UTILISATEUR