Flash : la réponse (cinglante) d'Adobe

Christophe Laporte |
Il n'a pas fallu patienter bien longtemps avant qu'Adobe réponde à la tribune de Steve Jobs. Shantanu Narayen en personne a fait part de ses impressions dans un entretien exclusif accordé au Wall Street Journal.

Le patron d'Adobe a fait savoir qu'il croyait dans les contenus "ouverts". L'objectif d'un outil comme la Creative Suite, a-t-il fait remarquer, est de pouvoir créer du contenu sur un grand nombre de plate-formes.

Adobe tient à rester fidèle à cette vision. Shantanu Narayen en a profité pour rappeler que la prochaine version d'Android offrira une prise en charge complète de Flash (lire à ce sujet : Andy Rubin compare plus ou moins Apple à la Corée du Nord).

Les problèmes technologiques évoqués par Steve Jobs sont "un écran de fumée" selon lui. Tout d'abord, il affirme que plus de 100 applications créées avec Flash CS5 ont été validées par Apple et sont disponibles sur l'App Store. "Quand vous avez recours aux conditions d'utilisations pour limiter ce type de développement, cela n'a rien à voir avec de la technologie".

"Les restrictions d'Apple ne font que compliquer la vie des développeurs qui cherchent à faire fonctionner leurs produits sur un grand nombre d'appareils. Ils vont être contraints d'avoir deux workflows […] un pour Apple et un second pour les autres", a-t-il déclaré.

L'homme s'est ensuite exprimé sur les critiques faites par Steve Jobs au sujet de Flash. Concernant son instabilité sous Mac OS X, il a une vision des choses très différente de celle du P.D.G. d'Apple. Selon lui, les plantages de Flash ne sont pas la faute d'Adobe, mais sont liés à Mac OS X.

En ce qui concerne l'iPhone, la réaction d'Apple par rapport à Flash est très simple. La philosophie "Write Once, Run Anywhere" (écrire une fois, utiliser partout) ne profite pas à la marque à la pomme. Et c’est pour cela qu’elle se comporte ainsi. D'autre part, il s'est dit amusé par les déclarations de Steve Jobs qui considère qu'Adobe est une plateforme fermée. Il a rappelé que les spécifications de Flash étaient ouvertes.

Narayan a affirmé avoir rencontré Jobs à plusieurs reprises et estime avoir une vision du monde bien différente. La sienne, contrairement à celle de Steve Jobs, est multiplateforme.

La question lui a été posée de savoir s'il avait un iPhone. Le patron d'Adobe a répondu par la négative et a affirmé posséder un Google Nexus One. Enfin, concernant l'iPad, il a estimé que c'est un bon appareil pour un appareil de première génération. Les tablettes vont beaucoup évoluer assez rapidement selon lui. D'ailleurs, il a indiqué qu'Adobe travaillait sur des douzaines de projets de tablettes avec d'autres sociétés. Inutile de préciser que contrairement à l'iPad, elles embarqueront Flash d'emblée.

Enfin, il a précisé que c'est le consommateur qui aura le dernier mot dans cette affaire. À suivre…
Tags
avatar ispeed | 

Allez les enfants la récré c'est fini. Ceux qui diront du mal de steve ils auront un coup de règle sur les doigts. Pour ceux qui diront du bien de flash à copier 100 fois " je suis idiot je n'ai rien compris"
Plus belle la vie

avatar Liam128 | 

[quote]Ahh ça c'est fort!! Le plugin Flash plante mais c'es lié à Mac OS X.[/quote]

En fait l'idéal aurait été que tu lise, histoire de savoir de quoi tu parles, avant de la ramener. Mais en même temps c'est vrai que ça te ressemble pas, donc on aurait dû s'en douter.

Ce qu'a dit le type, c'est en réponse à Jobs qui raconte que "Flash is the number one reason Macs crash"

Et le type de répondre : "if Adobe crashes Apple, that actually has something "to do with the Apple operating system."

Ce qui est absolument vrai et logique. Depuis la mort de Windows Millenium au bas mot, il est acquis dans le monde de l'informatique qu'une appli n'est pas censée pouvoir crasher un système. Il n'y a AUCUNE raison valable pour que les mac crashent à cause de Flash. C'est impossible. Sauf... s'il y a un gros soucis dans Mac OS X.

Evidemment, on sait que les mac ne crashent pas avec Flash. Au pire Flash plante tout seul. Dans des proportions que Steve Jobs ignore totalement, de fait, car un rapport n'est pas envoyé de manière systématique à chaque fois qu'une application plante. La réalité est que Jobs, comme à son habitude, a lancé un bon gros troll, et que Narayen le renvoie sèchement à ses contradictions.

avatar debione | 

La colère de Jobs est on ne peut plus logique... Ca fait 10 ans qu'adobe est à la traine sous Osx, ça fait 10 ans que flash est une merde sans nom sous osx, et maintenant qu'Apple devient un incontournable ils viennent pleurer: Ouin ouin on a rien branlé pendant 10 ans et ils nous foutent à la porte de leurs plateforme mobile...

Sérieux, Jobs à raison de taper très fort et pourvu qu'il continue... Il faudrait ptetre pas oublier qu'une des grande part de revenu d'Adobe est faite grace a Osx (via le 50% des vente de licences de la suite creative)...

Faire gagner un max de pognon a une boite et celle-ci vous pisse à la gueule avec une programation des plugin honteux de flash, sérieux je le trouve encore gentil le Steve la...

avatar ParanoX | 

Le Plugin Flash a planté — Flash.dll non trouvé

Et Adobe de dire : c'est la faute de Mac OS X!

@ Liam : ce serait sympa de ne pas confondre Crash d'applications et Kernel Panic du système
Safari, FireFox, Chrome, Mail et toutes les application utilisant WebKit comme moteur Web accèdent au plugins Web (dont flash)
Donc il n'y a pas que les navigateurs Web qui sont des vecteurs de plantage

avatar R1x_Fr1x | 

moi je veux juste la version d'oomu, il va tous vous mettre d'accord d'abord! et quand je serai grand je serai comme lui!

avatar lord danone | 

Et j'aimerais bien savoir en quoi le fait que quelque chose soit "propriétaire" vous insupporte au plus haut point? La mythologie du "c'est ouvert, c'est libre, youhou c'est trop bien" est encore une abberation. Un environnement, un produit, un service ne devrais pas se résumer à "libre" et "propriétaire", et le nombre de boites qui surfent sur ce pseudo concept rebelle est hallucinant.

Si mon système d'exploitation est fermé, payant, propriétaire, etc... mais qu'il me semble agréable a utiliser, stable, où je peux trouver les logiciels que je veux, bref qui me conviens, je ne vois pas pourquoi changer.
Un autre exemple avec photoshop : c'est un logiciel payant, propriétaire toussa toussa mais c'est le meilleur qui existe actuellement pour faire ce pourquoi il est fait. Pourtant, les soit disant rebelles de l'informatique qui s'affirment experts parce qu'ils utilisent Linux (waaaaow), vont te marteler que Gimp c'est mieux parce que c'est... libre.
Dans le sujet qui nous intéresse, j'aimerais donc que quelqu'un ait la stupidité de dire que sans l'iPhone OS, système d'exploitation ultra propriétaire et controlé, la téléphonie mobile en serait là où on est en aujourd'hui.

Si des produits comme l'iPhone ont pu exister en 2007 et que des concepts tres très prometteurs comme le Courier de Microsoft ne peuvent pas voir le jour en 2010, c'est justement PARCE QUE le produit est fermé et contrôlé de bout en bout. Si des téléphones comme le droid ou le nexus one sont des concurrents tout a fait honnêtes de très bonne facture, ils n'ont pu l'être qu'en 2010. On se rend compte maintenant que l'iPhone avait véritablement 3 ans d'avance sur la concurrence et en aucun cas Google ou HTC n'aurais pu sortir un téléphone équivalent en 2007.

Je trouve qu'android est un très bon OS, j'utilise debian à peu près autant que Mac os X, je trouve que Microsoft fait de nouveau du bon travail et je suis un grand fan de beaucoup de logiciels libres. Je déteste juste qu'on range des produits dans des casiers, chacun a ses forces, le libre ne pourrait pas exister sans le propriétaire et vice versa.

Sur ce, bonne nuit ^^

avatar lord danone | 

Arf, j'ai encore une fois pas répondu au sujet. Personnellement je n'ai rien contre flash, je suis d'accord que l'occupation CPU quand y'a du flash me parait un peu énorme, mais mon iMac ne se transforme pas en sèche cheveux comme la moitié des gens ici et j'ai rarement des plantages avec Safari (touchons du bois). Je ne pense pas non plus que le HTML 5 puisse remplacer maintenant Flash et ce dernier est encore le meilleur dans son domaine, à savoir la création de contenus riches et interactifs.

Cependant, si le concept d'optimisation peut sembler bizarre sur des machines multi-CPU branchés sur secteur, je suis tout a fait d'accord avec M. Jobs au niveau de l'iPad et de l'iPhone : comment intégrer une technologie qui, aussi merveilleuse soit elle, divise par deux l'autonomie du bouzin et qui n'est pas du tout adapté au multitouch et à nos gros doigts? Mystère mystère...

Ayant un ami propriétaire d'un N900, et après avoir vu le fonctionnement (ou plutôt le non-fonctionnement) de Flash sur un téléphone mobile, je suis totalement en accord avec Steve quand à la décision de ne pas intégrer Flash sur les iProduits nomades.

avatar jeremyl | 

mouais beaucoup de blabla, mais je trouve hallucinante la reponse ' c'est pas flash qui est mal fait c'est osx qui sait pas le faire tourner"... c'est quand meme un peu le monde a l'envers... Le pseudo debat ouvert/proprietaire est tout simplement bidon.

avatar croquepommes | 

Tfzero====> Triomphe planétaire de l'iPhone, succès annoncé de l'iPad... Je crois que le consommateur a déjà choisi... ;)

Quand Adobe dit c'est le consommateur qui aura le dernier mot, Adobe raisonne sur le parc mondial pas sur Iphone, iPad et autres mobiles d'Apple. Et à ce titre la guerre ne peut pas être gagné par Apple,. Même si Apple avait demain 500 millions d'appareil sur le marché cela restera marginal sur le nombre total d'ordinateur tout modèles confondu (mobile,portable et autres) sur la planète pouvant lire flash. L'avenir nous dira qui y gagnera... Nous n'en sommes qu'aux bruits de la guerre, pas encore au cœur des combats. Flash n'est pas la panacé, HTML5 non plus... Peut être ce sont les développeurs qui auront le dernier mot...

avatar matthieu.blanco | 

C'est [i]proutprout[/i] comme réponse..

avatar DarkMoineau | 

Beaucoup de consommateurs ont choisi: l'existence de logiciels tel Click to Flash prouvent que les gens trouvent Flash envahissant et/ou indésirable.

Et honnêtement, Flash est propriétaire. Tout comme Silverlight. On ne peut peut-être pas éliminer totalement cela mais tout moyen libre de les remplacer doit être encouragé, non?

De plus je crois que le nivellement par le bas n'est pas une bonne chose.

On le voit bien avec les jeux utilisant Cider.

avatar seb2889 | 

Ça manque un peu d'argument chez Adobe.

avatar Florian Innocente | 

Pour l'instant le consommateur n'a pas l'air de trop mal vivre l'absence de Flash sur iPhone OS. Et ça ne fait jamais que trois ans que ça dure.

avatar Trillot | 

En fait, Adobe voudrait bien être incontournable, quelque soit la plateforme.
Il souhaite être le Microsoft du mobile, ça se comprend, mais c'est tout et ça n'a rien de philanthropique.

Jobs ne veut pas dépendre d'Adobe, il a trop souffert de Microsoft...

avatar stratovirus | 

Oui, Apple commence à nous gonfler avec ses restrictions !

S'(ils veulent fermer leur plate-forme pour des questions de contrôle de fric/vente AppStore et Cie !

Je peux comprendre, mais est ce le bon choix !!!!

Pour le consommateur ou utilisateur INTELLIGENT !

avatar youpla77 | 

@Trillot : parceque tu trouves qu'apple (ou mr jobs) est plus philanthropique qu'un autre ?

@ DarkMoineau : j'utilise moi aussi click to flash. Et si j'utilise click to flash c'est que dans temps en temps j'ai besoin de flash. Sinon je le désinstalle et on n'en parle plus mais je veux avoir le choix.

avatar Tfzero | 

"Enfin, il a précisé que c'est le consommateur qui aura le dernier mot dans cette affaire"...

Triomphe planétaire de l'iPhone, succès annoncé de l'iPad...

Je crois que le consommateur a déjà choisi... ;)

avatar mediapress | 

[b]Je crois que le consommateur a déjà choisi... ;)[/b]

il a choisi quoi ? je n'appelle pas un choix d'imposer une technologie !!!
je rappelle quand même qu'il existe des millions de sites dont on a pas accès, donc des millions de personnes mécontentes de ce choix... android grimpe en flèche, l'iphone n'est pas acquis à vie, la concurrence arrive à grand pas...

avatar Frodon | 

"Selon lui, les plantages de Flash ne sont pas la faute d'Adobe, mais sont liés à Mac OS X."

Alors là c'est la meilleure! Sachant que j'utilise Flash aussi bien sous Windows, Linux et Mac OS X, je peux affirmer qu'il est tout aussi instable sur les autres OS! Au point que Chrome et Firefox ont adopté des solutions pour empecher les plugins de crasher leur navigateur, visant en particulier Flash.

avatar Zed-K | 

Même si je doute fortement qu'Apple soit la cause de ces plantages, le titre de la news est une véritable invitation au troll...

Faut savoir prendre un peu de recul tout de même, et comparer les déclaratations des 2 PDG :
- Apple: les employés d'Adobe sont des fainéants bons à rien
- Adobe: si Flash plante, c'est lié à l'OS d'Apple

Après comparaison, ça ne fait aucun doute, la réponse d'Adobe est d'une violence telle qu'elle méritait bien l'ajout du "(cinglant)" dans le titre de la news... ^^;

avatar loukonmac | 

Ils sont bien nerveux ces dernier temps c'est Adaube.... mais rien a faire de leurs gesticulations ça sent le sapin pour eux....

avatar BananaYatta | 

Je crois surtout que le consommateur lambda se fout du flash. D'ailleurs, il ne sait pas forcément ce que ça veut dire.

avatar manu1707 | 

Comme matthieu c'est vraiment une discussion de cour de recréation quoi ...

avatar hok | 

Apple devrait pas mettre ses clients et Adobe à dos.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR