Dell doute du succès de l'iPad

Arnaud de la Grandière |
Dans une interview accordée au Wall Street Journal, John Thode, le vice-président de la division mobile de Dell, vante les mérites de la mini-tablette Android présentée en janvier, la Mini 5 (voir Adobe démontre Flash sur un Dell Mini 5). Il pense notamment qu'elle peut échapper à la concurrence de l'iPhone, l'iPod touch et l'iPad. John Thode a d'ailleurs minimisé l'impact de l'ardoise magique d'Apple : « C'est vraiment difficile d'arriver à faire la même chose encore et toujours deux ou trois fois de suite. Apple va avoir plus de concurrence cette fois. »

Mais il ne faudrait pas pour autant voir là une prédiction de sa part : « Si qui que ce soit vous dit qu'il sait exactement ce qui va se passer, il s'agit soit d'Apple, soit de quelqu'un qui a trop fumé », précise-t-il narquoisement. Dell a malgré tout fort à faire pour rattraper son retard : Apple gagne plus d'argent que Dell et HP réunies, et sa capitalisation boursière écrase celle du fabricant texan (voir Apple vaut sept fois Dell).

Sur le même sujet :
- iPad : la concurrence s'organise

avatar pseudo714 | 

@matthchat>si on réfléchit un peu on se dit que si on a un disque externe c'est qu'on a un ordinateur non?

on peut acheter l'ipad et vouloir le disque dur après pour délocaliser certains de ses contenus surtout que l'ipad n'a pas un grand espace de stockage.

avatar Cratès | 

@ Divoli

Tu invoques la réalité de tous les jours, mais c’est une référence formelle. Supposons que j’installe 80 logiciels codés au petit bonheur la chance sur Windows, en profitant de la liberté qui m’est accordée d’installer sur ce système « ce que je veux ». Résultat, une montagne d’incompatibilités, un système monstrueusement plantogène. Pourtant, j’ai des raisons d’être satisfait  : Microsoft n’a pas entravé ma liberté en m’imposant d’utiliser tel logiciel plutôt que tel autre...

Dans le monde réel que tu invoques, il est souhaitable de brider justement cette liberté, ne serait-ce parce que tout le monde n’a pas un diplôme d’informaticien en poche. La grande liberté dont ont disposé les développeurs pour les applications destinées au Nexus One a déjà abouti à des incohérences, des disharmonies en termes d’interface, qui ont été notées par les utilisateurs. Bref, le design des applications est insuffisamment unifié. Rien de grave, en fait, bien que l’ergonomie s’en trouve un peu affectée. Mais un contrôle plus strict de Google, au lieu de simples instructions, aurait pu l’éviter. Ici, la liberté a joué concrètement contre l’intérêt de l’utilisateur. Quant à ne pas dépendre du bon vouloir d'Apple ou de Microsoft... Si on en est effectivement là, il faut effectivement boycotter. Bon, qui s'y met en premier ?

avatar divoli | 

@ Cratès;

Entre installer "ce que tu veux" et "au petit bonheur la chance", il y a un grosse différence. Perso, j'installe ce que je juge pertinent d'installer et je le fais d'une manière réfléchie et pas "au petit bonheur la chance". Alors bien évidemment, si tu considères un système d'exploitation comme une poubelle, il ne faut pas venir te plaindre si ça pue.

Sur Mac OS X j'ai installé Firefox, car il correspond mieux à mes attentes et à mes exigences que Safari. Sur iPhone OS je ne pourrais pas installer Fennec (dont le développement pour iPhone OS s'est arrêté au stade alpha) puisqu'il ne respecte pas les conditions contractuelles imposées par Apple. Et là on parle simplement de navigateurs, si on le ramène à toutes les applications que l'on peut utiliser au jour le jour, c'est un modèle économique qui ne me plait pas.

Il faut arrêter de prendre le "grand public" pour une bande de blaireaux, incapables de choisir par soi-même et obligés d'être pris en main par Apple.

avatar RDBILL | 

cool ! Super !
Si Dell dit ça c'est que l'iPad va faire un carton !

Je rappel aux nouveaux venus dans le monde Apple que dans les Années 90 le boss de Del avait déclaré publiquement que Steve jobs ferai mieux de fermer sa sté et de rembourser les actionnaires... Visionnaires chez Dell !

avatar spleen | 

"Apple gagne plus d'argent que Dell et HP réunies, et sa capitalisation boursière écrase celle du fabricant texan"
Quand Apple était au fond du trou, gagner de l'argent n'était pas important, seul comptait l'âme de la société et de son gourou, la qualité des produits, le "think different" par opposition au diable Microsoft, son argent sale et sa capitalisation boursière salement gagnée sur le dos des pauvres consommateurs bernés.
Maintenant que le cul de votre gourou repose sur une montagne de billets verts de plus en plus haute (gaffe à ne pas tomber, quand même...), ces mêmes dollars tant méprisés deviennent d'un seul coup une valeur à part entière, parée de toutes les vertus.
Les sites pro-Apple ne jurent plus que la la valeur en bourse de leur société chérie, comme si ce fric pouvait servir d'une quelconque façon les couillons qui, par exemple, ont acheté un imac 27" commercialisé alors qu'il en était encore visiblement au stade de prototype moisi.
L'ipad sera certainement un succès.
Mais s'il vous restait une once de jugeotte, vous sauriez que ce n'est pas parce qu'un produit se vend bien que c'est forcément un bon produit.

avatar Cratès | 

@ Divoli

Tu réponds à des arguments que personne n'a utilisés ici. Personne n'a qualifié le grand public de « bande de blaireaux ». Si tu n'est pas féru d'informatique, tu peux commettre des erreurs graves, cela ne fait pas de toi un blaireau pour autant. Mes propos étaient sans ambiguïté à cet égard. Tenter de faire passer ses contradicteurs pour méprisants afin de les déconsidérer, ce n'est pas les réfuter. Laisse-ça aux hommes politiques.

Deuxièmement, lorsque tu cites, fais-le si possible avec exactitude : je n'ai pas parlé d'installer « au petit bonheur la chance » (c'est-à-dire de manière irréfléchie et sans précautions), mais d'installer des logiciels codés de cette manière-là. L'utilisateur ne sais pas toujours si ce qu'il installe ne posera pas problème sur son système et il peut être trompé par la réputation d'un logiciel. Il y a de grands logiciels commerciaux très réputés qui sont une source de problèmes, nous le savons tous.

L'exemple que tu donnes (Fennec) est effectivement intéressant. Là, ta liberté d'utilisateur a été bridée par Apple, c'est incontestable. Je comprends que ce modèle économique te déplaise. Je n'en raffole pas personnellement. Mais la question est de savoir si, globalement, ce modèle fermé, dont nous sommes bien d'accord qu'il sert les intérêts financiers de l'entreprise avant tout, génère plus d'inconvénients qu'il ne procure d'avantages. Je dis simplement que le débat est plus complexe qu'une opposition manichéenne entre la liberté et la contrainte. Si Fennec a été rejeté sur iPhone, c'est regrettable, et d'autres programmes intéressants ont pu subir ce sort. Mais, parallèlement, bien des applications douteuses ont pu aussi être éliminées (malheureusement pas toutes, il est hors de question de le nier). C'est confortable de critiquer l'absence de liberté, tant qu'on n'a pas à envisager les conséquences de l'anomie. Mais c'est un débat sans fin...

avatar divoli | 

[quote]Personne n'a qualifié le grand public de « bande de blaireaux ».[/quote]
Je ne te visais pas spécialement en disant cela, mais c'est un "argument" et une considération que je lis de plus en plus sur ces discussions (même si l'expression est de moi), afin de tenter de justifier le modèle économique d'Apple.

[quote]Si Fennec a été rejeté sur iPhone, c'est regrettable, et d'autres programmes intéressants ont pu subir ce sort.[/quote]
Fennec est un détail, le reste à venir est plus inquiétant; selon ses propres critères, Apple pourra décider quelle application on pourra installer, quelle ouvrage numérique on pourra consulter, en clair quel produit sera ou ne sera pas dans son store. Il faut essayer d'envisager toutes les conséquences à terme, si on considère l'écosystème dans son ensemble.

[quote]Mais la question est de savoir si, globalement, ce modèle fermé, dont nous sommes bien d'accord qu'il sert les intérêts financiers de l'entreprise avant tout, génère plus d'inconvénients qu'il ne procure d'avantages.[/quote]
C'est MAINTENANT qu'il faut s'interroger, pas quand il sera trop tard. Et l'iPhone et son modèle économique donnent le la, il ne faut pas faire semblant de ne rien voir.
De mon point de vue, enfermer les gens dans un modèle économique en les rendant un maximum captifs leur apportera plus d'inconvénients que d'avantages.

[quote]Mais, parallèlement, bien des applications douteuses ont pu aussi être éliminées (malheureusement pas toutes, il est hors de question de le nier).[/quote]
C'est un peu comme si t'obligeait à te débarrasser de ta voiture et de prendre les transports en commun, parce qu'à l'autre bout du pays une automobiliste a percuté une petite vieille.

[quote]Je dis simplement que le débat est plus complexe qu'une opposition manichéenne entre la liberté et la contrainte. [/quote]
Bien sûr. C'est aussi une question de choix, de connaissances, de responsabilités...

avatar Yohmi | 

Et c’est parce que l’on a percuté la petite vieille trop de fois que l’on a décidé de mettre une limitation de vitesse. Hmm. Tu es contre les limitations de vitesse, peut-être. C’est une atteinte à la liberté de rouler à 160 km/h, c’est vrai. Mais est-ce vraiment un mal ? Un mal pour beaucoup de bien, dirais-je.

Toujours est-il que s’interroger, c’est bien. Mais c’est très différent de crier au loup. Pour l’instant, ce que je vois, c’est qu’Apple vend un MacBook, des MacBook Pro, des iMac, des MacPro, qui partagent tous un système d’exploitation « traditionnel », qui sont régulièrement mis à jours (et lui aussi) et que de l’autre côté, nous avons trois appareils, qui ne sont pas des ordinateurs (et qui n’ont JAMAIS prétendu l’être), et qui tournent sous un autre système d’exploitation, qui répond à leur positionnement produit. Si OS X est officiellement amené à disparaître au profit d’un système complètement fermé, on pourrait avoir peur. Et si c’était l’avenir de l’ordinateur [u]personnel[/u], au final ? Nous ne sommes qu’au début de ces systèmes fermés et performants. Nous ne sommes qu’au début de ces inputs tactiles. Nous ne sommes qu’au début de la distribution 100 % dématerialisée. Cela ne signifierait pas pour autant la disparition des systèmes tels que l’on les connaît. Juste leur mise à l’écart au profit d’appareils plus fermés, et plus enclins à répondre facilement aux besoins d’une majorité de consommateurs. Pas de tous les consommateurs. Certaines limitations de l’iPad, de l’iPhone, de l’iPod Touch, sont avant tout là parce que leur puissance est assez faible et que leur autonomie demande des concessions. Mais les logiciels évolueront avec les performances, et les systèmes d’exploitation « embarqués » également.

Alors oui, comme tout le monde, je m’interroge. Mais différent ne veut pas dire moins bien. Et on discute actuellement d’une alternative. Qui n’est rien qu’une alternative. Naissante, qui plus est.

À tirer la sonnette d’alarme à tout bout de champ, plus personne ne l’écoutera. J’ai vécu trop de fins du monde pour ne pas croire qu’il vivra encore longtemps.

avatar Armas | 

Verrouiller ses technologies n'est pas un prérequis nécessaire pour proposer des applications performantes et une plateforme innovante.

Moi je souhaite garder un minimum la main sur l'ordinateur que j'utilise. Et il y a toujours des choses intéressantes a faire quand on bidouille. C'est cette dimension que Apple est en train de supprimer. Je souhaite également être capable de transférer du contenu en utilisant un minimum de périphériques. Un point important restreint par l'utilisation d'itunes.

Si on continue dans cette optique, l'informatique proposée par apple ne sera réservée qu'a une poignée de gens ne possédant aucune connaissance informatique: les Casuals. Les curieux, développeurs et autres devront opter pour d'autres supports plus flexibles & répondant d'avantage à leurs habitudes. C'est exactement ce qui est en train d'arriver a Nintendo avec sa Wii. Pris par le succès de la console auprès des Casuals, Nintendo méprise ses anciens partenaires qui éditent des jeux de pro-gamers. Ceux-ci se tournent alors vers la PS3 et la XBOX, c'est comme ca qu'on a pu dire adieu à une foule de jeux sur Wii ...

C'est regrettable qu'apple ne nous laisse pas ce choix. En tant que Maccaddict, je ne conçois pas d'acheter autre chose que du matériel apple, mais le matériel apple ne répondra bientôt plus à mes attentes. Je n'aime pas raller contre apple, mais je me retrouve dans une impasse, devoir choisir entre mes gouts prononcés pour le mac et mes besoins ...

avatar Bjeko | 

Beaucoup ici confondent le "j'aime/j'aime pas" et le "ça va marcher/ça ne marchera pas".

Le "système fermé" est juste un avantage pour le grand public, auquel l'iPad est par définition destiné. qui y voit une façon aisée de trouver et d'installer des softs qui fonctionnent bien (pas toujours mais bon ^^) grâce au système de validation d'Apple.

Les premiers clients seront ceux qui n'ont jamais rien su tirer de leurs précédents smartphones, qui ont du mal avec un ordi,... et qui se prennent pour James Bond avec leur iPhone qu'ils "maîtrisent" d'un doigt ferme... J'en ai encore croisé pas mal dans l'avion aujourd'hui ^^

Donc ça devrait marcher.

PS: je me moque un peu mais je compte m'en prendre un ;)

avatar macfille | 

À bjeko
J'en ai encore croisé pas mal dans l'avion aujourd'hui ^^
-------------------------------------------------------------------------------------
Ouuuuh, ça paraît bien. Aïe dans l'avion.

P.S. Je me moque un peu.

avatar bluesilence | 

je pense qu'il y'a une entente plus au moins implicite des sociétés pour martler dans la tete des gens:"ca marcheras pas" histoire d'essayer de faire en sorte que cela ne marche pas pour eviter qu'apple ne s'octroie encore un marché supplémentaire.
Perso c'est exactement ce que j'attendais, j'ai besoin de lire des videos et des pdf dans le train et ca va exactement me faire ca nickel (sachant que je deteste les ordi portable avec leur petit clavier merdique et je suis contre les telephone portable avec leur ondes et leurs abonnement hors de prix).
Je voulais prendre un archos tablet pc y'a pas longtemps qui fait un peu le meme boulot mais bon y'a windows dedans alors forcement ca ma refroifit :)

avatar torxxl | 

Pour moi, le plus grand perdant dans tout cela est Linux.

En effet une fois de plus, Linux finira bien par atterrir sur les tablettes, pas celles d'Apple, mais avec quelques wagons de retard et restera celui qui court après les locomotives

avatar Bjeko | 

@macfille : bien vu ;)

avatar Bigdidou | 

Je ne comprendrai jamais ce besoin viscéral de jouer à madame Irma et se se lancer dans un débat totalement stérile dès qu'on parle de l'iPad. Sans compter ceux qui ont oublié de prendre leur traitement (là il ne s'agit plus de gouttes, mais de doses conséquentes...) et qui appellent carrément au boycott !!!! Comme si l'avis de leur petite personne pouvait avoir le moindre impact sur la décision ou non d'achat de l'iPad...
Moi, de toutes ces élucubrations, je m'en fiche totalement. Du succès ou non de l'iPad aussi, d'ailleurs. Il correspond parfaitement à certains de mes besoins professionnels et je vais l'acheter. Le reste...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR