De Pages vers Word en passant par OpenOffice.org

Florian Innocente |
Que donne le rendu d'un document Pages '09 exporté au format Word et passé par Office Mac et Windows ainsi qu'OpenOffice.org ? M-Rick l'un de nos lecteurs a réalisé l'essai pour ses propres besoins. Il est d'abord parti du Mac allant vers le PC puis a fait le chemin inverse.

Départ depuis le Mac

Il est parti d'un modèle de Pages '09, parmi ceux offrant une mise en page un peu sophistiquée, des polices originales et une tonalité très graphique. Le document n'a pas été modifié. Il a été sauvegardé afin de pouvoir être ouvert dans Word 2004 Mac. L'ancienne version de Word ne s'en débrouille pas si mal si ce n'est pour les polices.


Même constat avec Word 2008 Mac et Word 2007 Windows (ci-dessous) qui reprennent, globalement, bien le document et où il convient simplement de sélectionner les bonnes polices. Détail tout de même, les effets d'ombre avec transparence dans le titre réalisé avec Pages n'ont pas survécu.

Word%202008test-1
Word 2008 - Mac


Word2007Windows
Word 2007 - Windows


Avec OpenOffice.org en revanche le résultat se passe de commentaires, les éléments de texte ont été comme passés dans un shaker.

OpenOfficecomparo
OpenOffice.org 3.1 Mac


Départ depuis le PC

Nouveau voyage mais cette fois en partant d'un document type de Word 2007 Windows et exporté au format .docx. Avec toujours une mise en page plus variée que celle d'une simple lettre de motivation.

windowsoffcie2007word
Word 2007 - Windows


Ouvert dans Pages '09, le document est quasiment impeccable, à part un léger détail sur les titres avec un caractère qui apparaît dans Pages alors qu'il n'y était pas dans Word (le "e" après "technologi").

pagesmaccomparo
Pages '09


Ouverture dans OpenOffice.org du document Word 2007 et même tracas que pour le document issu précédemment de Pages. Les éléments de deux pages se trouvent emmêlés.

compatoooo31
OpenOffice.org 3.1


Conclusion de notre lecteur, Pages ne se débrouille pas si mal pour échanger ses documents avec Word (évidemment s'il n'y a pas de macro VisualBasic c'est mieux…). Pour ce qui est de retrouver sur Windows des polices de caractères utilisées uniquement sur Mac, l'utilitaire de conversion employé a été TransType Pro de Fontlab (mais un peu cher pour un usage personnel, 179$).

Si vous avez des conseils ou l'habitude d'échanger des documents Pages avec Office ou OpenOffice.org, n'hésitez pas à les relater dans les commentaires. Peut-être votre expérience est-elle différente, voire meilleure avec OpenOffice.org ?
avatar nicogala | 
Et l'intérêt de ton commentaire à la noix à part faire parler de toi ? Figure-toi (si tu peux) que des personnes ne savent pas qu'elles peuvent rencontrer de tels problèmes, du moment qu'on leur a dit que leur appli ouvre les .doc ...
avatar pseudo714 | 
je pense que neooffice est meilleur mais j'ai pas fait le même test que ci-dessus.
avatar bohemian | 
à la personne qui dit faites des PDF ou des .jpg : il m'est arrivé lors d'un oral de me pointer avec mon pdf sur clé. l'ordi n'avait pas de reader et personne dans le jury n'avait les droits pour l'installer… dans ce cas là, préférez un dossier de jpg… si l'ordi qu'on vous amène a de bons profils couleur (ce qui n'était pas le cas le jour J, de même que l'état du rétro laissait à désirer… y'a des jours comme ça…)
avatar pat3 | 
@Emile Schwartz Dommage d'exclure Rosetta… 1)AppleWorks fonctionne (avec Rosetta) sous Snow Leopard; 2) AppleWorks ouvre et lit les fichiers MacWrite, 3) Keynote ouvre les présentations AW, Pages les textes AW, et (a priori, je n'ai pas testé) Numbers les pages de tableur AW. Il n'y a que pour les bases de données que ça risque d'être sérieusement problématique (voir du côté de Bento?); mais normalement tu dois pouvoir exporter ta base en format texte et l'importer dans un autre logiciel de gestion de bases de données. Ceci dit, tu risques d'avoir pas mal de choses à refaire, surtout si tes fichiers de départ étaient un peu sophistiqués.
avatar pat3 | 
@bohemian Toujours, toujours, lorsqu'on est tributaire d'une machine externe, emporter avec soi le max d'outils pour être autonome: par exemple, portable firefox, portable VLC et portable OpenOffice (en tapant [b]portable[/b] dans MacUpdate, tu obtiens [url=http://search.macupdate.com/search.php?keywords=portable&os=mac]ça[/url]), pour pouvoir ouvrir tes docs sans l'aide du logiciel de la machine, et skim pour lire tes PDF. Un petit dossiers Logiciels sur ta clé et hop. Plus sioux: une clé mac et une clé PC, tes logiciels en double, et des docs en double pour ton exam. Et aussi: se renseigner quelques temps avant pour savoir ce qui sera disponible au moment de l'examen…
avatar Armas | 
J'avoue que ce test correspond clairement à l'idée que je me fait des différentes suites professionnelles sur mac ... même s'il n'est pas assez poussé pour révéler certaines failles et certains détails. Paradoxalement, c'est page qui à l'air d'avoir le meilleur rendu graphique, même pour des documents Word.
avatar nicogala | 
Pour la PAO en libre il y a Scribus, sûrement bien plus puissant qu'OpenOffice là-dessus !
avatar Armas | 
Le commentaire de famtomX6 était très pertinent, c'est un test un peu short qui ne reflete pas toute l'étendue des compatibilités / incompatibilités entre les trois logiciels, ça m'est déjà arrivé de pas pouvoir relire correctement des docs que j'avais créé avec le même logiciel, que ce soit pages, Office ou OOo.
avatar bouc_en_kilt | 
Tous au LaTeX, et le problème est réglé.
avatar fantomx6 | 
Une autre type d'incompatibilité au sein d'une même application : 1) Prenez un des modèles de Numbers (par exemple) et ouvrez-le 2) imprimez ce modèle. 3) Changez la taille des marges en cochant utiliser les marges de l'imprimante 4) imprimez ce nouveau modèle Et Oh, désespoir !!! ce n'est PLUS EXACTEMENT la même chose. Donc, s'il y a des "incompatibilités" au sein d'un même logiciel pour quelques détails comment ne pourrait-il pas en être autrement dans des logiciels différents. Et, puis si ce phénomène ne ce produisait que dans la "bureautique", on le rencontre de toute façon à chaque fois que l'on passe des données d'un outil à un autre ('bureautique', audio, vidéo, photo,...) ATTENTION : le terme 'bureautique' n'a rien de péjoratif, il s'agit d'un terme générique pour englober les outils qui traitent textes et images
avatar Nicolarts | 
Je suis tout content pour iWork mais je l'ai travaille POUR moi et mes besoins. Mais pour les sociétés et la vie professionnelle qui ne vont rien bien avec iWord alors je travaille plutôt Office M$ sous PC. C'est beaucoup plus mieux et rien des bugs (format, erreur par police, taille, placement, etc...) C'est dommage cela pour iWork. J'espère que il sera réparé dans les prochaines versions.
avatar titigrou | 
D'où l'intérêt de tout faire en tex!
avatar Hindifarai | 
Si le besoin est l'interopérabilité il y a des solutions dédiées telles le tex ou d'odt(norme). Lorsqu'on utilise du doc ou pire du docx on ne peut pas vouloir le beurre et l'argent du beurre. Au niveau professionnel je renvoie toutes les pièces jointes sous ce format en demandant de l'odt ou du pdf, un jour les gens comprendront peut-être.
avatar iCoco | 
Ce test est singulier. Et si on faisait l'inverse, créer avec OpenOffice (ou plutôt NeoOffice) et regarder ce que cela donne sur Pages et Microsoft Office. Et si on imaginait un système où il serait impossible d'utiliser un logiceiel sans l'avoir payé, OOo aurait peut-être plus de succès, non ? Est-ce que Pages et Office ont un module dessin, une base de données, un convertisseur pdf performant et gratuit, etc. ? Essayez-le plus de "deux minutes" et vous verrez ses ressources. En milieu industriel, je ne compte plus le nombre de fichiers .doc et .xls corrompus que j'ai sauvés en les ouvrant avec OOo. Maintenant, si les gens veulent continuer à acheter (pirater ?) des mises à jour de produits au rapport qualité / prix plus que douteux, libre à eux, mais c'est un peu désolant.
avatar zediniz | 
Bonsoir Je viens de faire une expérience. J'ai pris le modele indiqué dans Pages et je l'ai exporté en pdf. A partir d'acrobat pro j'ai exporté le fichier vers word. Quand je l'ouvre en .doc sur Word 2004 pour mac, le résultat me semble tout à fait honorable. Par contre je n'ai que la première page du modèle (template) "extreme" de Pages. J'ai les fichiers successifs à votre disposition.
avatar BeePotato | 
@ iCoco : « Est-ce que Pages et Office ont un module dessin, une base de données, un convertisseur pdf performant et gratuit, etc. ? » Oui, Pages s’en sort plutôt bien en dessin. Et oui, il intègre bien évidemment l’export en PDF. En revanche, il n’y a pas de module de base de données. Quant au rapport qualité/prix, il n’a rien de douteux dans le cas d’iWorks, il est même très bon. Mais il reste évidemment inférieur à celui d’OpenOffice, qui est par définition infini. Ce qui amène à se demander s’il est bien raisonnable de se contenter de ce seul critère de comparaison…
avatar L'Ornithorynque | 
-> iCoco Tout à fait ! Le piratage de MS Office nuit en premier à OOo quelque soit la plateforme.
avatar Aski | 
Est-ce que on pourrait m'expliquer le lien entre le contenu de cet article et l'URL de la page de cet article ? https://www.macg.co/news/voir/145191/test-du-droid-milestone-de-motorola
avatar Florian Innocente | 
En termes très techniques (pardon d'avance) ça s'appelle un bug je crois :-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est souvent la façon de poser une hypothèse qui influe sur la réponse. Si je traduis le français dans une autre langue tout dépendra des traductions qui seront faites. Et revenir au français pourrait donner des résultats curieux. Notez également dans cette hypothèse je présuppose aussi que le français est le point de départ standard. Revenons à Microsoft. Cette société ne veut pas donner les sources de ses formats de fichiers, conséquence toutes les traductions en seront donc approximatives. Mais vous noterez au passage que les logiciels Microsoft n'acceptent les format internationaux comme OASIS. Et si vous aviez fait le test à partir d'un format de fichier OASIS, MS Office n'aurait tout simplement pas ouvert les documents Open Office. Fin de match. Comme le standard marchand de Microsoft est le plus répandu, beaucoup de personnes s'y réfèrent sans pensez qu'il font d'un type de fichier marchand un standard international qui se doit d'être libre. Cela est fréquent. Dans ma jeunesse on disait Frigidaire (qui est une marque) pour un réfrigérateur qui est un appareil et ce, quel que soit la marque. Pour information, nos députés et environ 450 000 fonctionnaires, tel que votre humble serviteur, utilisent maintenant Open Office, qui est maintenant plus productif à bien des égards de MS Office. Nous n'éprouvons donc plus le besoin de revenir au standard de Bill Gates.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Démarche inintéressante. La démo porte sur la conversion d'un fichier non libre et non international. En conséquence Microsoft Office restera le meilleur pour lire du Microsoft Office les autres logiciels n'en feront qu'une traduction approximative.CQFD. Prenez maintenant un fichier de format international comme ". odt", MS Office ne l'ouvre tout simplement pas puisque la politique de la firme est d'imposer ses standards sous licences payantes. Fin de match. Nous sommes maintenant environ un demi million de fonctionnaires français à utiliser Open Office sans éprouver le besoin de retraduire nos documents dans le format .doc, sauf pour ceux qui s'acharnent à vouloir rester dans un système Office payant et qui croient que seuls les standards payants sont de qualité. Notez donc qu'Open Office fait un effort pour s'ouvrir à tous les formats alors que Microsoft Office ne s'ouvre sur ...rien d'autre que du Microsoft. Ce qui vous oblige une fois dans ce système payant à y rester. Le pire c'est que l'on finit par dire "Rien n'est aussi bien que Microsoft pour faire du Microsoft". Ce qui est un syllogisme. Ce n'est pas une marque de montre qui donne l'heure c'est la montre.
avatar OVF | 
par contre si firefox acceptait d'ouvrir le h264 comme OOo accepte d'ouvrir le .doc ça serait déjà pas mal pour ceux qui codent en HTML5 et se tapent de doubles exports...
avatar GuyPatBeche3417 | 
Teiresias a raison. L'ODF est une norme iso internationale. Quel est l'intérêt de ce débat ? Pourquoi les gens s'acharnent-ils à vouloir faire des conversions de formats de bureautiques propriétaires ? Dans un tout autre domaine, imaginez que vous êtes aux temps anciens avec une entreprise Microdaube qui décide d'imposer au monde la coudée comme unité de longueur avec comme abréviations ".doc". Une coudée est une unité de longueur égale à la longueur du bras de son PDG, entre le coude et le bout des doigts tendus ! La ninda dont l'abréviation est .ppt. correspond à 12 coudées. Voulez-vous que l'informatique continue à être comme cela où 90 % de l'énergie consiste à écrire des moulinettes de conversions de formats bidons. Quant tout le monde aura compris cela, il sera effectivement censé de comparer des logiciels de mêmes type, dés lors qu'il existe un format pivot normalisé comme l'ODF.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR