iPhone : Mark Papermaster a quitté Apple

Florian Innocente |
Mark Papermaster, "senior vice president of Devices Hardware Engineering" (pour les iPod et iPhone) a quitté Apple indique le New York Times. Sa biographie a disparu de la page des hauts responsables de l'entreprise et un porte-parole l'a confirmé au quotidien.

L'arrivée il y a un an chez Apple de ce vétéran d'IBM où il avait le titre de "vice président du développement des technologies processeur" avait été un véritable feuilleton.

IBM, jugeant que ce cadre pouvait communiquer des informations importantes à Apple, avait bloqué son départ et entamé une procédure en justice, empêchant Papermaster de commencer son nouveau travail. Le contentieux entre les deux entreprises s'était finalement réglé au bout de cinq mois et Papermaster avait pu superviser les développements de l'iPhone et des iPod.

Le New York Times ne s'avance pas sur les circonstances de ce départ. Il a pu joindre Papermaster par téléphone mais ce dernier n'a souhaité faire aucun commentaire. Cependant, John Gruber sur Daring Fireball dit avoir eu vent d'une mise à la porte, ajoutant que Papermaster était présenté comme l'homme "responsable de l'antenne" du nouvel iPhone. Gruber rappelle aussi que Papermaster était absent de la conférence sur l'Antennagate, assurée par Steve Jobs, Tim Cook et Bob Mansfield dont le champ d'activité est… la division Mac.

C'est justement Mansfield qui va reprendre le poste de Papermaster a précisé le porte parole d'Apple. En insistant sur le fait qu'il avait déjà supervisé des éléments constituant l'iPhone 4 comme le processeur A4, l'écran Retina et le multi-touch.

À la fin de la conférence de présentation de l'iPhone 4, Steve Jobs avait demandé à Mark Papermaster et son équipe de se lever pour être applaudis pour le travail réalisé. L'affaire de l'antenne est depuis passée par là, et il faut croire au vu de ce rebondissement qu'elle n'est pas terminée au sein d'Apple. Malgré ce qu'a voulu laisser paraître Steve Jobs lors de sa conférence d'explications.

teamapple


Sur le même sujet :
IBM porte plainte après une embauche d'Apple
avatar Almux | 
Tout ça pour... un minuscule bout de scotch!... Aah! 'Y a pas, le dicton populaire dirait donc vrai: "Pour vivre heureux, vivons caché!" ?
avatar mika79 | 
A la place d'un bumper, c'est plutôt un pot de vaseline qu'il faudrait. J'ai entendu dire que l'iPhone produisait un signal de m.... en l'insérant par voie rectale....
avatar mika79 | 
Il réagit aussi à la cryptonite l'iPhone 4?
avatar melaure | 
Il n'y a pas de problème, donc on vire le responsable ... Franchement Steve veut vraiment devenir moins apprecié que Ballmer ...
avatar Mabeille | 
Donc il n'y a pas de problème d'antenne en plus des soucis d'atténuation présent chez tous les autres fab. Mais on vire quand même le responsable du problème qui n'existe pas. Je note je note.
avatar Claude Pelletier | 
Please ! Comment traduit-on le mot "[b]fusible[/b]" en anglais ????
avatar ce78 | 
@ Shenmue. Shenmue ne marche pas, il court !... Je me refuse à revenir sur le débat de fond, on ne va pas recommencer. Cela dit, je te renvoie à l'étude la plus poussée qui ait été faite concernant le problème de l'iPhone 4. Elle a été faite dans des chambres acoustiques identiques à celles d'Apple et en extérieur sur le terrain, par des ingénieurs chevronnés du PA Consulting Group, qui est réputé au niveau mondial pour la rigueur de ses études : http://www.paconsulting.com/our-thinking/pa-consulting-group-iphone-antenna-test-results/ Curieusement, on n'en a pas parlé en France. Cette étude comparative ne conclut pas de manière péremptoire pour ou contre l'iPhone 4, mais elle met quand même nettement en évidence le problème de "death grip" spécifique à cet appareil.
avatar Mabeille | 
@shenmue je pense que certains qui étaient prêt à prendre l'iPhone parce qu'enfin il est au niveau des autres ou presque sur le plan du matos et des fonctions, ne l'ont pas fait. j'attendais un raz de marée encore plus important. 2 effets sont donc en cause cette histoire d'iphone 4 déconseillé et remplacé dans les choix par le 3GS, et la concurrence qui est bien là: Androïd. Je comprends que pour un puriste rien ne vaut un iPhone 3GS ou 4, mais le marché est fait de gens moins décidés que nous ici qui avons des avis tranchés pour ou contre et la plupart du temps assez bien argumentés. POur les quidams l'iPhone au moment de l'achat est un téléphone comme un autre. Reste ceux qui de toutes les façons auraient qd même pris un iPhone 4. Ce n'ets pas sur ces derniers que va se faire la progression des PDM des phone made by Apple.
avatar Arkael | 
Fallait pas l'inviter :)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ Moonwalker : Je parle bien de mon expérience avec l'iPhone 4. La solution du bumper ne me satisfait pas, par principe. Et le remboursement semble ne pas avancer avec mon opérateur. Quant à une modif en douce, j'ai des doutes. Vu le nombre de sites qui se font le plaisir de démonter l'iPhone/d'analyser ses composants, jusqu'à utiliser la radiographie, ça serait un mauvais calcul d'Apple.
avatar Moonwalker | 
Le premier qui avait signalé des problèmes avec les 8600, c'était HP. Nvidia lui a alors menti, disant avoir résolu la question et a baladé tout le monde jusqu'à l'automne 2007. HP a confondu Nvidia qui a du reconnaître le problème du bout des lèvres (parfois, pas toujours, c'est selon les fabricants et le design des machine, etc...). Des constructeur ont fait des mise à jour firmware : Dell, Sony, HP, Asus, etc. Packard-Bell ne reconnaissait pas le problème. Pendant ce temps, on ne savait pas trop à quoi s'en tenir dans le monde Apple. Et puis tout le long de l'année 2008, cela fut l'hécatombe. Les machines, pour la plupart encore sous garantie (ce sont des mid 2007), étaient prisent en charge. Le vrai problème a commencé à se poser à la fin du printemps 2008 avec les machines ne disposant pas d'Apple Care. Certains trouvent peut-être la réaction d'Apple tardive, mais elle en tenait compte puisque proposant le remboursement des réparations pour ceux qui en auraient été de leur poche. Sur l'iPhone 4, je trouve vos réactions très exagérées. Même sur l'impact supposé chez Apple, en revenu comme en image. Mais je suis moi-même ridicule de m'en étonner, encore plus de m'en offusquer. Ça relève du comportement typique du macuser et c'est la rançon de la gloire quand on a "les meilleurs clients possibles". Si Apple n'est pas parfaite, elle nous trahi. Non Steve, vous n'avez pas droit à l'erreur, vous n'êtes pas humains, vous êtes nos Dieux. Nous voulons croire en l'absolu cupertinien. L'affaire MobileMe (vous vous rappelez du lancement qui a tourné au fiasco ?) a été bien plus importante en matière de gène et de dysfonctionnement. Parce qu'enfin, cet iPhone 4, il fonctionne. L'immense majorité de ses acheteurs en sont contents.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ Moonwalker : Et sur l'acquisition en "pleine connaissance de cause" depuis la conférence, juridiquement ça ne tient pas (cf. quelques unes de mes contributions sur MacGé pour l'argumentation).
avatar mika79 | 
Pour virer quelqu'un il doit y avoir eu un gros pépin tout de même
avatar Rufus | 
plus personne ne peut nier que ce problème est unique grave et général. Pourtant certains continuent a faire l'amalgame avec l'atténuation inévitable et normale du signal avec la main comme dans les vidéos apple. Ca pue le commercial apple sur ces fils. En tant que client il faut être exigeant.
avatar ce78 | 
@ mika79. C'est bien ce que je pense aussi, surtout quand on a risqué un procès avec IBM pour l'avoir embauché.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mais finalement, qu'est ce qui a réellement changé entre la série d'iPhone 4 qui avait le problème Antennagate et la série qui semble avoir été corrigée ? Visuellement, la jonction des deux antennes semble être toujours la même. Apple aurait appliqué un verni sur l'antenne qui empêcherait la conduction ?! Si le problème (oui, il y avait un vrai problème, et certains ne l'on pas rencontré, c'est que leur iPhone avait déjà été corrigé) a été résolu, pourquoi diable Apple ne communique t'il pas dessus ? C'est un comportement anti-marketing ça ! Ha sûrement pour éviter d'avoir un gros procès lié à leur choix de ne pas avoir proposé de retour massif pour échange.
avatar NicolasO | 
Je pense qu'Apple devrait radicalement changer sa communicaction de crise. Au lieu de dire des la premiere seconde de crise "Il n' y a pas de probleme" puis tergiverser, il aurait du etre honnete: "On ne sait pas, on enquete, mais croyez-bien que si probleme il y a on le reparera chez nos bien-aimes clients." Ca aurait ete beaucoup mieux en terme d'image. La denegation systematique d'Apple est une methode d'ecolier pris en faute.
avatar Moonwalker | 
Le départ de Papermaster tient sans doute à la mésaventure iPhone 4 mais je ne serais pas étonné que l'aspect "personnel" y ait un grand rôle. [quote]Mark Papermaster is Apple's senior vice president of Devices Hardware Engineering. He leads the iPod and iPhone engineering teams, [b]and reports directly to Apple's CEO[/b]. [/quote] On le sait, Steve Jobs est intraitable dans ses rapports humains. Ça colle ou ça casse. Peut-être que la crise a simplement révélé que Papermaster n'était pas à la hauteur des attentes placées en lui. Lui-même n'a peut-être pas supporté des remarques ou critiques à son encontre venant d'autres membres du staff ou de Steve en personne. Il est possible que tout cela ait révélé qu'il n'avait pas la "culture Apple" et ils ont préféré arrêter les frais. L'iPhone 4 ne serait pas la cause première mais le révélateur d'une situation de rupture.
avatar iDrummer | 
Est-ce que tous ceux qui critiquent ont un iPhone 4 dans la main ?
avatar Frodon | 
@Moonwalker Ca signifie juste que Steve Jobs est son supérieur hiérarchique. De la affabuler sur le fait que la cause première ne serait pas l'iPhone 4, faut pas pousser.
avatar McAlyster | 
Virer quelqu'un dans l'été, et d'autant plus quand l'éviction peut relancer (ce qui est le cas ici) les débats autour de ce sujet pas refroidi, ce n'est pas anodin. Il me semblerait plus logique que ce soit pour des raisons que nous ignorons, comme la façon dont a été géré l'antennagate par Papermaster en interne, une réaction agressive à la pression, des insultes au chef, des sanctions sur son équipe, que sais je ... bref, une erreur assez impardonnable pour que la sanction soit si rapide, malgré les risques encore une fois de remettre de l'huile sur le feu. Si Papermaster devait effectivement être viré à cause de sa responsabilité dans un problème technique si médiatiquement exposé, la solution aurait été d'attendre un an pour que cela se fasse sans trop de remous. Cette urgence me fait vraiment penché vers une faute plus "grave" que sa simple responsabilité dans ce qui reste officiellement un "non problème".
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ ce78 : Merci pour le lien.
avatar Frodon | 
@ce78 Merci pour ce lien très intéressant. On y lis d'ailleurs: "In the case of the iPhone the grip avoided bridging the gap between the two antennas. When the “death grip” was used and the gap bridged, the signal level dropped to the point where it was not possible to conduct the test as the call could not be established to begin with. This effect was not seen when handling either of the other mobiles. Note that all these tests were conducted in a test chamber, calls with the iPhone could still be established outside the chamber even when using the “death grip”." En français cela donne: Dans le cas de l'iPhone nous avons été obligé de le tenir de façon a éviter de relier les deux antennes, car si on faisait ce qui est appelé le "death grip", le signal baissait au point qu'il rendait impossible d'établir la moindre communication, nous empêchant alors de conduite le moindre test. Cette effet n'a été constaté sur aucun des autres téléphones testés. Notez que tous les tests ont été conduit dans une chambre de test, les appels depuis l'iPhone pouvaient toujours être établi lorsque nous étions à l'extérieur de la chambre de test, même avec le "death grip". La conclusion de l'étude est que lorsque l'iPhone 4 est tenue de façon a éviter de toucher la jonction entre les deux antennes, il a des performances similaires au niveau de son antenne que les autres téléphones. Par contre, lorsqu'on touche cette zone, il montre une attenuation supplémentaire substantiel au point que PA Consulting n'a pas réussi à quantifier via ses tests. "The so called “death grip” gives a substantial further drop in performance for the iPhone to the point where we could not quantify it using the same test method." Ceci confirme qu'il y a bien une erreur de conception véritable, ce qui est le constat fait par tous les experts qui se sont penché sur cette question, dont celui de PA Consulting, celui d'AntennaSys, l'étude d'un opérateur, l'étude de AnandTech, cela justifie tout à fait à elle seule que Mark Papermaster ai été viré. Cela ne pardonne pas des erreurs comme ça chez Apple, quand bien même à l'usage l'impact ne soit pas si gênant que l'exagération qu'on a pu lire ici et là. Le problème existe et a causé énormément de tord à Apple, pas juste concernant l'iPhone 4, mais surtout en terme d'image de marque, et on sait à quel point c'est important pour Apple l'image de marque.
avatar NicolasO | 
@iDrummer J'en aurais un, si je pensais du bien de ce telephone. Est-ce que ceux qui critiquent ont Flash CS5 chez eux?
avatar NicolasO | 
@Frodon Par contre, cela rend dur a justifier la publicite mensongere comparative d'Apple. Ca arrive de faire des erreurs, et l'iPhone 4 a des qualites, mais reagir comme cela, en mentant a ses clients...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR