SDK iPhone : Steve Jobs livre sa réponse

Florian Innocente |
Steve Jobs a envoyé deux réponses successives aux mail d'un développeur, Greg Slepak, qui se faisait l'écho auprès du patron d'Apple de réactions négatives suite aux changements dans la licence du kit de développement iPhone.

Dans sa première réponse, le patron d'Apple l'a renvoyé à un billet publié sur Daring Fireball avec ce commentaire "Le billet de John Gruber est très perspicace et pas négatif. Puis dans un second mail, alors que le développeur lui citait Firefox comme exemple d'une application réussie créée avec un environnement multiplateforme, il a précisé "On a déjà vu ça, au bout du compte, des couches intermédiaires entre la plateforme et le développeur finissent par produire des applications de moindre qualité qui entravent les progrès de la plateforme".

Le propos de Gruber était de dire que si l'on pouvait trouver déplaisante la décision d'Apple, selon le côté où l'on se situe, au moins avait-elle du sens. Apple vise à faire de Cocoa Touch et de l'App Store le standard des applications mobiles, et ne souhaite pas que d'autres environnements viennent s'y appuyer, avec le risque de faire de l'iPhone une plateforme parmi d'autres. Ces environnements alternatifs se retrouveraient également hors de son contrôle. Si iPhone OS reçoit de nouvelles fonctions, mais que des environnements devenus très populaires tardent à en tirer partie, ils auront dès lors un ascendant fâcheux sur cette plateforme.

"Flash CS5 et MonoTouch sont moins cross-plateforme que métaplateforme. L'objectif d'Adobe n'est pas d'aider les développeurs à écrire des applications pour iPhone, mais d'encourager les développeurs à écrire des applications qui exécutent Flash sur l'iPhone (et ailleurs) au lieu d'écrire des applications spécifiquement iPhone. Apple n'est pas seulement ambivalente vis-à-vis des objectifs d'Adobe, il est dans l'intérêt direct d'Apple de les déjouer."

Autre considération, le fait que cette politique ne change rien pour les développeurs Cocoa et rien non plus pour les développeurs web. Au mieux, cela ouvre des opportunités supplémentaires pour les développeurs Cocoa qui voient leur spécificité réaffirmée.

Et pour l'anecdote, 9to5mac qui a obtenu une copie du mail de Steve Jobs y a relevé que le patron d'Apple utilisait une version de Mail remontant à Mac OS X 10.5 Leopard. Ce qui est logique, vu que son iPhone aussi semble avoir un firmware de retard.

Sur le même sujet :
SDK iPhone : le directeur technique d'Adobe relativise
Evangéliste Adobe : « Apple, va te faire… »
App Store : Flash prié de rester à l'écart

avatar shenmue | 
@Mika79:"@shenmue Et je ne fait pas de bashing, je trouve que Apple a raison d'agir tel quel." Ah bon, tu ne fais que rire à une blague stupide alors.. Mais tu sais que Psylo ne blague pas lui quand il sort ce genre de truc en plus ? Il croit VRAIMENT qu'Apple est une forme de dictature moderne comparable au nazisme. C'est pour ça qu'il ne faut pas en rire. Parce que ce que lui ne plaisantes pas; il y a eu des antécédents là dessus.
avatar mika79 | 
@shenmue , ah bon, et bien alors ce n'est pas pour rire, tu as bien raison. Je ne connais pas Psylo, mais là je suis averti au moins.
avatar mika79 | 
@majipor, non il ne me fait pas rire justement. Et oui Coluche me manque, par contre j'ai aussi grandi avec les inconnus et les nuls ;-)
avatar BKN1 | 
Il sait manifestement de quoi il parle, iPapy et je confirme ce qu'il dit concernant monotouch
avatar Aurélien-A | 
Merci Apple de préserver notre boulot à nous, développeurs Objective-C, et de ne pas tirer vers le bas la demande et les salaires. Sincèrement.
avatar Pascal-007 | 
Simplement en voyant le manque d'optimisation de Flash pour Mac, on peut comprendre que Apple ait peu envie de voir des applications portées de Flash CS5 vers l'iPhone : on risque de se retrouver avec des applications obèses, lentes et plantogènes. Tout pour nuire à l'image du iPhone et tout pour ramener l'image traditionnelle de Apple (avec le Mac) qu'un produit Apple c'est plus lent. Un bon exemple, ce sont les applications AIR : même sous Mac, elles ont tendance à utiliser le vocabulaire et les conventions d'interface de Windows, rendant moins intuitive leur utilisation. De plus, ces applications sont effectivement lourdes et très lentes. (J'en ai essayé qquelques-unes mais maintenant je les fuis comme la peste… et le framework AIR est désinstallé depuis longtemps !) Le deuxième risque, pour Apple, c'était de voir des applications utilisant l'interface iPhone sur toutes les plateformes, rendant du coup le iPhone moins spécial. Ou à l'inverse des applications pour iPhone ne respectant pas ses conventions d'interface, avec les mêmes conséquences pour l'attrait de la plateforme.
avatar Laurent A | 
Je suis désolé mais concernant le marché des logiciels sur smartphone, Apple est en situation de position dominante... Il n'y a pas de plateforme concurrente pour permettre aux développeurs de gagner de l'argent avec leur travail. L'AppleStore a été l'idée géniale qui a permit a l'Iphone d'avoir le succès qu'il a... L'Ipad va encore multiplier l'intérêt d'être présent sur ce marché. Les développeurs vont continuer à produire pour Iphone et Ipad, si leurs logiciels ne peuvent pas être portées facilement sur d'autres plateformes, il vont arrêter ces dernières...
avatar IGerard | 
Il me semble tout a fait salutaire de la part d'Apple de faire le choix des développeurs qui s'arrachent pour sortir de vrais solutions tirant parti de la plate forme Et surement qu'ils de voyaient mal devoir évaluer une autre vague de crapwares...
avatar NicolasO | 
1.Apple veut devenir le standard des applications mobiles: Impossible avec unse seule plate-forme, contre Android, Symbian et Meego qui sont ouverts. 2. D'ici quelques temps les dev sortiront une version Android, Symbian, Meego +WinMO qui couvrira plus de 60% des smartphone et ne porteront que apres sur l'iPhone pour les 30% restant (si Apple arrive a etre a 30% du marche) Cette version sera faite en une seule fois : soit par flash, soit par un autre moteur generant indirectement. 3. Avec le retard de portage, les parts d'iPhone vont baisser. 4. Une bonne partie des apps ne seront plus portees. Bienvenue sur Mac dans les annees 90. Apple a tant gagne a la fermeture de la plate-forme... Les gens adorent faire des portage pour 15% de vente en plus.
avatar NicolasO | 
Il est naif et faux de croire que ce choix est pour le bien de l'utilisateur : si les progammes ecrits en autre chose etaient si lourds, personne ne les acheterait.
avatar pecos | 
@ Laurent A : [quote]Il n'y a pas de plateforme concurrente pour permettre aux développeurs de gagner de l'argent avec leur travail. L'AppleStore a été l'idée géniale qui a permit a l'Iphone d'avoir le succès qu'il a...[/quote] Et ouais. Et tu sais pourquoi ? Parce que l'AppStore fonctionne d'une manière totalement fermée, verrouillée et empêche qu'on y mette le souk avec des frameworks mal ficelés. C'est entre autre pour ça qu'il y a 190000 apps. Uniquement parce que CE MODELE EST LE BON. D'ailleurs il n'y aurait pas eu un truc de ce genre, jamais je ne me serais lancé dans le dev iPhone. @ nicolasO : Arrête le délire avec tes pourcentages. moi, tout ce qui m'intéresse quand je sors une app, c'est les 85 000 000 d'appareils (iPhone+iPod touch) dans le monde qui représentent autant de clients potentiels et quasiment aucune possibilité de se faire pirater. Que ce pourcentage représente 10% ou 90% du marché n'a aucune importance du moment que les clients sont là. Je n'ai aucune envie de développer pour les autres plate formes pour l'instant. Pas assez rentable. Et à moins d'une grosse météorite sur Cupertino, ou d'un séisme, je ne vois pas ce qui pourrait faire changer ça dans les 5/10 ans.
avatar USB09 | 
@nicolaso La preuve, j'en ai acheté. Non merci.
avatar majipoor | 
@Laurent "Je suis désolé mais concernant le marché des logiciels sur smartphone, Apple est en situation de position dominante..." Et Apple est en position dominante sur le marché des iPhones et Google sur le marché des smart phones Android et Palm sur celui des smart phones WebOS et même Lady Gaga est en position dominante sur le marché des musiques faites par Lady Gaga. On ne définit pas un marché comme ça nous arrange: le concept de marché à un sens et les "logiciels pour smart phones" n'est pas un marché en soi. La preuve: regarde les consoles de jeux: chacune a son environnement de développement propre et personne de parle de monopole ou d'abus de position dominante. "si leurs logiciels ne peuvent pas être portées facilement sur d'autres plateformes, il vont arrêter ces dernières..." T'as tout compris, ou alors Apple va se planter et c'est le contraire qui va arriver. Mais ceci n'a rien d'illégal et rien à voir avec un abus de position dominante. C'est comme si tu disais que M6 est en situation de position dominante avec la diffusion de Kaamelott parce que la série est tellement bien que tout le monde la regarde et que les autres chaînes n'ont pas le droit de la diffuser et que les spectateurs vont plus regarder les autres chaînes. C'est pas un abus de position dominante sous prétexte que Kaamelott domine sur le marché des bonnes séries. C'est juste que M6 a été malin, a cru en cette série et en profite maintenant égoïstement comme ils ont bien le droit de la faire. Les autres chaînes on qu'à produire de meilleurs séries. C'est pas faux, non?
avatar hok | 
Apple concerné par la qualité des applications mise à disposition sur l'app store ? Pas vraiment quand on voit toute les app à prout, les pages web grimés en application. Il n'y a pas de contrôle qualitatif sérieux sur l'app store. De plus si l'on peut entrevoir le fait de comprendre la position de Jobs pour les application utilisant des widgets natifs, ce n'est pas le cas pour les jeux qui sont en open GL et utilisent leurs propre système de widget. De plus il est commun d'utiliser le stripting en lua/scheme/javascript pour les jeux, car les moteurs graphique/physique/d'évènements font le tout, le scripting est la pour déclencher les évènement et définir la logique du jeux. On va pas demander aux créateurs de jeux de s'emmerder à perdre leur temps avec un langage verbeux et prompt aux erreurs de pointeurs et fuite de mémoire comme C++ ou obj C, et ne faisant gagner de 1% de perf. Apple se trompe tout simplement. Tout ceci est une histoire de controle, d'enfermer les dev dans une api, pas de rendre iphone os accueillant pour le dev.
avatar Psylo | 
Quelque soit les raisons, restreindre les choix des développeurs et des utilisateurs c'est juste merdique.
avatar TequilaPhone | 
Salut Hok, je veux développer un jeu écrit en Java pour Xbox 360 et il f... QUOIIII, FAUT UTILISER LEUR SDK !! Salut Hok, je veux développer un jeu écrit en Flash pour PS3 et il f... QUOIIII, FAUT UTILISER LEUR SDK !! Salut Hok, je veux développer un jeu écrit en RUBY pour nintendo DS et il f... QUOIIII, FAUT UTILISER LEUR SDK !!
avatar majipoor | 
@Psylo Ca c'est ce que pensent certains, et ils ont le droit de le penser. Mais reconnaît à d'autres le droit de penser que c'est une moyen efficace pour assurer une grande qualité des applications iPhones et aussi plus égoïstement, un moyen pour assurer que l'iPhone restera une plateforme d'exception sur laquelle il y aura des applications qui n'ont pas d'équivalent sur les autres plateformes. Tant que l'iPhone a un tel succès, cette stratégie est bonne pour Apple, bonne pour les développeurs XCode et bonne pour les possesseurs d'iPhone (la qualité est meilleur et le choix est toujours assuré grâce au succès de l'iPhone). Si la situation venait à tourner, alors il sera toujours temps d'adapter sa stratégie. Ca embête juste les développeurs qui n'avaient pas envie de faire d'effort pour apprendre à programmer sous XCode ou qui se croyaient malins et avaient prévu de porter leur application d'un coup de baguette magique sur plusieurs plateformes à moindre coût afin de rentabiliser encore plus leur investissement, au dépends de la qualité finale de l'application, mais ça ils s'en foutent parce qu'ils se dise que ce sera compensé par le fait qu'il y aura plus de clients pas trop pénibles. Et bien sûr, ça embête Adobe qui pensait pouvoir continuer à capitaliser sur Flash en profitant du succès d'Apple.
avatar Iounmoutef | 
@ petit bourgeois « Ein Reich, Ein Volk, Ein Fürher, Ein SDK » : la devise nazie revisitée sur un forum informatique, c’est drôle ? On ne doit avoir ni le même sens de l’humour ni le même sens de l’opportunité ! On peut, certes, rire d’à peu près n’importe quoi, mais ni avec n’importe qui, ni n’importe où, sinon c’est de l’irresponsabilité. Par ailleurs, lorsque l’on a un minimum de connaissances historiques et que l’on sait ce qui est advenu, comparer le sort des juifs (et des autres) exterminés dans les camps nazis et celui des acheteurs d’un produit informatique, c’est quand même franchement dégueulasse.
avatar itralala | 
Vous me faites vomir les élitistes... Quand je dis que Apple est une secte, j'ai presque entièrement raison. Vous êtes tous des moutons rampants derrière Steve Jobs. Si il dit bleu, vous dites tous bleus, d'un seul ton. J'aime Mac parce que c'est agréable à utiliser. Mais si une application est écrite en langage X ou Y et qu'elle tourne, elle a tous les droits d'être développée. "Les boutons ne s'intègrent pas tout à fait dans l'esprit Snow Leopard..." ! On dirait un vieille pie parisienne prout-prout à souhait qui critique une pièce néo-romantique... Bouh ! Et si le Steve il dit que y'a que les blancs qui doivent avoir un Mac, vous faites quoi ? Steve Jobs est le truc le plus naze qui existe sur Mac et les milliers de toutous qui attendent qu'il pète pour ouvrir leur naseaux bien grands sont à gerber.
avatar TequilaPhone | 
Le plus dégueulasse c'est de relancer le sujet aussi, alors que plus personne réagit. Donc chut !
avatar IGerard | 
Et puis si on se contente d'aller sur le terrain technique seulement... Apple demande seulement que les développeurs ne soient pas fainéants.. Et l'on peut écrire une application en C only sur iPhone en utilisant les boites à outils bas niveaux qui permettent d'accéder à l'affichage low level... ça me semble une option raisonnable...
avatar Frodon | 
Je suis d'accord sur fond, c'est à dire qu'une application développée avec le SDK natif d'un OS c'est toujours mieux que passer par une sur-couche. Et d'ailleurs l'exemple de Firefox fourni par Greg le démontre, puisque ce dernier est bien plus lourd que n'importe quel browser natif, que ca soit sous Windows, Mac OS X ou Linux. Perso je préfère largement Google Chrome à Firefox sur PC et Safari ou Google Chrome sur Mac. Mais là où c'est très ironique les propos de ce cher Steve, c'est qu'Apple eux même utilise une sur-couche de compatibilité Carbon/Cocoa pour le portage de leurs applications Mac sur PC (Safari, iTunes, Quicktime), qui sont d'ailleurs de parfait exemple pour appuyer le point de vue qu'un logiciel développé de cet façon est moins bon qu'un logiciel développé avec le SDK natif. Je vais m'amuser à le signaler à Steve Jobs, puisque visiblement il lit ses mail (ou du moins une personne d'Apple)... J'aimerais bien savoir ce qu'il va me répondre ;)
avatar JustThink | 
@itralala Tu parles mais ça se voit que tu connais rien car tu te contredis sans même le savoir. Tu aimes Mac car c'est simple à utiliser mais sais tu que c'est si simple c'est parce que des gars derrière ont reflechis ? Si ça marche bien, c'est parce que ça a été bien pensé, et c'est justement ce qu'on fait ici en confrantant nos idées... Si le travail est transparant et c'est ce qu'il faut, cela veut dire que le travail est bien fait ! La plupart ont dit qu'on etait pour cette politique afin que les applications soient toujours agréables pour l'utilisateur, donc en pensant à ton usage... C'est grotesque de nous insulter, on ne souhaite que du bon !
avatar Cekter | 
De toute façon Steve Jobs a totalement et complètement raison, et si vous pensez le contraire c'est que vous êtes d'horribles trolls anti Apple. Et puis c'est tout, fin du débat, qui d'ailleurs n'aurait jamais du exister.
avatar Bjeko | 
Si le but réel d'Apple est d'éviter les apps pourries ou mal optimisées pour le bien du consommateur ils n'auraient pas validé 80% de ce qu'on trouve actuellement sur l'Appstore. CQFD.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR