Apple, Adobe et Flash

Nonoche |
John Gruber avait déjà fait part de son point de vue concernant Flash sur la tablette : il fait le pari que ça n'arrivera pas. De ce postulat est né un débat sur le thème : pourquoi Apple doit intégrer Flash/pourquoi elle ne doit surtout pas le faire.

John Gruber revient longuement sur la question dans un nouveau billet, en tâchant de l'aborder de la manière la plus objective et factuelle possible, étant donné le caractère passionné du débat. Il commence par revenir sur une assertion qu'il avait faite sans l'étayer d'éléments probants : Apple n'aime pas Flash parce qu'elle n'a aucun contrôle dessus, et le fait que Flash serait la première cause de plantage sur Mac OS X ne doit pas arranger cet état de fait.

Flash et les plantages

Pour donner un peu plus de substance à ce propos, Gruber revient sur la présentation de Bertrand Serlet durant la dernière WWDC, et plus particulièrement la fonction qui isole les plugins de Safari dans un process séparé afin de ne pas planter le navigateur (voir notre article Snow Leopard avalera les méchants plug-ins). Serlet a notamment expliqué que les rapports de crash envoyés par les utilisateurs de Mac OS X étaient majoritairement causés par les plugins pour navigateur. Gruber ajoute que, d'après ses propres sources, "plugin pour navigateur" était une pudique périphrase pour "Flash". Flash s'arrogerait donc la part du lion dans les causes de plantages dans Mac OS X, et Apple ne peut rien y faire, à part isoler Flash et le laisser planter dans son coin.



Etant donné l'utilisation permanente de Flash, statistiquement parlant ça ne veut pas dire pour autant que le logiciel soit particulièrement mal conçu, mais que les utilisateurs sont plus susceptibles de rencontrer un bug dans Flash qu'ils ne le sont par exemple avec Inkwell, la technologie de reconnaissance d'écriture intégrée au système. Bien sûr, si en revanche Flash est effectivement codé avec les pieds, ça ne ferait qu'empirer les choses.

Gruber admet cependant en toute honnêteté qu'il y a une autre raison pour laquelle Apple a implémenté cette isolation des plugins : c'était le seul moyen pour Apple de faire fonctionner des process 32 bits avec son navigateur 64 bits. Mais il voit là une manifestation supplémentaire de l'embarras dans lequel Flash met Apple : elle n'a pas la maîtrise de ce qu'Adobe fait avec. Sachant que Flash est livré avec le système, et qu'à ce jour il n'y a toujours pas de version 64 bits de Flash pour Mac OS X, Apple n'a pas eu d'autre choix que de procéder de la sorte.

Moralité, pour conserver la compatibilité avec un code qu'elle ne contrôle pas, à défaut de pouvoir fournir elle-même une version 64 bits de Flash, Apple a dû mettre sur pied une nouvelle architecture pour les plugins, juste pour maintenir la compatibilité avec Flash. Cet état de fait l'entrave dans ses choix technologiques, et telle qu'on connaît Apple, ça n'est pas le genre de choses qu'elle supporte facilement. Sachant par ailleurs qu'un autre plugin d'Adobe, Shockwave, n'est à ce jour toujours pas compatible avec Safari en 64 bits, pas même avec la couche de compatibilité qu'Apple a mise au point, et qu'Adobe n'a donné aucune indication quant à une éventuelle amélioration de la situation, on mesure la capacité potentielle de nuisance que représente cette dépendance à un standard propriétaire d'une tierce partie.

Gruber poursuit en comparant ce contexte à celui de l'iPhone : Apple maîtrise entièrement cette plateforme. Si elle veut demain fournir une version 64 bits d'iPhone OS, ou changer d'architecture processeur, rien ne peut la retenir. Dans le cas de Flash, Apple doit patienter et est dépendante du bon vouloir d'Adobe.

Le web propriétaire

John Gruber admet alors qu'il espère que Flash ne sera jamais disponible sur iPhone. Pourquoi? Parce que Flash est l'unique standard du web qui soit non seulement propriétaire, mais en outre entièrement sous le contrôle d'une seule entité privée, Adobe. Aucun autre standard du web ne se trouve dans ce cas : le CSS, le HTML, et le JavaScript sont tous des standards ouverts, avec de nombreuses implémentations, y compris en open source.

C'est d'ailleurs ce même argument qui est en faveur de Flash sur iPhone : sans celui-ci l'iPhone se prive d'une quantité conséquente de contenus sur le Web, que ce soit des publicités, comme des jeux et animations, et bien sûr, des vidéos. Mais à l'inverse, l'argument en défaveur de Flash est qu'il est dangereux pour tout le Web qu'un tel standard soit entre les mains d'une seule société, qui tient donc un levier puissant pour édicter ses propres priorités et influer sur l'avenir du Web. Le seul moyen d'y remédier est de trouver une alternative ouverte qui puisse être une cible attrayante pour les éditeurs du Web.

Et c'est, selon Gruber, précisément ce qu'Apple a réussi avec l'iPhone. Il s'agit d'une plateforme avec laquelle il faut désormais compter, et si on tient à s'adresser à ce public, il faut donc faire sans Flash, en utilisant des standards ouverts, comme HTML 5 et le codec H264 pour la vidéo, ou JavaScript pour l'interactivité. Apple a d'ailleurs contribué aux alternatives avec des technologies telles que SproutCore (voir notre une Apple à l'assaut de Flash).

En réalité, Apple a réussi à faire une force de l'absence de Flash sur l'iPhone : la chose donne plus de poids à son App Store, et court-circuite certains concurrents à ses propres services sur sa plateforme. Ainsi, Hulu est inaccessible aux utilisateurs d'iPhone, qui ne peuvent se tourner que vers iTunes pour se fournir en vidéo à la demande. En somme, Apple a tout intérêt à maintenir Flash en dehors de sa forteresse, et bien peu à le laisser rentrer. La seule chose qui pourrait faire évoluer la situation serait un succès de Flash sur les plateformes mobiles concurrentes, mais on en est bien loin.

Des problèmes de performance sur Mac

Pour finir, Gruber revient sur les allégations d'Adobe concernant la responsabilité d'Apple dans la lenteur de Flash sur Mac OS X (voir notre article Adobe accuse Apple d'être responsable des lenteurs de Flash). S'il ne s'attarde pas sur le fond du problème (quoi qu'il évoque le fait que VLC ne dispose pas plus d'accès à l'accélération matérielle que Flash mais que ça ne l'empêche pas d'être bien plus performant que ce dernier), en revanche il souligne qu'il s'agit là d'un problème tant pragmatique que politique.

skitched


Apple a un point de vue très affirmé sur la bonne manière de faire les choses, et selon elle, les logiciels de tierce partie ne devraient avoir accès qu'aux API de haut niveau, ce qui est une différence notable avec Windows et qui pourrait expliquer que Flash ait moins de latitudes sur Mac OS X. D'autre part, stratégiquement parlant Apple n'a pas d'intérêt à tout faire pour que les choses s'améliorent. Quoi qu'il en soit, si Adobe a besoin qu'Apple ouvre plus son système pour que Flash fonctionne correctement sur Mac, quelles seraient les chances pour que ça puisse arriver sur iPhone ? Selon Gruber : aucune.

Pour conclure, Gruber cite Tim Cook, qui disait il y a un an : « Nous croyons en la simplicité, et non la complexité. Nous croyons que nous avons besoin de maîtriser les technologies primordiales derrière les produits que nous fabriquons, et de ne participer qu'aux marchés sur lesquels nous pouvons apporter une contribution significative ». Flash ne correspond en rien à cette optique.
avatar Zed-K | 

@ Nonoche :
"H264 a beau être propriétaire, ça n'en est pas moins un standard ouvert. Vous aurez beau payer un pont d'or à Adobe qu'ils ne vous laisseront pas faire votre propre implémentation de Flash pour autant. C'est là toute la nuance."

Le h264 un standard ouvert ?
Il rentrera dans le domaine public à l'expiration de son brevet, de mémoire en 2017...

Les navigateurs ne payent rien pour pouvoir lire du Flash.
Ils doivent payer 5 millions de dollar (par an...) pour lire du h264.

Tu n'as rien a payer pour créer un swf. Adobe distribue un compilateur open-source (mxmlc) qui te permet de créer des swf tout à fait gratuitement (en utilisant (entre autre) FlashDevelop par exemple).
Le h264, tu es au courant qu'à partir de 2011, il faudra payer des royalties pour chaque encode ?
( cf: http://www.streaminglearningcenter.com/articles/h264-royalties-what-you-need-to-know.html )

avatar Oliange | 

@MacOSInstaller : "des standards ouverts, comme HTML 5 et le codec H264 pour la vidéo"

le codec H264 est proprio avec une licence horriblement chère. C'est pour ça que Firefox ne peut pas l'intégrer.

Tout à fait, H264 n'est pas ouvert et appartient à MPEG LA. La licence est très chère...
Ca serait bien de corriger ce point car c'est totalement faux.

D'ailleurs comme tu le précises il y a beaucoup de bruits autour de H264, d'internet propriétaire et de FF qui ne paiera pas la licence.

avatar Nonoche | 

@ Zed-K : la nuance concernant un standard ouvert n'intervient pas au niveau de l'utilisateur final (que vous avancez ici), mais à celui de ceux qui sont susceptibles de l'exploiter. Adobe n'accorde aucune licence d'exploitation de Flash à des tiers, les seuls accords qu'elle signe concernent sa distribution. En revanche, H264 est un standard ouvert dans la mesure où toute société se voit offerte la possibilité d'obtenir une licence d'exploitation du standard H264.

avatar Zed-K | 

@ Nonoche :
Ok sur le fait qu'ils s'inquiètent plus de Flash que des autres plugins, je signalais juste l'inexactitude du propos.

"le parc installé de Flash est supérieur à celui du Gif animé… "
Euh... hein O_o?
Hormis les navigateurs en ligne de commande type elinks, je veux bien que tu me montre un navigateur qui ne gère pas [i]nativement[/i] le gif animé, sans le moindre plugin à installer...
Le parc "installé" du gif animé, ça représente 100% des PC équipés d'un navigateur web graphique...

avatar J-Mac | 

Il est quasi évident que Flash ne soit pas compatible sur la tablette, et encore heureux. Si c'est pour avoir une tablette qui utilise la totalité du CPU juste pour afficher une pub, qui fait ramer tout le reste et qui pompe la batterie comme un vampire suceur de sang, oui, autant s'en passer. Les sites vont commencer à s'adapter, avec l'iPhone, la tablette, la non compatibilité du flash va commencer à les faire réfléchir d'avantage à des alternatives compatibles.

avatar Nonoche | 

Oliange : un standard ouvert peut être propriétaire. C'est d'ailleurs le cas de bien des standards ouverts (DVD, Blu-Ray, MP3, etc…)

Un standard ouvert est un standard qui peut être exploité par toute entreprise qui répond aux critères d'attribution. Un standard fermé n'appartient qu'à une seule entité, comme par exemple le format ATRAC de Sony.

avatar Zed-K | 

@ Nonoche une fois encore (désolé pour le multi-post, on se croise =)
"Adobe n'accorde aucune licence d'exploitation de Flash à des tiers"
Je t'invite à te documenter sur l'Open Screen Project, projet à l'initiative d'Adobe et suivi par de nombreux constructeurs et opérateurs, qui vise à accorder [i]gratuitement[/i] des licences d'exploitation de Flash sur à peu près tout support électronique (téléphones, smartphones, télévisions, etc.)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Screen_Project

avatar Nonoche | 

@ Zed-K : je n'arrive plus à retrouver le document sur le site d'Adobe qui donnait la pénétration de Flash supérieure à celle du GIF animé (il est d'ailleurs permis de douter de sa bonne foi). Quoi qu'il en soit, ce graphique éloquent démontre le statut de standard de Flash :

http://www.adobe.com/products/player_census/flashplayer/

avatar Aurélien-A | 

@kritof C'est bien ça le problème du Web, de le laisser entièrement à des graphistes...

avatar Nonoche | 

@ Zed-K : L'Open Screen Project est un ersatz de standard ouvert :

"Adobe has removed the restrictions on the SWF and FLV/F4V specifications, not on Flash Player itself. Future versions starting with the next major versions of Flash Player and AIR for devices are royalty free as part of the Open Screen Project. However, a license (contract) still needs to be in place between Adobe and the licensee."

avatar Mr Chen | 

Le débat flash et apple fait toujours fureur je vois.

Flash n'a rien à faire sur le web. C'est joli c'est mignon, mais c'est gourmand et c'est "bling bling". Ca sert à rien d'autre.

avatar USB09 | 

Pour le peuple c'est du pareil au même, ils ont interet a trouver une solution; et rapidement.
Apple songerait elle a silverlight ?

avatar Polyme | 

@Gaolinn
Encore un énervé du web qui ne sait pas parler sans insulter.

avatar BioSS | 

Trouvez moi un équivalent en javascript, après on reparlera.

http://www.rocketbirds.com/revolution.php

Ca tourne en navigateur, en plein écran, et aussi sur le bureau.
Dire que Flash est mort c'est de la connerie. Je passe ma vie avec Flash sur le web.

avatar MacOSInstaller | 

@Gaolin : mouahaha...On parle pas de toi utilisateur, on parle des gens qui travaillent sur des navigateurs, qui font des sites internet. Diffuser des videos H264 par balise HTML5 est pas gratuit. Je cite wikipedia : "les revendeurs de produits et services utilisant la norme H.264/AVC doivent payer des droits pour l'utilisation d'une technologie brevetée." Voila comment tuer le budget d'une PME. Tocard, apprend a lire d'abord.

@Nono : "H264 a beau être propriétaire, ça n'en est pas moins un standard ouvert"
ok donne moi le site web avec la spec du codec pour que je l'implémente moi même.

avatar Nonoche | 

@ MacOSInstaller : le MPEG-LA te donnera volontiers les specs une fois que tu te seras mis en conformité avec ses critères d'attribution.

Pour prendre un exemple simple : le DVD est un standard ouvert, car Toshiba, JVC, Sony, BlueSky, etc, tous peuvent faire un lecteur compatible, qui n'est pas réservé à une seule marque. C'est pourtant un format propriétaire, appartenant au DVD Forum.

De même, tous les constructeurs et développeurs sont susceptibles d'exploiter le standard ouvert H264, qui n'est pas limité à une seule marque.

En revanche, seule Adobe peut exploiter le lecteur Flash, en édicter les fonctionnalités, et les implémenter en toute légalité.

avatar MacOSInstaller | 

@Nonoche
"tu te seras mis en conformité avec ses critères d'attribution" J'aimerais bien les connaître. Toujours est-il que quand bien même tu as les specs il faut pas violer leurs brevets logiciel. Après tes arguments je me demande pourquoi Firefox peut pas implémenter son propre support de h.264? Es tu sur de toi? Il doit y avoir un paquet de types de chez Mozilla qui se sont pencher sur le problème donc ça me parait louche. A mon avis les critères sont un peu abusifs.

avatar USB09 | 

Si une chose est certaine, c'est qu'adobe ne sort depuis quelque temps des software digne d'une usine a gaz. Ce qui certainement se répercute sur ses plugins; Ce qui est regrettable pour Adobe et Apple. Car c'est MS ( une autre usine a gaz) qui va en profiter. Reste a Apple de présenter une solution. J'espère qu'elle nous étonnera car Apple a été le fer de lance des graphistes designers.

avatar quark67 | 

@ Bio machin... (nom douteux, non ?)
Je suis allé sur ton site, ça commence bien, je vais sur Free Demo, puis un truc horripilant s'affiche (une vidéo), avec un [skip] clignotant. Le skip est inopérant, bien entendu...
Puis je tombe sur quoi ? un genre de jeu, que j'ai pas cherché à jouer.
C'est ça le web pour toi ?????
C'est à mourir de rire, mec ! Qu'ils le fassent en .app ou .exe et basta ! Peuvent peut-être même le faire pour l'iPhone OS.
Je rappelle aux crétins de designers autoproclamés qui vivent du flash ( et qui "passent leur vie avec flash sur le web") :
Définition Wikipedia : Web : système hypertexte public fonctionnant sur Internet et qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages mises en ligne dans des sites.
On est à des années-lumière de l'intérêt et du but du web avec cette page que tu as donné en exemple, Bio machin.
Achetez-vous une corde, sérieux !
Les défenseurs du flash ne donnent que des exemples de pourrissage du web, c'est malheureux.

Bio machin, faut songer à la reconversion, pauvre chou ;)
C'est pas grave, tu apprendras un vrai métier, pour une fois ;)

avatar XiliX | 

Je pense qu'il y a incompréhension sur la notion de standard ouvert que tente expliquer Nonoche. La notion de standard ouvert ici n'a rien à voir avec la notion "Open" (Open source, Open... etc). Si on reprend l'exemple de H.264, c'est un standard, propriétaire (consortioum MPEG-LA), mais ouvert. Car même s'il est propriétaire, il n'appartient pas qu'à UNE SEULE société, mais à un consortium. L'évolution du produit est donc plus ouvert, car chaque membre participe à son évolution. Par exemple, le fait que Apple est membre, on peut être certain que les futurs codecs seront optimisés "aussi" pour la platforme Apple.
Contrairement à Flash qui est devenu un standard, propriétaire, mais fermé. Car il n'appartient qu'à Adobe. Adobe peut faire ce qu'il veut avec. D'ailleurs, rien ne les empêche d'arrêter purement et simplement le développement de flash sur la platforme Apple demain. Ce qui est impossible avec H.264, car Apple est membre.

Le cas de Mozilla est encore à part, car ils souhaitent n'utiliser que les solutions "Open (source)"

avatar Nonoche | 

@ MacOSInstaller : la fondation Mozilla PEUT utiliser le H264, mais elle ne VEUT PAS le faire, notamment pour des questions de principe (voir https://www.macg.co/news/voir/140991/mozilla-face-au-probleme-h.264 ), qui sont respectables en tant que tels, mais personne ne l'empêche d'utiliser le H264, c'est son choix propre.

avatar Nonoche | 

@ XiliX : le standard est ouvert non seulement parce qu'il appartient à un consortium, mais surtout parce que ce consortium accorde des licences d'exploitation à des sociétés tierces (il existe des standards propriétaires fermés qui sont réservés à l'usage exclusif des membres du consortium qui le chapeaute).

avatar Stanley Lubrik | 

On peut toutefois considérer comme fort dommageable l'absence de Flash sur la ITablette / iSlate puisque celle-ci semble devenir de plus en plus probable pour l'annonce de demain soir....

A moins que les tâches de l'invitation soient comme des flashs de couleur annonçant l'arrivée de Flash sur iPhone OS 4.0 ?

avatar Bjeko | 

@Stanley Lubrik : peu de chance de voir apparaître Flash sur iPhone et tablet (j'aimerais me tromper mais bon)... J'irais même jusqu'à penser que c'est la source des problèmes qui se répercutent sur le Mac.

En tout cas pour les sceptiques, pensez bien à une chose : Adobe a tout intérêt à avoir son player Flash fonctionnant au mieux sur tous les devices existants... pour Apple, c'est tout le contraire ;)

avatar Fil de Brume | 

Je me demandais... j'associe souvent le pdf à adobe, rapport à pdf reader, ou le writer... mais pdf est-il un standard ouvert ? Ou alors la propriété d'adobe ?
Car mine de rien, le pdf est étroitement intégré à mac OS X...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR